Georg Rusche, marché du travail et régime des peines : introduction à la genèse de l'oeuvre de Georg Rusche - article ; n°3 ; vol.4, pg 199-213

icon

17

pages

icon

Français

icon

Documents

1980

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

17

pages

icon

Français

icon

Ebook

1980

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Déviance et société - Année 1980 - Volume 4 - Numéro 3 - Pages 199-213
La grande étude de Georg Rusche, Punishment and Social Structure, dont la rédaction finale a été assurée par Otto Kirchheimer, compte parmi les oeuvres les plus citées et les plus discutées de la criminologie moderne. L'observateur est pourtant frappé par la disproportion qui existe entre la fréquence des citations et le peu de soucis de la plupart des criminologues de connaître mieux la genèse historique et épisté- mologique d'une oeuvre si influente. La publication française de Arbeitsmarkt und Strafvollzug, écrit en 1933, donne lieu à une reconstruction des origines de la criminologie de Georg Rusche, en utilisant pour la première fois tous les écrits de l'auteur, y compris les écrits inédits. Il en ressort que la relation, établie par Rusche, entre les lois de développements d'une formation sociale et l'apparition du régime des peines est nettement plus médiatisée que certaines critiques, puisant abondamment dans l'économisme, le laissent supposer.
The great study, Punishment and Social Structure, elaborated by Georg Rusche and finished by Otto Kirchheimer, that has been published in 1939 by the late Institut fur Sozialforschung is one of the most cited and discussed books of modern criminology. It is none the less worthwhile to note the few things we know about the historical and epistemological origin of this study. The French publication of Arbeitsmarkt und Strafvollzug, an article written by Rusche in 1933, gives us the opportunity to have a look at the whole opus, the published and the unpublished one, of Georg Rusche. Once the origin of this criminological work reconstructed, it seems to be obvious that the relationship between the development of social formation and the phenomena of penal systems appears much more mediated in the work of Rusche than it was supposed till now.
Die grosse Studie Sozialstruktur und Strafvollzug verfasst von Georg Rusche und u'berarbeitet durch Otto Kirchheimer, zàhlt zu den meist zitierten und diskutierten kriminologischen Monographien der Gegenwart. Verwunderlich ist freilich, une wenig die heutigen Kriminologen über die historische und epistemologische Herkunft dieser Arbeit wissen. Anldsslich der französischen Veröffentlichung des von Rusche 1933 publizierten Artikels Arbeitsmarkt und Strafvollzug wurden zum ersten Mal alle noch vorhandenen Schriften Rusches, unter Einschluss unveroffentlichter Manuskripte, gesichtet und ausgewertet. Eine sorgfältige Rekonstruktion der Genèse des kriminologischen Werkes Rusches lässt das von ihm formulierten. Verhdltnis zwischen den Gesetzmässigkeiten einer Gesellsc hafts formation und den sozialen Erscheinungen des Strafvollzug erheblich vermittelter erscheinen als eine flue htige Lektüre des Büches prima vista nahelegt.
De grote studie van Georg Rusche Punishment and Social Structure, waarvan de eindredactie werd verzorgd door Otto Kirchheimer, is een der meest geciteerde en meest bediscussieerde werken van de moderne criminologie. De waarnemer wordt nochtans getroffen door het onevenwicht dat bestaat tussen dat veelvuldig citeren en de geringe bekommernis bij de meeste criminologen om de historische en epistemologische genèse van dat invloedrijk werk beter te kennen. De franse publicatie van Arbeitsmarkt und Strafvollzug, geschreven in 1933, is de aanleiding tot de wedersamenstelling van het ontstaan van de criminologie van Georg Rusche. Daarbij wordt gebruik gemaakt van allé geschriften van de auteur, de onuitgegeven inbegrepen. Er komt tot uiting dat de relatie tussen de ontwikkelingswetten van een sociale structuur en de totstandkoming van een strafregime duidelijk minder onmiddellijk is, dan bepaalde critici doen vermoeden, die overvloedig verwijzen naarhet economise he.
15 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié par

Publié le

01 janvier 1980

Nombre de lectures

47

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

H. Zander
Georg Rusche, marché du travail et régime des peines :
introduction à la genèse de l'oeuvre de Georg Rusche
In: Déviance et société. 1980 - Vol. 4 - N°3. pp. 199-213.
Citer ce document / Cite this document :
Zander H. Georg Rusche, marché du travail et régime des peines : introduction à la genèse de l'oeuvre de Georg Rusche. In:
Déviance et société. 1980 - Vol. 4 - N°3. pp. 199-213.
doi : 10.3406/ds.1980.1048
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ds_0378-7931_1980_num_4_3_1048Résumé
La grande étude de Georg Rusche, Punishment and Social Structure, dont la rédaction finale a été
assurée par Otto Kirchheimer, compte parmi les oeuvres les plus citées et les plus discutées de la
criminologie moderne. L'observateur est pourtant frappé par la disproportion qui existe entre la
fréquence des citations et le peu de soucis de la plupart des criminologues de connaître mieux la
genèse historique et épisté- mologique d'une oeuvre si influente. La publication française de
"Arbeitsmarkt und Strafvollzug", écrit en 1933, donne lieu à une reconstruction des origines de la
criminologie de Georg Rusche, en utilisant pour la première fois tous les écrits de l'auteur, y compris les
écrits inédits. Il en ressort que la relation, établie par Rusche, entre les lois de développements d'une
formation sociale et l'apparition du régime des peines est nettement plus médiatisée que certaines
critiques, puisant abondamment dans "l'économisme", le laissent supposer.
Abstract
The great study, Punishment and Social Structure, elaborated by Georg Rusche and finished by Otto
Kirchheimer, that has been published in 1939 by the late Institut fur Sozialforschung is one of the most
cited and discussed books of modern criminology. It is none the less worthwhile to note the few things
we know about the historical and epistemological origin of this study. The French publication of
"Arbeitsmarkt und Strafvollzug", an article written by Rusche in 1933, gives us the opportunity to have a
look at the whole opus, the published and the unpublished one, of Georg Rusche. Once the origin of
this criminological work reconstructed, it seems to be obvious that the relationship between the
development of social formation and the phenomena of penal systems appears much more mediated in
the work of Rusche than it was supposed till now.
Zusammenfassung
Die grosse Studie Sozialstruktur und Strafvollzug verfasst von Georg Rusche und u'berarbeitet durch
Otto Kirchheimer, zàhlt zu den meist zitierten und diskutierten kriminologischen Monographien der
Gegenwart. Verwunderlich ist freilich, une wenig die heutigen Kriminologen über die historische und
epistemologische Herkunft dieser Arbeit wissen. Anldsslich der französischen Veröffentlichung des von
Rusche 1933 publizierten Artikels "Arbeitsmarkt und Strafvollzug" wurden zum ersten Mal alle noch
vorhandenen Schriften Rusches, unter Einschluss unveroffentlichter Manuskripte, gesichtet und
ausgewertet. Eine sorgfältige Rekonstruktion der Genèse des kriminologischen Werkes Rusches lässt
das von ihm formulierten. Verhdltnis zwischen den Gesetzmässigkeiten einer Gesellsc hafts formation
und den sozialen Erscheinungen des Strafvollzug erheblich vermittelter erscheinen als eine flue htige
Lektüre des Büches prima vista nahelegt.
De grote studie van Georg Rusche "Punishment and Social Structure", waarvan de eindredactie werd
verzorgd door Otto Kirchheimer, is een der meest geciteerde en meest bediscussieerde werken van de
moderne criminologie. De waarnemer wordt nochtans getroffen door het onevenwicht dat bestaat
tussen dat veelvuldig citeren en de geringe bekommernis bij de meeste criminologen om de historische
en epistemologische genèse van dat invloedrijk werk beter te kennen. De franse publicatie van
"Arbeitsmarkt und Strafvollzug", geschreven in 1933, is de aanleiding tot de wedersamenstelling van het
ontstaan van de criminologie van Georg Rusche. Daarbij wordt gebruik gemaakt van allé geschriften
van de auteur, de onuitgegeven inbegrepen. Er komt tot uiting dat de relatie tussen de
ontwikkelingswetten van een sociale structuur en de totstandkoming van een strafregime duidelijk
minder onmiddellijk is, dan bepaalde critici doen vermoeden, die overvloedig verwijzen naarhet
"economise he".Déviance et Société. Genève, 1 980, vol. 4, No 3, p. 1 99-21 3
GEORG RU SC HE,
MARCHE DU TRAVAIL ET REGIME DES PEINES:
INTRODUCTION A LA GENESE
DE L'OEUVRE DE GEORG RUSCHE *
H. ZANDER **
H y a cinquante ans, le 1er juillet 1930, paraissait dans le Frank
furter Zeitung un article : "Révoltes de prison ou politique sociale ? "
signé par un certain Georg Rusche. L'article valut quelque renom à son
auteur et, grâce aux recommandations d'universitaires, celui-ci fut peu
après chargé de recherches à l'Institut fur Sozialforschung (ci-après :
Institut) de l'Université de Francfort sur le Main. Il consacra alors
moins de quatre ans, de 1931 à 1934, à des recherches de sociologie
criminologique et d'histoire de la criminalité. Au début de l'année
1934, il avait achevé l'oeuvre qui compte actuellement parmi les plus
influentes et les plus controversées de la criminologie contemporaine.
Rien dans la vie intellectuelle de G. Rusche antérieure à 1930 et
ultérieure à 1934 ne laisse soupçonner ce passage dans la criminologie.
L'article "Marché du travail et régime des peines", paru pour la
première fois en 1933 dans la Zeitschrift fur Sozialforschung (ci-après :
Zeitschrift) sous le titre "Arbeitsmarkt und Strafvollzug", est la pre
mière des publications de cet auteur traduite en langue française.
Aujourd'hui, nous assistons au rayonnement et à l'influence d'une
oeuvre dont la genèse nous est presque inconnue. Mon introduction se
propose d'en situer le cadre historique. Je pourrai démontrer que cette
oeuvre, si discutée aujourd'hui, a été pour l'auteur beaucoup moins le
résultat d'une certaine tradition scientifique que l'effet d'une expé
rience pratique et politique des profonds bouleversements survenus en
Allemagne pendant la République de Weimar.
Je pense également que la volte-face radicale de Rusche en 1934,
qui l'éloigné et de la criminologie et des autres membres de l'Institut en
exil, ressort moins de la contingence subjective (de cet auteur) que de la
nécessité historique de lutte politique contre le nazisme.
* Ce texte présente l'article de Georg Rusche dont nous publions ci-après la première
traduction française.
** Johann Wolfgang Goethe Universitat, Frankfurt am Main.
199 introduction à la lecture de "Arbeitsmarkt und Strafvollzug" Mon
poursuit trois buts :
1. Mettre au point l'état des connaissances de l'oeuvre de Rusche *;
2. Situer l'article et à travers lui toute l'oeuvre criminologique de
Rusche par rapport au développement de l'Institut. Bien que, à
première vue, biographiquement marginale, l'adhésion de Rusche à
l'équipe de l'Institut est de toute première importance pour com
prendre la réception et la diffusion de son oeuvre par la direction
de l'Institut. Les rapports ambigus et délicats que Rusche mainten
ait avec les membres de l'Institut — leur correspondance entre
1939 et 1942 nous est connue —, reflètent l'ambiguïté scientifique
et politique de son directeur, Max Horkheimer, envers les activités
de Rusche;
3. reconstruire la genèse de cette première tentative d'une histoire
matérialiste du régime des peines à partir de l'expérience pratique
que son auteur a pu acquérir sous la République de Weimar. Car
jamais, dans l'histoire récente de l'Allemagne, les contemporains
n'avaient connu tant de réformes en politique sociale et tant de
changements dans le système pénitentiaire, cela en raison de l'état
historique des luttes de classes.
1. L'oeuvre publiée et non-publiée de Rusche comprend trois sortes
d'écrits : les écrits criminologiques, la correspondance et les écrits
philosophiques et économiques.
L'oeuvre criminologique de Rusche est généralement bien connue,
à une exception près, l'article paru, il y a cinquante ans : le 1er juin
1930, dans l'édition du matin, paraît dans le No 403 de la 74ème année
de la très renommée Frankfurter Zeitung un article "Zuchthausrevolten
oder Sozialpolitik. Zu den Vorgà'ngen in Amerika. Von Dr. Georg
Rusche". L'article est publié sur une longueur de six colonnes et
comprend

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text