L'initiative privée - article ; n°1 ; vol.32, pg 15-49

icon

38

pages

icon

Français

icon

Documents

1980

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

38

pages

icon

Français

icon

Ebook

1980

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1980 - Volume 32 - Numéro 1 - Pages 15-49
The social history of specialized education. This study analyses the social and academic profiles of those specialized teachers who joined the profession between the years 1965-1975. The spread of socially-oriented professions is to a large extent linked to the emergence of new vocational aspirations concerning the choice of profession. These new aspirations originated from the upheavals in the 1950's within the educational System and, as a corollary to this, the changes in the relation between academic qualifications and professional outlets. However, in order to better understand the reasons which prompted many young people, mostly from the middle classes, to embark on a specialized teaching profession, we must take into account the relevance to this development of the specifics of that area of teaching concerned with maladjusted children. This «digression» is essential if we are to account for the lines of opposition which still constitute the basis of its organisation and to explain its dynamic nature as an institution in its own right. Equally noteworthy are its propensity to produce and implement fresh concepts, in notable opposition to the State Education System which, by contrast, appears an 'inert' System. It is this meeting point between new Systems of aspiration -linked, in the main, to a fresh way of defining oneself in relation to the legacy of inherited social positions- and the rationale behind the development of the old institutions for the 'underprivileged classes' which is at the basis of the myriad changes of course which transmute, and have transmuted, a static and inert background of institutionalised philanthropy into material for educational experimentation.
Sozialgeschichte des Sondererziehungswesens. Untersucht werden in dieser Arbeit die sozialen und schulischen Charakteristiken der zwischen 1965 und 1975 in den Schuldienst eingetretenen Sonderschullehrer. Die Ausweitung des Sektors der Sozialarbeit ist zu einem bedeutenden Teil gebunden an neu auftretende Anspruchs -und Erwar- tungssysteme bezüglich der Berufswahl im Gefolge der in den fünfziger Jahren das Schulwesen wie damit einhergehend das Verhältnis von (Hoch-) Schultitel und Berufsposten heimsuchenden Umwalzungen und Erschüùtterungen. Um die Gründe zu verstehen, die zahlreiche Heranwachsende, in der Mehrheit Angehörige der Mittelklassen, dazu geführt haben, sich in neuartiger Weise innerhalb dieses Berufssektors zu engagieren, dürfen jedoch auch die strukturellen Merkmale nicht unberücksichtigt bleiben, die sich aus der spezifischen Geschichte des Bereichs der «schwererziehbaren Jugendlichen» ergeben. Erst mittels dieses Umwegs lassen sich die Oppositionslinien, die noch immer organisatorisch in ihm wirksam sind, darlegen und zugleich sein institutioneller Dynamismus und seine fortgesetzte Produktion und Konsumption «neuer» Ideen, demgegenuber etwa das Nationale Erziehungswesen als ein «träges» System erscheint, erklären. Es ist das Zusammentreffen neuer Aspirationssysteme -gebunden im wesentlichen an eine neue Art, sich in bezug auf das Erbe der sozialen Positionen zu situieren- mit der Entwicklungslogik der hergebrachten Institutionen für die «Enterbten», das jenem mehrfachen Bedeutungswandel zugrundeliegt, der unter anderem den traditierten Boden der alten Philanthropie in ein Abenteuergelände verwandelt.
Histoire sociale de l'éducation spécialisée. Cette recherche analyse les caractéristiques sociales et scolaires des éducateurs spécialisés entrés dans la profession entre les années 1965 et 1975. L'extension du travail social est, pour une part importante, liée à l'apparition de nouveaux systèmes d'aspirations concernant le choix du métier, qui ont pour origine les bouleversements survenus à partir des années 50-60 dans le système scolaire et, corrélativement, dans la relation du titre scolaire aux postes professionnels. Toutefois, pour comprendre les raisons qui ont incité de nombreux jeunes, majoritairement issus des classes moyennes, à s'engager d'une nouvelle manière dans ce secteur professionnel, il faut prendre en compte également les traits structurels que le secteur de 1'«enfance inadaptée» doit à son histoire. Ce détour permet seul de rendre compte des lignes d'opposition qui continuent à l'organiser et d'expliquer son dynamisme institutionnel et sa propension à produire et à consommer des «idées» neuves face, notamment, à l'Education nationale qui lui apparaît comme un système «inerte». C'est la rencontre entre de nouveaux systèmes d'aspirations -liés, principalement, à une nouvelle manière de se situer face à l'héritage des positions sociales- et la logique de développement des anciennes institutions pour «déshérités» qui est à l'origine de ces multiples changements de sens qui transmuent, par exemple, le territoire hérité de l'ancienne philanthropie en terrain d'aventure.
35 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1980

Nombre de lectures

24

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

12 Mo

Francine Muel-Dreyfus
L'initiative privée
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 32-33, avril/juin 1980. pp. 15-49.
Citer ce document / Cite this document :
Muel-Dreyfus Francine. L'initiative privée. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 32-33, avril/juin 1980. pp. 15-49.
doi : 10.3406/arss.1980.2078
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1980_num_32_1_2078Abstract
The social history of specialized education.
This study analyses the social and academic profiles of those specialized teachers who joined the
profession between the years 1965-1975. The spread of socially-oriented professions is to a large
extent linked to the emergence of new vocational aspirations concerning the choice of profession.
These new aspirations originated from the upheavals in the 1950's within the educational System and,
as a corollary to this, the changes in the relation between academic qualifications and professional
outlets. However, in order to better understand the reasons which prompted many young people, mostly
from the middle classes, to embark on a specialized teaching profession, we must take into account the
relevance to this development of the specifics of that area of teaching concerned with maladjusted
children. This «digression» is essential if we are to account for the lines of opposition which still
constitute the basis of its organisation and to explain its dynamic nature as an institution in its own right.
Equally noteworthy are its propensity to produce and implement fresh concepts, in notable opposition to
the State Education System which, by contrast, appears an 'inert' System. It is this meeting point
between new Systems of aspiration -linked, in the main, to a fresh way of defining oneself in relation to
the legacy of inherited social positions- and the rationale behind the development of the old institutions
for the 'underprivileged classes' which is at the basis of the myriad changes of course which transmute,
and have transmuted, a static and inert background of institutionalised philanthropy into material for
educational experimentation.
Zusammenfassung
Sozialgeschichte des Sondererziehungswesens.
Untersucht werden in dieser Arbeit die sozialen und schulischen Charakteristiken der zwischen 1965
und 1975 in den Schuldienst eingetretenen Sonderschullehrer. Die Ausweitung des Sektors der
Sozialarbeit ist zu einem bedeutenden Teil gebunden an neu auftretende Anspruchs -und Erwar-
tungssysteme bezüglich der Berufswahl im Gefolge der in den fünfziger Jahren das Schulwesen wie
damit einhergehend das Verhältnis von (Hoch-) Schultitel und Berufsposten heimsuchenden
Umwalzungen und Erschüùtterungen. Um die Gründe zu verstehen, die zahlreiche Heranwachsende, in
der Mehrheit Angehörige der Mittelklassen, dazu geführt haben, sich in neuartiger Weise innerhalb
dieses Berufssektors zu engagieren, dürfen jedoch auch die strukturellen Merkmale nicht
unberücksichtigt bleiben, die sich aus der spezifischen Geschichte des Bereichs der
«schwererziehbaren Jugendlichen» ergeben. Erst mittels dieses Umwegs lassen sich die
Oppositionslinien, die noch immer organisatorisch in ihm wirksam sind, darlegen und zugleich sein
institutioneller Dynamismus und seine fortgesetzte Produktion und Konsumption «neuer» Ideen,
demgegenuber etwa das Nationale Erziehungswesen als ein «träges» System erscheint, erklären. Es
ist das Zusammentreffen neuer Aspirationssysteme -gebunden im wesentlichen an eine neue Art, sich
in bezug auf das Erbe der sozialen Positionen zu situieren- mit der Entwicklungslogik der hergebrachten
Institutionen für die «Enterbten», das jenem mehrfachen Bedeutungswandel zugrundeliegt, der unter
anderem den traditierten Boden der alten Philanthropie in ein Abenteuergelände verwandelt.
Résumé
Histoire sociale de l'éducation spécialisée.
Cette recherche analyse les caractéristiques sociales et scolaires des éducateurs spécialisés entrés
dans la profession entre les années 1965 et 1975. L'extension du travail social est, pour une part
importante, liée à l'apparition de nouveaux systèmes d'aspirations concernant le choix du métier, qui ont
pour origine les bouleversements survenus à partir des années 50-60 dans le système scolaire et,
corrélativement, dans la relation du titre scolaire aux postes professionnels. Toutefois, pour comprendre
les raisons qui ont incité de nombreux jeunes, majoritairement issus des classes moyennes, à
s'engager d'une nouvelle manière dans ce secteur professionnel, il faut prendre en compte également
les traits structurels que le secteur de 1'«enfance inadaptée» doit à son histoire. Ce détour permet seul
de rendre compte des lignes d'opposition qui continuent à l'organiser et d'expliquer son dynamisme
institutionnel et sa propension à produire et à consommer des «idées» neuves face, notamment, à
l'Education nationale qui lui apparaît comme un système «inerte». C'est la rencontre entre de nouveaux
systèmes d'aspirations -liés, principalement, à une nouvelle manière de se situer face à l'héritage despositions sociales- et la logique de développement des anciennes institutions pour «déshérités» qui est
à l'origine de ces multiples changements de sens qui transmuent, par exemple, le territoire hérité de
l'ancienne philanthropie en terrain d'aventure.francine mueklreyf us
PRIVEE
différents secteurs socio-professionnels qui la tra
le^terraín" versent afin de dégager les traits structurels de cet
ensemble institutionnel : c'est à partir de là que
l'on peut comprendre comment le terrain de l'édu
cation spécialisée a pu être occupé, et occupé de
façon nouvelle, par les membres de cette «généra
tion» scolaire qui étaient, pour nombre d'entre de l'éducation
eux, parmi les plus critiques à l'égard des institu
tions de normalisation. On peut en effet poser
l'hypothèse que si ce secteur professionnel —i.e. les
postes qu'il propose et la manière de les «investir»
qu'il suggère, les caractéristiques des populations
«marginales» qu'il nomme et contrôle et la manière
de les traiter qu'il propose— paraît offrir des posi
tions possibles dans une période où le rapport à la
profession tel que l'envisageait généralement la spécialisée du Dans comme manière spécialisé sur des secteur les «travail effectifs les fonctions un à années métier rencontrent semble première social», et de 1965-1970, «normalisatrices» qui la pouvoir celui vue repousse séduit proportion le plus contradictoire, dans —accroissement le être puisqu'il d'écho métier lequel des et caractérisé, «répressives» hommes— et les d'éducateur est, celui, à analyses au la rapide fois sein égade et
génération précédente est profondément remis en
cause, c'est parce que nombre de ses traits structur
els se prêtent à une réinterprétation. La rencontre
entre des systèmes d'aspirations récemment pro
duits et la logique de développement de ces institulement, qui fournit le plus d'intellectuels prêts à tions pour «déshérités» qui ont une longue histoire souligner, les premiers, les aspects négatifs du poste derrière elles est à l'origine de ces changements de qu'ils ont «choisi» d'occuper. Plutôt que de const sens qui transmuent par exemple le territoire hérité ituer, avec les professionnels du secteur, les formes de la philanthropie en «terrain d'aventure» sur linstitutionnelles archaïques en péché originel et equel on peut jouer avec les contradictions, nouvelplutôt que d'analyser les changements survenus lement produites, du rapport au monde social et à dans le secteur, comme le font souvent les travaux l'univers des positions sociales (1). sur le développement du champ de 1'« inadapta
tion», comme autant de politiques de rénovation
sous-tendues par une volonté d'étendre le quadrill
age, nous pensons que la compréhension sociologi
que de cette extension effective du «travail social» Une crise de l'héritage
passe par la mise en relation de deux approches L'étude sociologique d'un groupe professionnel historiques complémentaires. La première consiste comme celui des éducateurs spécialisés tel qu'il à mettre en rapport la montée des effectifs dans s'est développé à partir des années 1965, à un cette profession avec la production de nouveaux moment où cette profession à la fois offre de systèmes d'aspirations concernant le «choix» du
métier et la

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text