24 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
24 pages
Français

Description

Bref historique

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 73
Langue Français

Exrait

CHAPITREI
Brefhistorique
D esopiuginslear,nlueistrdeessstoeumrcpess,lqhuoelmanmaetauarpepmriestàguétinléisreeru,speomuresnetà sadisposition. La« réparationdesos,desarticulations,desmusclesetdesnerfs fut, pendant des millénaires, le domaine réservé des rebouteux qui se transmettaient leurs secrets de père en fils. Par des manœuvres de massage, d’étirement, de mobilisations des zones blessées par des chocs ou des mouvements forcés, ils « remettaient en place », débloquaientd’unemanièreempiriquemaisefficace.Certainsmême, à la fois chirurgiens et rebouteux à l’image d’Ambroise Paré (1509-1590, inventeur de la ligature des artères), réduisaient les fractures, opéraient,amputaientetcautérisaientlesplaies.
Plus tard, la profession médicale s’organisant, les chirurgiens furentenglobésauseinducorpsmédical,nepratiquantplusquela chirurgieetl aissantainsil apratiquedureboutement,j ugéesecondaire, auxrebouteux.
  »
16

1. Les premières preuves
O STÉOPATHIE
La première référence aux pratiques de médecine manuelle remonte à la haute Égypte où, sur une fresque découverte dans la tombe du pharaon Ramsès II (environ 1298 à 1235 av. J.-C.), une figurinemontreunpraticientraitantcequiparaîtêtreunelésiondu coude.
Manipulationduncoude.Détaildunefresque deRamsèsII(atelierdesculpteurIpy).
Traitementdelacolonne vertébraleilya 2500ans(bas-relief delaGrèceantique).