Quotidiens régionaux et influence urbaine. L'exemple des Pays-Bas - article ; n°435 ; vol.79, pg 545-559

-

Documents
16 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Annales de Géographie - Année 1970 - Volume 79 - Numéro 435 - Pages 545-559
Regional newspapers and urban influence. The example of the netherlands.
Newspapers seem to provide a convenient and comparatively synthetic method of measuring the sphere of influence of a town. Its use, however, on the level of the urban network of a state is complicated by the scarcity and the confidential nature of the sources, and by difficulties of interpretation arising from recent developments in the daily press (mergers, agreements, syndication of advertisements).
It was possible to study the example of the Netherlands thanks to established statistics. One can conclude from this example that a newspaper does not indicate any scale of importance. For example, some towns with less than 10,000 inhabitants publish their own daily newspaper. On the other hand, at a given level, in spite of the artificial aspect of some of the areas of circulation, it seems that newspapers confirm the extent of spheres of influence which have been measered by other methods.
Le journal apparaît comme un moyen commode et relativement synthétique d'apprécier le rayonnement d'une ville. Mais son utilisation à l'échelle de l'armature urbaine d'un État se heurte à la rareté ou au caractère confidentiel des sources, et à des difficultés d'interprétation dues à l'évolution récente de la presse quotidienne (concentration, ententes, couplages publicitaires).
L'exemple néerlandais a pu être étudié à l'aide de données sûres. Il en ressort que le journal n'indique pas un niveau hiérarchique précis : ainsi, certaines villes de moins de 10 000 habitants publient leur quotidien. En revanche, à un niveau reconnu, et malgré l'aspect artificiel de certaines limites de diffusion, le journal semble confirmer les aires d'influence obtenues à l'aide d'autres critères.
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1970
Nombre de visites sur la page 11
Langue Français
Signaler un problème

M. Jean-Claude Boyer
Quotidiens régionaux et influence urbaine. L'exemple des Pays-
Bas
In: Annales de Géographie. 1970, t. 79, n°435. pp. 545-559.
Abstract
Regional newspapers and urban influence. The example of the netherlands.
Newspapers seem to provide a convenient and comparatively synthetic method of measuring the sphere of influence of a town.
Its use, however, on the level of the urban network of a state is complicated by the scarcity and the confidential nature of the
sources, and by difficulties of interpretation arising from recent developments in the daily press (mergers, agreements,
syndication of advertisements).
It was possible to study the example of the Netherlands thanks to established statistics. One can conclude from this example that
a newspaper does not indicate any scale of importance. For example, some towns with less than 10,000 inhabitants publish their
own daily newspaper. On the other hand, at a given level, in spite of the artificial aspect of some of the areas of circulation, it
seems that newspapers confirm the extent of spheres of influence which have been measered by other methods.
Résumé
Le journal apparaît comme un moyen commode et relativement synthétique d'apprécier le rayonnement d'une ville. Mais son
utilisation à l'échelle de l'armature urbaine d'un État se heurte à la rareté ou au caractère confidentiel des sources, et à des
difficultés d'interprétation dues à l'évolution récente de la presse quotidienne (concentration, ententes, couplages publicitaires).
L'exemple néerlandais a pu être étudié à l'aide de données sûres. Il en ressort que le journal n'indique pas un niveau
hiérarchique précis : ainsi, certaines villes de moins de 10 000 habitants publient leur quotidien. En revanche, à un
reconnu, et malgré l'aspect artificiel de certaines limites de diffusion, le journal semble confirmer les aires d'influence obtenues à
l'aide d'autres critères.
Citer ce document / Cite this document :
Boyer Jean-Claude. Quotidiens régionaux et influence urbaine. L'exemple des Pays-Bas. In: Annales de Géographie. 1970, t.
79, n°435. pp. 545-559.
doi : 10.3406/geo.1970.15173
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1970_num_79_435_15173régionaux et influence urbaine Quotidiens
exemple des Pays-Bas
par Jean-Claude Boyer
Maître-assistant université de Paris-Nanterre
La recherche des aires influence urbaine nécessite utilisation de cri
tères ayant trait aux domaines les plus divers de la vie économique et cul
turelle Or le journal et le quotidien en particulier offre un moyen
commode et relativement synthétique apprécier le rayonnement une
ville Abel Châtelain le pionnier de ces études en France souligne les avan
tages de cet indicateur1 le journal de grande diffusion est développé
partir de la seconde moitié du xixe siècle est-à-dire parallèlement la
croissance urbaine contemporaine il traduit donc un rapport influence
actuel entre les centres ce qui est pas le cas des équipements judiciaires
par exemple Il résume également la diversité des liens tissés entre la ville
et ses environs information et propagation des idées publicité commer
ciale pour les magasins les foires et les expositions chronique cinématogra
phique et théâtrale. ainsi en France 60 100 de la recette publicitaire
des quotidiens de province vient des annonceurs locaux ou régionaux2
Enfin le journal permet une délimitation assez nette de la région desservie
condition que soient connues les données relatives aux villes concurrentes
LA OGRAPHIE DU JOURNAL EN 1969
Force est pourtant de constater que la géographie du journal
pas suscité amples recherches le plus souvent les travaux portent sur
un quotidien ou sur un centre urbain cf la bibliographie citée par
Châtelain dans ses différents articles) le journal étant dans ce dernier
Abel CHATELAIN Le journal facteur géographique du régionalisme tudes rhoda
niennes 1948 55-59
La Presse fran aise Notes et tudes documentaires no 521 27 septembre 1968
ANN DE OG LXXIX ANN 35 ANNALES DE OGRAPHIE 546
cas un des éléments appréciation utilisés Il serait pourtant un grand
intérêt employer ce critère pour étudier armature urbaine tat
tout entier1
La documentation et son utilisation
Une première limitation provient des difficultés de documentation qui
existent dans de nombreux pays le journal est une denrée commercialisée
en régime de concurrence et de ce fait le détail de sa diffusion tombe souvent
sous le coup du secret économique Même si on parvient tourner cet
obstacle on peut se heurter surtout échelle un tat insuffisance
du matériel statistique la vente aux abonnés la plus facile connaître
constitue une part extrêmement variable de la diffusion totale et ne saurait
en donner partout une image exacte abonnement postal ne représente
en moyenne en France que 10 20 100 de la diffusion3
Une fois les données obtenues comment les exploiter Une méthode
simple consiste relever dans chaque commune le nombre exemplaires
du quotidien ou des quotidiens de telle ville qui sont vendus et effec
tuer ensuite les comparaisons éventuelles avec les centres urbains voisins
Cette procédure nous semble cependant insuffisante traitant de valeurs
absolues elle ne donne aucune idée du poids de influence urbaine et ne
signale pas les zones faibles la limite de deux aires influence Il vaut
mieux rapporter la diffusion du journal la population de la commune et
parler de taux de couverture plutôt que du nombre exemplaires vendus
en outre le nombre des ménages constituera une meilleure référence que la
population totale les familles nombreuses ne lisant guère plus de quotidiens
que les célibataires or la taille moyenne un ménage peut varier dans des
proportions considérables selon il agit une commune urbaine subur
baine ou rurale protestante ou catholique. aux Pays-Bas de moins de
35 plus de personnes)
Il est évident que dans ces conditions la couverture peut dépasser
100 100 lecture complémentaire de quotidiens du matin et du soir natio
naux et régionaux opinions ou de confessions différentes
Cette méthode avantage de permettre de distinguer des aires influ
ence très marquée plus de tant pour cent des ménages) assez importante
ou faible et ceci indépendamment de la concurrence des villes voisines
On pourra ensuite chercher expliquer existence de régions mal couvertes
par les quotidiens isolement relatif importance du milieu rural présence
de bi-hebdomadaires ou de tri-hebdomadaires attrayants qui suffisent
satisfaire un besoin informations générales et locales
Abel CHATELAIN esquisse ce travail pour la France dans Géographie sociologique de
la presse et régions fran aises Revue de Géographie de Lyon 1957 127-134
Voir par exemple Wolfgang HAKTKE Die Zeitung als Funktion sozial-geographischer
Verhältnisse im Rhein-Main Gebiet Francfort 1952
La Presse fran aise op cit ET INFLUENCE URBAINE AUX PAYS-BAS 547 JOURNAUX
Le quotidien et la ville
Voici établie une carte de influence des quotidiens Mais ce est pas
tant celle-ci qui nous intéresse que de la ville éditrice La question
ne présente plus la même clarté que dans un passé récent par suite une évo
lution rapide de la structure de la presse quotidienne Un processus de con
centration fait tomber un certain nombre de petits quotidiens régionaux
sous emprise de rivaux plus puissants ou de quotidiens nationaux
si le titre du journal subsiste ce qui est souvent le cas au moins pendant
un certain temps et si celui-ci continue diffuser des informations locales
on hésitera le considérer encore comme la marque de influence exclusive
de la ville origine De même la pratique des éditions locales est répandue
compris pour certains quotidiens nationaux elles peuvent avoir leur
titre propre leurs bureaux information voire leur imprimerie particulière
Elles sont la fois le reflet du siège du groupe de presse et du centre de la
région desservie mais ce centre plus importance il détenait dans la
situation traditionnelle son rôle peut ailleurs être partagé entre plusieurs
villes
Enfin on vu se multiplier les couplages publicitaires destinés ren
forcer attrait de la presse pour les annonceurs en additionnant le tirage
de plusieurs journaux ainsi en France sont apparus depuis 1965 autour
du Progrès de Lyon et CL Ouest-F ance deux groupes régionaux qui diffusent
chacun plus un million exemplaires Ces couplages renforcent au moins
provisoirement les titres les plus faibles et permettent de petites villes de
conserver leur quotidien mais on peut se demander si long terme ils
ne préludent pas une concentration technique et rédactionnelle1
Une autre conséquence du développement des ententes entre groupes
de presse est atténuer ou de supprimer la concurrence entre villes voisines
Dans une conjoncture souvent difficile les quotidiens régionaux ont cherché
rationaliser leur diffusion en évitant une coûteuse lutte influence soit
par accord formel cession ou abandon une édition locale) soit tacitement
évolution mène un partage des zones où plusieurs journaux se disputaient
auparavant les lecteurs Les limites entre deux aires influence voisines
tendent ainsi devenir plus tranchées bien sûr ces ententes respectent plus
ou moins les polarisations spontanées mais elles aboutissent aussi les
figer de telle sorte que le journal ne permettra plus dans avenir de distinguer
les villes conquérantes des autres
Il faut de toute fa on et surtout époque actuelle se garder identifier
le dynamisme un journal celui de la ville éditrice Châtelain remar
quait déjà des distorsions entre influence réelle de certaines villes et celle
de leur quotidien en fonction de la présentation et de la gestion de celui-ci
hui plus encore la concentration ne effectue pas toujours au profit
de la ville en expansion mais au bénéfice du groupe de presse qui su le
Cf La Presse fran aise op cit ANNALES DE OGRAPHIE 548
mieux se moderniser et qui dispose des ressources financières les plus abon
dantes Ainsi le reclassement qui opère dans la presse ne signifie pas néces
sairement que importance des quotidiens se calque mieux sur celle des
centres urbains
II EXEMPLE ERLANDAIS
Nous avons pu effectuer aux Pays-Bas une étude ensemble de la diffusion
géographique de la presse quotidienne nous en donnons ci-dessous titre
exemple les principaux résultats
Sources et méthodes
Le journal constituant un support publicitaire essentiel les annonceurs
ont besoin de connaître quantitativement et qualitativement le public ils
peuvent toucher par son intermédiaire De ce fait dans un tat comme les
Pays-Bas où les questions commerciales ne sont pas laissées improvisa
tion il existe des relevés systématiques de la diffusion par commune de la
très grande majorité des quotidiens nationaux et régionaux les exceptions
sont des journaux faible tirage et clientèle très définie tels que le quoti
dien communiste ou des feuilles religieuses ou financières Ces tableaux
statistiques sont confidentiels nous avons pu en obtenir la communication
pour année 1967 condition de ne pas divulguer de données précises Ils
portent sur le nombre abonnés au sens néerlandais du terme est-à-dire
non seulement les lecteurs qui re oivent le quotidien par la poste mais aussi
ceux qui le trouvent chaque jour sous leur porte par suite un accord avec
un détaillant local Ces abonnés représentent la quasi-totalité des lec
teurs des quotidiens des enquêtes réalisées par exemple pour le compte du
groupe de presse Eindhoven Eindhovens Dagblad Helmonds Dagblad
et Brabants Dagblad Bois-le-Duc montrent ils constituent dans ce
cas entre 95 et 97 100 de la clientèle On peut donc considérer cette appro
ximation comme suffisante
Nous avons dû partir de ces sources et afin de réaliser une carto
graphie précise trancher un certain nombre de problèmes délicats nous
exposons ici rapidement les solutions adoptées sans nous dissimuler une
enquête approfondie cas par cas pourrait aboutir parfois des choix diffé
rents
Les quotidiens nationaux ont été étudiés selon les mêmes méthodes que
les régionaux dans la mesure où ils ont une diffusion exclusive
autour de la ville éditrice Amsterdam ou Rotterdam et entrent ensuite
en concurrence avec des quotidiens régionaux Au-delà il existe certes des
résurgences que ne présentent exceptionnellement ces derniers mais
le phénomène lui-même peut être riche enseignements Certains quotidiens
nationaux Trouw Tijd Het Vrije Volk tous trois publiés Amsterdam ET INFLUENCE URBAINE AUX PAYS-BAS 549 JOURNAUX
possèdent des éditions régionales nous avons mis la diffusion de celles-ci
au crédit de la ville éditrice et non Amsterdam ont bénéficié de cet apport
pour Trouw Groningue Zwolle Arnhem Utrecht Rotterdam Tijd Rotterdam Haarlem
pour Het Vrije Volk Groningue Arnhem Rotterdam
Cet apport ne modifie pas de fa on décisive importance de ces villes
sauf dans le cas Arnhem
Tirage des
Quotidiens régionaux ditions régionales
Groningue ....... 101 000 38 000
33 000 53 000
autre problème majeur était celui des associations entre quotidiens
et des groupes de presse publiant plusieurs éditions dans la même région
Lorsque la répartition des éditions apparaît très nette pour Est
du Brabant septentrional Eindhoven Bois-le-Duc Helmond) il est facile
de trancher En revanche des situations plus complexes sont offertes par
deux régions
la Hollande du Nord où Alkmaar contrôle en fait une grande partie
de la presse quotidienne mais où Hoorn semble conserver une vaste aire
influence la solution que nous avons adoptée sous-estime vraisemblable
ment le rayonnement effectif Alkmaar
la Gueidre où le groupe de Nimègue De Gelderlanderpers multiplié
des éditions locales titres différents nous les avons toutes rattachées
influence de Nimègue en raison de leur lieu de publication leur faible
taux de couverture aussi bien dans la commune Arnhem 19 100 que
dans celle de Tiel 11 100) tendrait justifier cette décision
Une fois ces choix et quelques autres de moindre importance effectués
nous avons tenté de déterminer des seuils permettant de tracer la limite
des aires influence 50 100 des ménages apparaissait comme un seuil
logique mais les aires influence étaient ainsi rarement jointives soit par
simple décroissance du nombre des lecteurs mesure que on éloignait
de la ville éditrice soit par suite une concurrence entre deux ou trois villes
Aussi avons-nous adopté pour la carte simplifiée ci-jointe fig le seuil
de 30 100 qui rend mieux compte des polarisations constatées les vides
qui subsistent ont souvent comme nous le verrons plus bas une signification
bien précise En cas de chevauchement de deux aires voisines celui-ci
été figuré sur le croquis que lorsque la différence des taux de couverture est
faible ANNALES DE OGRAPHIE ET INFLUENCE URBAINE AUX PAYS-BAS 551 JOURNAUX
Légende de la figure
Population Nombre Tirage du des
communale de ménages Abréviation Ville quotidien
en milliers en milliers en milliers
86 25 78 Leeuwarden
139 Groningue 154 50
Winschoten 18 20
d.H Le Helder 55 15 13
29 21 Heer Heerenveen
15 As Assen 34
Schagen
Enk Enkhuizen 11
74 18 19 Em Emmen
36 Alk Alkmaar 48 14
29 Ho Hoorn 17
Haarlem 172 53 76
Zaandam 56 16 22 Za
862 294 0861 Amsterdam
59 17 53 Zwolle
AI Almelo 57 15 29
Lei Leyde 100 32 59
Hi Hilversum 103 30 50
75 20 28 Am Amersfoort
Apeldoorn 115 31 29
De Deventer 61 17 33
He Hengelo 67 19 38
Enschede 135 37 55
s-G La Haye 593 197 234
Utrecht 271 81 129
Zu Zutphen 27
78 25 13 Delft
46 13 Gouda 13
Veenendaal 26
Ar Arnhem 132 38 86
Doe Doetinchem 29 21
Rotterdam 728 231 556
Do Dordrecht 89 27 27
Nimègue 142 39 93
Zi Zierikzee
Bois-le-Duc 78 20 s-H 73
VI Flessingue 28 42
Roo Roosendaal 43 11 31
Breda 117 31 80
Tilburg 147 35 44
Eindhoven 182 47 Ei 72
Hel Helmond 46 11 23
Ve Venlo 60 14 32
Te Terneuzen 19
36 Roe Roermond 28
Maastricht 95 26 66
Hee Heerlen 77 20 73
exclusion des quotidiens spécialisés ANNALES DE OGRAPHIE 552
Résultats
LES QUOTIDIENS
La diffusion de la presse quotidienne est proportionnellement plus
importante aux Pays-Bas en France exemplaire pour 33 personnes
contre pour environ1 ce qui renforce la signification de ce critère
Mais le tirage moyen un titre apparaît nettement plus bas
Pays-Bas 1967 France 1966
env.90 env.100
38 millions 123 millions
env 40 000 env 120 000
Ce pullulement de petits journaux se traduit par existence un grand
nombre de villes éditrices 47 Cette concentration peu marquée fait du
quotidien un équipement tertiaire de niveau hiérarchique modeste que
on peut rencontrer dans des centres peu peuplés cf le tableau joint la
figure Une telle situation explique de plusieurs fa ons des survivances
dans des régions relativement isolées la Zélande entre autres des regrou
pements laissant subsister éditions et titres locaux mais réalisant en fait une
concentration Hollande du Nord et surtout des accords pour insertion
simultanée de la publicité dans plusieurs journaux Ces couplages pré
sentent souvent contrairement ce qui se passe en France une extension
nationale on compte une quinzaine de ces associations dont le tirage
échelonne de 33 000 486 000 exemplaires voici par exemple la composi
tion de deux entre elles
Ville Nature Nombre Association Journaux éditrice du quotidien abonnés
Algemeen Dagblad Algemeen Dagblad Rotterdam National 171 000
Combinatie Emmer Courant Emmen Régional 26
Drentsche en Asser rt Assen 15 000
Dordtenaar Dordrecht 27
Rijn en Gouwe Rotterdam Régional 11 000
250 000
Het Centrum II Neerlandia Utrecht Régional 22 000
Pers Dagblad de Stem Breda 80
Nieuwe Limburger Maastricht 66000
168 000
La différence est plus nette encore si on se réfère au nombre de ménages ET INFLUENCE URBAINE AUX PAYS-BAS 553 JOURNAUX
l-U -U
Fig Les aires influence des quotidiens dans le Sud des Pays-Bas