Une enquête anticléricale de pratique religieuse en Seine-et-Marne (1903) - article ; n°1 ; vol.6, pg 127-148

icon

23

pages

icon

Français

icon

Documents

1958

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

23

pages

icon

Français

icon

Ebook

1958

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Archives des sciences sociales des religions - Année 1958 - Volume 6 - Numéro 1 - Pages 127-148
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1958

Nombre de lectures

14

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

Emile Poulat
Une enquête anticléricale de pratique religieuse en Seine-et-
Marne (1903)
In: Archives des sciences sociales des religions. N. 6, 1958. pp. 127-148.
Citer ce document / Cite this document :
Poulat Emile. Une enquête anticléricale de pratique religieuse en Seine-et-Marne (1903). In: Archives des sciences sociales des
religions. N. 6, 1958. pp. 127-148.
doi : 10.3406/assr.1958.2667
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/assr_0003-9659_1958_num_6_1_2667UNE ENQU TE ANTICL RICALE
DE PRATIQUE RELIGIEUSE
eu SEINE-et-MARNE 1903
AUX LIBRES-PENSEURS DE SEINE-ET-MARNE
Citoyens
La Chambre est saisie de divers projets concernant la séparation de
glise et de Etat. ores et déjà les républicains militants ont produit
dans la presse et dans des réunions publiques toutes les raisons qui rendent
cette séparation la fois nécessaire et juste
Toutefois citoyens un argument de fait pas été produit que vous
seuls pouvez produire Tous nous participons aux frais du culte il agit
de savoir et de proclamer combien sont ceux-là qui participent la célébration
du culte
Oui nous savons que dans nos campagnes les églises sont désertes les
troncs vides. Nous voudrions plus Nous voudrions des documents plus
précis nous voudrions des chiffres une donnée scientifique mathématique
Vous connaissez trop la haute probité que Le Briard porte dans la lutte
pour pouvoir soup onner un seul instant il sollicite de vous une besogne
de délation et de rancune Nous ne vous demandons pas quels sont ceux qui
vont la messe mais combien sont-ils nous ne demandons pas leur nom
mais leur nombre
uvre de science vous accomplirez avec conscience Vous libres-
penseurs vous savez le prix souverain de la vérité
est en ces termes que le 18 septembre 1903 un journal bi-hebdo-
madaire de Seine-et-Marne Le Briard adressait ses lecteurs et lan ait
le premier dénombrement systématique de pratique religieuse que nous
connaissions pour la France 1)
Nous avons précédemment étudié Les cultes dans les statistiques officielles en France
127 ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
allégeance radicale-socialiste et volontiers socialisant Le Briard
était rédigé Provins citadelle de ce on nommé anticléricalisme
des notables Deux fois par semaine ses cinq éditions se répandaient
dans tout le département tandis que deux hebdomadaires un catholique
La Croix de eine-et-M arne autre conservateur La Brie essayaient de
contrebattre son influence En première page la vedette était partagée
entre le Père Gérôme qui expliquait ses lecteurs en un style vivant et
imagé les événements du jour et un editorial toujours signé de grands
noms Brisson Clemenceau Th Steeg Jaurès Rane Aulard Buis
son..
Les conditions de enquête
La discussion sur la séparation des Eglises et de Etat bat son plein
De nombreux arguments sont avancés en sa faveur fondés sur des consi
dérations politiques où Eglise catholique est présentée comme une
force hostile un obstacle détruire Mais il est un argument que nul ne
semble avoir encore invoqué la faiblesse de Eglise dont la masse de la
Archives de Sociologie des Religions II pp 22-26) où seule est recherchée appartenance
déclarée
Toute une préhistoire de la sociographie du catholicisme fran ais serait faire Dans un
article de La Revue ancienne Revue des revues) Brival-Gaillard écrivait en 1913 On
pas encore appliqué la statistique aux cultes et le tenter une première fois peut paraître une
épreuve osée Il semble impossible en effet première vue apporter des précisions numériques
en une matière où les apparences sont souvent trompeuses Mais sans scruter les consciences
ne peut-on faire état de la foi qui agit et se manifeste par la présence personnelle des fidèles
aux églises {. état actuel des cultes en France La Revue 1er juillet 1913 1-18 in
tuition fondamentale est la méthode nous reviendrons plus bas avère assez fantaisiste
mais surtout auteur ignore que autres ont pensé avant lui et que certains même sont
risqués
Longtemps les plus audacieux ont visé une estimation raisonnée étayée plus ou
moins solidement par des procédés divers enquête du Briard semble bien avoir été la première
un genre appelé une particulière fécondité auquel dès 1891 Taine avait donné ses lettres de
noblesse dans un article de la Revue des Deux-Mondes repris ensuite au tome XI de ses Origines
de la France contemporaine pp 177-188 Un peu plus tard dans Eglise et la République
Paris 1904) Anatole France qui lu Taine et qui distingue entre le dénombrement des âmes
croyantes et celui des forces de Eglise après avoir rassemblé quelques éléments observe
Mais ce sont là sur les consciences de plus de trente millions de Fran ais des clartés éparses
et rares qui peuvent être trompeuses Il plusieurs raisons aller la messe qui ne sont pas
toutes des raisons pieuses La vanité la mode intérêt aussi bien que la dévotion ont leurs
chaises la paroisse Au contraire bien des âmes ne approchent pas des sacrements et se tiennent
éloignées des offices qui sont tièdes et non point rebelles et pour parler le langage ecclésiastique
il est des pécheurs en qui la foi est pas morte 106)
De son côté peu après la Revue catholique des Eglises publié en 1905 et en 1907 plusieurs
monographies de diocèses inspirées de cette préoccupation Cahors étude due abbé Calvet
et que Le Bras présentée comme un modèle) Nancy Saint-Flour Montpellier et Angou-
lême
Il aurait là de nombreux documents colliger Leur intérêt est plus certain au niveau
une réflexion sociologique que une information sociographique Pourtant on chance
glaner une information qualitative qui peut éclairer utilement les résultats numériques obtenus
par ailleurs voir par exemple article du député conservateur Jules Delafosse Un coin de
province dans Le Gaulois du 17 octobre 1904 sur le Limousin opposé la Normandie)
128 SEINE-ET-MARNE
il sfk ARCHIVES DE SOCIOLOGIE DES RELIGIONS
population est désormais détachée existence une religion officielle
repose sur un état de fait périmé la séparation ne ferait que reconnaître
état de fait actuel un groupe minoritaire aucune raison de bénéficier
un statut privilégié
Pour faire valoir cet argument il faut étayer non impressions
générales mais observations incontestables Tel est le sens de enquête
du Briard Ouverte le 18 septembre 1903 elle provoque aussitôt des
réponses qui sont publiées dès le numéro suivant puis régulièrement
au 28 octobre 1903 cette date elle interrompt brusquement
sans que soit donnée aucune explication tirée aucune conclusion
Inévitablement on interroge que vaut cette enquête quelle
valeur accorder ses résultats La question ailleurs est double
inachèvement de enquête ne la prive-t-elle pas de tout intérêt ne la
rend-elle pas inutilisable Mais préalablement et en toute hypothèse la
méthode qui présidé son déroulement offre-t-elle le minimum de
garanties désirables
Une première réponse tout extrinsèque peut dès abord être donnée
est écho que enquête rencontré soit dans les milieux laïques soit
dans les milieux catholiques Or de ce point de vue grande discordance
Du côté laïque un article de Vernant 2) La crise religieuse dans les
campagnes de Brie dans la revue de Charles Guiyesse Pages Libres
commente le 1er octobre 1904 les résultats de enquête 261-276)
sous les quatre chefs qui lui semblent expliquer la désaffection des ruraux
pour le catholicisme le naturalisme foncier du paysan les progrès du
rationalisme alliance du presbytère et du château la médiocrité du
clergé Aussitôt paru article est utilisé par Anatole France dans son petit
volume paru en 1904 Eglise et la République 105 Des recherches
plus poussées dans la presse parisienne ou provinciale ou dans les débats
parlementaires permettraient peut-être en suivre plus loin le chemi
nement
En revanche du côté catholique étouffement est délibéré
Dès le 27 septembre La Croix de eine-et-M arne consacre quelques lignes
enquête du régiment des lanterniers du Briard qui plus comme
lecteurs que la lie des populations seine-et-marnaises 11 octobre
Elle ne conteste pas les chiffres Ah sans doute en Seine-et-Marne le
peuple les hommes surtout ne sont point très religieux mais même les
moins pratiquants trou

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text