Sondage LH2 pour "Le Nouvel Observateur"
11 pages
Français

Sondage LH2 pour "Le Nouvel Observateur"

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L’observatoire de l’opinion La popularité du couple exécutif CONTACTS LH2 DEPARTEMENT OPINION Erwan LESTROHAN Directeurd’études Tél : 01 71 16 90 93 / 06 46 67 38 22 Mail : erwan.lestrohan@lh2.fr Publié par LEVÉE D’EMBARGO :5 SEPTEMBRE 2014 À 17H Thomas GENTY Chargéd’études Tél : 01 71 16 90 89 Mail : thomas.genty@lh2.fr    Note technique Enquête réalisée parLH2pourLe Nouvel Observateurauprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet* les 4 et 5 septembre 2014. Echantillon de1037 personnes, représentatifde lapopulation françaiseâgée de 18 ans et plus. Echantillon constitué selon laméthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégoried’agglomération. Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom del’institut,méthode la d’enquête, les dates de réalisation, la tailled’échantillon. Les données émanant de souscatégories de population connaissent les margesd’erreurinhérentes aux résultatsd’enquêtesquantitatives. * Il nes’agitpasd’unaccess panel.

Informations

Publié par
Publié le 05 septembre 2014
Nombre de lectures 11 283
Langue Français
L’observatoire de l’opinion La popularité du couple exécutif
CONTACTS LH2 DEPARTEMENT OPINION Erwan LESTROHAN Directeurd’étudesTél : 01 71 16 90 93 / 06 46 67 38 22 Mail : erwan.lestrohan@lh2.fr
Publié par
LEVÉE D’EMBARGO :5 SEPTEMBRE 2014 À 17H
Thomas GENTY Chargéd’étudesTél : 01 71 16 90 89 Mail : thomas.genty@lh2.fr
Note technique
Enquête réalisée parLH2pourLe Nouvel Observateurauprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet* les 4 et 5 septembre 2014.
Echantillon de1037 personnes, représentatifde lapopulation françaiseâgée de 18 ans et plus.
Echantillon constitué selon laméthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille, après stratification par région et catégoried’agglomération.
Toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée des éléments suivants : le nom del’institut,méthode la d’enquête, les dates de réalisation, la tailled’échantillon. Les données émanant de souscatégories de population connaissent les margesd’erreurinhérentes aux résultatsd’enquêtesquantitatives.
* Il nes’agitpasd’unaccess panel.
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
2
>
Principaux enseignements
3
Principaux enseignements (1/2)
Au sortird’une rentrée agitée, marquée notamment par un remaniement ministériel et un débat sur la ligne politique gouvernementale,l’Observatoire del’opinion LH2 Le nouvel Observateur (premier sondage réalisé après la sortie du livre de Valérie Trierweiler) fait le point sur la popularité du couple exécutif. Cette enquête a été réalisée par Internet, les 4 et 5 septembre 2014, auprèsd’un1037 personnes recrutées par téléphone, représentatif de la population française âgée de 18 ans etéchantillon de plus. En voici les principaux enseignements.
Les opinions positives àl’égardde François Hollande passent sous la barre des 20%
Alors que la cote de popularité de François Hollandes’étaitstabilisée à 22%d’opinionspositives en juin et juillet, les opinions positives à l’égarddu chef del’Etatbaissent de 3pts en septembre 2014 pour s'établir à 19%,un score qui creuse encore le recordd’impopularitéde François Hollande en comparaison aux autres présidents de la Vème république. Al’inverse,des Français déclarent 81% qu’ils ont aujourd’hui une mauvaise opinion de François Hollande en tant que président de la République (+4pts), ce qui constitue également une performance inédite, avec désormais plus de 8 Français sur 10 auprès desquels il est impopulaire.
Cette faible partd’opinionspositives montre que le poids des soutiens de François Hollande se réduit à une base minimale et montre que le chef del’Etatpâtit lourdement de la séquence politique récente, du durcissement des positions des « frondeurs » et de la scission avec certains ministres pour des questions de ligne politique. Les critiques àl’égardsolutions à la crise prônées par le gouvernement des combinées aux mauvais résultats sur le front del’emploiet de la croissance jouent naturellement en sa défaveur alors que la sortie du livre de Valérie Trierweilern’arrangerien.
Signed’unebase de soutiens qui continue de se réduire, les opinions positives àl’égarddu chef del’Etatbaissent fortement auprès des cadres (19%, -7pts), qui furent parmi ses principaux soutiens lors de la campagne présidentielle de 2012 mais aussi des 65 ans et plus (20%, -8pts) traditionnellement plus ancrés à droite mais auprès desquels il bénéficiaitjusqu’alorsd’unecertaine indulgence, ainsi que des individus vivant au sein de foyer à bas revenus (<150015%, -10pts). A mensuels, l’inverse, le maintiend’un regard tourné vers les entreprises ne semble pas générer de bénéfice de popularité, seuls 15% des indépendants ayant déclaré avoir une opinion positive de François Hollande, un score en baisse de 2pts en comparaison à juillet.
Mais la cause majeure de ce nouveau recordd’impopularitéFrançois Hollande réside sans doute dans pour l’effondrement de ses soutiens à gauche (les seuls qui lui restaient).Les opinions positives àl’égard du chef del’Etatsous la barre des 50% chez les passent sympathisants de la gauche (à 45%, -9pts) pour la première fois depuis son élection etn’atteignent que 57% chez ceux du Parti socialiste (-11pts, 43% en ont maintenant une opinion négative, +12pts). Pour comparaison, en janvier 2012, au plus bas de sa popularité (30%d’opinionspositives), Nicolas Sarkozy disposait encored’undes sympathisants de la droite (60%) et plus encore de ceux deimportant  soutien l’UMP(84%).C’est probablement sur ce plan que la séquence politique récente aura été la plus préjudiciable au chef del’Etat etqu’unbasculement net est à souligner.
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
Principaux enseignements (2/2)
Avec 38%d’opinionspositives, le Premier ministre sort del’étatde grâce et entre dansl’obligationde résultats
Alors que les opinions positives à son égard avaient faiblement régressé depuis son entrée à Matignon etqu’ellesencore la approchaient barre des 50% en juillet,la popularité de Manuel Valls chute en septembre et montre que Manuel Valls est définitivement sorti de la périoded’état de grâce dans lequels’était effectuée sa nomination. Avec 38%d’opinionsà son égard en tant que Premier positives ministre (-9pts), le Premier ministre se situe à un niveau qui avait été atteint par Jean-Marc Ayrault 5 mois après sa désignation (décembre 2012) et jamais atteint par François Fillon (minimum sur 2007-2012 : 42%). Plus de 6 Français sur 10 déclarent avoir une opinion négative de Manuel Valls (61%, +9pts) dont 27%d’opinionstrès négatives (+8pts) soit un rejet qui s'intensifie.
Comme le chef del’Etat,c’estdes sympathisants de la gauche que Manuel Valls enregistre ses plus fortes baisses de auprès popularitéune opinion positive de Manuels Valls en tant que Premier ministre. 52% des sympathisants de la gauche déclarent en effet avoir alorsqu’ils70% en juillet. étaient La chute des opinions positives est également très forte auprès des sympathisants du Parti socialiste (69%, -17pts), de plus en plus nombreux à être heurtés par la ligne plus libérale du gouvernement, signed’unministre désormais Premier plus fortement contesté dans son propre camp.
Signed’unécho négatif de ce positionnement plus libéral, le Premier ministre voit également sa popularité baisser nettement auprès des catégories plus précaires que sont les employés et les ouvriers (« CSP- », -12pts à 29%d’opinionspositives) et les individus vivant au sein de foyers à bas revenus (<1500mensuels, -7pts à 28%).
Alors que le chef del’Etatde popularité inférieure au score plancher de Nicolas Sarkozy (30%), les opinionsa atteint depuis 12 mois une cote positives à son égard continuent donc de régresser. Sans doute en conséquenced’unpositionnement plus libéral du gouvernement Valls 2, le chef del’Etat perd le soutien majoritaire des sympathisants de la gauche etn’estsoutenu que par une courte majorité des plus sympathisants du Parti socialistesoit une défiance clairement installée au sein-mêmed’unpartiqu’ila dirigé plus de 10 ans. Dans le sillage d’unremaniement houleux etd’undébat sur la pertinence des choix politiques gouvernementaux et de leur adéquation avec une politique de gauche, Manuel Valls voit également chuter les opinions positives le concernant, particulièrement à gauche sans pour autant gagner à droite (où il recule aussi de 5pts à 25%). Le Premier ministre se trouve désormais, comme François Hollande, confronté à une obligation de résultats concrets pour reprendre pied dansl’opinionet reconstituer une base plus solide de soutiens.
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
Erwan Lestrohan, directeur d’études, LH2 Opinion
>
La popularité exécutif
du
couple
6
Pour chacune des personnalités suivantes, ditesmoi si vous en avez une opinion…A tous (1037 individus) Très positive Assez positive Assez négative Très négative Ne se prononcent pas* Opinion positiveEn %Opinion négative
Ne se prononcent pas*
1
97
47
1214
François Hollande, en tant que président de la République Rappel juillet 14 : 22%
74
1
Sympathisants de la gauche
55
25
19
45
41
4
Sympathisants de la droite
3
19
23
2
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
Manuel Valls, en tant que Premier ministre Rappel juillet 14 : 47%
- 9 pts
26
Opinion négative
Opinion positive
En %
17
2
6
* Item non suggéré
12
38
52
38
36
Sympathisants de la gauche
3 pts
18
29
36
34
32
40
27
83
Ensemble
Ensemble
81
1
61
55
Sympathisants de la droite
La cote de confiance de l’exécutif
La cote de confiance de l’exécutif- détails
% OPINIONS POSITIVES
Hommes
Femmes
1824 ans
2534 ans
3549 ans
5064 ans
65 ans et plus
CSP+
CSP
Inactifs
Rappel juillet 14 : 22%
François Hollande :19%
18%
19%
21%
20%
17%
18%
20%
23%
12%
21%
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
3 pts
Rappel juillet 14 : 47%
Manuel Valls :38%
38%
37%
39%
33%
31%
37%
50%
40%
29%
42%
- 9 pts
8
La cote de confiance de l’exécutif (rappels)
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
9
Évolution comparée des popularités En %
François Hollande2012 58 56
56 50 53 49
2013
45 41 40 41 39 36 404032 32 31 32 37 36 35 3530 33 32 31 30 31
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
28 29
29
28 27
27 25
26 26 24 24 23
*
56
27
2014 62
52 48
23 22
Manuel Valls
47
38
22 19
 9 pts
3pts
*Jusqu’enfévrier 2014, le recueil était réalisé par téléphone.
10
Évolution comparée des popularités Rappels 2007-2012
Nicolas Sarkozy2007
2008
Observatoire de l’Opinion –Septembre 2014
2009
2010
François Fillon2011 2012
11
)