REIMS
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

REIMS Le monde de la Ligue 1 avait presque oublié Franck Signorino. Pas souvent sous les feux des projecteurs depuis quelques années, le latéral d'expérience, motivé comme jamais, a rejoint cette saison les rangs du promu rémois.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 septembre 2012
Nombre de lectures 28
Langue Français

Exrait

REIMS

Le monde de la Ligue 1 avait presque oublié Franck Signorino. Pas souvent sous les feux des projecteurs depuis quelques années, le latéral d'expérience, motivé comme jamais, a rejoint cette saison les rangs du promu rémois.

Vous jouez à Reims pour cette Ligue 1 cru 2012/2013, mais on vous avait pourtant un peu perdu de vue ces derniers temps. On m'a oublié bien malgré moi. Après mon départ de Nantes en 2007, j'ai rejoint Getafe en Espagne et là c'est devenu le début de la galère. J'ai contracté une blessure qui m'a handicapé pendant un an et demi. Cela m'a longtemps tenu éloigner des terrains. Une fois guéri, aucun club de L1 ni même de L2 n'a voulu de moi. Tout le monde m'a tourné le dos. J'ai donc rebondi pendant un an à Charleroi en Belgique avant que Laval ne me propose en 2011 de venir jouer en Ligue 2. Je pense y avoir démontré toutes mes capacités. J'ai disputé 30 matches là-bas, on m'a élu meilleur Lavallois de la saison. Je veux maintenant prouver à tous ceux qui se posaient beaucoup de questions sur moi qu'ils se sont trompés. Je mérite toujours de jouer en Ligue 1. Avec ma nouvelle formation de Reims, je souhaite montrer que j'ai toujours le niveau de celui que j'avais à Nantes.

Après cette parenthèse compliquée, comment s'est passée votre intégration au Stade de Reims ?

Très bien. Je connaissais certains de mes nouveaux coéquipiers, notamment les deux gardiens Kosi Agassa et Johan Liébus. L'intégration fut bonne sur et en dehors du terrain. Je me suis lié d'amitié avec les nouvelles recrues. No-tamment avec Mohammed Fofana et Antoine Devaux, qui débarquaient tous les deux de Toulouse. Nous nous sommes rapprochés car on a signé en même temps à Reims. D'un point de vue plus personnel, je me sens vraiment mieux, surtout physiquement. Cela faisait trois ans que je n'avais pas suivi de stage d'avant saison avec tout le volume de travail qui va avec. Je n'ai eu aucun pépin, ni problème musculaire. Je ne suis pas dans la forme de ma vie non plus, mais je me sens d'attaque.

Quels sont les objectifs du Stade de Reims cette saison en championnat ?

En tant que promu, il n'y a pas de mystère, on va chercher à décrocher le maintien. En essayant bien sûr de se faire plaisir dans le jeu, mais surtout dans les résultats. Il faut que l'équipe prenne des points le plus rapidement possible. Audelà de ça, les joueurs veulent également montrer une belle image du club, cela reste important à leurs yeux. Je pense que l'on peut se maintenir sinon je n'aurais pas signé ici. Nous avons des chances d'y parvenir au même titre que des équipes comme Troyes, Valen-ciennes, Bastia et Ajaccio, qui comme nous, vont souffrir en tentant d'accrocher le maintien en Ligue 1. L'entraîneur Hubert Fournier nous l'a répété, les résultats en championnat doivent venir très vite, mais il ne faut pas que l'on renie notre philosophie qui passe avant tout par le jeu. C'est un gros challenge, mais j'y crois.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents