13 pages
Français

LA SCIENCE EN CULTURE : LE DÉTOUR PAR L'ART PRATIQUES DE ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

LA SCIENCE EN CULTURE : LE DÉTOUR PAR L'ART PRATIQUES DE ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 96
Langue Français
L A S CIENCE EN CULTURE : LE DÉTOUR PAR L ART  P RATIQUES DE COMMUNICATION SCIENTIFIQUE  www.groupe-traces.eu  aux éditions Les Atomes Crochus
   I NTRODUCTION   Cet ouvrage constitue à la fois une réflexion sur le rapprochement entre arts et sciences dans le cadre particulier de la communication des sciences, et un recueil d’analyse de pratiques de médiation scientifique ayant recours à des formes artistiques diversifiées.  En plus de mettre à jour certaines formes innovantes de médiation scientifique, au service de la vulgarisation des connaissances et du rapprochement science-société, ce projet constitue surtout une analyse des objectifs de ce que l’on a coutume de nommer la « culture scientifique ».  Le recours à l’art dans les pratiques de communication sert-il uniquement à faciliter l’accès aux notions complexes ? A valoriser les productions scientifiques ? A « mettre la science en culture » ? Peut-on à l’inverse attendre du recours aux formes artistiques qu’elles interrogent la science sur ses pratiques, ses modes de production du savoir, les conséquences de ses découvertes ? Qu’elles révèlent des problématiques d’ordre éthique ou métaphysique ? Qu’elles jouent un rôle de « critique de science », comme il existe les « critiques d’art » ?  Mieux encore, l’évocation de la science dans une œuvre artistique ne doit -elle pas être considérée, même si cela ne constitue pas un des objectifs de l’artiste, comme contribuant à la communication de la science ? Car finalement, tous les moyens, tous les travaux, toutes les activités qui « donnent à voir » la science et la technologie, concourent d’une certaine manière à la clarification sociale et individuelle des connaissances utiles, des problématiques et des valeurs qui leurs sont liées. Ainsi, un film comme Jurassic Park a probablement plus d’impact sur les connaissances du « tout public » en matière de génétique que n’importe quelles journées portes ouvertes de laboratoire.  Par suite, une voie intéressante se développe peut-être actuellement dans la communication scientifique : celle qui allie la communication de la science conduite par les scientifiques à la communication sur la science menée par les artistes. Et si la co-construction de leurs projets permettait de sortir de l’instrumentalisation réciproque et de faire émerger de nouvelles formes culturelles artistiques et scientifiques ?   Enfin, si par le rapprochement art-science on entend permettre le développement d’une certaine « culture scientifique », il est également nécessaire de se demander quel contrôle la science doit se ménager en retour sur ces productions culturelles hybrides. Tout contrôle appelant une certaine forme de censure, la notion de « culture scientifique » n’en devient-elle pas, dans une certaine mesure, un oxymore ?  Visant à partager des analyses autant que des témoignages et rédigé collectivement par le groupe Traces ( Théories et Réflexions sur l’Apprendre, la Communication et l’Education Scientifiques ) du Département d’Etudes Cognitives  de l’Ecole normale supérieure à Paris, cet rassemble les enseignements tirés des propres pratiques des auteurs, essentiellement conduites dans le cadre des activités de l’association Les Atomes Crochus  (Ecole normale supérieure, Paris). Dans un souci de diversification des pratiques et des formes, il les conjugue à des études portées sur d’autres cas où la science et l’art se trouvent conjugués.  Autant de pratiques qui s’ancrent dans une démarche de médiation culturelle large, où l’on cherche à éveiller les sens autant que l’intérêt pour la connaissance, et par lesquelles il s’agit de confronter les disciplines, de faire toucher du doigt leurs frontières, d’apprendre à les dépasser, afin de faire émerger de nouvelles approches de recherche et de communication scientifiques.