L'école catholique est-elle encore religieuse ? - article ; n°1 ; vol.44, pg 95-108

icon

15

pages

icon

Français

icon

Documents

1982

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

15

pages

icon

Français

icon

Ebook

1982

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1982 - Volume 44 - Numéro 1 - Pages 95-108
Ist die katholische Schule noch religiös ? Jenseits der Debatten über Weiterexistenz oder Verschwinden der Religion in den katholischen Schulen, ist hier — gestutzt auf Unter suchungen eines katholischen «collège» (Gesamtschule bis Sekundarstufe I, A.d.Ü.) in der Provinz und die Auswertung zahlreicher Dokumente vornehmlich der zentralen Stellen des katholischen Bildungswesens — zu analysieren und zu zeigen versucht worden, in welcher Weise die katholische Schule noch religiös sein kann, aber zugleich anders als in der Vergangenheit. «Erziehungsgemeinschaft» und «Erziehungsprojekt», die beiden zentralen Organisationskonzepte des kollektiven Lebens in den privaten «collèges», die zugleich Realität und Utopie sind, bilden den neuen Modus der Integration von Lehrern, Schulern und Eltern ; der neue Sprachgebrauch, der Erfahrungen des profanen kollektiven Lebens bezeichnet und gleichzeitig die «Öffnung zu Gott», könnte durchaus einen modernen Ersatz fur den alten Katechismus, wenn nicht sogar für die sakralen Zeremonien und Objekte darstellen.
L'école catholique est-elle encore religieuse ? Par delà les débats sur la persistance ou la disparition de la religion dans l'école catholique, on a cherché à étudier et à montrer, en s' appuyant principalement sur une enquête réalisée dans un collège catholique de province et sur l'analyse de nombreux documents élaborés notamment par les organismes centraux de l'enseignement catholique, de quelle façon l'école catholique peut encore être religieuse tout en l'étant autrement que dans le passé. La «communauté éducative» et le «projet éducatif», qui sont les principaux concepts organisateurs de la vie collective dans les collèges privés et qui sont à la fois utopie et réalité, constituent un nouveau mode d'intégration des enseignants, des élèves et des parents ; le nouveau langage qui désigne en même temps les expériences de la vie collective profane et l'expérience religieuse de l'«ouverture à Dieu» pourrait bien fournir un substitut moderne de l'ancien catéchisme, voire des cérémonies et des objets sacrés.
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1982

Nombre de lectures

58

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

Monsieur François Bonvin
L'école catholique est-elle encore religieuse ?
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 44-45, novembre 1982. pp. 95-108.
Zusammenfassung
Ist die katholische Schule noch religiös ?
Jenseits der Debatten über Weiterexistenz oder Verschwinden der Religion in den katholischen Schulen, ist hier — gestutzt auf
Unter suchungen eines katholischen «collège» (Gesamtschule bis Sekundarstufe I, A.d.Ü.) in der Provinz und die Auswertung
zahlreicher Dokumente vornehmlich der zentralen Stellen des katholischen Bildungswesens — zu analysieren und zu zeigen
versucht worden, in welcher Weise die katholische Schule noch religiös sein kann, aber zugleich anders als in der
Vergangenheit. «Erziehungsgemeinschaft» und «Erziehungsprojekt», die beiden zentralen Organisationskonzepte des
kollektiven Lebens in den privaten «collèges», die zugleich Realität und Utopie sind, bilden den neuen Modus der Integration von
Lehrern, Schulern und Eltern ; der neue Sprachgebrauch, der Erfahrungen des profanen kollektiven Lebens bezeichnet und
gleichzeitig die «Öffnung zu Gott», könnte durchaus einen modernen Ersatz fur den alten Katechismus, wenn nicht sogar für die
sakralen Zeremonien und Objekte darstellen.
Résumé
L'école catholique est-elle encore religieuse ?
Par delà les débats sur la persistance ou la disparition de la religion dans l'école catholique, on a cherché à étudier et à montrer,
en s' appuyant principalement sur une enquête réalisée dans un collège catholique de province et sur l'analyse de nombreux
documents élaborés notamment par les organismes centraux de l'enseignement catholique, de quelle façon l'école catholique
peut encore être religieuse tout en l'étant autrement que dans le passé. La «communauté éducative» et le «projet éducatif», qui
sont les principaux concepts organisateurs de la vie collective dans les collèges privés et qui sont à la fois utopie et réalité,
constituent un nouveau mode d'intégration des enseignants, des élèves et des parents ; le nouveau langage qui désigne en
même temps les expériences de la vie collective profane et l'expérience religieuse de l'«ouverture à Dieu» pourrait bien fournir un
substitut moderne de l'ancien catéchisme, voire des cérémonies et des objets sacrés.
Citer ce document / Cite this document :
Bonvin François. L'école catholique est-elle encore religieuse ?. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 44-45,
novembre 1982. pp. 95-108.
doi : 10.3406/arss.1982.2170
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1982_num_44_1_2170f rancois bonvin
La de arguments religieuse l'école question multiples de tant l'école de dans débats la perte le catholique débat fournissant de sur la catholique fait la spécificité nationall'objet des
est-elle encore
isation de l'école privée que dans les
discussions internes à l'école sur
la conception et l'évaluation des tâches
qu'elle se fixe. Tout un ensemble de
constats, à l'intérieur et à l'extérieur de
l'école catholique, s'accordent sur la baisse,
voire la disparition de la religion dans les
établissements privés. Des données chiffrées
permettent de montrer que la part des
familles qui, s'adressant à l'école catholique,
élèves moins demeurant que, enseignement ne sont être catholique, religieuse? manquent opposés moins n'étant Mais ne d'offices demande réservé à fréquentés, l'approfondissement plus ces : pas la structuré religieux constats, diminution de obligatoires, pour plus fait que ni montrer à que de ne d'autres une la reçoit des par majorité la minorité. ces qu'il enseignereligieux le doctrine peuvent plus offices passé, y des un a recherchent d'abord l'éducation religieuse
est minoritaire ; qu'une partie des écoles
confessionnelles n'assure plus l'éducation
religieuse de ses élèves. Les commentaires
qui en sont faits contribuent à accentuer
l'impression de disparition (1) ; les entre
ments religieux n'est pas inéluctable, il se tiens réalisés dans les écoles montrent que, produit même peut-être une inversion de même dans les établissements où il subsiste tendance. Mais surtout, et principalement relativement beaucoup d'activités rel dans le cadre du débat interne au monde igieuses, l'expérience des chefs d'établi catholique, c'est la question de la significassement, des enseignants et des parents est tion même des pratiques religieuses ou de d'abord celle de la diminution. Les indices l'enseignement religieux qui est posée :
cherche-t-on à organiser des offices pour
des gens qui y vont à contrecœur ? Va-t-on souvent 1 -Ainsi selon cité, un 21 sondage % des IFOP personnes - La interrogées Vie 1978, rendre obligatoire un enseignement religieux
pensent que les parents qui choisissent l'enseign qui serait en contradiction avec la liberté ement privé recherchent d'abord l'éducation qui caractérise l'adhésion de foi ? L'école religieuse. Selon Robert Ballion, 38 % des établi doit-elle «annoncer l'Evangile» seulement ssements confessionnels parisiens n'assurent pas la par l'enseignement religieux et par les formation religieuse de leurs élèves ; 14 % s'en
remettent aux paroisses et 24 % estiment que le célébrations ou aussi par la qualité des
climat de l'école tient lieu de formation humaine relations interpersonnelles, des activités (R. Ballion, L'enseignement privé, une école sur extra-scolaires, etc. qu'elle propose ? (2). mesure ?, Revue française de sociologie, XXI, 1 980,
pc 217). Parmi les innombrables études ou com
mentaires, on retiendra seulement deux exemples :
«Comme le montre aussi l'enquête du Monde de 2 — Selon une enquête menée en 1981 par l'Institut
l'éducation, la religion, si elle motive encore le supérieur de promotion de l'enseignement catho
choix de certaines familles, ne compte plus guère lique (ISPEC) d'Angers auprès d'un «échantillon
dans les établissements laïcisés dans leur personnel national représentatif d'établissements catholiques
et dans leurs programmes (l'enseignement religieux sous contrat» (et ayant obtenu 42 % de réponses
est souvent abandonné à des institutions extérieures des établissements du premier cycle et 48 % de
ou à des groupes bénévoles)» (G. Herzlich, Le ceux du second), 94 % des établissements du
monde de l'éducation, 70, mars 1981). «Aujourd premier cycle et 87 % de ceux du second cycle
'hui, plus que des références aux valeurs évangé- organisent des activités de catéchèse dans leurs
liques dont 80 % des parents et des maîtres se locaux ; la catéchèse est obligatoire dans 86 %
préoccupent peu, c'est un fonctionnement admin des établissements pour les 6c-5e et. 72 % pour
istratif autonome qui caractérise cette spécificité» les 4e-3e ; dans les lycées elle est obligatoire dans
(Eo Vandermeersch, Des contrats d'association à 44 % des cas„ II existe une «équipe d'animation
un contrat d'intégration, Cahiers d'actualité religieuse» dans 79 % des collèges et 83 % des
religieuse et sociale, 241-242 15 fév.-ler mars lycées (Les jeunes et. la catéchèse, Enseignement
1982, p. 185). catholique documents, 861 Juillet 1982). — - 96 François Bonvin
che (3), «passeur» (4), «témoin» qui ne Le débat interne qui, à partir du
cherche pas à «donner l'exemple» mais qui modèle traditionnel de l'instruction rel
«accepte de s'exposer», qui laisse «transigieuse et de l'obéissance aux pratiques
paraître ce qui fonde son existence» (5), obligatoires, oppose la quantité et l'intensité
non plus «mandarin» mais «membre du des pratiques religieuses et du temps
d'enseignement à la qualité de l'expérience groupe»favorisant l'accès à une vérité qui
religieuse est insoluble. Ce à quoi l'analyse n'est plus «adaequatio rei et intellectus»
peut s'attacher, ce n'est pas à rechercher mais «aletheia, dévoilement» (6).
s'il y a aujourd'hui dans l'école catholique
moins de religion qu'hier ou s'il y en a Déplacement aussi du dire vers le faire. L'attitude
de l'enseigné n'est plus la passivité mais la «créativiautant

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text