Les Romarias portuguaises / The Portuguese Romarias - article ; n°1 ; vol.43, pg 53-76

icon

25

pages

icon

Français

icon

Documents

1977

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

25

pages

icon

Français

icon

Ebook

1977

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Archives des sciences sociales des religions - Année 1977 - Volume 43 - Numéro 1 - Pages 53-76
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1977

Nombre de lectures

41

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

Pierre Sanchis
Les Romarias portuguaises / The Portuguese Romarias
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 43/1, 1977. pp. 53-76.
Citer ce document / Cite this document :
Sanchis Pierre. Les Romarias portuguaises / The Portuguese Romarias. In: Archives des sciences sociales des religions. N.
43/1, 1977. pp. 53-76.
doi : 10.3406/assr.1977.2113
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0335-5985_1977_num_43_1_2113Arch Sc soc des Rel. 1977 43/1 janv.-mars) 53-76
Pierre SANCHIS
LES ROMARIAS PORTUGAISES
The romaria is popular pilgrimage to place rendered
sacred by the presence of saint and usually located on
the outskirts of village The term saint denotes in fact
various tutelary figures picture of Christ statue of the
Virgin or the local patron saint etc which are the symbols and
crystallization of the village or regional community The
analyses the various psycho-sociological aspects of the Portu
guese romarias most characteristic features the promise and
the gift
Like many other popular celebrations the romaria is the
centre of tension between the general tendency to
give it at times magical character and the regulating even
repressive action of the religious and civil authorities
INTRODUCTION
Parfois urbaines les romarias portugaises sont le plus souvent rurales
Soit elles aient pour siège un ermitage soit elles constituent sinon la
fête patronale du moins la fête ou une des fêtes principale un
village Rares sont celles qui ayant lieu dans un bourg important ou une
capitale de Conseil ou de District ne dénotent pas leur origine para- ou
péri-citadine par leur situation géographique orée ou extérieur de
agglomération
En tout cas leur caractéristique essentielle est de organiser autour
de la mémoire un Saint représenté par sa relique ou son image
La romaria est un pèlerinage populaire aller un lieu devenu sacré de
par la présence spéciale un Saint Certes autour de ce noyau religieux
et populaire ont pu agréger autres manifestations prises en charge par
administration locale ou régionale Certaines romarias importantes sont
Fragments de la thèse de cycle présentée par SANCHIS en 1976 Ecole des
Hautes Etudes en Sciences Sociales Arraial la fête un peuple Les pèlerinages popu
laires au Portugal 327 polytypé)
53 ARCHIVES DE SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS
ainsi devenues Fêtes de Conseil Les dimensions et la nature de
événement échappent alors échelle et au modèle de la romaria Mais le
noyau traditionnel subsiste toujours parfois presque entièrement recouvert
comme Braga pour la Saint-Jean par les excroissances devenues officielles
Notre description ignorera ces manifestations supplémentaires pour dégager
toujours les formes élémentaires de la romaria autre part quel
ques-unes des fêtes dont nous parlerons ne sont appelées romarias que par
extension La Sainte-Reine Tinalhas par exemple est une simple fête de
village Mais Tinalhas en connaît autres au cours de année plus simples
moins fréquentées par les non-tinalhais et totalement intra-muros Celle-ci
occasionne vraiment exode du village auprès de la chapelle réunit nom
breux les gens des environs et son déroulement tend reproduire le
modèle classique des romarias
ce point de vue nous avons donc aifaire deux types principaux
de romaria celle qui concerne directement un village et quoique fréquentée
par autres constitue occasion une véritable réception par la commu
nauté villageoise de ses voisins et celle qui érige en epicentre une
région plus vaste si elle est encore alors matériellement située sur le terri
toire une commune est peu près au même titre que tous les habitants
de la région considèrent chez eux La romaria régionale est leur fête
tous et ils appelleront nôtre le saint patron auquel elle est dédiée Bien
entendu il agit là de types et toutes les formes mixtes sont concrètement
possibles
essentiel est que toute romaria constitue un rassemblement une
rencontre et un moment de vie commune soit échange récurrent de visites
soit multiconvergence expression une unité régionale soit aux abords de
la frontière et tout au long du nord au sud mise entre parenthèses des
barrières politiques et symbole fugace de fraternisation Ces retrou-
Les circonscriptions administratives de District et Conseil correspondent
approximativement aux départements et cantons fran ais Le Conseil constitue cependant
un échelon administrativement plus dense que ces derniers les villages ayant leur
tête une junta de freguesia de trois membres dont les attributions sont des plus
réduites est en fait le Conseil dont le siège est une petite ville ou un bourg
important qui représente le premier échelon communal La fête de Conseil est donc
la fois la fête municipale du siège du Conseil et la fête de ensemble rural dont cette
agglomération est le centre Deux remarques pratiques suivant usage habituel au
Portugal le nom un village est parfois dans notre texte suivi entre parenthèses du
nom du bourg ou ville siège du Conseil dont il fait partie les noms des anciennes
provinces qui ont disparu que récemment de la nomenclature officielle sont encore un
usage courant Us supportent certaines variantes dues aux nomenclatures officielles
successives La région Entre-Douro-et-Minho par exemple est peu près équivalent
du Minho Le Douro Litoral est la région de Porto
La frontière est alors officiellement ouverte et cette mesure régulièrement
attendue est annoncée avance Parfois cependant elle se fait attendre suscitant
au dernier moment des commentaires expectative et de déception Elle peut même
être utilisée comme moyen de pression par un ou autre gouvernement national comme
nous avons constaté en 1973 Bento da Porta Aberta frontière de Portela do Homem)
pour attirer attention soit sur la réfection urgente une route soit sur officialisation
qui tarde trop des services frontaliers Parmi les romarias frontalières de quelque impor
tance citons Seixas Sra da Peneda Bento da Porta Aberta Sra do Almurtâo
Idanha-a-Nova la fête de Campo Maior Sta Maria de Barrancos le Senhor Jesus da
Piedade de Eivas la Sra das Pazes Ficalho. RIBEIRO étudié le cas une modeste
romaria de Tr s-os-Montes Sra da Luz dont la chapelle est située extrême des
deux territoires près de la borne frontière sur laquelle les douaniers des deux côtés
déposent symboliquement leur manteau Les deux cortèges convergent et les échanges
continuent sur le mode traditionnel cf RIBEIRO Nossa Senhora da Luz Notas
etnogr ficas da raia mirandesa Revista de Etnografia Porto) n0 16 tiré-à-part s.d.)
54 ROMARIAS PORTUGAISES
vailles parfois Institutionnalisées sont occasion de toute sorte échanges
culturels commerciaux agonistiques
LE SAINT
Sauf exceptions ailleurs notables la romaria pour siège un
sanctuaire des champs le plus souvent orée un village parfois
une distance de plusieurs kilomètres ou même dans site isolé de toute
agglomération Rarement ces sanctuaires se présentent sous leur forme
primitive Le cas existe cependant par exemple le modeste ermitage de
Sa das Pazes Ficalho qui conservé depuis le xvie siècle les formes
blanches de son gothique alentejano un gothique non élaboré horizontal
et attaché au plein cintre qui ne renie jamais ses racines romanes et qui
ici du moins adoucit âpreté des angles et des droites sous les successives
couches de chaux comme toute architecture civile aux alentours Le plus
souvent toutefois le temple est une variété de baroque parfois mêlé de
néo-classique on même un exemple de romano-bizantin Torcato)
agrandissement ou reconstruction des xviie xviii voire xix siècles Mais
autres formes sont possibles et aux plus modernes chapelle sans
prétention et sans attrait de la Rainha Santa Tinalhas corres
pondant au montage intentionnel une fête nouvelle il cinquante ans
fête qui laissa dans ombre autres beaux et solides ermitages traditionnels
ou grande église moderne de Bento da rzea troisième du nom et du
lieu en quelques siècles Sur ce plan non plus la tradition est pas figée
elle vit et se renouvelle sans attacher des formes déterminées
Parfois un ou autre élément naturel revêt une signification religieuse
caractéristique eau bains sacrés 4) fontaines miraculeuses 5) arbres
ou plantes medronheiro et alfadega de Bento da Porta Aberta cizir et
romarin Aldeia Nova de Bento poireau et basilic de la Saint-Jean de
Braga 6) sans parler du chêne-vert de tima 7) rocher Mais actuel
lement du moins toujours en relation avec objet principal de la dévotion
Cf VALENTE MACHADO

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text