L
12 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'ETHIQUE DU TRAVAIL DANS LE CONTEXTE NATIONAL. LE CAS DE LA ROUMANIE

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
12 pages
Français

Description

L'ETHIQUE DU TRAVAIL DANS LE CONTEXTE NATIONAL. LE CAS DE LA ROUMANIE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 370
Langue Français

Exrait

Camelia Fratila, Université Valahia de Targoviste, Targoviste, Roumanie L’ETHIQUE DU TRAVAIL DANS LE CONTEXTE NATIONAL. LE CAS DE LA ROUMANIE Motsclé : Ethique, culture, valeurs, responsabilité sociale RESUME Quand on réfléchit sur le monde globalisé et sur la régulation, puisqu’on parle d’étique, on doit se demander : « Estce qu’il y a une formule universelle pour résoudre les dilemmes éthiques ? » ou bien « Quel système de contrôle de l’éthique fautil mettre en place ? » Audelà des discours formels qui renvoient au besoin d’une certaine uniformisation des normes en matière d’éthiques économiques, la préoccupation de développer une étique d’entreprise rencontre la différence des conceptions éthiques dans les divers contextes nationaux. En d’autres termes, il s’agit de s’interroger sur les systèmes de référence, les pratiques, les procédures, les répartitions des rôles qui apparaissent d’un cas à l’autre. En effet, la question du « respect des principes » renvoie à des signifiants et des significations différentes. Des concepts comme « corruption » ou « licenciement dans le respect des travailleurs» sont très différemment perçus dans le contexte nordaméricain ou occidental et dans celui roumain. Les pays excommunistes se confrontent à la difficulté de la déclination pratique des normes européennes/internationales en matière de l’étique/ responsabilité sociale des entreprises. C’est difficile à croire que les ONG de Grande Bretagne ont des idées claires sur ce qu’il faut faire en Roumanie. Cela doit venir des entreprises roumaines ellesmêmes qui doivent capter les signaux, non seulement du marché, mais surtout des croyances collectives qu’elles doivent intégrer pour être capables d’y répondre mieux. Une étique librement pratiquée suppose un travail permanent des membres de l’entreprise sur la culture, les valeurs et l’organisation. Sinon, sous la pression des réglementations internationales de l’OMC, l’OIT, l’OMS, etc, l’entreprise peut être tentée de déclarer une « étique des normes », définie par un code, enfermée dans des procédures strictes, une éthique défensive et statique qui ne procure aucun avantage comparatif à l’entreprise et aucun progrès à la société.
1
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents