//img.uscri.be/pth/4f4fa06509b2e95361f02809b4793cb344dd04f5
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Vieux sols et paléosols des niveaux villafranchiens méditerranéens - article ; n°2 ; vol.20, pg 95-102

De
10 pages
Bulletin de l'Association française pour l'étude du quaternaire - Année 1983 - Volume 20 - Numéro 2 - Pages 95-102
Du point de vue pédologique, il importe de distinguer deux grandes catégories de sols associés à des niveaux villafranchiens :
— Les vieux sols qui, étant demeurés en surface, ont continué d'évoluer jusqu'à nos jours et dont l'interprétation est de ce fait très délicate : la forte altération dont ils témoignent est-elle imputable à leur seule durée d'évolution ou a-t-elle une signification paléoclimatique ?
— Les paléosols, anciens sols enfouis qui ont conservé certains caractères acquis au Villafranchien. Ils permettent de situer des phases de pédogenèse surtout au Villafranchien ancien et moyen en Afrique du Nord et dans la péninsule ibérique, alors qu'en Italie et en Grèce elles se manifestent encore au Villafranchien supérieur.
En outre, on peut considérer les séries détritiques rouges accumulées sur les piémonts et dans les bassins comme des témoignages indirects de pédogenèses rubéfiantes. Les paléosols associés aux niveaux villafranchiens sont en effet le plus souvent rubéfiés et présentent les caractéristiques de sols fersiallitiques. Sur substrat calcaire, l'altération n'a pas dépassé le stade de la bisiallitisation, alors que sur substrat silicaté, le stade de la monosiallitisation et de la ferruginisation est plus facilement atteint, particulièrement dans les régions les plus humides. Ces sols correspondent donc à des climats chauds à saisons contrastées. La fréquence des croûtes calcaires, qui leur sont associées dans les régions les plus sèches, plaide en faveur de climats de type méditerranéen.
From a pedological point of view, it is necessary to distinguish two chief categories of soils associated with villafranchian levels : — Old soils, remained at the land surface, of which pedogenesis continued from Villafranchian to nowadays. The interpretation of such soils is difficult : is their strong alteration resulting from long duration of evolution or significant of villafranchian climates ? — Paleosoils, i.e. burned soils, which keep some characteristics of villafranchian climates. They permit to point out pedogenetic phases chiefly during lower and middle Villafranchian in North Africa and Spanish peninsula; however, in Italy and Greece, pedogenesis can be noted also in upper Villafranchian. Moreover, red detrital series, accumulated on piedmonts and in basins, can be considered as indirect indication of rubefacient pedogenesis. Indeed, the paleosoils associated with villafranchian levels are mostly reddish soils and have the characteristics of fersiallitic soils. On calcareous substratum, the alteration does not exceed bisiallitic stage, while on siliceous substratum, monosiallitic stage and ferruginisation are often reached, particularly in humid regions. These soils agree with hot climate, with strong seasonal contrasts. Frequent calcretes associated with these soils in dry regions rather indicate a mediterranean climate.
8 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
J Vaudour
Vieux sols et paléosols des niveaux villafranchiens
méditerranéens
In: Bulletin de l'Association française pour l'étude du quaternaire - Volume 20 - Numéro 2-3 - 1983. pp. 95-102.
Citer ce document / Cite this document :
Vaudour J. Vieux sols et paléosols des niveaux villafranchiens méditerranéens. In: Bulletin de l'Association française pour
l'étude du quaternaire - Volume 20 - Numéro 2-3 - 1983. pp. 95-102.
doi : 10.3406/quate.1983.1455
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/quate_0004-5500_1983_num_20_2_1455