La valeur du travail et sa rétribution en Hongrie - article ; n°1 ; vol.85, pg 3-19

icon

20

pages

icon

Français

icon

Documents

1990

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

20

pages

icon

Français

icon

Ebook

1990

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Actes de la recherche en sciences sociales - Année 1990 - Volume 85 - Numéro 1 - Pages 3-19
Der Wert der Arbeit und seine Entlohnung in Ungarn. Ausgehend von einer ethnographischen Forschung, basierend auf teilnehmender Beobachtung in einer grölkren ungarischen Firma der Kautschukproduktion, hat der Autor die Funktionsweise des 1982 eingeführten innerbetrieblichen Systems der kooperativ arbeitenden Unterlieferanten untersucht. Dieser neurartige Produktionsmechanismus, der die Rigiditäten der Staatsunternehmen dadurch kompensieren soll, daß den frei assoziierten Arbeitern der Gebrauch der Betriebswerkzeug außerhalb der normalen Arbeitszeiten und im Rahmen speziell ausgehandelter Vertrage gestattet wird, erschüttert die herrschenden Produktionsverhältnisse in der bürokratisierten Wirtschaft. Diese neuen Arbeitskollektive, die den Betrieben höhere Erträge und den (aus der Arbeiterelite stammenden) Beteiligten höhere Einkommen verschaffen, ermöglichen es den Betroffenen, ihre technische Kompetenz und ihr berufliches Engagement starker zur Geltung zu bringen, erzeugen zugleich aber auch eine neuartige Ungleichheit innerhalb der Belegschaft Zudem schaffen sie bislang unbekannte Probleme und Konflikte hinsichtlich der Verwaltung eines Betriebs ohne hierarchisierte Organisation sowie der Bewertung der Beiträge, die die nach Fähigkeiten, Ausbildung und Disponibilite unterschiedlichen Mitarbeiter leisten.
El valor del trabajo y su retribuciôn en Hungria. A partir de una investigation etnográfîca que se apoya sobre la observation participante en una gran fábrica de producción de caucho en Hungria, el autor ha estudiado el funcionamento del sistema de tratamiento de segunda mano cooperativo interno a las fábricas, instaladas después de 1982. Este nuevo mecanismo de producción, destinado a paliar las rigideces de la empresa estatal al ofrecer a los obreros libremente asociados el uso de las herramientas fuera de su trabajo normal en el marco de los contratos especialmente negociados, trastorna las relaciones de producción en vigencia en la economía burocratizada. Al aportar un mejoramiento notable de los rendimientos para la fábrica y nuevos ingresos para los participantes (originarios de la elite obrera), estos nuevos colectivos de trabajo permiten valorizar la competencia técnica y el compromiso profesional de cada uno de los interesados, engendrando una desigualdad de una nue va clase en el personal. Ellos suscitan también problemas y conflictos ineditos que se refieren a la gestion de una empresa desprovista de organización jerarquizada así como a la evaluación de la contribución de los diferentes cooperadores dotados cada uno de unas aptitudes, de una formación y de una disponibilidad diferentes.
The Value of Labour and its Remuneration in Hungary. Through an ethnographie study involving participant observation in a big rubber factory in Hungary, the author studies the operation of the System of cooperative sub-contracting within factories which has been in operation since 1982. This new production mechanism, designed to offset the rigidities of state-owned firms by offering freely associated workers the use of the machinery outside their normal work under specially negotiated contracts, over-turns the relations of production prevailing in the bureaucratized economy. These new labour collectives provide signifkant improvement in outputs for the factory and new income for the participants (drawn from the elite of the workforce). They make efficient use of the technical competence and professional commitment of each of those concerned, while giving rise to a new type of inequality among the staff. They also give rise to new kinds of problems and conflicts about the management of a firm that lacks hierarchical organization, as well as to evaluation of the contributions by the different co-operators, each endowed with different capacities, training and degrees of commitment.
La valeur du travail et sa rétribution en Hongrie. A partir d'une recherche ethnographique, reposant sur l'observation participante dans une grande usine de production de caoutchouc en Hongrie, l'auteur a étudié le fonctionnement du système de sous-traitance coopérative interne aux usines, mis en place depuis 1982. Ce nouveau mécanisme de production, destiné à pallier les rigidités de l'entreprise étatique en offrant aux ouvriers librement associés l'usage des outillages en dehors de leur travail normal dans le cadre de contrats spécialement négociés, bouleverse les rapports de production en vigueur dans l'économie bureaucratisée. Apportant une amélioration notable des rendements pour l'usine et de nouveaux revenus pour les participants (issus de l'élite ouvrière), ces nouveaux collectifs de travail permettent de valoriser la compétence technique et l'engagement professionnel de chacun des intéressés, tout en engendrant une inégalité d'un nouveau type dans le personnel. Ils suscitent aussi des problèmes et des conflits inédits concernant la gestion d'une entreprise dépourvue d'organisation hiérarchisée ainsi que l'évaluation de la contribution des différents coopérateurs dotés chacun d'aptitudes, d'une formation et d'une disponibilité différentes.
17 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié le

01 janvier 1990

Nombre de lectures

67

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

3 Mo

Monsieur David Stark
La valeur du travail et sa rétribution en Hongrie
In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 85, novembre 1990. pp. 3-19.
Citer ce document / Cite this document :
Stark David. La valeur du travail et sa rétribution en Hongrie. In: Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 85, novembre
1990. pp. 3-19.
doi : 10.3406/arss.1990.2957
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1990_num_85_1_2957Zusammenfassung
Der Wert der Arbeit und seine Entlohnung in Ungarn.
Ausgehend von einer ethnographischen Forschung, basierend auf teilnehmender Beobachtung in einer
grölkren ungarischen Firma der Kautschukproduktion, hat der Autor die Funktionsweise des 1982
eingeführten innerbetrieblichen Systems der kooperativ arbeitenden Unterlieferanten untersucht. Dieser
neurartige Produktionsmechanismus, der die Rigiditäten der Staatsunternehmen dadurch kompensieren
soll, daß den frei assoziierten Arbeitern der Gebrauch der Betriebswerkzeug außerhalb der normalen
Arbeitszeiten und im Rahmen speziell ausgehandelter Vertrage gestattet wird, erschüttert die
herrschenden Produktionsverhältnisse in der bürokratisierten Wirtschaft. Diese neuen
"Arbeitskollektive", die den Betrieben höhere Erträge und den (aus der Arbeiterelite stammenden)
Beteiligten höhere Einkommen verschaffen, ermöglichen es den Betroffenen, ihre technische
Kompetenz und ihr berufliches Engagement starker zur Geltung zu bringen, erzeugen zugleich aber
auch eine neuartige Ungleichheit innerhalb der Belegschaft Zudem schaffen sie bislang unbekannte
Probleme und Konflikte hinsichtlich der Verwaltung eines Betriebs ohne hierarchisierte Organisation
sowie der Bewertung der Beiträge, die die nach Fähigkeiten, Ausbildung und Disponibilite
unterschiedlichen Mitarbeiter leisten.
Resumen
El valor del trabajo y su retribuciôn en Hungria.
A partir de una investigation etnográfîca que se apoya sobre la observation participante en una gran
fábrica de producción de caucho en Hungria, el autor ha estudiado el funcionamento del sistema de
tratamiento de segunda mano cooperativo interno a las fábricas, instaladas después de 1982. Este
nuevo mecanismo de producción, destinado a paliar las rigideces de la empresa estatal al ofrecer a los
obreros libremente asociados el uso de las herramientas fuera de su trabajo normal en el marco de los
contratos especialmente negociados, trastorna las relaciones de producción en vigencia en la
economía burocratizada. Al aportar un mejoramiento notable de los rendimientos para la fábrica y
nuevos ingresos para los participantes (originarios de la elite obrera), estos nuevos "colectivos de
trabajo" permiten valorizar la competencia técnica y el compromiso profesional de cada uno de los
interesados, engendrando una desigualdad de una nue va clase en el personal. Ellos suscitan también
problemas y conflictos ineditos que se refieren a la gestion de una empresa desprovista de
organización jerarquizada así como a la evaluación de la contribución de los diferentes cooperadores
dotados cada uno de unas aptitudes, de una formación y de una disponibilidad diferentes.
Abstract
The Value of Labour and its Remuneration in Hungary.
Through an ethnographie study involving participant observation in a big rubber factory in Hungary, the
author studies the operation of the System of cooperative sub-contracting within factories which has
been in operation since 1982. This new production mechanism, designed to offset the rigidities of state-
owned firms by offering freely associated workers the use of the machinery outside their normal work
under specially negotiated contracts, over-turns the relations of production prevailing in the
bureaucratized economy. These new "labour collectives" provide signifkant improvement in outputs for
the factory and new income for the participants (drawn from the elite of the workforce). They make
efficient use of the technical competence and professional commitment of each of those concerned,
while giving rise to a new type of inequality among the staff. They also give rise to new kinds of
problems and conflicts about the management of a firm that lacks hierarchical organization, as well as
to evaluation of the contributions by the different co-operators, each endowed with different capacities,
training and degrees of commitment.
Résumé
La valeur du travail et sa rétribution en Hongrie.
A partir d'une recherche ethnographique, reposant sur l'observation participante dans une grande usine
de production de caoutchouc en Hongrie, l'auteur a étudié le fonctionnement du système de sous-
traitance coopérative interne aux usines, mis en place depuis 1982. Ce nouveau mécanisme de
production, destiné à pallier les rigidités de l'entreprise étatique en offrant aux ouvriers librementassociés l'usage des outillages en dehors de leur travail normal dans le cadre de contrats spécialement
négociés, bouleverse les rapports de production en vigueur dans l'économie bureaucratisée. Apportant
une amélioration notable des rendements pour l'usine et de nouveaux revenus pour les participants
(issus de l'élite ouvrière), ces nouveaux "collectifs de travail" permettent de valoriser la compétence
technique et l'engagement professionnel de chacun des intéressés, tout en engendrant une inégalité
d'un nouveau type dans le personnel. Ils suscitent aussi des problèmes et des conflits inédits
concernant la gestion d'une entreprise dépourvue d'organisation hiérarchisée ainsi que l'évaluation de
la contribution des différents coopérateurs dotés chacun d'aptitudes, d'une formation et d'une
disponibilité différentes.david stark
LA VALEUR
DU TRAVAIL et Traduction Michèle Mittner de Evelyne Masselier
ET SA RETRIBUTION
II existe aujourd'hui, en Hongrie, un second EN type d' HONGRIE dustrie hongroise vit au quotidien cette organisation
mixte du travail : il est à la fois salarié d'une entreéconomie qui se développe si vigoureusement a l'om
prise socialiste et membre d'un collectif de travail bre du Plan qu'il est maintenant possible d'envisager
sérieusement l'avenir d'une économie mixte en pays auto-géré.
socialiste. Dans leur vie quotidienne, des millions de Dans un article précédent, j'ai montré qu'il
était possible de caractériser cette forme de sous- Hongrois sont exposés tour à tour à plusieurs modes
de fonctionnement économique. Cela va de l'ingé traitance en partenariat comme un nouveau méca
nieur qui travaille pour une entreprise d'Etat dans la nisme collectif permettant à des ouvriers de
secteurs-clés de l'industrie hongroise de valoriser journée et qui conduit un taxi privé la nuit, à l'ouvrier
leurs compétences (2). Mon analyse était la suivante : qui monte des motos toute la semaine et qui, le week-
end, fait des chantiers de peinture au noir, en pas ces ouvriers mettent en commun leurs moyens pro
sant par le paysan kolkhozien qui cultive, sur son pres dans diverses formes de "capital", un capital hu
propre lopin de terre, des fraises sous serre à desti main (les compétences techniques), un social
nation du marché ouest-européen. Ils appartiennent (les contacts et les relations) et un capital politique
tous à cette seconde économie qui, d'après des sta (les fonctions occupées dans le parti ou dans les syn
tistiques officielles récentes, représente un tiers du dicats). Cette mise en commun se fait dans une struc
temps de travail de l'économie nationale dans son ture institutionnelle spécifique He VGMK) qui leur
ensemble et fournit un revenu supplémentaire à trois rapporte plus que les pratiques normales" de négoc
foyers sur quatre. iation au coup par coup dans le cadre des heures de
travail "ordinaires" (3). L'idée de mélanger différentes formes de mé
canismes économiques dans une économie socialiste Cette analyse initiale était limitée par le fait
rénovée n'est pas nouvelle et cela fait bientôt trente que les implications les plus intéressantes et les plus
ans que les économistes de l'Europe de l'Est se pen problématiques de cette vision du groupe comme
chent sur la question de savoir quel est le point d'é mécanisme collectif permettant de valoriser les com
quilibre pour obtenir, à l'intérieur du monde pétences n'étaient pas approfondies. Si nous consi
socialiste, un mélange harmonieux de planification dérons que le collectif est une mise en commun de
et d'économie de marché. Ces dernières années, ce diverses formes de "capital", nous devons essayer de
pendant, la question cruciale posée en Hongrie n'est voir comment peuvent se faire la comparaison, la tr
plus de savoir quel peut &#

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text