Chronique d'histoire régionale ; n°114 ; vol.28, pg 277-321

-

Documents
46 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue d'histoire de l'Église de France - Année 1942 - Volume 28 - Numéro 114 - Pages 277-321
45 pages

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1942
Nombre de visites sur la page 63
Langue Français
Signaler un problème

Chronique d'histoire régionale
In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 28. N°114, 1942. pp. 277-321.
Citer ce document / Cite this document :
Chronique d'histoire régionale. In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 28. N°114, 1942. pp. 277-321.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1942_num_28_114_2948CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE
BERRI<
CHER
Mémoires de la Société historique, littéraire et scientifique du Cher.
4B série. 44e volume, 1939-1940. Bourges, Desquand.
M. de Laugardière : Satellites de Balzac, p. 47-130. Intéressante étude
touchant à l'histoire ecclésiastique locale par les personnages de Zulma^
Carraud, auteur de livres de morale à l'usage des écoles chrétiennes,
et d'Auguste Borget, artiste peintre, explorateur en Chine et aux Indes,
dont la tardive conversion fit un chrétien d'élite et un eminent anima
teur des œuvres catholiques de Bourges au milieu du xixe siècle.
P. Des Chaumes. ^
INDRE
Aucune, publication intéressant nos études, n'a paru depuis la dernière
recension.
P. Des Chaumes.
LIMOUSIN
CORRÈZE
Bulletin de la Société historique et archéologique de la Corrèze.
Tome LXI. Brive, hôtel de Labenche, 1939.
M. Charageat : Notes à propos de quelques sculptures limousines.
I. Le Reliquaire de sainte Fortunade, p. 20-23, Étroitement apparenté à
la statue d'argent de Sainte-Foy de Conques, achevée le 2 août 1497, le
chef de sainte Fortunade peut être attribué, d'après l'auteur, à l'atelier
de Pierre Frechrieu, de Villefranche-de-Rouergue, qui exécuta la statue
de Sainte-Foy. — II. La Tête de « Bernardine » du musée de Brive et
la « tête de femme » du musée de Tulle sont-elles la Sainte Vierge et
sainte Elisabeth d'un groupe de la Visitation ? p. 24-32. L'auteur con
clut par l'affirmative.
J. Eyssartier : le Cardinal Dubois et le collège de Brive. L'union au
collège du prieuré de la Magdeleiney dit aussi de la Maison-Dieu de Par-
thenay (29 janvier 1720), p. 33-48. Le premier document publié est un
éloge anonyme du cardinal Dubois; le second est une expédition sur
timbre, délivrée le 12 juillet 1723 par M» de Bouschie, notaire royal à 278' REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE
Brive, Cet acte contient le texte intégral de toutes les pièces de la pro
cédure nécessitée par l'union du prieuré de Parthenay au collège « de
Brive, après le décès de l'abbé du Rozel de Verneuil, le 24 juillet 1719.
Régis Rohmer.
HAUTE-VIENNE
Bulletin de la Société archéologique du Limousin.
Tome LXXVIII, fasc. Il, 1940. Limoges, impr. Guillemot et de Lamothe.
A. de Laborderie : Églises rurales de la Haute-Vienne, p. 278-292/
Notice historique et archéologique sur chaque monument, suivie t d'une
bibliographie. ,
P. Morel : l'Abbaye de Solignac durant les guerres de Cent Ans,
p. 293-315. Récit détaillé des vicissitudes de cette abbaye qui obtint des
lettres de sauvegarde du roi Edouard III d'Angleterre (18 mai 1364),
et qui revint au parti français du roi Charles V (janvier 1373), et fut
finalement incendiée et pillée vers 1388 par un chef de bande, Amanieu
ou-Amanion de Mussidan.
Franck-Delage : Confrérie de Notre-Dame de la Conception ou de
Saint-Laurent-des-Tré passés à Limoges, p. 316-332. Confrérie fort mod
este, légèrement antérieure à 1598, dont les. membres étaient surtout
des artisans, la plupart des maîtres, peu des ouvriers.' Elle fut réunie en
1680 à l'Hôpital général.
Tome LXXIX, fasc. I, 1940. Limoges, impr. Guillemot et de Lamothe.
A. de Laborderie : Églises rurales de la Haute-Vienne,, p. 23-61» Not
ice historique r et archéologique, avec références bibliographiques, sur
les églises de Pageas, Lagérat, Marval, Pensol, Milhaguet, Maisonnais,
Champagnac et Champsac
Franck-Delage : Tombes découvertes dans les ruines des Bénédictins
de Limoges, p. 54-69. Saicophages en pierre et' en briques, dont trois1
renfermaient des bagues en or parfaitement conservées et une douille
de crosse» ou cylindre de cuivre émaillé du xie ou du xne siècle.
Franck-Delage : le Tombeau de l'évêque Giraud à Charroux, p. 69-
74. Fils de Guy Ier, vicomte de Limoges de 988 à 1025 environ, Giraud
fut évêque de Limoges de 1014 à 1022. Son tombeau, découvert dans
l'église paroissiale de Charroux le 28 février 1936, révéla, avec quelques
ossements, des restes du bâton pastoral, poignée en ivoire en forme de
tau, et l'anneau d'or du prélat.
Abbé Gabriel Brisset : le « Bon » saint Just, p. 75-102, Né au Puy-
Parlier d'une famille païenne, vraisemblablement entre 330 et 400, caté
chisé par saint Hilaire, évêque de Poitiers, qu'il accompagne à Péri-
gueux et à Poitiers, où il assiste à la mort du saint.
Boussy de Fromental : Documents concernant les Carmes et les Au-
gustins de Mortemart, p. 165-170. L'auteur publie m extenso trois docu
ments communiqués par M. Franck-Delage, allant de 1777 à 1785. Le
dernier est un arrentement par les Carmes de Mortemart en faveur de
J.-J. Boussy, seigneur de Fromental et juge sénéchal de Cieux.
Régis Rohmer. CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 229
MARCHE
* CREUSE
Mémoires de la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse.
Tome XXVII, fasc. 2, Guéret, impr. Lecante, 1939.
G. Janicaud : les Sépultures des époques barbare et féodale dans la
Creuse, p. 257-271. Étude d'ensemble sur le contenu des sépultures, les^
vases funéraires à eau bénite, les origines de l'inhumation (qui rem
place l'incinération à partir du ive siècle, sans qu'on puisse attribuer
ce changement de coutume au christianisme), les sépultures en pleine
terre, les tombes sous tegulae, les cercueils de bois et les sarcophages,
les pierres tombales.
H. de Berranger : les Notes historiques des registres paroissiaux
(cinquième série). XXIV. Éuaux, p. 280-291. Actes divers contenus dans
les registres paroissiaux,- renseignements sur la population (statistique
des baptêmes, mariages et sépultures, de 1548 à 1792), sur les institu
tions civiles et religieuses, sur le commerce et l'industrie.
L- L[acrocq] : Documents. 1716, 12 janvier. Prix-fait pour des bâtons
de confrérie, p. 302-304. — 1786, 3 décembre. un tableau
dans l'église de Bonlieu, p. 304-305.
Folklore. Les Feux de la Saint-Jean dans la Marche, p. 331-333. Ex
traits de l'ouvrage detDieudonné Dergny, Usages, coutumes et croyanc
es (2 vol., Abbeville, 1885 et 1888). — Louis Lacrocq : Processions de
la Fête-Dieu, p. 346-347, — Camille Laborde : Usages funéraires dans
la Creuse, p. 347-355. Les présages, le décès, la veillée funèbre,, le cor
tège, la cérémonie à l'église et au cimetière, le repas des funérailles, la
purification, le deuil. — Louis Baraille : Culte des saints, p. 359-360.
Pratiques en usage autrefois à Saint-Priest-la-Plaine.
Tome XXVII, fasc. 3. Guéret, impr. Lecante, 1940.
R, Chatreix : Monographie de la commune de Saint-Maurice-la-Sou-
terraine (suite). Chapitre IV. Des origines au début du XVIIe siècle,
p. 403-417. Comme dans toute la région, evangelisation tardive. La
formation de la paroisse ne semble pas remonter au delà du vm* siècle.
Folklore. G. Janicaud : Fontaines à pèlerinage de la Creuse, p. 456-
472. Étude sur le culte des fontaines, dont l'origine remonte aux temps
celtiques, et qui fut, plus tard, * christianisé. Liste, par ordre alphabé
tique des paroisses,, de cent fontaines à pèlerinage, avec renseignements
sur les particularités du culte qu'on pratiquait auprès de chacune d'el
les- — Camille Laborde -: les « Bonnes Fontaines », les saints et la1
pluie, p. 472-476. Pèlerinages traditionnels aux fontaines pour obtenir
de la pluie.
Excursion, de la Société à Crozant et ses environs, 16 juillet 1939,
p. 484-522. Description des églises de Bussière-Dunoise (Maurice Day-
ras), Saint-Sulpice-le-Dunois (Albert» Lacrocq), Villard (C. Laborde),
Fresselines (Louis Lacrocq), Crozant (G. Janicaud), et de la chapelle du
château des Places, lieu de pèlerinage à partir du xvir3 siècle (Jean
Desjobert de Prahas).
Tome XXVIII, fasc. 1. Guéret, impr. Lecante, 1941.
G. Janicaud : Guéret. Les origines et la capitale de la Haute-Marche,
p. 1-29. Texte d'une conférence qui résume l'histoire de Guéret. A s
ignaler, en particulier, le rôle de saint Pardoux, fondateur du monast
ère, et l'histoire de ses reliques. 280 1 REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE
C. Laborde : les Fontaines de Guèret, p. 30-76. Entre autres, les fon
taines de saint Pardoux, de sainte Claire, et la 'fontaine La Goutte, rér
putées miraculeuses.
R. Chatreix : Monographie de la commune de Saint-Maurice-la-Sou-
terraine (suite). Chapitre V : les Seigneuries, p. 87-118. A propos de la*
seigneurie de la Maison-Rouge, quelques notes sur François-Xavier
Mondin de la dernier abbé général de l'ordre de Grand-
mont (1706-1787).
A. Rivet : Deux prêtres insermentés à l'époque révolutionnaire,
p. 119-135. Note biographique sur Jean-Germain Broquin, curé de Flayat,
et récit des incidents qui l'opposèrent, ainsi que le vicaire, son neveu
Germain Broquin, tous deux insermentés, au curé constitutionnel. Note
complémentaire, par Mme M. Petit, p. 135-137.
Folklore. Camille Laborde > : le Mariage, p. 210-224. Considérations
générales, les préliminaires du mariage, les fiançailles (à suivre).
R. Limouzin-Lamothe.
AUVERGNE
PUY-DE-DOME
Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne.
Tome LIX. Clermont-Ferrand, 1939.
P..-F. Fournier : Notes bibliographiques pour servir à l'histoire de
l'Auvergne, 9e série (1938), p. 104-130. Histoire , religieuse, p. 112-115.
Commémoration du li" centenaire de la naissance de Grégoire de
Tours (19-20 mai 1Ù39), p. 131-178. Discours de R. Fric, Georges Goyau,
Clovis Brunel, Albert Buisson, Louis ^Bréhier (Grégoire de Tours cf.
l'Orient), Charrier, Pochet-Lagaye, Varaldi.
Auguste Audollent": la Cité des Arvernes au temps de Grégoire de
lours» p. 179-190. Voir ci-dessus, p. 270.
Edmond Morand : la Terre familiale > de Grégoire de Tours, p. 225-
229. Probablement dans la Limagne au nord ou à l'est de Riom.
Tome LX. Clermont-Ferrand, s. 1940.
Marc Dousse : Gilbert Rouchon, p. 36-56, portrait. Notice nécrologi
que de l'ancien archiviste du Puy-de-Dôme, de* 1882 à 1924, collabora
teur de cette revue. Bibliographie u et état sommaire de ses mss. (aux
archives du Puy-*de-Dôme).
Louis Jalenques : Un architecte auvergnat }du XV" siècle, Blandin
Bompart, p. 162-166. Supposé constructeur d'une partie de l'église de
Saint-Martin- Valmeroux (Cantal).
L. Le ■> Pelletier d'Aunay : Une hôtellerie à ->Vassivière aux XVIe et
XVIIe siècles, p. 167-171. Vassivière est un pèlerinage à Notre-Dame près
de Besse (Puy-de-Dôme).
Fragment d'épitaphe du haut Moyen Age découvert à Clermont, p. 172-
173, fig. Épitaphe chrétienne ornée de deux colombes de part et d'autre
d'un vase.
Revue d'Auvergne.
Tome LUI, Clermond-Ferrand,' 1939.
T. Renucci : Gabriel Symeoni serait-il l'auteur de l'inscription grecpi." que de la cathédrale de Clermont ? p. 1-12, de la de Clermont? p. pi. Inscription peinte dans
une chapelle du chœur de la catiiédrale, xvp ou xvii* siècle, Attribuée
ici, sur des indices assez vagues, à l'humaniste florentin G. Simeoni, qui
vécut à Clermont auprès de l'évêque Duprat. » D'HISTOIRE' REGIONALE 281 CHRONIQUE
Pierre Canque : Un primitif italien de B. Ghirlandajo, la « Nativité »
d'Aigueperse, p. 25-37, 4 pi. Dans l'église paroissiale. Peint en 1490-
Marc Dousse : Où est né Grégoire de Tours ? p. < 38-41. A Clermont.
Tome LIV. Clermont-Ferrand, 1940.
F.-C. Pariset : la « Crucifixion » de Nicolas Manuel Deutsch (1518),
<t l'église d'Usson, p. 37-53, pi. Vraisemblablement apporté par Louis
d'Augerand, seigneur de Boisrigaud, ambassadeur du roi de France en
Sa\oie, en Allemagne et en Suisse. Notes sur l'église d'Usson aux \vne
et XVIIIe siècles,
A. A. : A propos des saints auvergnats Alire, Marcelle, Maximin et
Sidoine^ p. 66-72. Remarques inspirées par les Études sur les légendes de
sainte Marie-Madeleine et de Joseph d'Arimathie, de Joseph Gazay (An
nales du Midi, 1939, p. 5, 113, 225, 337).
Un procès contre une abbesse de Blesle à raison de son bénéfice, vers
1530, p. 81-83. Isabeau de Langeac.
L'Auvergne littéraire, artistique et historique.
XVIe année. Clermoiit-Ferrand, 1939.
Les Pages auvergnates de Grégoire de Tours, 2e partie (chapitres chois
is des Vies des Pères, de la Gloire des martyrs et des confesseurs et
des Miracles de saint Martin), n° 98, p.. 53-104. Édition, par le Dr Pierre
Balme, d'extraits des «traductions de Taranne et Bordier, La pagination
fait suite à celle de la première partie (extraits de l'Histoire des Francs)
parue dans la même revue, Xe année, 1933, n° 67. Un tirage à part a
réuni les deux parties en un seul volume.
Marsat en Basse- Auvergne, ses trésors d'archéologie et d'art, son his
toire civile et ecclésiastique, son culte mariai, son rayonnement, les
fêtes du couronnement de Notre-Dame de Marsat, textes de F. Morel
(Notes sur l'histoire de Masrsat) ; H. et E. Du Ranquet (l'Église de Mars
at) ; Louis Bréhier (les Vierges romanes de Marsat) ; Maurice Vloberg
(la Roue de Marsat et les tours de cire votives) ; «L Bonnet (les Fres
ques du prieuré de Marsat; Mozac et Marsat; le Rayonnement de Mars
at); n° 99, p. 5-144, fig. et pi.
Après ce n° 99,, la publication de la revue a été interrompue par la
guerre. /
P.-F. FOURNIER.
CANTAL
Revue de la Haute-Auvergne.
40e année, fasc. 3 et 4. Aurillac, juillet-décembre 1938.
Abbé Joseph-Christophe Du Fayet de ■■ La Tour : Saint-Simon au
XVIIIe siècle, p. 193-199. Notice sur sa paroisse par cet abbé, qui fut
curé de Saint-Simon (Cantal), de 1756 à 1773.
Le fasc. 3-4 de 1938 a paru en 1939, en même temps qu'un « fasci
cule supplémentaire »y qui porte également le titre général Mémoires
de la Société des lettres, sciences et arts « la Haute-Auvergne », tome Ier,
et le titre particulier le Millénaire de Gerbert Sylvestre H, conférences
données à Aurillac, du 20 au 31 juillet 1938, sous les auspices de la
Société ... « la Haute-Auvergne » et du comité des fêtes du millénaires,
111 p. Ce volume contient une Préface de Louis Farges, le compte rendu
des fêtes célébrées «à Aurillac en 1938 à l'occasion du millième anni
versaire de la date supposée de la naissance de Gerbert, quatre confé
rences de l'abbé Joubert (l'Histoire neuf fois séculaire de l'abbaye de
19" 282 REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE
Saint-Gêraud d'Aurillac, p. 15-35) ; R. Marchai, {la Place de Gerberf
dans l'histoire des sciences, p. -37-55).
Depuis ce fascicule, la publication de la Revue a été interrompue.
P^F. Fournier.
BOURBONNAIS
ALLIER >
Bulletin de la Société d'émulation du Bourbonnais.
n Tome XLII. Moulins, les Imprimeries réunies, 1939.
Paul Chenu : Au sujet de la miniature de frontispice d'une « Vie de-
saint Louis ■» conservée à la Bibliothèque nationale, p. 1-18, 8 fig. Con
tenue dans le manuscrit n° 2 829 du fonds français de la Bibliothèque
nationale, elle peut être approximativement datée de 1476. Le livre»,
qui est une biographie de saint Louis, accompagné de l'histoire de ses
miracles., fut rédigé à la prière du cardinal Charles de Bourbon, dont
il renferme le portrait, pour sa». mère Agnès de Bourgogne, Les person
nages bourbonnais sont fidèlement reproduits dans la peinture. La ré
miniscence du château ducal de Moulins est seulement possible. Dans
l'ensemble, excellente contribution à l'étude de la scénographie des Pri
mitifs. ,
M.* Litaudon : Contribution à l'histoire littéraire du Bourbonnais
(î>uite), p. 63-82. A signaler Jean de Lingendes. aumônier du roi, prieur
et seigneur de La Chapelle-Aude (1551), Dom François de Lingendes,
prieur des Chartreux de Moulins (1637), surtout le Père Claude de Lin
gendes, jésuite. Ce travail consciencieux utilise les minutes notariales.
Paul Chenu : De la circulation des monnaies féodales dans les terri
toires qui ont formé le département du Cher aux XI", XII* et XIIIe siè
cles, p. 167-183. Bien informé, cet article se réfère à de nombreux titres
d'abbayes. Il mentionne l'atelier du prieuré de Souvigny.
Tome XLIII, 1940.
René Crozet : les Influences de l'école gothique angevine en Berry,
p. 9-22. Les monuments étudiés permettent de fixer, à peu près exacte
ment, la limite orientale de l'expansion de cet art.
Louis Lacrocq > : la Circulation des monnaies féodales dans les terri
toires qui ont formé le département de la Creuse, p. 23-25.
René Lacour : la des en Bas-Berryr
p. 26-35. A l'occasion, rapports financiers des seigneurs de Châteauroux
avec l'abbaye de la Prée,
Henri Hugon : la Circulation des monnaies féodales en Limousin^
p. 36-42.
> Paul Dupieux.
NIVERNAIS
NIÈVRE *
Bulletin de la Société nivernaise des lettres, sciences at arts.
Tome XXX, années. 1938-1941. Nevers, Porte du Croux, 1939-1941.
Henri Gudin de Vallerin : Au château de Coulon (1690-Ï722), p. 51-74,
Intéressante étude sur les rivalités de famille entre les deux branches-
catholique et protestante des de Blosset. CHRONIQUE D'HISTOIRE REGIONALE 283
Léon Mirot : Notes d'histoire féodale. I. Les Saint-Verain seigneurs
de La Celle-sur-Loire et de Paci-sur-Armançon. II. Les se
igneurs de Bléneau, p. 89-113. Fondations et exhumations dans l'abbaye
de Roches.
André Biver : M. l'abbé Joseph Dasse, p. 154-157. Notice nécrologique
avec bibliographie de ses travaux, dont plusieurs concernant l'histoire
ecclésiastique de la Nièvre.
André Biver : Quelques statues anciennes des cantons de Donzy, Bri-
non-sur-Beuvron et Saint-Amand~en-Puisaye, p. 164-166. Relevé des sta
tues religieuses du xve au xvir3 siècle non signalées jusqu'à présent.
Henri Gudin de Vallerin et André Biver : le Chanoine Jean-Charles
Cachet, p. 168-182. Hommage à \ notre regretté confrère, vice-président
de la Société nivernaise des lettres, sciences et arts, avec une biblio
graphie de ses (travaux imprimés (Cf. Revue, t. XXV, p. 555).
Ernest Renault : la Cloche de Sermages à Château-Chinon, p. 183-198.
Bon travail sur les vicissitudes de cette cloche.
3e fasc, année 1940, 1941.
Léon Mirot : Comptes de travaux exécutés aux châteaux du Nivernais
(XIV-XV siècles). X. Montenoison, p. 293-350. Avec ce compte se termine
l'étude de ces travaux; mention de la maison du curé et de la tour «que
tenait le curé d'Arthel ».
Mémoires de la Société académique du Nivernais.
Tome XXXXII. Nevers, impr. Fortin, 1940.
André Biver : la Société populaire de Champlemy, p. 24-33. Notice sur
une éphémère société populaire tenant ses assises dans l'ancienne cha
pelle Saint-Hyacinthe.
Tome XXXXIII, 1941.
A. Desforges : Note sur les Minimes et leur couvent de Nevers, p. 34-
38. Brève, mais substantielle notice, suivant laquelle les colonnes de
marbre vert du maître-autel de l'église Saint-Pierre de Nevers provien
nent des Minimes.
Bulletin de la Société scientifique et artistique de Clamecy.
639 année, 3e série, n° 15. Clamecy, impr. Laballery, 1939.
Ch. Milandre : Note historique sur les cloches de V ex-collégiale de
Saint-Martin-de-Clamecy, p. 22-61. Très intéressante étude.
65e année, 3e série, n° 17. 1941.
Léon Mirot : la Fondation du couvent des Récollets de Clameci, p. 32-
46. La première pierre a été posée le 25 septembre 1616 par Jean de Mon-
foy, seigneur de Bertin et de Trencé-sur-Yonne.
André Biver.
LYONNAIS
RHONE
Bulletin de la Société littéraire, historique et archéologique de Lyon.
Années 1937-1939. Tome XV. Lyony 2, rue d'Enghien, 1941.
P.-B. Berlioz : les Chartes de mariage en pays lyonnais, p. l-104_
Élude sur un usage strictement lyonnais que l'on suit du milieu du
xve à la fin du xvne siècle. Hypothèses sur ses origines. Description de
351 chartes retrouvées, dont 12 reproduites hors texte. 284 REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE
M. A. : le Groupe papetier Ainbert-Beaujen-Annonag, p. 105-115. Les
premières papeteries beaujolaises. Usage du papier au chapitre de Beau-
jeu dès la fin du xme siècle. Filigranes, vers 1435, aux initiales d'Hugues
Baudet, doyen du chapitre.
Claude Faure : l'Affaire Dominique Allier (Brumaire an VII), p. 117-
139, Histoire, d'après le dossier conservé aux archives du Rhône, d'un
complot royaliste dont le chef fut exécuté à Lyon le 17 novembre 1798.
J. T.: la Pierre i tombale de Jacques de Saconag, chanoine de Lyon,
p. 141-144. Elle est conservée au cimetière du^Petit-Saconnex, canton
, de Genève, et représente ce personnage qui fut chanoine de Lyon ■> de
1439 à 1482. Planche.
Mémoires de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Lyon.
Tome XXIII. Lyon, Rey, 1939.'
Claude Faure : Un épisode des guerres de religion. Vienne en Dau~
phiné pendant l'année 1562, p, 55-75. Relation détaillée de l'occupation
protestante à Vienne en 1562.
Mathieur Varille : l'Enluminure des manuscrits, p. 121-139, 4 plan
ches représentant des miniatures * empruntées aux manuscrits de la
Bibliothèque de l'Académie de Lyon.
M. Lannois : Sur -un sarcophage chrétien du musée des antiques
de Lgon. Job ou saint Pierre ? p. ,149-153.
Nota. — L' « Association lyonnaise des Recherches archéologiques »,
ni « les Relations intellectuelles » n'ont rien publié depuis 1938.
Jean Tricou.
LOIRE
Bulletin de la Diana.
Années. 1938-1939. Tome XXVI, n» 5. 1939, Montbrison,
Etienne Michel : Trois magnifiques ouvrages qui firent partie de la
Bibliothèque du château de la Bastie d'Urfé, sont aujourd'hui au Cabi
net des livres du château • de Chantillg, p. 430-434. Ces trois riches
manuscrits du xve siècle sont : le Chevalier délibéré; Description du
traité du gouvernement et régyme de la cyté et seigneurie de Venise;
Des fais du grant Alexandre.
A. Bonin : les Clochers-Murs du Forez, p. 437-494. 27 figures.
Marius Chalendard : Christ et statues en bois à la Ricamarie, p. 519-
526, Planches XIX à XXIII.
Année 1939-1941. Tome XXVII.
Comte de Neufbourg : Inventaire des titres domestiques du docteur
Chazalh de Montverdun. — des de M. J. P.
Rousset, des Brugères, à Jas, p. 131-193. Publication, critique et annot
ée, de documents conservés dans des archives particulières. Les pre
miers concernent Montverdun (xxne-vviiie s.) ; les seconds, la seigneurie
et maison de Jas (xive-xvm" s*).
Louis Bernard : la Restauration de la Croix du hameau de Chazols,
p. 216-219, 2 planches.
Abbé Merle : Deux 'textes sur Jean Papon, p. 220^226. Lettres de
noblesse de Jean Papon (septembre 1578). Nomination du même à l'of
fice de lieutenant-general criminel (22 juillet 1581),;
Marguerite Gonon : Registre de la thaille subsidiaire et ^vingtième
de Montbrison, année 1789, p. 227-443, Publication intégrale d'un docu
ment conservé aux archives de la Diana. CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 285
Année 1939-1940. Tome XXVII hors série.
Mélanges J. Dufour. 1940.
Marguerite Gonon : les Noms de personnes à Montbrison en 1789
d'après le rôle des tailles, p. 23-30.
Abbé Merle : Du vocable de certaines églises Saint-Genis et Saint-
Barthélémy, p., 41-51. Exemples locaux qui démontrent qu'à une date
antérieure au xmB siècle les paroisses originairement dédiées à saint
Genis ont renoncé à leur ancien vocable pour se mettre sous le patro
nage de saint Barthélémy, à cause, semble-t-il, de l'occurrence au 24
août d'une fête de rite supérieure qui a supplanté celle du patron pri
mitif.
» Jean Tricou.
DAUPHINÈ
ISÈRE
Bulletin de l'Académie delphinale.
6e série, tomes IX et X. 1938 et 1939. Grenoble, impr. Allier, 1940.
Paul Thomé de Maisonneufve : Un document politique sur l'histoire
de Grenoble en 1815. La Société secrète royaliste « Le Casino » et l'As
sociation des propriétaires des biens nationaux du département de
l'Isère, p. 1-17. Document (précédé d'une préface), extrait des papiers
du chanoine U. Chevalier,* et comprenant trois parties : 1°" série de
renseignements ou « fiches. » sur les fonctionnaires et les officiers de
Grenoble que le « Casino », véritable « club royaliste extrémiste », con
sidère comme suspects et dont il demande la révocation; 2° violentes
invectives contre les possesseurs de biens nationaux, dont la confisca
tion est exigée; 3° liste de soixante-sept suspects.
Lieut.-Colonel de Guillebon : Un bizarre Grenoblois d'occasion. Le
R. P» Elisée, médecin de Louis XVIII, p. 18-26. Le R. P. Elisée, de son
vrai nom Marie- Vincent Talochon, né en 1753, entra chez les Frères de
la Charité de Grenoble, fut affecté par eux à l'hôpital militaire de cette
\ille, et s'y montra un bon praticien de 1787 à 1790. Fougueux adver
saire de la Révolution,! il se vit obligé d'émigrer en 1792. Rentré en
France avec Louis XVIII en 1814, il prit une très grande influence sur
le roi, devint son médecin et son confident, et le demeura jusqu'à sa
mort (1817), malgré tous les efforts, des autres courtisans qui tentèrent
de le discréditer.
Marquis de Marcieu : le Brave Boutières, p. 27-36 (portrait). Biogra
phie de Guigues Guiffrey de Boutières, compagnon d'armes de Bayard,
d'après un manuscrit ancien des archives du château du Touvet (Isère).
Louis Bassette : les Du Mottet, seigneurs de Séchilienne, de 1601 à
1743, p. 37-64. Les Du Mottet qui acquirent en 1601 la seigneurie de
Séchilienne et Oulles, figurent parmi les familles les plus représentati
ves de la noblesse dauphinoise. Les quatre « livres de raison » tenus
par Françoise 'de. Villiers, épouse de Pierre Du Mottet, retracent la vie
privée de cette famille à la fin du xvn8 et au début du xvm" siècle. Ils,
nous font connaître non seulement les dépenses, mais aussi les pré
occupations, les soucis et les charges financières d'une maîtresse de
maison de la petite noblesse provinciale.
Jean-Baptiste Morel : le Testament de » Catherine de Monteynard,
comtesse de Gruyères, dame d'Arvillars, douairière de la baronnie d'Au-