//img.uscri.be/pth/b0930cd255a2059215713cc0b8938fe182d279a1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

VOUS LES RECONNAITREZ A LEURS FRUITS - Assemblée de Dieu de ...

De
15 pages

VOUS LES RECONNAITREZ A LEURS FRUITS - Assemblée de Dieu de ...

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 104
Signaler un abus
VOUS LES RECONNAITREZ A LEURS FRUITS !
Lors d’une discussion tranquille, quelqu’un m’a dit un jour « j’ai très peur de parler au sujet des serviteurs de Dieu. » Je suis resté pensif un instant puis je lui répondis : « Peur, pourquoi ? Jésus n’a-t-il pas dit :               (Jean 7/24). La Bible nous enseigne que nous devons juger des choses. Il ne s’agit bien entendu pas d’un jugement de condamnation (Matthieu 7/1) mais comme le dit la Parole en Lévitique 19/15          . Comme le dit un commentateur de la Bible : « il n’est pas interdit d’exercer le jugement nécessaire (Matthieu 18/15-17 ; Jean 7/24 ; 1Corinthiens 6/1–5), mais attention à la critique indue qui ne tient pas compte des faiblesses de quelqu’un »” (1) De nos jours, dans les milieux d’églises, surtout charismatiques, l’accent est mis sur le fait de « ne pas critiquer », « ne pas juger », « ne pas parler », par rapport aux ministres de l’évangile, comme s’ils étaient « intouchables ». En revanche, pratiquement rien n’est enseigné quant à ce que nous avons mentionné ci-dessus : juger avec justice. Pensons-y : si l’accent est placé sur une demi-vérité, ce sera alors un mensonge. De même, si nous mettons l’accent constamment sur une vérité, mais que nous en cachons une autre, laquelle est un élément d’équilibre avec la précédente, nous aurons un autre mensonge. Voici un exemple : La Bible enseigne que nous ne devons pas juger en condamnant (Mt. 7: 1), et que nous ne devons pas critiquer de façon malicieuse les ministres (Nb. 12), cependant, elle enseigne aussi que nous devons défendre la foi ardemment (Jude 3), que nous devons nous séparer des faux frères et des faux docteurs (Romains 16/17 ; 2Timothée 3/1-5 ; 2Jean 9,10), et que nous devons les dénoncer (1Timothée 1/19,20 ; 2Pierre 2/1-3 ; 3Jean 9,10 ; 2Timothée 4/14,15 ; 2Timothée 2/17,18). Cela apporte l’équilibre normal. Toutefois, cette manière de procéder, d’enseigner une vérité et pas l’autre, c’est ce que font beaucoup d’enseignants faisant autorité depuis des années et c’est la raison pour laquelle ils sont aussi médiatisés. Il est grandement répandu, l’enseignement selon lequel nous ne devons pas exposer ceux qui enseignent des hérésies, qu’il faut prier pour eux et que Dieu les jugera en son temps, mais cela, c’est une façon lâche de fuir la responsabilité que la Bible nous demande d’endosser ! C’est pour cela que mon ami était incapable de pouvoir dire ce qu’il pensait réellement ; il avait une crainte infondée de pécher. Le simple fait d’exposer à la lumière tous ceux qui se prétendent serviteurs de Dieu, révèle des conduites qui contredisent cette appellation, comme si cela était impossible du fait qu’ils sont médiatisés.