L'image du Buddha dans la statuaire birmane - article ; n°1 ; vol.40, pg 32-40

icon

10

pages

icon

Français

icon

Documents

1985

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

10

pages

icon

Français

icon

Ebook

1985

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Arts asiatiques - Année 1985 - Volume 40 - Numéro 1 - Pages 32-40
Many publications have been made on Buddha images but very few study the iconographic characteristics of the Buddha image in Burma. We tried in this paper to present a condensed outlook of the Buddha image in the Burmese sculpture. For this purpose, we classified the Burmese images in three chronological periods :
— Ancient Period (Srîksetra) 5th to 9th centuries A.D.
— Pagan Period, 9th to 13th centuries A.D.
— Post Pagan Period, 13th to 19th centuries A.D.
For each period, we gave the most noticeable features of the Buddha images (position, gesture, garment and material). Afterwards, we studied separately some special cases : the Buddha walking, the Buddha shielded by the Nâga king, the Buddha holding the myrobalan fruit and, at last, the colossal Buddha images.
9 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir Alternate Text

Publié par

Publié le

01 janvier 1985

Nombre de lectures

44

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

Marie Gatellier
L'image du Buddha dans la statuaire birmane
In: Arts asiatiques. Tome 40, 1985. pp. 32-40.
Abstract
Many publications have been made on Buddha images but very few study the iconographic characteristics of the Buddha image
in Burma. We tried in this paper to present a condensed outlook of the Buddha image in the Burmese sculpture. For this purpose,
we classified the Burmese images in three chronological periods :
— Ancient Period (Srîksetra) 5th to 9th centuries A.D.
— Pagan Period, 9th to 13th centuries A.D.
— Post Pagan Period, 13th to 19th centuries A.D.
For each period, we gave the most noticeable features of the Buddha images (position, gesture, garment and material).
Afterwards, we studied separately some special cases : the Buddha walking, the Buddha shielded by the Nâga king, the Buddha
holding the myrobalan fruit and, at last, the colossal Buddha images.
Citer ce document / Cite this document :
Gatellier Marie. L'image du Buddha dans la statuaire birmane. In: Arts asiatiques. Tome 40, 1985. pp. 32-40.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arasi_0004-3958_1985_num_40_1_1178Marie Gatellier
L'image du Buddha dans la statuaire birmane
Nombreuses sont les publications d'ordre général sur l'icono goon, Pagan, Mandalay) abritent de nombreuses stèles ou
graphie du Buddha ainsi que les études qui répertorient, classent statues du Buddha. De même, certains monastères ou de riches
et analysent par pays les diverses caractéristiques des images. notables possèdent des collections parfois très abondantes et
Pourtant la Birmanie reste une des rares contrées asiatiques où dignes d'attention. Cependant, les images qui s'y trouvent ont
les investigations iconographiques n'ont été que peu entamées été trop souvent déposées sans aucune fiche d'identification et
malgré une abondance reconnue des matériaux. leur origine inconnue est un obstacle supplémentaire à leur
Bien des raisons peuvent expliquer cet état de fait. La étude. Sans compter évidemment toutes les œuvres artistiques
principale est actuellement la difficulté pour le chercheur qui ont passé les frontières pour alimenter le fructueux
étranger de pouvoir séjourner longuement dans ce pays et d'y commerce de l'antiquité asiatique et qui échappent ainsi à tout
circuler librement. Mais il faut aussi souligner que la Birmanie contrôle.
n'a pris véritablement conscience de son patrimoine artistique Les images peuvent être figurées en bas ou haut relief ainsi
qu'à une date assez récente, ceci en grande partie grâce aux qu'en ronde bosse. Le relief sous forme de stèle en pierre est un
travaux de G. H. Luce dont l'excellent ouvrage Old Burma-Early ornement quasi-permanent des grands temples de Pagan, où il
Pagan, publié en 1969 à New York, a confirmé l'importance sert à représenter les vingt-huit Buddha du passé et à illustrer la
archéologique des grands sites birmans. Quelques musées aux vie du Buddha historique en insistant sur huit épisodes déjà
dimensions modestes, situés dans les principaux centres abondamment figurés dans l'art gupta et surtout pâla, à savoir :
^\ t ,Ûjï
Illustration non autorisée à la diffusion
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
Fig. Pagan. 1. La descente du Tâvatimsa, bois, musée de Fig. musée 2. de La Pagan. soumission de l'éléphant Nâlâgiri, pierre, du Fig. temple 3. L'entrée Nagayon, au Mahâparanirvâna, Pagan. stèle en pierre
32 Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
i%. 4. Tablette votive de Pagan, musée archéologique de Fig. 5. Tablette votive de Pagan, musée archéologique de
Mandalay. Mandalay.
la Nativité, l'Eveil, le premier Sermon, le Prodige de Çrâvasti, la insuffisants pour nous permettre de définir un style particulier.
Descente du ciel Tâvatimsa (fig. 1), l'offrande du singe dans la A Çrîksetra, il existe peu d'images en ronde bosse, sauf de petite
forêt de Pârileyyaka, la soumission de l'éléphant Nâlâgiri (fig. 2), dimension (10 à 30 cm) et en métal (or, argent, bronze). Le plus
le Mahâparinirvârca (fig. 3). souvent, le Buddha, entouré de personnages (orants, deva ou
Les tablettes votives, dont la production fut abondante et bodhisattva) est sculpté sur des stèles de pierre ou modelé sur des
variée au cours des siècles, fournissent elles aussi de nombreuses objets en métal précieux (fig. 6 et 7). Pratiquement, aucune
données sur l'iconographie du Buddha, bien que leurs dimens image couchée ni debout ne subsiste. Toutes sont figurées assises
ions modestes et le matériau (terre cuite) souvent endommagé sur un lotus ou sur un siège, en diverses positions (vajrâsana,
ne permettent pas toujours une analyse minutieuse des détails vîrâsana, pralambapâdâsana) , avec une nette prédominance de la
(fig. 4 et 5). position en vîrâsana, jambes repliées l'une sur l'autre. Les gestes
Malgré les réserves exprimées plus haut, nous allons essayer traditionnels sont représentés : méditation, enseignement,
de distinguer les caractéristiques iconographiques les plus argumentation, absence de crainte, prise de la terre à témoin (de
apparentes qui autorisent, au moins, à classer les images du
Buddha selon un ordre chronologique.
Pour simplifier cette étude, nous diviserons la production
artistique de la Birmanie en trois grandes périodes :
I Période ancienne, du Ve au IXe siècle (en particulier
Çrîksetra).
II Période de Pagan, du IXe au XIIIe siècle (arrivée des Mongols
et chute de Pagan en 1287).
III Période des royaumes postérieurs à Pagan, du XIIIe au
XIXe siècle (annexion de la Birmanie à l'Empire britannique
en 1886). Illustration non autorisée à la diffusion
Puis nous traiterons séparément quelques cas précis : les images
du Buddha marchant, du Buddha protégé par le nâga, du
Buddha porteur du myrobalan et enfin les images colossales.
I
La période ancienne correspond principalement au premier art
bouddhique du royaume pyu de Çrîksetra et à celui du royaume
mon de Thaton. Mais seuls les vestiges de Çrîksetra, abondants, Fig. 6. Reliquaire en argent, H. 23 cm, provient de
peuvent être répertoriés et analysés, ceux de Thaton étant Çrtksetra, musée national de Rangoon.
33 Illustration non autorisée à la diffusion
Fig. 7. Reliquaire en argent et or, provient de Çrîksetra, Fig. 8. Stèle avec un Buddha en bhûmisparçamudra (de la main gauche) encadré de deux orants, temple Bebe,
musée national de Rangoon. Çrîksetra.
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion
Fig. 9. Buddha en bronze, H. 18 cm, provient de Fig. 10. Buddha en vitarkamudrâ, argent, H. 9 cm,
Çrîksetra, musée national de Rangoon. provient de Çrîksetra, musée national de Rangoon.
la main droite et exceptionnellement de la main gauche, fig. 8, apogée artistique, tout en sachant s'adapter aux impératifs
l'autre main tenant parfois le bol à aumônes) . Le vêtement est le locaux. Les matériaux privilégiés de la statuaire à Pagan sont la
plus souvent lisse, laissant l'épaule droite découverte. Le visage, pierre, le stuc, le bronze. Les images sont figurées dans les quatre
assez rond, n'est pas très expressif. La coiffure est constituée de attitudes : couchée, debout, assise, marchant. La majorité des
boucles régulières, la protubérance crânienne (wsnfsa) est à Buddha assis sont alors en vajrâsana, jambes croisées et plante
peine marquée (fig. 9 et 10). des pieds apparente. On retrouve tous les gestes classiques avec
une prédilection pour la prise de la terre à témoin (bhûmispar
çamudra) de la main droite, l'autre main, vide, reposant dans le
II giron (fig. 11). La robe monastique lisse laisse encore, en
général, l'épaule droite dénudée pour les images assises, avec
L'époque de Pagan est la période birmane par excellence, où apparition sur l'autre épaule d'un pan d'étoffe qui peut-être, soit
s'épanouiront pleinement les qualités créatrices et esthétiques le rebord du vêtement de dessus (uttarâsanga) , soit le manteau
d'un peuple qui, bien que nouvellement installé puis converti au replié (sanghât

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text