Le temps de l humanisme et de la Renaissance
11 pages
Français

Le temps de l'humanisme et de la Renaissance

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
11 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le temps de l'humanisme et de la Renaissance

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1 013
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Exrait

L o ir e W e s e r G a r È le o br u n e st i S n V e in e e r e d D O e b a l E n u b e PARTIE Poznan Renaissance flamande Wittenberg Londres Anvers4 Dresde Bruges Louvain Cologne océan Renaissance Cracovie rhénane Mayence Nuremberg Prague Paris Heidelberg FontainebleauAtlantique Augsbourg BloisLe temps Amboise Chambord Munich Chenonceaux Bâle Renaissance Genève françaisede l’humanisme et Trente Milan Vérone Venise PadouePavie Mantoue Ferrarede la Renaissance Renaissance Florence italienne Urbino 200 kmSienne principaux foyers Rome de la Renaissance L’Escurial grand centre de la Renaissance Lisbonne centre artistique et architecturalMadrid influence de la Renaissance foyer initial de l’imprimerie Bâle principal centre d’humanisme GrenadeSéville foyer de la Réforme protestante mer Méditerranée Cadix foyer de la Réforme catholique point de départ des principales expéditions de découverte L’Europe à l’époque de la Renaissance. La Révolution et la France Le citoyen Naissance et diffusion La Méditerranée L’Europe eà Athènes du christianisme au XII siècle redans la 1 moitié edu XIX siècle – 500 J.-C. 500 1000 1500 2000 Humanisme et Renaissance 120 121 T ag e G uad al qu i vi r e ô n R ô h i h P n R CHAPITRE 1400 1420 1440 1460 1480 1500 1520 Les débuts de l’humanisme Van Eyck (1385-1441) Les époux Arnolfini Léonard de Vinci (1452-1519) La Joconde achèvement Michel-Ange (1475-1564)Brunelleschi (1377-1446) du Dômeet de la Renaissance de Florence6 Botticelli (1446-1510) Le Printemps Érasme (1469-1536) Éloge de la folie e e invention deAux XV et XVI s., l’Europe connaît d’importantes transformations. Dans les régions Thomas More (1478-1535) Utopiel‘imprimerie les plus dynamiques et les plus prospères du continent (l’Italie et la Flandre) se propage, edès le XV s., un vaste courant de renouveau intellectuel, l’humanisme. Il s’accompagne 1453 prise de Contantinople de profondes transformations dans le domaine artistique, c’est la Renaissance. par les Turcs Ce double mouvement s’appuie sur une grande confiance en l’homme et een ses possibilités. Dès la fin du XV s. l’humanisme et la Renaissance se diffusent dans le reste du continent européen. Comment s’expliquent les profonds changements dans la vie intellectuelle eet artistique de l’Europe au XV s. ? En quoi consistent l’humanisme et la Renaissance ? 2 … à l’expression d’une nouvelle sensibilité artistique. Léonard de Vinci, Monna Lisa, épouse de Francesco del Giocondo, dite La Joconde, 1503-1505, 0,77 x 0,53 m. Musée du Louvre, Paris. « Qui veut savoir à quel point l’art peut imiter la nature peut s’en rendre compte facilement en imitant cette tête. Les yeux ont ce brillant, cette humidité que l’on observe pendant la vie. La bouche, ses extrémités, qui se lient par le vermillon des lèvres 1 D’une volonté de mieux connaître et de mieux comprendre… à l’incarnat du visage, ce n’est plus Jacopo da Barbari, Portrait du mathématicien Luca Pacioli, 1495. Musée de Capodimonte, Naples. de la couleur, c’est vraiment de la chair. Le moine franciscain Luca Pacioli, auteur d’une Somme mathématique, enseigne ici à son élève Guidobaldo Au creux de la gorge, un observateur attentif de Montefeltro, duc d’Urbino, comment construire un icosaèdre (solide à 20 faces figuré par le quartz taillé), surprendrait le battement de l’artère. » een utilisant le nombre d’or défini par Euclide au III s. av. J.-C. Mobilisation de la science antique, recherche D’après Giorgio Vasari, Vies des plus excellents de la perfection, souci de la transmission du savoir : ce tableau illustre l’esprit de la Renaissance. peintres, sculpteurs et architectes italiens, 1550. 122 123 DOSSIER 3 Raphaël, La Sainte Famille à l’agneau, 1507. Musée du Prado, Madrid, 29 cm x 21 cm.La révolution artistique Au centre du tableau, la Vierge Marie ; à gauche, Jésus enfant et l’agneau, l’un des symboles du Christ dans l’artde la Renaissance chrétien ; à droite, Joseph. ● La Madone de la Trinité ede Cimabue (XIII s.) et la Sainte Famille à l’agneau ede Raphaël (XVI s.) sont deux œuvres centrées sur les mêmes personnages, la Vierge Marie et l’Enfant Jésus. L’inspiration religieuse, si importante pour les artistes du Moyen Âge, ne disparaît donc pas 4 La perspectiveà la Renaissance. Pour toute figure placée à une grandeMais la manière de traiter distance, tu commences par perdreun tel sujet a considérablement d’abord la notion de ses parties les évolué d’une période à l’autre. plus petites, et conserves jusqu’à la fin celle des plus grandes, en cessant toutefois de distinguer leurs extrémi- tés ; elles deviennent elliptiques ou sphériques et leurs limites, confuses. En peinture, la perspective se divise en trois parties principales : la pre- mière traite de la diminution que subit la dimension des corps à diver- ses distances, à mesure qu’ils s’éloi- gnent de l’œil ; la seconde concerne l’atténuation de leurs couleurs en s’éloignant de l’œil ; la troisième l’at- 1 Le travail du peintre ténuation des formes et contours à Nous autres peintres, nous voulons, par diverses distances. les mouvements du corps, montrer les Et leurs noms sont : perspective mouvements de l’âme […]. Il convient linéaire, perspective de la couleur, donc que les peintres aient une connais- perspective de la diminution. sance parfaite des mouvements du corps Léonard de Vinci (1452-1519), Carnets. et les apprennent de la nature pour imi- ter, si difficile que ce soit, les multiples mouvements de l’âme. Qui, sans l’avoir essayé, pourrait croire combien il est dif- Questionsficile de représenter un visage qui rit sans le faire triste plutôt que joyeux ? Et A Observer les documents (nature, date, auteur, etc.) 5. Comment les deux tableaux représentent-ils la Vierge ? L’Enfant encore, qui pourrait, sans grande étude, Jésus ? La relation entre l’Enfant et la Vierge ?1. À quelle date ont été réalisées les œuvres des doc. 2 et 3 ? exprimer des visages où la bouche, le 6. Le doc. 3 respecte-t-il les consignes définies par Alberti dans le B Retirer des informations des documentsmenton, les yeux, les joues, le front doc. 1 ? 2. Selon le doc. 1, quelle doit être la principale préoccupation dus’unissent dans le rire ou les larmes ? 7. À l’aide du doc. 4, analyser le traitement de l’arrière-plan dans peintre ?Aussi faut-il l’apprendre de la nature en chacune des deux œuvres. C Mettre en relation les informations des documentsrecherchant les aspects les plus fugitifs D Rédiger3. Quels personnages retrouve-t-on d’un tableau à l’autre ?des choses, et ceux qui font imaginer au 8. En un paragraphe, présenter les transformations amenées par la4. Quelles formes géométriques prédominent dans chaque tableau ?spectateur plus qu’il ne voit. 2 Cimabue, Madone de la Trinité, 1285-1286. Quelles en sont les couleurs ? Qui entoure la Vierge et l’Enfant sur Renaissance dans l’art de la peinture, dans l’aspect des tableaux et Leon Battista Alberti, Traité de la peinture, Musée des Offices, Florence, 3,85 x 2,23 m. dans leur finalité.chacun des tableaux ? Que suggèrent ces différences ?vers 1435. La Vierge Marie et l’Enfant Jésus entourés par des anges. 124 ❚ CHAPITRE 6❚ Les débuts de l’humanisme et de la Renaissance 125 1508 1509 1506 1509 1521 Seine 1506 Rhin 1500 Loire Pô 1 L’humanisme VOCABULAIRE e ehumaniste : homme de lettres des XV et XVI siè- cles, dont la pensée entend rompre avec le Moyen Âge en s’inspirant des auteurs de l’Antiquité. LesA. Un temps de renouveau doc. 1 humanistes se montrent aussi critiques à l’égard e ■ Au XV s., l’Occident sort peu à peu des malheurs qui l’ont frappé depuis le de ces derniers. Ils se consacrent à l’étude de e l’homme et de la nature.milieu du XIV s. La guerre de Cent Ans prend fin en 1453. Les épidémies de philologie : science qui étudie les textes depeste ne sont plus aussi meurtrières que celle qui a fait disparaître plus du tiers manière érudite et critique, afin d’en préciser l’au-de la population européenne entre 1348 et 1352. Les famines se font plus thenticité et le sens. rares. La population augmente et
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents