Duc autour de bray

Duc autour de bray

-

Documents
575 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Informations

Publié par
Ajouté le 21 juillet 2011
Nombre de lectures 91
Langue Français
Signaler un problème
Pierre Duc AUTOUR DE BRAY Saint-Macaire-du-Bois Aux confins de l’Anjou et du Poitou Monographie-recherche sur l’origine de la ferme de Bray et, par extension, contribution à une étude événementielle, historique, ethno-sociologique, biographique, généalogique, démographique et religieuse de Saint-Macaire-du-Bois jusqu’en 1870. Édition du groupe « Ebooks libres et gratuits » Table des matières PRÉFACE ..................................................................................5 Principales références abrégées utilisées dans cet ouvrage comme renvoi aux sources........................................................7 AUTOUR DE BRAY ..................................................................9 Avertissement ............................................................................10 Un passé incertain ...................................................................... 14 Boscus Brinnum .........................................................................25 Du côté de Sanzay.......................................................................34 Huguenotades.............................................................................42 Une seigneurie abandonnée .......................................................53 Un système économique peu rentable .......................................63 Un seigneur bien tranquille........................................................74 Autour de Bray............................................................................78 Un tableau noir ...........................................................................87 La crise frappe aussi les seigneurs .............................................94 Le couteau sous la gorge........................................................... 101 Des terres et des maisons .........................................................109 Une réputation usurpée.............................................................115 Gibot, dernier seigneur de Bray ................................................121 Des métiers et des hommes...................................................... 124 Des églises et des curés 129 En attendant la Révolution 134 Un bilan négatif ........................................................................ 139 Balbutiements municipaux 145 Le mois le plus fou....................................................................150 Un bon train-train municipal................................................... 162 Pauvre Sye-devant-Brignon .....................................................168 Rebuffades ................................................................................ 174 Durcissements révolutionnaires ..............................................184 La confiance règne....................................................................194 Pertes et profits.........................................................................201 Un Comité de Surveillance ad hoc ........................................... 212 Des migrateurs poussés par les brigands................................. 219 Ordres et contre-ordres ............................................................225 Le retour de Defay237 Affaires courantes.....................................................................243 Des champs et des gardes-champêtres ....................................249 L’ère napoléonienne .................................................................254 Aigle impérial contre drapeau blanc ........................................ 261 Un presbytère et un curé ..........................................................267 Une école et un maître..............................................................275 Les grands travaux....................................................................281 Et la vie continue ......................................................................292 ANNEXES .............................................................................299 ANNEXE I Église et cimetières ...............................................301 ANNEXE II Gallia Christiana (1720) .................................... 309 ANNEXE III Testament de Renée du Plantis (ADML E 3920)311 ANNEXE IV Aveu de Brignon (H 1406 ADML) 1683. ........... 317 ANNEXE V Morts et moyennes d’âge de mort (d’après RPSM). ......................................................................................324 ANNEXE VI Famille Ragot à Bray ..........................................326 ANNEXE VII Foyers mentionnés entre 1768 et 1778 (RPSM).330 ANNEXE VIII La vigne, le vin et les vendanges à Saint- Macaire (RPSM et RDC)...........................................................342 – 3 – eANNEXE IX Métiers cités au XVIII siècle.............................353 ANNEXE X Les chemins de 1620 existent encore en l’an 2000..........................................................................................355 ANNEXE XI Testament de M. de Saint-Macaire, 19 mars 1694, ADML E 3913..................................................................357 ANNEXE XII État de la seigneurie de Saint-Macaire en 1711. (IE 1140 ADML)........................................................................ 361 ANNEXE XIII Morts de l’épidémie de 1740. ..........................367 ANNEXE XIV Vente nationale de Bray (19 juillet 1796, I Q 532, ADML) ..............................................................................369 ANNEXE XV Démographie à Saint-Macaire..........................373 ANNEXE XVI Liste des 10 propriétaires les plus imposés en 1830 (RDC).375 ANNEXE XVII Réfugiés de 1794 à Saint-Macaire (RDC). .....376 ANNEXE XVIII Notes du Curé Reine.................................... 380 Dictionnaire Biographique ................................................... 471 Dictionnaire toponymique....................................................524 Bibliographie et archives ......................................................570 À propos de cette édition électronique................................. 575 – 4 – PRÉFACE « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage… » Ce sont les vers de Joachim du Bellay qui me viennent à l’esprit à la lecture de l’ouvrage de Pierre DUC. Aussi lointains et aventureux que soient les chemins de la vie, ils sont impuissants à nous faire oublier qui nous sommes, d’où nous venons et quelles sont nos racines. En faisant revivre sous nos yeux la cité de Saint-Macaire- du Bois, petite agglomération de hameaux dispersés, aux confins du Poitou et de l’Anjou, Pierre DUC a voulu retrouver ses racines. Emporté par sa recherche, il nous fait partager aujourd’hui une part de mémoire qui saura toucher le lecteur, soucieux de conserver, aussi infimes soient-elles, les traces du passé. En exhumant archives et documents, Pierre DUC remet en perspective les petits riens de la vie quotidienne d’une commune rurale, ballottée par les vents de l’histoire, de ses origines à 1870. Dans son propos introductif, l’auteur écrit : « Alors Saint-Macaire apparaissait comme le type même du coin de survie où l’on attend la mort depuis des générations sans rien entreprendre, où tout semble voué à l’échec ». Constat terrifiant qui fait peu de cas des forces de l’homme à réaliser, créer et entreprendre pour façonner son destin. Heureusement, au fil du récit, les témoignages, les anecdotes, les événements, petits et grands, viennent contredire cette première impression. En réhabilitant le rôle d’hommes et de femmes, de toutes conditions et de toutes origines, acteurs anonymes de leur époque, ils illustrent les aventures d’une communauté humaine emportée par l’évolution des idées, le sens du progrès, les grands événements nationaux ; autant – 5 – d’éléments qui accompagnent et influencent la marche de l’existence. Tour à tour anthropologue, historien, géographe ou sociologue, Pierre DUC a effectué un minutieux travail de recherche fort utile à l’entretien de la mémoire d’une histoire locale que les préoccupations du temps présent ne doivent pas nous faire oublier, tant nous pouvons y puiser une meilleure connaissance de nous-mêmes. Hervé de CHARETTE Député de Maine-et-Loire Ancien Ministre des Affaires Étrangères – 6 – Principales références abrégées utilisées dans cet ouvrage comme renvoi aux sources ADML : Archives départementales de M. -&-L., rue de Frémur, Angers. CASS : Carte commencée vers 1740 par César François Cassini de Thury et terminée par son fils, dite Carte de Cassini. CS : Cahier du Comité de surveillance révolutionnaire de Saint-Macaire DB : Dictionnaire biographique. DHGBML : Dictionnaire Historique, Généalogique et Biographique de Maine et Loire de Célestin Port rédigé entre 1869 et 1678. DT : Dictionnaire toponymique. EAMH : Entretiens de 1985 avec M. Houet, curé de Saint- Macaire en 1963. NDCR : Notes du curé Reine et autres curés de 1828 à 1868 conservées à l’Évêché d’Angers. RDC : Registre des délibérations communales de la commune de Saint-Macaire conservé en Mairie. RHPP : Recherches historiques de Michel Panneau sur le Puy Notre-Dame. – 7 – RPE : Registres paroissiaux d’Érigné. RPP : Registres paroissiaux du Puy-Notre-Dame, inventaire de Célestin Port conservés aux Archives Départementales de M. -&-L. sous la cote BIB 1811. RPSM : Registres paroissiaux (1646-1793) de Saint- Macaire du Bois conservés en Mairie. SDLH : Jean-Charles Sauzé de Lhoumeau, L’Abbaye deSaint-Léonard de Ferrières. Paris, Picard 1925. SMD : Fonds privé Derouard. – 8 – AUTOUR DE BRAY meJe tiens à remercier ici M Josette Michelet et MM. Jean Taillée, Xavier de Boutray et Christian Béville, de l’aide et des facilités qu’ils ont, à chaque instant, eu l’amabilité de m’accorder en tant que maires de la commune, ainsi que de l’intérêt qu’ils ont toujours su porter à ces recherches. Ma gratitude va aussi aux habitants de Saint-Macaire-du-Bois pour leurs précieuses indications. Je souhaite enfin rendre hommage au travail inlassable de plusieurs générations d’agents des Archives Départementales qui s’activent sans cesse, dans l’ombre, à inventorier et à classer les documents. Les « Notes du Curé Reine », données en dernière annexe, serviront fort utilement d’épilogue à cette étude mais aussi de complément chronologique, donnant d’amples renseignements sur l’église et les paroissiens. Il aurait été vain de les plagier alors même qu’elles existent et que l’Évêché d’Angers nous a donné l’autorisation de les publier. – 9 – 1Avertissement « Au début, dit en latin le curé Honoré, Dieu créa le ciel, la terre, et Saint-Macaire ». Ces quelques mots illustrent bien à la fois l’immense point d’interrogation posé sur le passé de cette commune, mais aussi la piètre qualité des sources à laquelle nous avons été confronté lors des premières saisies de renseignements. Plusieurs prêtres de cette paroisse ont, un jour, commencé à griffonner quelques notes historiques après la Révolution de 1789. Quelle chance cela aurait pu représenter pour la postérité si, déjà, leurs prédécesseurs de l’ancien régime avaient eu ce souci de l’anecdote. Mais ces curés, Reine, Tranchant, Ollivier et 2Babin , qui avaient matière à recueillir une tradition orale encore certainement vivace, ne surent ni attester leurs sources, ni faire une synthèse de leurs relevés. Le premier à se poser vraiment des questions, à pousser plus loin ses investigations et à repenser plus profondément et plus radicalement les péripéties douteuses de l’histoire ancienne 1 Ainsi averti, le lecteur, d’abord, en vaut deux. Mais le voilà orienté. Il lui revient maintenant de faire la part du vrai et du présupposé, de discerner l’éventuel du plausible, le probable du virtuel. Les sources écrites se rapportant à l’ancien régime étant maigrichonnes, le minimum attestable ne nous aurait fourni qu’une courte chronologie. Certaines déductions hâtives paraîtront quelque peu audacieuses, mais il fallait entamer l’énigme historique de Saint-Macaire. La parole est maintenant aux jeunes, à ceux qui disposeront de technologies encore plus modernes au service de la recherche et qui trouveront fatalement de nouvelles sources à partir de ce premier débroussaillage. 2 Voir DB. – 10 –