La télévision dans le cercle de famille - article ; n°1 ; vol.113, pg 40-55

icon

19

pages

icon

Français

icon

Documents

1996

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

19

pages

icon

Français

icon

Ebook

1996

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1996 - Volume 113 - Numéro 1 - Pages 40-55
Television in the Family Circle Using press articles TV magazines feminine and homemaking jour nals this article the second chapter of the book Make Room for TV
Das Fernsehen Rahmen der Familie Der zugleich als zweites Kapitel des Buches Make room for TV Televi sion and the Family Ideal in Postwar America veröffentlichte Artikel stellt anhand von Zeitschriftenartikeln der Fernsehpresse aus Frauenzeitschriften und solche für Inneneinrichtungen dar wie das Fernsehen im Laufe von zehn Jahren während der fünfziger Jahre zur zentralen Figur des amerikanischen Familienbilds geworden ist Das Fernsehen vermittelt in diesen Nachkriegsjahren den Eindruck einer Art populären Theaters auf dem Konflikte durchgespielt und Lösungen darüber vorgeschlagen werden wie die Amerikaner ihr Leben zu gestalten hätten und namentlich den Familienbereich und die Arbeitsteilung zwischen den Geschlechtern Zu dieser Zeit hielt man das Fernsehen noch für geeignet die Familien einander näher zu bringen und als Bindemittel insbesondere bei den Familien zu wirken die in den Kriegsjahren getrennt gewesen waren und später während der massiven Besiedlung der Vororte durch die Mittelklas sen Der Artikel analysiert die Rolle der Frauenzeitschriften für die Verteilung familiärer Aufgaben hinsichtlich der Gliederung des häus lichen Raums Schon durch die blo Erwähnung an welcher Stelle und wie fernzusehen sei kam der Presse faktisch eine Rolle der Ein
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1996

Nombre de lectures

131

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

2 Mo

Madame Lynn Spigel
La télévision dans le cercle de famille
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 113, juin 1996. pp. 40-55.
Citer ce document / Cite this document :
Spigel Lynn. La télévision dans le cercle de famille. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 113, juin 1996. pp. 40-
55.
doi : 10.3406/arss.1996.3181
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1996_num_113_1_3181Résumé
La télévision dans le cercle de famille.
À partir d'un matériel d'articles de presse (presse de télévision, magazines féminins et presse sur la
maison), cet article, second chapitre du livre Make room for TV, Television and the Family Ideal in Post-
war America, montre comment, en l'espace d'une dizaine d'années dans les années 50, la télévision est
devenue la figure centrale dans la représentation de la famille. La télévision offre dans ces années
d'après-guerre une scène nationale sur laquelle se jouent et peuvent se résoudre les conflits sur la
façon dont les Américains doivent vivre, en particulier sur la vie familiale et la division sexuelle du
travail. La télévision était censée avoir une capacité d'unification, de rapprochement des familles, de «
ciment du foyer », pour des familles qui avaient été séparées pendant la guerre et également après,
dans la période d'installation des classes moyennes dans les banlieues. L'article analyse le rôle des
magazines féminins dans l'organisation de la famille à travers l'organisation de l'espace domestique. En
énonçant où et comment regarder la télévision, la presse a eu un rôle d'imposition pratique transformant
les interactions familiales. La télé est-elle un remède aux problèmes des enfants et à la délinquance
(puisqu'ils resteraient à la maison au lieu d'aller dans la rue), joue-telle le rôle de nurse ou de
professeur, ou bien rend-elle les enfants victimes passives des programmes? Ramène-t-elle les
hommes à la maison ou usurpe-t-elle l'autorité parentale ? La controverse sur les effets de la télévision
sur la famille est présentée non seulement par l'analyse des débats de presse mais aussi dans la façon
dont elle est reprise par les sciences humaines et par une série d'experts.
Abstract
Television in the Family Circle.
Using press articles (TV magazines, feminine and homemaking journals) this article, the second chapter
of the book Make Room for TV, Television and the Family Ideal in Postwar America, shows how, over
the decade of the 1950s, television became the central figure in the representation of the family.
Postwar television provided a national stage on which were played out and resolved the conflicts over
the ways Americans should be living, in particular family life and the sexual division of labor. Television
was supposed to unify, to bring families together, to "cement" families that had been separated during
the war, and afterward as the middle classes moved to the suburbs. The article analyses the role of
feminine journals in organizing the family by organizing the domestic space. By decreeing where and
how to watch television, the press imposed a practice and transformed family interactions. Can
television cure children's problems and delinquency (since they would stay at home instead of
wandering the streets), does it act as a nanny or a teacher or does it turn children into passive victims of
programming ? Does it get men home or usurp parental authority ? The controversy over the effects of
television on the family is presented not only through analysis of the debates in the press but through
the way it has been taken up by the human sciences and by a series of experts.
Zusammenfassung
Das Fernsehen im Rahmen der Familie.
Der zugleich als zweites Kapitel des Büches Make roomfor TV, Television and the Family Ideal in
Postwar America veröffentlichte Artikel stellt anhand von Zeitschriftenartikeln (der Fernsehpresse, aus
Frauenzeitschriften und solche für Inneneinrichtungen) dar, wie das Fernsehen im Laufe von zehn
Jahren während der fünfziger Jahre zur zentralen Figur des amerikanischen Familienbilds geworden ist.
Das Fernsehen vermittelt in diesen Nachkriegsjahren den Eindruck einer Art populären Theaters, auf
dem Konflikte durchgespielt und Lösungen darüber vorgeschlagen werden, wie die Amerikaner ihr
Leben zu gestalten hatten, und namentlich den Familienbereich und die Arbeitsteilung zwischen den
Geschlechtern. Zu dieser Zeit hielt man das Fernsehen noch für geeignet, die Familien einander näher
zu bringen und als Bindemittel insbesondere bei den Familien zu wirken, die in den Kriegsjahren
getrennt gewesen waren, und später während der massiven Besiedlung der Vororte durch die
Mittelklassen. Der Artikel analysiert die Rolle der Frauenzeitschriften für die Verteilung familiärer
Aufgaben hinsichtlich der Gliederung des häuslichen Raums. Schon durch die bloß Erwähnung, an
welcher Stelle und wie fernzusehen sei, kam der Presse faktisch eine Rolle der Ein- flußnahme auf die
Wandlungen familiärer Interaktionen zu. Schafft das Fernsehen Abhilfe bei Kinder - und
Delinquenzproblemen (insofern es ans Haus bindet und vom Herumstreuen abhält), besitzt esBetreuungs - oder Lehrfunktionen, oder werden Kinder durch es zu passiven Programmopfern ? Bringt
es die Männer in die Wohnungen zurück, oder rückt es an die Stelle elterlicher Autorität? Im Anschluß
an diese Analyse der Kontroversen über die Auswirkungen des Fernsehens auf die Familie in der
Presse, wird der Frage nachgegangen, wie diese Debatte in den Sozialwissenschaften und bei einer
Reihe weiterer Fachleute geführt worden ist.:
Lynn Spigel
La télévision dans
le cercle de famille
Sociologie sur qu'une qui L'explosion accompagna « la version société des technologique au d'information la médias goût diffusion du ou jour de actuelle sociologie et de la télévision. ce communication des que moyens de fut, Sa la il forte y famille a modernes maintenant ». dimension Ce ? discours de une communication prophétique - trentaine dit « médiologique d'années, dispense tend à faire ceux le » - discours n'est resurgir qui le pourtant, « profèrent mass-médiologique1» un discours pour de toute l'essentiel, générique ana
lyse précise des pratiques effectives et le soustrait, en outre, à toute vérification empirique; prétendant déduire ce que
sera le monde de demain à partir des seules propriétés de ces nouveaux moyens modernes de communication, il attribue
aux inventions technologiques le pouvoir d'exercer directement leurs effets sur le monde social.
C'est oublier que les inventions technologiques ne sont jamais que des possibilités objectivement offertes aux sociétés
ou, si l'on préfère, de simples potentialités très inégalement exploitées selon la structure des groupes sociaux qui, le cas
échéant, se les approprieront. Des inventions telles que l'imprimerie, l'appareil photographique2, le téléphone, le micro
ordinateur ou le réseau Internet sont, de fait, l'objet d'usages sociaux extrêmement diversifiés. C'est pourquoi il est plus
pertinent de partir des groupes sociaux et d'étudier la manière dont ils intègrent les objets techniques à leur vie sociale
plutôt que des propriétés des objets techniques dans l'espoir de dégager d'hypothétiques fonctions universelles qu'ils
devraient nécessairement remplir uniformément pour tous les groupes. La sociologie montre que les groupes sociaux se
servent des instruments techniques pour leur faire accomplir des fonctions sociales qui leur préexistent. Dire que les
objets techniques tendent à être intégrés au fonctionnement des groupes sociaux, ce n'est pas leur refuser tout pouvoir
de modifier ces groupes. Il ne s'agit pas d'opposer au discours prophétique, qui prédit presque toujours des changements
inouïs, un discours désenchanté prêchant qu'il n'y a jamais rien de nouveau sous le soleil. Il s'agit de se donner les moyens
de saisir réellement, avec méthode et patience, les véritables changements que ces objets techniques peuvent engendrer.
En ce domaine, l'histoire sociale a au moins pour vertu de rappeler ce lent travail d'« assimilation» des objets tech
niques qui tend généralement à se faire oublier et à devenir notre inconscient social. À cet égard, l'analyse des articles que
la presse populaire américaine a consacrés dans les années d'après-guerre à la télévision constitue une contribution
importante à la critique de tous les discours « mass-médiologiques » qui fleurissent aujourd'hui. L'auteur mont

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text