18 pages
Français

La notion de l'influence et la mémoire (inter)culturelle

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La notion de l'influence et la mémoire (inter)culturelle

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
Langue Français
VI Congresso Nacional Associação Portuguesa de Literatura Comparada / X Colóquio de Outono Comemorativo das Vanguardas  Universidade do Minho 2009/2010
La notion de l’influence et la mémoire (inter)culturelle
Manfred Schmeling, Saarbrücken, Allemagne
   Tout comme les sujets auxquels se réfère la littérature, les catégories et les méthodes des études littéraires sont intégrées à un processus évolutif permanent. La notion d'influence fait non seulement partie des termes importants au sein des théories déterministes en général, il a également laissé des traces évidentes dans la critique littéraire. Dès 1900, André Gide évoque ainsi dans le cadre d'une conférence les Wahlverwandschaften , les Affinités électives  de Goethe, afin d'illustrer sa conception de la relation particulière entre les cultures et entre les auteurs. Je reviendrai sur ce point. Influence s'est souvent révélé être un terme obsolète au cours des dernières décennies. Il a été remplacé par des notions donnant au moins l'impression d'être objectives: réception, dialogicité, intertextualité ou mémoire culturelle. Mes réflexions partent du principe qu'un texte n'est en soi jamais identique à lui-même, mais présente toujours des rapports à des précurseurs, à d'autres textes, à d'autres cultures etc.. La littérature moderne et postmoderne force ce relativisme par une ethnologisation des thèmes et par des imbrications intertextuelles intenses. Une nouvelle auto-réflexion méthodique est ainsi nécessaire pour rendre justice à l'évolution littéraire  la problématique de la mémoire interculturelle se trouve au centre de mes réflexions. Je prendrai notamment pour exemple le roman de Mario Vargas Llosa publié en 1987, El Hablador 1 ( L’Homme qui parle , 1989 pour la traduction française 2 ). J'ai évoqué le fait qu'aucun texte n'est identique à lui-même. Chaque production textuelle est confrontée à des influences qui transcendent plus ou moins l'espace culturel duquel il est issu.
                                                 1 Vargas Llosa, Mario: El Hablador , Madrid: Santillana Ediciones Generales, 2008 pour l'édition originale dont sont tirées les citations de cet article. 2  Vargas Llosa, Mario: L'Homme qui parle  (trad.: Albert Bensoussan) Paris: Gallimard, 1987 pour l'édition française dont sont tirées les traductions des citations en espagnol de cet article.    
1