La ferme de Mbegaan Koddu
82 pages
Français

La ferme de Mbegaan Koddu , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
82 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« Quand la justice n’est pas juste, c’est elle qui a tort. »« Si vous ne croyez pas en Dieu, croyez en la justice, vous l’y trouverez. » « Dieu nous crée, la société nous fait. Nouslui devons de lui être utiles. » « Un ami fidèle revient toujours,mêmesionleblesse.»«Làoù ilyaunlionlibre,iln’yapasde cheval libre. » « Ce qui est dit, est dit. » « Le pèlerinage du chat a beau être lointain, il nous revient toujours chat. »« Ce n’est pas le défaut qui est coupable, mais l’entêtement dans le déni."

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 novembre 2020
Nombre de lectures 16
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

1
2
 La ferme de Mbegaan Koddu
 Recueil de fables
 Préface de Jacques Daniel Ndao
 Les EdiIons Séguima
3
Tous droits réservés pour tous pays Copyright Les EdiIons Séguima E-mail:aigm@mcol.iuamsgenosdeIi Site web:www.lesediIons-seguima.com info@lesediIons-seguima.com Couverture et illustraIons Mamadou Moustapha W. Ndour
4
pieuse pour : Pensée Mes père et mèrequi je dois tout, même cee à plume. Qu’Allah, dans sa miséricorde, leur accorde les faveurs promis aux saints, primauté aux compagnons du Prophète Muhammad (P.S.L.). Que de peines endurées pour mes frères, mes sœurs et moi-même ! Que d’amour ! Que de tendresse ! Mais aussi que de fermeté dans notre éducaIon ! Qu’Allah bénisse leurs œuvres sur terre et ait piIé de leur âme. Que Eirdaws soit leur demeure éternelle. Badiane Amy Ndour pour qui j’étais le garçon qu’elle n’a jamais eu. Sa haute îgure de dignité royale n’était pour nous que tendresse de mère poule. Garçon terrible sans cesse happé par l’extérieur, j’éprouvais toujours le bonheur du retour sous son aile duveteuse de couveuse tranquille. Merci à ma Badiane de cœur, pour tout l’amour dont elle m’a graIîé ! Que le Paradis soi sa dernière demeure ! Tante Yacine Niang. Castors, la Maison d’éducaIon s’est vidée de sa présence ! O don de soi ! Elle s’est tellement privée pour nous ! Qu’Allah lui rende la monnaie de sa pièce par un accueil douillet au Paradis ! Eduquant par l’exemple, elle a semé la bonne graine en nous. Avec elle, nous avons appris à aimer la vérité sous toutes ses coutures, à praIquer une
5
sociabilité vraie et sereine à toute épreuve, à faire montre d’humilité même en hauteur. Merci pour nous tous. Lobé Ndour, grande sœur fort aimante, l’amie de son père qui nous a quiés à la eur de l’âge, sur la pointe des pieds. Je la vois encore dans le regard de sa progéniture, mienne propre. Les enfants qui portent son nom font légion dans la famille. C’est tout dire. Que son âme repose en paix à la loge des élus du Paradis. Ma cousine feue Fatou Kiné Dieng, en souvenir de sa joie de vivre alors si contagieuse. De son vivant, elle nous égayait tant ! Le pire de mes souhaits pour la peIte cousine parIe très tôt, est qu’elle s’ébaudisse éternellement au Paradis ! Elle s’en est allée, brusquement, nous laissant en pleurs. Qu’elle soit là, dans le bonheur pour toujours ! A Mame Ndiaye Ndao,  je dédie ce livre.
6
Peh de Géo
 La ferme de Mbegaan Koddu
 Les EdiIons Séguima
7
8
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents