F. Schulmann
Bourdieu P., Dardel A., L'amour de l'art. Les musées et leur
public.
In: Revue française de sociologie. 1967, 8-2. p. 259.
Citer ce document / Cite this document :
Schulmann F. Bourdieu P., Dardel A., L'amour de l'art. Les musées et leur public. In: Revue française de sociologie. 1967, 8-2.
p. 259.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsoc_0035-2969_1967_num_8_2_3177Bibliographie
Bourdieu, Pierre, Boltanski, Luc, Castel, Robert, Chamboredon, Jean-Claude.
Un art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie. Paris, Editions
de Minuit, 1965, 363 p., pi. h. t., tabl., index. 19,50 F (Le sens commun).
Ce travail est une œuvre collective, fruit de la collaboration de six auteurs.
Les deux premiers chapitres, de Bourdieu, étudient la pratique de la photogra
phie et tentent de définir sa portée sociale, « La signification et la fonction
conférées à la photographie sont directement liées à la structure du groupe » et
« à sa situation dans l'ensemble de la société » ; de sorte que le rapport que
les individus entretiennent avec cette pratique implique toujours « la réfé
rence au rapport que les membres des autres classes sociales entretiennent
avec elle ». La photographie se ressent fortement de sa situation ambiguë dans
le système des beaux arts, à mi-chemin entre « la sphère de légitimité » des
arts traditionnels et « la sphère de l'arbitraire », la photographie relève du
domaine du « légitimable » avec le cinéma, le jazz et la chanson. On passe
ensuite à l'examen d'un certain nombre de questions, la diversité des points de
vue s'ajoutant à celle des méthodes. On traite du photo-club, de la photographie
de presse et de la photographie publicitaire avant d'aborder l'esthétique du dis
cours photographique par le biais duquel on revient à la notion majeure d'ambig
uïté, qui est encore développée à propos du photographe professionnel dont le
métier est « un lieu provilégié de mobilité sociale ». Quant à la conclusion, de R.
Castel, elle se réfère surtout à la psychanalyse et se place à un autre point de
vue. La photographie symbolisant « à travers le mode de sa présentation,
ce qu'elle n'a pas explicitement pour fin d'exprimer », serait « la présence famil
ière et authentique de la réalité en son absence ». « Par sa place, à mi-chemin
entre la fantasmagorie opaque de l'inconscient et le symbolisme objectif de la
vie sociale, elle paraît se prêter à exprimer un type spécifique d'aspirations. »
F. S.
Bourdieu, Pierre, Dardel, Alain. L'amour de l'art. Les musées et leur publie.
Paris, Editions de Minuit, 1966, 129 p., tabl., graph., bibliogr., index. 18 F (Le
sens commun).
Cette étude entend déterminer comment se compose le public des musées et
les causes de sa répartition. Les enquêtes effectuées sont précisément décrites.
Quant aux réflexions sur leurs résultats, elles font l'objet de trois chapitres :
les conditions sociales de la pratique culturelle, œuvres culturelles et attitude
cultivée, la logique de la diffusion culturelle. Textes auxquels s'ajoutent des
appendices techniques.
Les diverses catégories socio-professionnelles représentées dans un musée
le sont « presque exactement en raison inverse de leur part dans la population
globale ». 1 % d'agriculteurs, 4 % d'ouvriers, 5 % d'artisans et de commerçants,
18 % d'employés et de cadres moyens, 46 % de classes supérieures. On observe
que 55 % des visiteurs ont au moins le baccalauréat. La pratique du musée
est un fait de classe. « Dans la perception de ce qui est pour lui, au sens
propre, une langue étrangère, le visiteur peu cultivé transporte des catégories
qui sont celles de sa culture maternelle et les valeurs de son ethos de classe. »
Faute des « moyens matériels et institutionnels les plus indispensables », l'école
intervient peu. L'agent transmetteur étant essentiellement le milieu, il s'ensuit
un « procès circulaire tendant à la perpétuation des inégalités devant la culture
légitime». П у a lieu cependant de noter des catégories différentes de niveau
selon le type des objets présentés. A. Dardel propose un mode d'analyse ingé
nieux des rapports de l'offre et de la demande qui relient les musées et leur
public. On relève en outre le rôle des conservateurs de musée, corps dont les
caractéristiques sociales représentent un puissant élément de traditionalisme.
La conclusion ultime est que, dans l'état actuel des choses, les investissements
consacrés aux équipements culturels sont peu rentables « en l'absence des inves
tissements consacrés à l'institution scolaire, seule capable de produire les util
isateurs de ces ».
F. S.
259