Conte philosophique
4 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Conte philosophique

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
4 pages
Français

Description

Conte philosophique Aymeric Bontemps Chapitre I Un matin comme les autres, il se lève. Comme d’habitude, les tartines sortent du grille-pain et s’esbaudissent dans un bonjour fracassant. Elles ne savent pas, ou refoulent dans une part de leur inconscient, que leur destin est déjà scélé. Leur lente agonie dans un puissant élixir de sucs gastriques à la composition alimentaire matinale, foncée par une absorption massive de caféine n’est pourtant pas la préoccupation principale de Paul. Ce matin là il ne s’est pas réveillé comme tous les matins. Bien sûr les faits, les choses et les gestes sont les mêmes mais à un détail près : aujourd’hui une idée tenace du genre de celles que l’on n'arrive pas à chasser s’est accrochée derrière sa tête. Il sent ses petites mains volontaires qui lui tirent avec force et conviction sur la racine des cheveux. Au bout d’un moment, tout à la douleur suscitée par l’hôte indésirable, il se lève en espérant enfin s’en débarrasser. Mais là, il sent qu’il est peut-être un peu tard car il commence à trouver son idée séduisante. Il se tourne alors vers la glace de la salle de bain : « Pourquoi chasser cette pensée ? Elle est du plus bel effet au sommet de mon crâne.» Et c’est alors que le trublion se met à briller. Il n’y a alors plus de doute : Il faut laisser germer l’idée !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 555
Langue Français

Exrait

Conte philosophique
Aymeric Bontemps