Etat civil 1999-2003 : augmentation des décès.

Etat civil 1999-2003 : augmentation des décès.

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Il y a maintenant plus de 4 000 décès annuels sur notre île. Ce nombre est en constante progression depuis le milieu des années 1990 et va continuer de croître dans l'avenir du fait du vieillissement de la population réunionnaise : en 2030, il y aura très certainement deux fois plus de décès chaque année qu'aujourd'hui.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 30 décembre 2012
Nombre de lectures 21
Langue Français
Signaler un abus

société
Etat civil 1999-2003
Augmentation des décès
l y a maintenant plus de 4 000 mars sont les plus morbides en métro- meurent pour la moitié d’entre eux à leur
décès annuels sur notre île. Ce pole, comme ceux de juillet, août et sep- domicile ou au sein de leur famille, seu-Inombre est en constante progres- tembre à La Réunion. lement 45 % décèdent à l’hôpital ou
sion depuis le milieu des années 1990 dans une clinique, très peu meurent enUn quart des décès ont lieu avant 50 anset va continuer de croître dans l’ave- hospice ou maison de retraite. Autre faitchez les hommes (62 ans chez les fem-
nir du fait du vieillissement de la révélateur de l’ancrage des familles réu-mes) et la moitié avant 65 ans alors que
population réunionnaise : en 2030, il y nionnaises à leur territoire d’origine :chez les femmes l’âge médian au décèsaura très certainement deux fois plus plus de la moitié des personnes qui décè-est de 76 ans et demi.de décès chaque année qu’aujourd’hui. dent habitent la même commune que
Preuve que les structures et la solidarité celle qui les a vu naître.Actuellement, le taux de mortalité de la
familiales demeurent des valeurs fortes
population réunionnaise (5,3 ‰) reste Jean-Marc LARDOUX
de la société réunionnaise : les défuntstrès en dessous du taux métropolitain
(9,2 ‰). Mais ce résultat favorable tient
au seul fait de la jeunesse de la popula- Comparaison des taux de mortalité par sexe en 2001 (en ‰)
tion réunionnaise. La mortalité par âge et
par sexe présente en effet des taux systé- La Réunion France métropolitaine
matiquement supérieurs à ceux mesurés
en métropole. La surmortalité que connaît groupe
Masculin Féminin Total Masculin Féminin Total
d'âgesLa Réunion affecte essentiellement les
adultes avant l’âge de la retraite et particu-
moins d'1 an 8,0 6,2 7,1 5,0 3,9 4,5lièrement les hommes : sur la tranche
d’âge 15-59 ans, les taux de mortalité 1 à 4 ans 0,5 0,3 0,4 0,3 0,2 0,3
masculin sont systématiquement trois fois
5 à 9 ans 0,3 0,2 0,2 0,1 0,1 0,1plus élevés que ceux des femmes.
Le taux de mortalité infantile est égale- 10 à 14 ans 0,2 0,2 0,2 0,2 0,1 0,2
ment plus élevé à La Réunion (6,2 ‰ en
15 à 19 ans 0,7 0,4 0,5 0,7 0,3 0,52002) qu’en métropole (4,5 ‰). Mais
attention, cette comparaison est très fra-
20 à 24 ans 1,1 0,3 0,7 1,0 0,3 0,7
gile car basée, pour notre île, sur un
effectif très faible. Sur la centaine 25 à 29 ans 1,8 0,4 1,1 1,1 0,4 0,7
d’enfants qui meurent chaque année à
30 à 34 ans 1,9 0,6 1,2 1,3 0,5 0,9La Réunion avant l’âge d’un an, la moi-
tié décède dans la première semaine
35 à 39 ans 2,9 1,1 2,0 1,9 0,9 1,4
(mortalité néonatale précoce), un quart
ne vit qu’entre une semaine et un mois 40 à 44 ans 3,8 1,7 2,7 3,0 1,4 2,2
(mortalité néonatale tardive) et un der-
45 à 49 ans 6,8 2,7 4,8 4,8 2,1 3,4nier quart qu’entre un et douze mois
(mortalité post néonatale).
50 à 54 ans 9,6 3,4 6,5 6,7 2,8 4,7
L’écart d’espérance de vie à la naissance
55 à 59 ans 13,9 5,6 9,6 9,8 4,2 7,0entre les hommes et les femmes est par-
ticulièrement important à La Réunion :
60 à 64 ans 19,8 8,5 13,9 13,4 5,4 9,3
huit ans et demi. Les hommes peuvent
espérer vivre jusqu’à 71,3 ans et les 65 à 69 ans 26,5 13,0 19,1 20,6 8,4 14,0
femmes 79,8 ans soit respectivement 4,5
70 à 74 ans 37,1 22,6 29,0 32,2 14,3 22,1et 3 ans de moins qu’en métropole.
75 à 79 ans 68,6 34,4 47,8 50,6 25,7 35,7Chaque année, près de 58 % des person-
nes qui décèdent sont des hommes. La
80 à 84 ans 95,8 61,7 73,4 90,0 52,4 66,1
moitié d’entre eux sont mariés et seule-
ment un sur huit est veuf. A l’inverse, 85 à 89 ans 147,5 107,1 118,9 140,2 97,0 110,1
les défuntes sont pour moitié déjà veu-
90 ans et + 152,7 191,2 180,2 256,7 213,2 223,1ves…
Que ce soit en métropole ou à La Réu-
Total 6,1 4,4 5,2 9,5 8,5 9,0
nion, on meurt toujours plus en hiver :
les mois de décembre, janvier, février et Source : Insee, Etat civil 2001.
économie3e trimestre 2004
DE LAREUNION 23