Les œufs de Pâques

-

Français
2 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les œufs de Pâques

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 111
Langue Français
Signaler un problème
Les œufs de Pâques
L'oeuf est un symbole universel de vie et de renaissance, il est notamment associé à
de nombreux rituels. La tradition d'offrir des oeufs natures, puis décorés, teints ou
travaillés est bien antérieure au christianisme, c'est sans doute l'une des plus vielles
traditions du monde. Cette tradition se retrouve dans de très nombreux pays.
Dans le Kalevala , livre sacré des anciens finlandais, c'est de l'oeuf que naquit le
monde. La mère de l'eau, Iltamara, dormait au fond de l'océan sans rivage. Dans son
sommeil elle remua et son genou sortit de l'eau tel une île. Alors le maître de l'air
tomba des cieux vides et déposa un
oeuf
d'or sur ce genou divin. Mais à peine
effleurée, comme une ensommeillée qu'un insecte agace, la déesse frémit et,
frémissant, brise la coquille parfaite. Alors tous les morceaux se transforment en
choses bonnes et utiles: le bas de la coque de l'oeuf forma le firmament sublime, le
dessus de la partie jaune devint le soleil rayonnant, le dessus de la partie blanche fut
au ciel la lune brillante, tout débris tâché de la coque fut une étoile au firmament, tout
morceau foncé de la coque devint un nuage de l'air et désormais le temps avança.
Comme il était interdit de manger des oeufs pendant les 40 jours du
carême, on se
trouvait à Pâques devant une grande quantité d'œufs. Alors à partir du moyen-âge
on a pris l'habitude de s'offrir des oeufs décorés. L'œuf de Pâques a donné
naissance à beaucoup de coutumes très diverses selon les pays. Les Églises
Orthodoxes Russe, Grecque, Roumaine connaissent une tradition qui remonte au
Haut moyen age, d'une bénédiction et d'une distribution d'œufs teints au début ou à
la fin de la grande célébration pascale. En occident, la tradition chrétienne remonte
au 12-13eme siècle.
En Pologne, comme en Russie, la tradition la plus typique est la peinture et la
décoration de l'œuf de Pâques. En Norvège et en Pologne, il y a des petits combats
d'œufs. En Allemagne, on accroche des oeufs décorés à la main à des petits
branchages. En Pologne et en Italie, on décore la table avec des oeufs pour le repas
de Pâques. En Russie, on porte des oeufs au cimetière sur les tombes de la famille.
On a actuellement un peu oublié le symbolisme chrétien des oeufs de Pâques : la vie
nouvelle de la résurrection.
Dès le XIIème siècle, dans de nombreux pays européens, les gens du peuple
avaient l'habitude de s'échanger des
oeufs
simplement bénis à l'église. Les nobles
vont vite adopter cette coutume en la tranformant. Ils s'adressent à des peintres, des
orfèvres et des graveurs pour se faire faire des oeufs-joyaux, c'est à dire décorés de
peintures délicates, d'émaux ou de pierres précieuses. L'échange des oeufs de
Pâques prend une autre dimension.
En ce qui concerne la surprise contenue dans l'
oeuf
, c'est une tradition qui remonte
au XVIème siècle, et certaines sont même passées à l'histoire tant elles étaient
exceptionnelles : c'est le cas de la statuette de Cupidon renfermée dans un énorme
oeuf de Pâques offert par Louis XV à Madame du Barry, du brûle-parfum trouvé en
1770 par Catherine II ou encore de la minuscule poulette cachée dans un précieux
oeuf conservé à Copenhague dans les collections royales du château de
Rosemborg.