NR patrimoine 314
6 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

NR patrimoine 314

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
6 pages
Français

Description

NR patrimoine 314

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 59
Langue Français

Exrait

Les grands chemins dÕIle-de-France : histoire, traces, devenir
A lÕheure des grandes infrastructures de transport et des nouvelles technologies, que reprÈsentent les anciens chemins qui, en leur temps, ont organisÈ le territoire et participÈ ‡ la formation des paysages ? Leur modestie actuelle cache leur importance dÕantan et une histoire riche et attrayante. ´OubliÈsª du patrimoine, les chemins sont menacÈs de disparition alors que de nouveaux usages se dessinent. LÕIAURIF leur consacre actuellement une exposition originale.
´Il y a chemin parce que nos pas possËdent le pouvoir Ènigmatique de coÔncider, dÕÈpouser les pas des hommes qui nous prÈcËdent et qui marchent ‡ peu prËs comme nous.ª Pierre Sansot, Chemins aux vents,2000
N O V E M B R E2 0 0 2
Les chemins en Ètoile autour du village de Vendrest (Seine et Marne) rinages, routes militaires stratÈgiques. Les chemins, un Le long des riviËres, ils servent de atrimoine autant chemins de halage. historique quÕesthÈtique ConcurrencÈs par les routes suppor-tant des vitesses plus grandes, DÈveloppÈ ‡ mesure des implanta-des charges plus lourdes (autoroutes, tions humaines pour desservir etchemin de fer, voies aÈriennes) mettre en valeur les sols, le rÈseau desou par des liaisons Ètablies entre chemins concourt ‡ lÕorganisation dude nouveaux centres urbains, les che-territoire. minsperdent leurs fonctions antÈ-SÕadaptant aux caractÈristiques desrieures. Il sÕen suit des rÈtractions, sites, les sociÈtÈs en ont faÁonnÈ lescoupures, disparitions. traits en fonction de leur perceptionCes transformations rÈduisent la per-du monde, de leurs besoins et demÈabilitÈ du territoire, la continuitÈ leurs moyens : voies de colonisationdu rÈseau des chemins, lÕessence romaines, chemins dÕexploitation desmÍme de leur vie, de leur utilitÈ. Les champs nouant leur rÈseau, cheminsaccËs ‡ la riviËre deviennent rares, le de liaison empruntant la vallÈe pourchemin fragmentÈ nÕoffre plus de de longs itinÈraires ou encore routesparcours, les choix de lÕitinÈraire se et allÈes de prestige amplifiant lesrÈduisent. dimensions du paysage.La perspective perd son ampleur, la Ces chemins sont tour ‡ tour routescohÈrence et la variÈtÈ que lui ajoutaient de grandes foires, itinÈraires de pËle-les allÈes ouvertes sur dÕautres horizons;
Voie et itinÈraire
La voie est le support physique de lÕitinÈ-raire (chaussÈe, pont, tunnel, canal, etcÉ). La voie peut Ítre rÈduite ‡ une trace, soit quÕil nÕy ait jamais eu dÕamÈnagement, soit que celui-ci ait disparu et ait ÈtÈ rem-placÈ par un autre. LÕitinÈraire est le trajet suivi par des voya-geurs (marchands, pËlerins, migrants...),
par des vÈhicules ou des convois, nomb-reux, ou par un individu, une armÈe ou un groupe. La valeur patrimoniale est attribuÈe ‡ la voie ou ‡ lÕitinÈraire, parfois aux deux ‡ la fois. Elle peut Ítre attachÈe ‡ toute la longueur de la voie ou de lÕitinÈraire, ou concen-trÈe sur certains points : ouvrages dÕart, relais de poste ou bornes.
N°311 N°6
I N S T I T U TD Õ A M … N A G E M E N TE TD Õ U R B A N I S M ED EL AR … G I O ND Õ I L E - D E - F R A N C E 1 5 ,r u eF a l g u i Ë r e7 5 7 4 0P a r i sC e d e x1 5- tÈ l .: 01 53 85 77 40