La théorie économique du protectionnisme en 1950 - article ; n°5 ; vol.51, pg 1281-1296

-

Documents
17 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Revue économique - Année 2000 - Volume 51 - Numéro 5 - Pages 1281-1296
The economics of protectionnism in 1950
In 1950, the economic theory of protectionnism focused on basic elements of optimum tariff argument, of customs union theory and of the analysis of optimal intervention in the presence of domestic distorsions. Bickerdike's optimal tariff theory was accepted but its political implementation was considered with difficulty. Viner studied the static effects of trade creation and trade diversion in a customs union, but his analysis of dynamic effects is incomplete. Lastly, the effects of trade policy in a distorded economy is initiated by Haberler.
En 1950, la science économique met en place des éléments essentiels de la théorie du tarif optimum, du régionalisme et de l'intervention optimale en présence de distorsions intérieures. Si l'argument du tarif optimum de Bickerdike est « revisité » et accepté, c'est son implantation pratique qui est mise en cause. Parallèlement, Viner établit les incontournables effets de création et de détournement de trafic dans le cadre de la formation d'une union douanière. L'analyse des effets statiques des accords régionaux est ainsi très largement mise en place, alors que l'ouvrage de Viner est incomplet, sinon inexact sur les effets dynamiques. Haberler initie enfin l'analyse des effets de la politique commerciale en présence de distorsions intérieures ou d'objectifs non économiques.
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 2000
Nombre de visites sur la page 45
Langue Français
Signaler un problème

Monsieur Antoine Bouët
La théorie économique du protectionnisme en 1950
In: Revue économique. Volume 51, n°5, 2000. pp. 1281-1296.
Abstract
The economics of protectionnism in 1950
In 1950, the economic theory of protectionnism focused on basic elements of optimum tariff argument, of customs union theory
and of the analysis of optimal intervention in the presence of domestic distorsions. Bickerdike's optimal tariff theory was accepted
but its political implementation was considered with difficulty. Viner studied the static effects of trade creation and trade diversion
in a customs union, but his analysis of dynamic effects is incomplete. Lastly, the effects of trade policy in a distorded economy is
initiated by Haberler.
Résumé
En 1950, la science économique met en place des éléments essentiels de la théorie du tarif optimum, du régionalisme et de
l'intervention optimale en présence de distorsions intérieures. Si l'argument du tarif optimum de Bickerdike est « revisité » et
accepté, c'est son implantation pratique qui est mise en cause. Parallèlement, Viner établit les incontournables effets de création
et de détournement de trafic dans le cadre de la formation d'une union douanière. L'analyse des effets statiques des accords
régionaux est ainsi très largement mise en place, alors que l'ouvrage de Viner est incomplet, sinon inexact sur les effets
dynamiques. Haberler initie enfin l'analyse des effets de la politique commerciale en présence de distorsions intérieures ou
d'objectifs non économiques.
Citer ce document / Cite this document :
Bouët Antoine. La théorie économique du protectionnisme en 1950. In: Revue économique. Volume 51, n°5, 2000. pp. 1281-
1296.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reco_0035-2764_2000_num_51_5_410585La théone économique
du protectionnisme en 1950
Antoine Bouët
En 1950 la science économique met en place des éléments essentiels de fa
théorie du tarif optimum du régionalisme et de intervention optimale en présence
de distorsions intérieures Si argument du tarif optimum de Bickerdike est revi
sité et accepté est son implantation pratique qui est mise en cause Parallèle
ment Viner établit les incontournables effets de création et de détournement de
trafic dans le cadre de la formation une union douanière analyse des effets
statiques des accords régionaux est ainsi très largement mise en place alors que
ouvrage de Viner est incomplet sinon inexact sur les effets dynamiques Haberler
initie enfin analyse des effets de la politique commerciale en présence de distor
sions intérieures ou objectifs non économiques
THE ECONOMICS OF PROTECTIONNISM IN 1950
In 1950 the economic theory of protectionnism focused on basic elements of
optimum tariff argument of customs union theory and of the analysis of optimal
intervention in the presence of domestic distorsions optimal tariff
theory was accepted but its political implementation was considered with difficulty
Viner studied the static effects of trade creation and trade diversion in customs
union but his analysis of dynamic effects is incomplete Lastly the effects of trade
policy in distorded economy is initiated by Haberler
Classification JEL FU F13
En 1950 trois questions concernant la politique commerciale et la théone du
protectionnisme suscitent un débat important la possibilité pour un pays en
imposant un droit de douane sur ses importations améliorer ses termes de
échange argument du grand pays ii les effets de la création une union
douanière iii la validité de argument des industries naissantes
Certaines de ces questions avaient déjà dominé les préoccupations des écono
mistes britanniques allemands américains et fran ais tout au long du
XDCe siècle Entre 1945 et 1960 ces centres intérêt ressurgissent avec la réac
tion progressive contre le colonialisme et le désir industrialisation des pays
Université de Pau et Pays de Adour CATT 753 Avenue du Doyen-
Poplawski 64000 Pau E-mail Antoine.Bouet@univ-pau.fr et CEPU me Georges
Pitard 75740 Paris Cedex 15 E-mail bouet@cepii.fr
1281
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Revue économique
sous-dé veloppés année 1950 connaîtra une avancée substantielle de la théone
économique sur ces trois questions
Entre 1906 et 1950 la théone du protectionnisme se concentre sur la
question du tarif optimum été depuis longtemps établi que dans un cadre
concurrentiel les effets un droit de douane sont globalement négatifs lorsque
le pays qui impose est petit Lorsque ce pays est au contraire suffisamment
grand effet restrictif un tarif sur la demande nationale et donc sur la de
mande mondiale suscite une baisse du prix mondial de ce bien ainsi une
amélioration des termes de échange pour ce pays Il agit là un argument
protectionniste puissant Le corpus néo-classique tente de le remettre en cause
une part en mettant en évidence des problèmes liés son application poli
tique autre part par le biais du phénomène des représailles commerciales Sur
ce débat essentiellement théorique deux articles fondamentaux sont publiés en
1950 Graaf 1949-1950 et Johnson 1950]
ii Depuis le XIXe siècle les unions douanières suscitent un intérêt constant
Celui-ci est encore plus vif après la seconde guerre mondiale car la possibilité
de création un tel accord régional en Europe est de plus en plus étudiée est
dans ce contexte que paraît The Custom Union Issue de Jacob Viner 1950]
iii argument des industries naissantes est aussi au centre des préoccupa
tions des économistes depuis 1841 et la parution du système national
économie politique de Friedrich List sera analysé notamment par Mill
Marshall Pigou et Viner Depuis 1945 et en 1960 ce débat connaît un
regain intérêt car on voit une stratégie industrialisation pour les pays en
voie de développement Haberler 1950 étudie de fa on plus générale les effets
de la politique commerciale en présence de distorsions intérieures initiant par
là même un champ particulièrement important de la théorie du protectionnisme
LE BAT AUTOUR DU TARIF OPTIMUM
argument du tarif optimum est présenté en 1906 par Bickerdike 1906a et
1906b] mais Edgeworth 1908 souligne il agit là une question purement
académique est dans les années 1940 que cet argument est réexaminé Kal-
dor 1940] de Scitovszky 1941-1942] Robinson 1946-1947] Kahn 1947-
1948 et Little 1948-1949 année 1950 donnera lieu la publication de deux
articles importants sur cette question Graaf 1949-1950] en utilisant les outils
développés trois années plus tôt par Samuelson 1947 dans Foundations of
Economie Analysis établit la formulation définitive et moderne du tarif opti
mum dans le cas un droit de douane ad valorem Johnson 1950 met en
évidence quatre formulations possibles du tarif optimum
Hypothèses
Dans un article particulièrement précis et rigoureux Graaf 1949-1950 ex
pose la théorie moderne du tarif optimum Nous reprenons ici son exposé dans
1282
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Antoine Bouët
un premier temps en le simplifiant existence de deux biens et en supposant
que toutes les élasticités croisées annulent1
Considérons un problème échange international entre un grand pays et le
reste du monde Le grand pays exporte le bien vers le reste du monde en
quantité M* et en importe le bien en quantité My Soit le prix intérieur
ce grand pays du bien son prix mondial Nous exprimons ici un système
de prix avec le bien comme numéraire temporairement
Pi
p= et
Pi
La technologie est donnée par des fonctions de production qui se compor
tent bien La concurrence intérieur du pays est pure et parfaite sur le
marché des biens et sur celui des facteurs de Le bien-être des
consommateurs est donné par une fonction utilité collective
U=U(D;D
où est la consommation intérieure de bien est concave La balance
commerciale est toujours en équilibre
M*i ïi.JVL
Enfin les coûts de transport sont nuls et le gouvernement du grand pays peut
imposer un tarif ad valorem sur les importations de bien tarif qui élève le prix
intérieur relatif de ce bien au-dessus du prix mondial
p=n(ï+t
D2 Nous appellerons Xz et Di la production intérieure de bien de telle sorte que
Expression du tarif optimum
La politique commerciale optimale pour objectif la maximisation de utilité
collective cf équation 2) sous deux contraintes une première est interne et
provient de la technologie existante et des disponibilités en facteurs de produc
tion Elle se résume donc par une courbe de transformation La seconde con
trainte est de type externe soit équilibre de la balance extérieure
DI;D maxU=ü(D D2)=U(X -M*
sous constte

Nous reviendrons un peu plus tard sur cette hypothèse
1283
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 économique Revue
En exprimant les arguments de la fonction objectif par rapport la production
intérieure de bien et le prix relatif international du bien on peut résoudre ce
programme sur ces deux variables

maxU=u(Xi-M*i(7i);-
--
JM* *1
=0
En intégrant dans et en tenant compte de 4) on obtient
1=
avec
<10
ï-
est élasticité-termes de échange de la demande étrangère exportations
nationales constitue la formulation moderne du tarif optimum
Formulations alternatives
La théorie du commerce international traditionnellement recours des
courbes de demande réciproque ou des courbes offre pour analyser effet du
libre-échange ou autres politiques commerciales En outre des estimations
empiriques nécessitent la prise en compte élasticités offre ou de demande en
fonction de prix monétaires et non de prix relatifs Il revient Johnson 1950
exprimer les formulations alternatives du tarif optimum
La figure retrace des courbes de demande réciproque du grand pays et du
reste du monde Elles représentent donc les quantités importations un pays
peut obtenir en échange de différentes quantités exportées Sous les hypothèses
néo-classiques traditionnelles concernant la technologie/les goûts des consom
mateurs et les dotations factorielles la courbe de demande réciproque un pays
est concave par rapport axe représentant le produit que le pays désire im
porter il est donc prêt offrir pour les premières unités importation des
Les quantités de bien que le reste du monde est prêt importer sont fonction des
prix relatifs mondiaux prix de ses exportations/prix de ses importations on peut ainsi
appeler élasticité termes de échange de la demande étrangère exportations natio
nales le rapport des variations relatives de ces deux termes
1284
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Antoine Bouët
quantités relativement fortes du produit il exporte puis ces quantités offertes
contre chaque unité supplémentaire importée diminuent régulièrement
Figure
Bien
La courbe de demande réciproque du reste du monde pour les exportations du
grand pays est donc une relation du type M* î(My et élasticité de cette
courbe écrit
JM 11
Pour le grand pays qui importe le bien un échange international en est
optimal étant donné les possibilités échange avec le reste du monde ré
sumées par la courbe OR*) il atteint en ce point son utilité collective la plus
haute UI UQ cette dernière étant utilité collective en situation de libre-
échange La droite OE représente les termes de échange mondial et comme
angle que fait cette droite avec axe du bien exprime le prix relatif mondial
du bien le passage du libre-échange point imposition du tarif optimum
point constitue bien une amélioration des termes de échange pour le grand
pays baisse du prix relatif mondial de ses importations)
La droite tangente au point OR* représente en revanche les prix internes
au grand pays puisque est cette droite que la courbe indifférence collective
ui est tangente On peut donc en déduire au point
=00 p=n +0 <à=> QE/TQ
QE/OQ TQ
7255
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 ur
JM* OQ QE OQ
M*i QE TQ TQ 12
On peut aussi partir de offre du reste du monde de produit importations
du grand pays en fonction des termes de échange international soit une
relation du type h(M*i/M2 h(ît Soit élasticité de cette courbe
dM M*i
M dM

Le tarif optimum écrit donc aussi
14 12
un ici paiements exportations Finalement tarif troisième optimum élasticités exige en il bien serait fonction partir utilisé en encore fonction élasticités des comme plus prix de utile numéraire monétaires prix offre pour relatifs des importations équilibre et études Supposons non comme empiriques de donc ou la il de balance existence été estimer demande exposé des
M*i=7 13
M* dn
dM* 1+ M*! =n dM 1+
Soit s* élasticité de la demande étrangère exportations
s* =-(;n;i/M*i).(dM*ï/dJtï Soit Sa élasticité de offre étrangère
importations où
M* îtl izM*l
14
=M ;=
s-
15
i-
La formule précédente est le tarif de Bickerdike-Edgeworth-Kahn-Little-
Graaf cî Johnson 1950] Bickerdike 1906b expose une formule proche de
15 voir la note de la page 101) alors que son autre article de 1906 repose
essentiellement sur une analyse graphique
1286
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Antoine Bouët
Finalement Johnson 1950 montre que très généralement le tarif optimum
est inférieur au niveau de droit de douane qui maximise les recettes tarifaires
Celles-ci expriment compte tenu de
== *é
*é dR dp
dt= -dt+P
Or compte tenu de la courbe de demande réciproque du reste du monde
M* f(M2) et du graphique qui montre en mise en place du tarif
optimum)
-dt dP dt CM2 r- -dT A/f 4P dt
Très généralement un accroissement du tarif augmente le prix intérieur des
importations dp/dt une nation impose un tarif optimum alors les
recettes tarifaires augmentent localement avec le tarif dSUdt Le tarif op
timum est donc inférieur au tarif qui maximise les recettes tarifaires
Une formulation générale de la théorie du tarif optimum
Graaf 1950 formule une théorie générale du tarif qui ne sera que
très rarement reprise par la suite Nous reprenons le même cadre que précé
demment en supposant maintenant que le grand pays peut produire consommer
et échanger biens 12. Nous gardons les mêmes notations sauf pour
les importations nettes du grand pays de bien appelées maintenant Si est
exporté La contrainte de balance des paiements écrit
F(zi Z2;. z= 7t;(z Z2;...;z z=0 16
=1 ==1
En absence économies ou de déséconomies externes la consommation
ou la production optimalité requiert une égalité des taux marginaux de
substitution la consommation des taux marginaux de transformation la
production intérieure et des taux marginaux de transformation échange in
ternational Les deux premiers taux sont égaux au rapport des prix internes le
troisième est obtenu partir de équation 16
ïF -v
17 äï
-+2
équation 17 décrit un système de taxes ou de subventions spécifiques sur
les échanges extérieurs de tous les biens importations ou exportations néces
saires pour obtenir optimum Pour trouver une formulation en termes de droits
ad valorem il suffit de mettre JT respectivement en facteur au numérateur
respectivement dénominateur du membre de droite de équation 17 Fina-
1287
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Revue économique
lement on peut facilement retrouver partir de 17 la formule du tarif de
Bickerdike-Edgeworth-Kahn-Little-Graaf cf équation 15 en supposant la nul
lité de toutes les dérivés croisés
z- O.VJU
équation 17) exposée par Graaf 1949-1950] est donc une formulation
plus générale et plus complexe de la théorie du tarif optimum Elle nécessite
finalement pour être opérationnelle une estimation des élasticités-prix croisées
la consommation et la production de tous les biens échangés Parallèlement
Graaf 1949-1950 souligne que généralement les demandes exportations et
offres importations ont pas une élasticité-prix constante ce qui pose un
problème supplémentaire dans application de ces résultats
Comme la plupart des auteurs Graaf 1949-1950 adopte donc une position
relativement sceptique sur la portée opératoire de argument du tarif optimum
Les différents auteurs ont parfois recours une argumentation peu scientifique
pour remettre en cause cette théorie Edgeworth 1908 écrit ainsi
Thus the direct use of the theory is likely to be small But it is to be feared that its
abuse will be considerable It affords to unscrupulous advocates of vulgar Protection
peculiarly specious pretext for introducing the thin edge of the fiscal wedge Mr Bick-
erdike may be compared to scientist who by new analysis has discovered that
strychnine may be administered in small doses with prospect of advantages one or two
more cases than was previously known the result of this discovery may be to render the
drug more easily procurable by those whose intention or at least whose practice is not
medicinal It was thus that the drama of poison perpetrated in the reign of Louis XIV
was initiated by one whose baleful receipt was obtained from Glaser chemist of
eminence the discoverer of new substance Let us admire the skill of the analyst but
label the subject of his investigation POISON Edgeworth 1908] 555-556.
Il est tout fait étonnant image de certaines critiques adressées récem
ment la théorie de la politique commerciale stratégique on reproche un
travail scientifique valide mais qui va contre-courant de option politique
dominante avoir en quelque sorte des effets de bord au sens où ce travail
peut être récupéré des fins partisanes Il là notre avis un signe
appauvrissement de esprit critique
Dans le même ordre idées Kahn 1947-1948 souligne que argument du
tarif optimum est pas moral
différent argument against charging the optimum tariff is the moral one The gain
is entirely indeed more than entirely at the expense of the rest of the world and is
therefore immoral Kahn 1947-1948] 19 voir aussi Robinson 1946-1947]
108)
En 1950 les auteurs soulignent sur un plan bien différent que imposition
un tarif optimum doit inciter les partenaires commerciaux exercice de
représailles Si ce sont des petits pays leur action aucun effet sur les prix
mondiaux Si un pays important le bien est suffisamment grand il supporte
la suite de imposition du tarif du premier grand pays une détérioration de ses
1288
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296 Antoine Bauet
termes de échange et une réduction des volumes échangés donc une perte de
bien-être Il doit donc exercer des représailles sous la forme un tarif optimum
sur les importations de bien Ainsi se produit une guerre tarifaire dont les
économistes de époque de Scitovszky 1941-1942] MacDougall 1950]
pensent elle sera négative pour tous Néanmoins aucune preuve formelle de
la nécessité de ce schéma est avancée par ces économistes On doit Johnson
1950 la remise en cause de ce présupposé et ce dès 1950
The retaliation argument can be over-stated since it is possible for country to gain
by imposing tariff even if other countries retaliate provided the retaliation is on
optimum lines Johnson 1950] 35 en note de bas de page.
Il conclura sur cette question dès 1953 en démontrant issue une
guerre de tarifs optimums entre deux grands pays soit les deux pays perdent
par rapport au libre-échange standard case) soit un seul gagne autre sup
portant une dégradation de son bien-être Johnson case)
Ce débat permet de mettre en évidence les mécanismes permettant au corpus
théorique libre-échangiste de critiquer la portée un argument protectionniste
mécanismes que nous retrouverons occasion des remises en cause de la
théorie de la politique commerciale stratégique
interdépendance des politiques commerciales fonde exercice de repré
sailles celles-ci atténuent ou annulent les bénéfices une nation peut attendre
une mesure protectionniste Johnson 1950 et 1953 conclut de fa on précise
sur cette question
argument doit être robuste et résister en conséquence des variations
hypothèse pour que on puisse envisager son application Graaf 1949-1950
souligne ici la difficulté estimation du tarif optimum pour des élasticités
croisées qui ne annulent pas point technique sur lequel cet auteur souligne que
on ne peut pratiquement rien dire Parallèlement il faut encore estimer le gain
apporté par une mesure de protection pour savoir il est significati vement non
nul
un argument protectionniste peut toujours être récupéré par des
groupes de pression des fins partisanes Ceci ne peut remettre en cause de
notre point de vue la validité de la démarche de économiste qui interroge sur
le bien-fondé une politique de libre-échange ou de protection
Dans les années 1960 puis 1970 la théorie économique interrogera fina
lement sur les effets de utilisation autres instruments de restriction
échange cf Horwell 1966 Tower 1975 Rodr guez 1974])
LA TH ORIE DE UNION DOUANI RE EFFET DE
CR ATION DE TRAFIC ET DE TOURNEMENT DE TRAFIC
est en 1950 que Viner publie The Custom Union Issue idée de la création
une union douanière en Europe fait alors son chemin depuis déjà deux ou trois
ans elle est soutenue notamment par le gouvernement des Etats-Unis et le
comité de Organisation européenne de coopération économique OECE in
staurée pour collaborer avec les Etats-Unis dans le cadre du plan Marshall
7259
Revue économique vol 51 septembre 2000 1281-1296