L assainissement écologique
97 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

L'assainissement écologique , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
97 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Vous ne pouvez pas vous raccorder à un réseau collectif ? Vous ne savez que choisir comme méthode d'assainissement ? Que faire pour être aux normes et répondre aux exigences de la loi ? Cet ouvrage est fait pour vous. Grâce à ce livre, vous serez à même de faire le point sur les techniques existantes et de mieux choisir votre filière d'épuration des eaux.



"Un guide pratique sur mesure pour des maisons plus économes, sûres et saines !"






  • L'assainissement à travers le temps


  • L'assainissement non collectif (ANC)


  • Comprendre l'épuration


  • Les solutions classiques


  • Les solutions écologiques


  • Les toilettes sèches


  • Démarches à suivre pour entreprendre son assainissement


  • Conclusion


  • Les bonnes adresses de l'assainissement écologique


  • Glossaire


  • Nouvelle réglementation 2009


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juillet 2011
Nombre de lectures 205
EAN13 9782212411355
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0324€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

L’ASSAINISSEMENT ÉCOLOGIQUE
Edwige Le Douarin Martin Werckmann
É DITIONS E YROLLES
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Conception de la maquette intérieure : Dazibao
Mise en pages : FG Compo
Le code de la propriété intellectuelle du 1er juillet 1992 interdit en effet expressément la photocopie à usage collectif sans autorisation des ayants droit. Or, cette pratique s’est généralisée notamment dans les établissements d’enseignement, provoquant une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des oeuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12310-4
D ANS LA MÊME COLLECTION
Léon-Hugo B ONTE . – Réaliser et entretenir son mur végétal , G12342, 2008.
Paul DE H AUT . – Habitat sain et sans allergène , G12371, 2008.
Pascal F ARCY . – Le compost , G12220, 2007.
Bertrand G ONTHIEZ . – Réaliser et entretenir son puits , G12519, 2009.
Bertrand G ONTHIEZ . – Utiliser l’eau de pluie , G12275, 2008.
Bruno H ERZOG . – Le puits canadien , G12141, 2008.
Éric et Tina M ASSON . – Jardiner écologique, sans pesticide , G12254, 2008.
Frédéric S ÉNÉ . – Les pollutions électromagnétiques , G12638, 2009.
Brigitte VU – Récupérer les eaux de pluie , G11984, 2006.
D ANS LA COLLECTION « L ES GUIDES DE L’HABITAT DURABLE »
Paul D E HAUT . – Vivre sain au quotidien , G12475, 2008.
Philippe G UILLET . – Le guide des piscines naturelles et écologiques , G12348, 2008.
Jean-Marc P ERCEBOIS . – Le guide du chauffage géothermique , G12435, 2008.
Sommaire

Avant-propos
Chapitre 1 – L’assainissement à travers le temps.
Les réseaux de l’Antiquité.
Un bon exemple : Paris.
Les dates.
La part de la législation
La loi sur l’eau du 16 décembre 1964
La loi sur l’eau du 3 janvier 1992.
La loi sur l’eau du 30 décembre 2006
Chapitre 2 – L’assainissement non collectif (ANC)
Du collectif au non collectif
La réglementation de l’ANC.
Les premiers textes.
Les arrêtés du 6 mai 1996
Les textes en vigueur
L’arrêté du 22 juin 2007 (installations > 20 habitants)
Les nouveaux arrêtés du 7 septembre 2009 (installations ≤ 20 habitants).
Les obligations des particuliers.
Le zonage
L’obligation de moyen

Le contrôle des installations
La mise en place des SPANC
L’instruction des dossiers d’assainissement et le contrôle des installations
Les maisons neuves.
Les réhabilitations
Les contrôles périodiques
Chapitre 3 – Comprendre l’épuration.
Les différentes pollutions
La pollution primaire
La pollution secondaire
La pollution tertiaire
La pollution quaternaire
Les paramètres de l’assainissement et les méthods de mesure
L’impact des polluants sur l’environnement.
Les milieux récepteurs
Les pathogènes
La nocuité
La rémanence
L’autoépuration.
La matière organique
L’azote.
Le phosphore.
Les produits ménagers
Les sols
La texture et la structure des sols.
La texture
La structure

La capacité des sols à infi ltrer
Hydromorphie du sol
La matière organique dans le sol
Les acteurs de la vie du sol
Le cycle de l’eau et le cycle de la matière
L’intérêt des plantes
Les transferts de l’eau
Le cycle de la matière organique
Chapitre 4 – Les solutions classiques
Traitement primaire ou prétraitement
Fosse septique et fosse toutes eaux.
Principes
Choisir une fosse toutes eaux.
Entretien
Cas particulier des micro-stations
Avantages
Inconvénients
Traitement assurant l’épuration
L’épandage dans le sol en place
Principes
Les sols reconstitués
Principes
Les solutions compactes
Lits à massifs de zéolite
Les autres filtres compacts
Efficacité des filtres compacts
Avantages/Inconvénients des fi lières classiques
Obligation de moyens : des démarches simples pour le particulier
Problématique des boues.
Question pérennité.

Chapitre 5 – Les solutions écologiques
Le Bambou-Assainissement®
Origines
Principes
Applications/entretien
Avantages/inconvénients
Le lagunage (cultures libres)
Origines
Principes
Applications/entretien
Avantages/inconvénients
Les filtres plantés (cultures fixées)
Origines
Principes des filtres plantés verticaux
Principes des filtres plantés horizontaux.
Applications/entretien
L’exemple du collectif.
Les filtres plantés pour le non collectif
Entretien
Avantages/inconvénients
Chapitre 6 – Les toilettes sèches
Les toilettes à compost
Aspects pratiques
Le compostage
Principe
Bien mener son compost
Autres types de toilettes sèches
Assainissement des eaux ménagères

Comment passer aux toilettes sèches ?
Chapitre 7 – Démarches à suivre pour entreprendre son assainissement
Choix de la fi lière
L’écobilan.
Rôle du bureau d’études
Entreprendre les travaux.
Maintenance et exploitation
Chapitre 8 – Conclusion
Chapitre 9 – Les bonnes adresses de l’assainissement écologique.
Assainissement non collectif
Assainissement collectif
Toilettes sèches.
Chapitre 10 – Glossaire
Nouvelle réglementation 2009.
Index
Avant – propos

Dans notre société, l’histoire du traitement des eaux usées est « intimement » liée à la concentration démographique.
Dans les villes, ce qui a été un progrès sous l’angle sanitaire pour nous – minorité concernant les pays riches – est devenu la norme universelle quel que soit l’habitat sous la forme du triptyque « toilettes à eau - réseau de collecte - station d’épuration ».
Il semble pourtant que les avantages, les inconvénients de ce système auraient dû être mieux étudiés avant d’être généralisés : consommation d’eau, d’énergie, coûts des investissements, rendements épuratoires réels, écobilan…
Aujourd’hui, tout comme l’on prend conscience que 70 % des habitations sur la planète sont construites en terre, nous prenons conscience que, mis à part les villes, l’habitat est avant tout individuel et diffus, et que l’assainissement non collectif doit être maintenu et amélioré.
Or les solutions qui émergent aujourd’hui pour l’assainissement non collectif sont pour la plupart de nature technologique et industrielle. On peut déjà voir une nouvelle source de dépendance pour l’usager ainsi qu’une nouvelle empreinte sur l’environnement quant à la mise en oeuvre et l’entretien de ces systèmes.
L’assainissement est bien souvent restreint à la question du « comment », sans se préoccuper des conséquences qu’il engendre.
Dans ce sens, il est légitime de se reposer bon nombre de questions, par exemple :
•   Pourquoi utiliser de l’eau comme vecteur de nos déchets ?
•   Pourquoi mélanger urines et matières fécales ?
•   Pourquoi diluer, reconcentrer, transporter, épurer loin, ce qui serait si simple « à la source » ?
•   Comment limiter la production de boues ?
•   Comment limiter l’utilisation de matériaux ?
Cet ouvrage montre qu’il existe d’autres systèmes d’assainissement non collectif, adaptés à la maison individuelle, vraiment autonome, plus simple que tout ce qui existe, fiable, économique, écologique, réalisé en système apparent, facile d’entretien, esthétique, et qui fait appel aux concepteurs et réalisateurs locaux.
Alain L’Hostis, cocréateur de la société Aquatiris
L’assainissement à travers le temps
L’assainissement a évolué au gré des nuisances, des épidémies et de la recherche de confort. L’ironie du sort est que ces améliorations ont conduit à la dégradation des milieux récepteurs.
Depuis la deuxième moitié du XXe siècle, c’est l’évolution des techniques de traitement des eaux usées qui a connu un formidable bond en avant pour répondre à la préoccupation de la qualité des cours d’eau.
Cependant, un nouveau défi se dessine, celui de l’éco-assainissement : un assainissement dont la mise en oeuvre et l’exploitation auront un impact le plus limité possible sur l’environnement.
LES RÉSEAUX DE L’ANTIQUITÉ
Dans les vestiges de l’Antiquité, on retrouve des éléments constitutifs de réseaux d’égouts. Leur rôle était de protéger les constructions des dégâts susceptibles d’être provoqués par les eaux de pluie et de préserver la salubrité de la ville.
Les Romains, héritiers des techniciens étrusques et grecs de l’époque classique, ont su développer dans les villes des systèmes d’assainissement, et leur donner une efficacité inconnue jusqu’alors. C’est évidemment Rome elle-même qui fournit le plus bel exemple.
Son réseau d’assainissement commençait en surface par des rigoles situées de chaque côté ou au centre des rues et vers lesquelles aboutissaient les rejets nauséabonds faits sur la voie publique.
Le déversement permanent des fontaines contribuait à faciliter l’écoulement des immondices. Les égouts secondaires ramenaient les eaux vers les collecteurs principaux dont le plus célèbre, connu sous le nom de « Cloaca Maxima », traversait le forum. Il ne fut couvert que trois siècles après sa création.
Les égouts étaient considérés comme le prolongement du fleuve. Celui-ci constituait leur collecteur final et il était, sans doute, déjà particulièrement malsain. Le service d’entretien des ouvrages d’évacuation des eaux était d’ailleurs commun avec celui du lit du Tibre.
UN BON EXEMPLE : PARIS
Mais revenons à des temps plus récents et prenons l’exemple de Paris, dont les aménagements passés expliquent ceux d’aujourd’hui. Outre l’intérêt historique de s’attarder sur l’évolution de l’assainissement de Paris, cela nous permet de mieux comprendre la situation actuelle. Son intérêt est aussi de retracer pour nous les enjeux et les évolutions techniques de l’assainissement à travers le temps.
Au départ, on organise l’assainissement pour évacuer les excréments. À la campagne, le probl

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents