Comment on fait « l’histoire » ...

Comment on fait « l’histoire » ...

-

Documents
8 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Enseigner l’histoire en lycée professionnelProposition pour évoquer la « fabrique » de l’histoire avec les élèves…Le travail des historiens: Comment fait-on l’histoire?Contenu :Un power point utilisé lors des journées de formation continue à propos du document en histoire. Il vise , de manière très simple, à permettre d’expliquer aux élèves la place des documents dans le travail des historiens…Date de diffusion : 11 juin 2009Commentaire : Travailler en histoire avec nos élèves, c’est forcément travailler avec des « documents »… Il peut arriver qu’on éprouve le besoin d’expliquer comment les historiens en sont arrivés à produire un tel Auteur(s): Marina FAVRET, PLP Lettres discours et/ou un tel récit… Histoire, LPVA, ClusesCette modeste animation n’est qu’une base qu’il Contact possible : m.favret@laposte.netconviendrait d’enrichir en s’appuyant sur de nombreux exemples concrets… A chacun de l’adapter! Histoire: on cherche à connaître le « passé »…PASSEOn ne possède que des « traces »du passé…PASSETraces du passéMultiplicité de la nature des tracesdont les documents écrits sont certes les plus connuesPRESENT : on fait l’histoire : L’histoire n’énonce PASSEdonc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure pour connaître le passé…L’histoire est un mode de connaissance par tracesTraces du passéCes traces sont Multiplicité de la nature des traceschoisies par dont les documents écrits sont l’historien , certes les ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 86
Langue Français
Signaler un problème
Enseigner l’histoire en lycée professionnel
Proposition pour évoquer la « fabrique » de l’histoire avec les élèves…
Le travail des historiens: Comment fait-on l’histoire?
Contenu : Un power point utilisé lors des journées de formation continue à propos du document en histoire. Il vise , de manière très simple, à permettre d’expliquer aux élèves la place des documents dans le travail des historiens…
Commentaire : Travailler en histoire avec nos élèves, c’est forcément travailler avec des « documents »… Il peut arriver qu’on éprouve le besoin d’expliquer comment les historiens en sont arrivés à produire un tel discours et/ou un tel récit… Cette modeste animation n’est qu’une base qu’il conviendrait d’enrichir en s’appuyant sur de nombreux exemples concrets… A chacun de l’adapter!
Date de diffusion : 11 juin 2009
Auteur(s): Marina FAVRET, PLP Lettres Histoire, LPVA, Cluses
Contact possible :m.favret@laposte.net
PASSE
Histoire: on cherche à connaître le « passé »…
PASSE
On ne possède que des « traces » du passé…
Tracesdu passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
PASSE
PRESENT :on fait l’histoire :L’histoire n’énonce donc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure pour connaître le passé…
Tracesdu passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
L’histoire est un mode de connaissance par traces
Ces traces sont choisies par l’historien , selectionnées….
Traces = sources Tout est source à qui sait l’interroger
PASSE
PRESENT :on fait l’histoire :L’histoire n’énonce donc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure
Tracesdu passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
L’histoire est un mode de connaissance par traces
Ces traces sont choisies par l’historien , selectionnées….
Traces = sources Tout est source à qui sait l’interroger
Ces sources, il faut encore lesétudier, lesconfronteren mettant en place une procédure de vérité, la démarchecritique. Un premierdiscours
PASSE
PRESENT :on fait l’histoire :L’histoire n’énonce donc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure
Traces du passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
L’histoire est un mode de connaissance par traces
Ces traces sont choisies par l’historien , selectionnées….
Que se passe-t-il si on découvre de nouvelles traces? Si une nouvelle école historique se saisit des traces déjà étudiées?
récit On peut alorsénoncer.des faits qui s’organisent en On n’atteint pas là la vérité, mais une vision scientifique qui lui permet de dire vrai en fonction des sources dont elle dispose.
Traces = sources Tout est source à qui sait l’interroger
Ces sources, il faut encore lesétudier, lesconfronteren mettant en place une procédure de vérité, la démarchecritique. Un premierdiscours
PASSE
Nouvelles traces = nouvelles sources
On énonce un nouveaurécit acceptable par le plus grand
nombre à un moment donné qui pourra à son tour se modifier, s’enrichir
PRESENT :on fait l’histoire :L’histoire n’énonce donc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure
Traces du passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
autres questionnements
remettre en causeles acquis qui ne sont jamais définitifsnouveau débat , nouveau discours
L’histoire est un mode de connaissance par traces
Ces traces sont choisies par l’historien , selectionnées….
On peut alorsénoncerdes faits qui s’organisent enrécit. On n’atteint pas là la vérité, scientifique qui lui permet de dire vrai en fonction des sources dont elle dispose.
Traces = sources Tout est source à qui sait l’interroger
Ces sources, il faut encore lesétudier, lesconfronteren mettant en place une procédure de vérité, la démarchecritique. Un premierdiscours
PASSE
Nouvelles traces = nouvelles sources
On énonce nouveaurécit acceptable par le plus grand
nombre à un moment donné qui pourra à son tour se modifier, s’enrichir
PRESENT :on fait l’histoire :L’histoire n’énonce donc pas des vérités intangibles, mais elle met en place une procédure
Tracesdu passé Multiplicité de la nature des traces dont les documents écrits sont certes les plus connues
autres uestionnements
remettre en causeles acquis qui ne sont jamais définitifsnouveau débat , nouveau discours
L’histoire est un mode de connaissance par traces
Ces traces sont choisies par l’historien , selectionnées….
On peut alorsénoncerdes faits qui s’organisent enrécit. On atteint pas là la vérité, scientifique qui lui permet de dire vrai en fonction des sources dont elle dispose.
Traces = sources Tout est source à qui sait l’interroger
Ces sources, il faut encore lesétudier, lesconfronteren mettant en place une procédure de vérité, la démarchecritique. Un premierdiscours