ETUDES A DISTANCE 2010-2011
9 pages
Français

ETUDES A DISTANCE 2010-2011

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
9 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

ETUDES A DISTANCE 2010-2011

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 226
Langue Français

Exrait


 
 
 Faculté
de
Paris

 83,
bd
Arago
‐
75014
PARIS
 ‐
tél

01
43
31
61
64 
 www.iptheologie.fr‐

secretariat@iptheologie.fr
 ETUDES A DISTANCE 2010-2011 L’IPT propose une double offre de cours à distance pour les étudiants en Licence: Une partie des cours est assurée par les enseignants de Paris, l’autre partie consiste en des cours proposés par la faculté de théologie de Genève. La définition et la répartition des unités d’enseignement (U.E.), les conditions d’intégration de cursus antérieurs et d’équivalence sont précisées dans le Livret de l’étudiant, disponible au Secrétariat de la Faculté (ou sur le site Internet www.iptheologie.fr) Une journée de présentation des études à distance aura lieu à l’IPT le 11 septembre 2010 de 15h à 18h, avec les enseignants de la Faculté de Paris et un responsable de la formation à distance de la Faculté de Théologie Protestante de Genève Tout étudiant inscrit s’engage à y participer. Frais de déplacements à la charge des participants. La plupart des cours à distance donnés par les enseignants sont des cours sous forme papier (polycopiés, ou bibliographie avec documents), avec en moyenne trois samedis pour rencontrer les enseignants et les autres étudiants à distance. L’étudiant peut aussi suivre des cours réguliers à la Faculté, selon ses disponibilités, s’il peut, par exemple, se libérer un ou deux jours par semaine (RVZ à demander au secrétariat, tél. 01 43 31 61 64, e-mail secretariat@iptheologie.fr). Pour les descriptifs des enseignements réguliers de le l’IPT/Paris cf. le programme séparé. Les cours de Genève sont dispensés sur internet. Des renseignements sur le fonctionnement sont disponibles sur le site internet de la formation à distance : www.unige.ch/theologie/distance. Pour suivre les brevets 2 et 3, il faut avoir acquis le brevet 1 (= introduction) dans la discipline concernée. La répartition des cours de licence (appelés « brevets ») diffère quelque peu de celle de l’IPT. Ainsi l’hébreu est proposé en L1 en 2010/11, le Grec sera en L1 en 2011/12. Certains brevets (= cours semestriel) de L1 sont des brevets 2, parce que le brevet 1 a été proposé en 2009/10. Les cours de langue biblique proposés par Genève demandent une concentration continue. Deux semestres d’hébreu ou de grec à Genève correspondent à quatre semestres à l’IPT/Paris. La formation peut se faire « à la carte ». Il est nécessaire de contacter le professeur N. Stricker, responsable de l’enseignement à distance, pour l’informer du parcours choisi et demander conseil. 1 de 1 Validation : • En année L1, toutes les matières sont validées par un travail sur table en fin de semestre. Les examens (genevois comme parisiens) se déroulent dans les locaux de la Faculté de Paris et à Genève. • En L2 : dans chaque discipline il est demandé un travail écrit (dissertation, fiches de lecture, ..). • En général, la troisième année ne se valide pas par internet. Possibilité de suivre le cours de L2/3 à Paris au premier semestre ou au second semestre. (voir le site de l’IPT pour plus d’informations : www.iptheologie.fr). La validation des 2/3 des crédits du programme de Genève donne le dipôme du Bachelor en théologie de l’Université de Genève. Pour le diplôme de Licence de l’IPT, il faut avoir suivi et validé au moins un cours dans chaque discipline (AT, NT, HA, HM, Dog, Phil/ Eth, TP) à Paris et se présenter à l’examen général de Licence sur programme bibliographique donné dès l’année L1 (voir Livret de l’étudiant). INSCRIPTIONS • Documents nécessaires et Tarif : - photocopies certifiées conformes des diplômes antérieurs (baccalauréat exigé) - pièce d’identité et sa copie, trois photos d’identité, (voir aussi sur le site, rubrique « Informations pratiques). - Une année d’études : 695 € en chèque, (possible en deux fois, 348 x 2), à l’ordre de IPT Paris. • Pour suivre le programme de formation à distance de la Faculté de Genève, il faut s’inscrire à l’IPT-Paris et par la suite faire acte de candidature auprès de la Faculté de Genève (http://www.unige.ch/theologie/distance responsable : Bérénice Jaccaz, Coordinatrice de la formation e-learning Tél. : + 41 22 379 76 24 e-mail : distance-theologie@unige.ch). Attention : les délais imposés par l’Université de Genève sont très stricts : Dernier délai d’inscription : Vendredi 17 septembre 2010 ! • Renseignements auprès du secrétariat : Tél. 01 43 31 61 64 – Fax : 01 43 31 62 67 E-mail : secrétariat@iptheologie.fr Site internet : http : //www.iptheologie.fr Calendrier de Paris 1er semestre : du mardi 7 septembre au vendredi 17 décembre 2010 Session d’examens : du lundi 10 au vendredi 14 janvier 2011 Date limite de remise des travaux le lundi 10 janvier 2011 2e semestre : du lundi 10 janvier au vendredi 39 avril 2011 Session d’examens : du lundi 9 mai au vendredi 13 mai 2011 Examens de rattrapage : du lundi 23 mai au vendredi 27 mai 2011 Date limite de remise des travaux le vendredi 29 avril 2011 2 de 2 Calendrier de Genève Semestre d’automne 2010 Lundi 20 septembre 2010 : Journée de rentrée (à Genève) et confirmation inscription sur place à Genève * 24 septembre 2010 : Leçon 1 8 octobre 2010 : Leçon 2 22 octobre 2010 : Leçon 3 5 novembre 2010 : Leçon 4 19 novembre 2010 : Leçon 5 3 décembre 2010 : Leçon 6 17 décembre 2010 : Leçon 7 Du 13 au 16 décembre 2010 : Session intensive d’hébreu (à Genève) Du 7 au 17 février 2011 : Examens (à Genève et Paris) • Dérogation (exceptionnelle) à demander auprès de la responsable e-learning de Genève. Semestre de printemps 2011 25 février 2011 : Leçon 1 11 mars 2011 : Leçon 2 25 mars 2011 : Leçon 3 8 avril 2011 : Leçon 4 21 avril 2011 : Leçon 5 13 mai 2011 : Leçon 6 27 mai 2011 : Leçon 7 Du 13 au 23 juin 2011 : Examens (à Genève) Du 29 août au 8 sept. 2011 : Examens (à Genève et Paris) Méthodologie (Paris) Année universitaire 2010/ 2011 Outils et méthodes pour les études de théologie (L1) Enseignant : Jacques-Noël PÉRÈS Ce cours a pour but de donner aux étudiants toutes indications pratiques, qui les aideront à profiter au mieux du temps qu’ils consacrent à leurs études et à se préparer aux examens. Validation : examen sur table. Hébreu biblique (Genève) Année universitaire 2010/2011 6D007 – Hébreu biblique Enseignant : Jean-Daniel MACCHI, po / Assistante : Claire-Sybille ANDREY Le cours d’hébreu offre une introduction à la langue hébraïque, ainsi qu’un apprentissage des notions fondamentales de grammaire et de syntaxe. L’enseignement et l’apprentissage de cette langue sont ponctués par de petits exercices de lecture et d’écriture, et par la traduction de textes bibliques. Bibliographie : J. Lettinga, Grammaire de l’hébreu biblique, Leiden, Brill, 1980 ; P. Reymond, Dictionnaire d’hébreu et d’araméen bibliques, Paris, 1991. 3 de 3 Ancien Testament (Paris et Genève) Semestre d’automne 2010 (Genève) 6D000 – Introduction à l’Ancien Testament et à l’histoire d’Israël ancien (brevet 1 = cours de L1) Enseignant : Jean-Daniel MACCHI, po / Assistante : Claire-Sybille ANDREY Ce cours propose une introduction à la littérature de la Bible hébraïque par une approche présentant systématiquement les livres qui la composent. Dans ce cadre, le cours abordera tant le contenu littéraire que la formation de ces livres. En outre, l'histoire d'Israël des origines jusqu'à l'époque romaine sera étudiée. Bibliographie : T. Römer, J.-D. Macchi et C. Nihan (éd.), Introduction à l’Ancien Testament (Le Monde de la Bible 49), Genève, 2004 ; E. Zenger et al., Einleitung in das Alte Testament (KStTh 1.1), Stuttgart, 2004. Deuxième Semestre (Paris) Le livre des Juges (L2) Enseignante : Corinne LANOIR Méthodes de lecture et d’exégèse, hypothèses de rédaction et enjeux. Il y aura deux rencontres sur place (les samedis 5 février et 9 avril 2011). Nouveau Testament (Paris et Genève) Année universitaire 2010/ 2011 (Paris) Introduction au Nouveau Testament : Textes, contextes et questions méthodologiques. I. Les èmeévangiles (1er semestre). II. Les épîtres pauliniennes. (2 semestre) (L1) Enseignante : Corina COMBET-GALLAND Le polycopié d’Elian Cuvillier, professeur à Montpellier, qu’il met généreusement à notre disposition, servira de base de travail personnel. Trois samedis à la Faculté, dont les dates seront fixées avec les participants lors de la journée d’accueil, le 11 septembre, permettront des exercices pratiques et une discussion. Ouvrage à étudier : D. Marguerat (éd.), Introduction au Nouveau Testament. Son histoire, son écriture, sa théologie, Genève, Labor et Fides, 2001. Validation : Exégèse personnelle et examen sur table. Semestre d’automne 2010 (Genève) 6D013 – Paul de Tarse : l’apôtre, l’écrivain, le théologien (brevet 2 = cours de L2) Enseignant : Elian CUVILLIER A partir d'une analyse de quelques textes des épîtres authentiques de Paul, le cours se présente comme une première introduction à sa vie, son œuvre et sa théologie. Trois aspects seront ainsi successivement étudiés : nous nous interrogerons d'abord sur la nature de la vocation de Paul (aspect biographique). Nous analyserons ensuite la nature de l'écriture apostolique (la rhétorique paulinienne). Enfin, la troisième partie du cours sera consacrée à l'analyse de quelques grands thèmes de la pensée de Paul (la théologie paulinienne). En conclusion on s'interrogera sur la place singulière de Paul dans le christianisme primitif et la nature du lien que l'on peut établir avec le Jésus historique. 4 de 4 Semestre de printemps 2011 6D042 – La construction des origines chrétiennes dans les Actes des apôtres : parcours de textes emblématiques (brevet 3 = cours de L2) Enseignant : Simon BUTTICAZ, cc A partir d'une exégèse de textes associant critique historique et analyse narrative, le cours se présente comme une introduction à l'écriture historiographique de Luc et à sa théologie. Trois dossiers seront successivement abordés: a) une mise à niveau méthodologique, notamment par familiarisation avec l'analyse narrative ; b) une présentation globale du projet lucanien (auteur, destinataire, contexte de communication, genre littéraire, etc.) ; c) une analyse de quelques passages emblématique et charnière des Actes des apôtres (Ac 2; 6-7; 15; 17; 28). En conclusion, on essaiera de situer l'oeuvre de Luc dans le cadre des différentes trajectoires du christianisme à la fin du 1er siècle. Histoire du christianisme ancien (Paris et Genève) Année universitaire 2010/ 2011 (Paris) La théologie patristique prénicéenne (L1) Enseignant : Jacques-Noël PÉRÈS Un parcours dans la première littérature patristique, à la découverte des questions posées aux Églises des trois premiers siècles et des réponses proposées par les Pères. On joindra à ce parcours la lecture d’un livre rédigé hors de cette période, mais que tout théologien doit avoir lu : Les Confessions de saint Augustin. Bibliographie : Cl. MORESCHINI et E. NORELLI, Histoire de la littérature chrétienne ancienne grecque et latine, vol. 1, De Paul à Constantin, Genève, Labor et Fides, 2000. On se reportera aussi à un ouvrage de référence : Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, traduction G. Bardy, (collection Sagesses chrétiennes), Paris, Cerf, 2003. Et bien sûr : Saint Augustin, Les Confessions, traduction L. de Mondadon, (collection Point Sagesses 31), Paris, Seuil, 1982. Exercices de commentaire de texte : à une date à convenir Validation : Examen sur table en fin de semestre (question de cours, question sur Les Confessions, commentaire de texte) Semestre de printemps 2011 (Genève) er e6D175 – Constructions de l’hérésie dans le christianisme antique (1 -4 siècles) (brevet 2 = cours de L2) Enseignant : Enrico NORELLI, po Presque toute l’histoire du christianisme a été dominée par un modèle selon lequel l’enseignement de Jésus s’est d’abord transmis de manière fidèle à partir de ses disciples et a été ensuite déformé de manières diverses, ce qui a produit les hérésies. Celles-ci ont donc été considérées comme des phénomènes secondaires et déviants par rapport à l’orthodoxie. Ce modèle a été remis radicalement een question au 20 siècle. Aujourd’hui, la discussion tend à souligner que la notion d’hérésie est une construction idéologique réalisée de manières différentes mais toujours visant à établir des frontières, à exclure et stigmatiser des groupes dans le contexte de conflits de pouvoir. Ce cours essaiera de parcourir les origines et les premiers développements de ces opérations, en rapport avec les développements institutionnels et doctrinaux des premiers siècles chrétiens. 5 de 5 Histoire du christianisme moderne (Genève) Semestre d’automne 2010 6D011 – Introduction à l’histoire du christianisme (brevet 1 = cours de L1) Enseignant : Michel GRANDJEAN, po A travers un certain nombre de problèmes marquants de l'histoire du christianisme, cet enseignement vise à donner des repères et à définir des concepts (hérésie et orthodoxie, christianisation, définitions trinitaires et christologique, relations entre pouvoirs religieux et civil, réforme, tolérance/intolérance...). Une place sera faite à chacune des époques de l'histoire du christianisme. Au fur et à mesure de notre parcours, des textes complémentaires seront remis, qu'il s'agira de lire en parallèle au texte des leçons fournies sur le site. Bibliographie : Alain Corbin, dir. Histoire du christianisme. Pour mieux comprendre notre temps, Paris, Seuil, 2007. Histoire/Sciences des religions (Genève) Semestre d’automne 2010 6D210 – Introduction à l'étude d'une religion, concepts fondamentaux, notions de bases et histoire de la discipline (brevet 1 = cours de L2) Enseignant : Philippe BORGEAUD, po / Monitrice : Anne-Angèle FUCHS Le cours a pour objectif d'introduire à l'étude des principaux phénomènes qui constituent l'objet de l'histoire comparée des religions : mythe et oralité, écritures, livre(s), rite, sacré, sacrifice, etc. Nous tenterons d'énoncer les problèmes spécifiques liés à l'étude de ces phénomènes et d'exposer les méthodes mises en oeuvre pour essayer de les résoudre. La genèse des interprétations, depuis l'Antiquité, servira de fil rouge. Semestre de printemps 2011 6D032 – Introduction au Bouddhisme (brevet 2 = cours de L2) Enseignante : Elsa LEGITTIMO, ma / Monitrice : Isabel PINTO Le cours est consacré au bouddhisme indien ainsi qu’à sa transmission en Asie d’Extrême- orient. Il traite du bouddhisme ancien et des développements sectaires du Mahāyāna en Inde, Chine et Japon. En 2500 ans les idéaux ainsi que les pratiques ont fortement évolué. La grande variété d’écoles témoigne de l’étonnante capacité de renouvellement du bouddhisme. Les thèmes fondamentaux seront abordés dans leur contexte historique. Une partie du travail est centrée sur l’analyse de textes (extraits représentatifs). Le cours consiste en sept leçons : celles à numéros impaires sont principalement axées sur les idéaux et les pratiques, les paires, en corrélation, sur les sources scripturaires. La connaissance des langues canoniques (Sanskrit, Pāli, Chinois bouddhique, etc.) n’est pas requise, mais une bonne maîtrise de l’anglais est nécessaire, car les traductions occidentales des sources premières ainsi que les sources secondaires sont majoritairement en anglais. La bibliographie du cours est en français et en anglais. 6 de 6 Théologie systématique (Paris et Genève) Année universitaire 2010/ 2011 (Paris) Introduction à la théologie systématique (L1) Enseignante : Nicola STRICKER Ouvrage à étudier : Introduction à la théologie systématique, A. Birmelé/ P. Bühler/ J.-D. Causse/ L. Kaennel éds., Labor et Fides, 2008, 624 p., 25 €. Quatre samedis sur place, à la faculté, permettront de poser des questions au prof et de discuter ensemble. Dates: 11 septembre (18h-20h), 27 novembre (9h-11h), 15 janvier (10h-13h), 2 avril (10h-13h). Validation : Examen sur table en fin d'année. Semestre d’automne 2010 (Genève) 6D033 – Interprétation du symbole des apôtres (brevet 2 = cours de L2) Enseignant : Hans-Christoph ASKANI, po / Assistant : Anthony FENEUIL En étudiant le « Symbole des Apôtres » nous allons parcourir les grands sujets de la foi chrétienne : la compréhension de Dieu, la Trinité, la création, l'incarnation et la réconciliation, la signification de la croix, de l'Église, du péché, du jugement dernier… Nous nous référerons entre autres à un cours de Karl BARTH, Esquisse d'une dogmatique, Paris/Genève, Cerf/Labor et Fides, 1984. Ce texte nous permettra de connaître les grandes lignes de la pensée de ce théologien du 20ème siècle. En nous rapportant à son interprétation et à celles d'autres théologiens, nous allons essayer de formuler notre propre compréhension. Semestre de printemps 2011 (Genève) 6D034 – Dieu (brevet 3 = cours de L2) Enseignant : Hans-Christoph ASKANI, po / Assistant : Hyonou PAIK « Dieu » n’est pas un sujet comme les autres. Il sera pourtant le sujet de ce cours, qui abordera aussi les thèmes suivants : « La multitude des dieux et le Dieu unique » ; « Comment parler de Dieu ? » ; « Dieu dans l’Ancien Testament : Le Dieu de l’Alliance » ; « Dieu dans le Nouveau Testament : Le Père de Jésus-Christ » ; « La Trinité » ; « Dieu existe-t-il ? » ; « Dieu et le mal »… Les réponses aux questions évoquées et provoquées par ces thèmes seront données sans garantie... Ethique (Genève) Semestre d’automne 2010 6D035 – Introduction à la bioéthique et à l’éthique (brevet 3 = cours de L2) Enseignant : Alberto BONDOLFI, pa / Assistante : Valentine HAAB Ce cours est une initiation aux débats en cours dans le domaine de la bioéthique. Il commencera par une présentation de la genèse historique de cette discipline, de ses orientations les plus fondamentales, ainsi que de ses principales méthodes. La deuxième partie du cours abordera une série de débats concrets, lesquels sont majoritairement toujours en cours : les problèmes liés au « début de la vie humaine » comme les tests génétiques, les formes de diagnostic prénatal et préimplantatoire, les techniques de procréation médicalement assistées, ainsi que l’avortement. Nous passerons ensuite aux problèmes éthiques posés par les pratiques de greffe d’organes, et finirons par une présentation des débats autour des phases finales de la vie humaine : l’acharnement thérapeutique, l’euthanasie et le suicide assisté. 7 de 7 Le contenu du cours sera sous forme d’enregistrements audio du professeur, accompagnés de présentations PowerPoint. Des textes complémentaires seront également mis à disposition des étudiant(e)s. Semestre de printemps 2010 6D055 – Introduction à l’éthique (brevet 1 = cours de L2) Enseignant : François DERMANGE, po / Assistante : Annie GERBER Le cours d'introduction aborde trois grandes façons de penser l'éthique : Aristote et les éthiques des vertus, Kant et les éthiques du devoir, l'utilitarisme et les éthiques des conséquences. Pour l'essentiel, les approches théologiques de l’éthique abordées dans ce cours sont des réinterprétations, dans une perspective religieuse, de ces trois courants éthiques principaux ; nous traiterons donc les approches théologiques à la fin de chaque leçon. Une attention particulière est apportée à la situation polémique de la sphère religieuse au sein la Modernité. Théologie pratique (Paris et Genève) Semestre d’automne 2010 (Genève) 6D124 – Pertinence du christianisme et crédibilité des témoins au 21è siècle (brevet 1 = cours de L1) Enseignant : Félix MOSER, po Alors que l'on parle partout de religion, peu de place est faite dans le grand public pour celui ou celle qui voudrait affirmer posément le contenu de la foi chrétienne, et qui aimerait simplement donner ses raisons de croire et d'espérer. Le christianisme passe en effet souvent pour une religion qui oblige à croire des choses incroyables. Dans cette optique, savoir d'une part si cette religion est /pertinente/, c'est-à-dire si elle est défendable à partir du bon sens et de la raison, et d'autre part si les témoins (ceux et celles qui déclarent appartenir au Dieu de Jésus-Christ) sont /crédibles/, c'est-à- dire dignes de foi, s'avère particulièrement utile non seulement à celui ou à celle qui se pose ces questions, mais aussi à toute personne qui se voit adresser de telles questions. Lecture de base : Félix Moser, Qui ose se dire chrétien ?, Grolley, les éd. de l’Hèbe, coll. La question n° 43, 2006. Deuxième semestre (Paris) A la découverte de la théologie (L2) Enseignant : Raphaël PICON Cours donné à la faculté de Paris, 7 samedis, de janvier à juin. (8 janvier, 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 et 28 mai, 18 juin 2011). Programme détaillé voir sur le site Internet www.iptheologie.fr (rubrique « Auditeurs libres »). • Validation : Examen sur table en fin du semestre (questions de cours et commentaire de texte) avec R. Picon. 8 de 8 Sociologie de la religion (Genève) Semestre d’automne 2010 6D_S4514 – Sociologie de la religion. Approches classiques et modernes Enseignant : Jörg STOLZ, po Ce cours vise à fournir aux étudiants les notions de base et certaines connaissances spécifiques de la sociologie des religions explicative. Dans la première partie sont brièvement présentées les bases générales de la démarche sociologique explicative. La deuxième partie traite certaines explications classiques en sociologie des religions (p.ex. Weber, Durkheim, Iannaccone). Dans la troisième partie nous étudions des problèmes modernes, par exemple : Comment expliquer la forte religiosité aux Etats-Unis, le phénomène du "fondamentalisme", l'Islamophobie ou le suicide collectif de l'Ordre du Temple Solaire (OTS)? Ainsi, nous utiliserons les outils sociologiques généraux afin d’éclaircir des faits religieux énigmatiques. Philosophie (Genève) Semestre de printemps 2011 6D170 – Initiation aux concepts fondamentaux de la philosophie (= cours de L1) Enseignant : Ghislain WATERLOT, mer Ce brevet a pour intention de familiariser les étudiants avec les concepts fondamentaux de la philosophie, en d’autres termes les concepts autour ou à partir desquels une tradition s’est constituée et qui ont nourri plus de deux millénaires de discussions et de controverses philosophiques dans la pensée occidentale. Les étudiants en théologie pourront y appréhender des « outils » qui sont utilisés en théologie et qu’ils retrouveront en théologie systématique ou en éthique, où ces concepts ont en effet une place déterminante. À travers cette formation de base, on s’efforcera de mettre en évidence la vie qui travaille ces concepts et qui les modifie sans cesse dans la variété de leurs usages. Bibliographie de base : Platon par lui-même, textes choisis et présentés par Louis Guillermit (Garnier-Flammarion) Éléments d’histoire de la philosophie antique, par Jean-Paul Dumont (Nathan) Saint Augustin, Les Confessions (livres X et XI) Descartes, Méditations métaphysiques Kant, Critique de la raison pure (la seconde préface et le canon de la raison pure) Bergson, Essai sur les données immédiates de la conscience 
 9 de 9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents