C'est vrai je n'y comprends rien, dans la vie on dit souvent que... , livre ebook

icon

117

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2016

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

117

pages

icon

Français

icon

Ebook

2016

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Cet ouvrage est composé de sketchs comiques inspirés à la fois de blagues existantes et d’autres inédites. Les thèmes explorés sont divers et touchent notamment l’univers des hommes et des femmes. C’est avec une certaine dérision que beaucoup de sujets sont traités en gardant toujours l’humour en ligne de mire. Toutes ces histoires à mourir de rire peuvent s’inviter lors d’une soirée en famille, ou bien encore entre amis. Au fil de la lecture, vous découvrirez des passages ironiques dont le sarcasme n’est à prendre qu’au second degré. Ainsi, les éclats de rire seront toujours au rendez-vous. Compte-tenu de ce constat et pour le bien être de votre santé, n’hésitez pas à consommer au minimum cinq sketchs par jour.
« Rire ou mourir, il faut choisir.
Moi, j’ai choisi de mourir de rire… »
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

04 mai 2016

Nombre de lectures

1

EAN13

9782312043579

Langue

Français

C’est vrai je n’y comprends rien, dans la vie on dit souvent que…
Eric Guillot
C’est vrai je n’y comprends rien, dans la vie on dit souvent que…













LES ÉDITIONS DU NET
126, rue du Landy 93400 St Ouen
© Les Éditions du Net, 2016
ISBN : 978-2-312-04357-9
Rire ou mourir, il faut choisir. Moi , j’ai choisi de mourir de rire…
Avant -propos
Cet ouvrage est composé de sketchs comiques inspirés à la fois de blagues existantes et d’autres inédites. Les thèmes explorés sont divers et touchent notamment l’univers des hommes et des femmes. C’est avec une certaine dérision que beaucoup de sujets sont traités en gardant toujours l’humour en ligne de mire. Toutes ces histoires à mourir de rire peuvent s’inviter lors d’une soirée en famille, ou bien encore entre amis. Au fil de la lecture, vous découvrirez des passages ironiques dont le sarcasme n’est à prendre qu’au second degré. Ainsi, les éclats de rire seront toujours au rendez-vous. Compte-tenu de ce constat et pour le bien être de votre santé, n’hésitez pas à consommer au minimum cinq sketchs par jour.
Après avoir écrit deux recueils de poésies et de chansons à texte que j’ai publié à compte d’auteur, deux livres enfants publiés par « les éditions de l’écluse », un scénario comique publié par « Les éditions du net », Aujourd’hui je revisite des blagues de tous les jours à travers ce livre de sketchs comiques.
Les animaux
C’est vrai je n’y comprends rien, dans la vie on dit souvent que les animaux sont plus intelligents que les hommes. C’est faux ! Prenez le canard par exemple. Il n’y a rien de plus con qu’un canard qui dit toujours la même chose. Quand deux canards se parlent, il y en a un qui dit : « Coin coin ! » et l’autre lui répond : « Tiens , c’est justement ce que j’allais te dire ! » Si au moins il le disait en verlan de temps en temps, ça changerait. Vous imaginez un canard dire « Nioc nioc ! » Non mais franchement, comment fait la canne pour punir son caneton et l’envoyer au coin ? Ça doit donner quelque chose comme ça : « Coin coin coin ! » Pire encore, imaginez que le caneton veut sortir du coin pour aller au petit coin puis ensuite manger du coing au goûter. Là , c’est plus compliqué et ça doit donner quelque chose comme : « Coin coin coin coin coin coin coin coing ! » Quelle confusion ! Tenez , un autre exemple, l’escargot. Encore un animal bizarre. Non mais, vous imaginez transporter votre maison sur votre dos ? Et pourquoi pas un garage ou une piscine pendant qu’on y est ? C’est vraiment n’importe quoi ! En plus, un escargot c’est dégueulasse, il bave tout le temps. Imaginez deux escargots faisant l’ascension de votre clôture. Après deux jours d’effort, on peux dire qu’ils en ont bavé. Pire encore, imaginez deux escargots qui veulent manger des cerises. Forcément , ils sont obligés de partir en hiver. Pour eux, une tortue qui les double, c’est une Ferrari . Non franchement, les escargots ne font rien comme nous. Ils aiment sortir quand il pleut, ils mangent sans sel… D’ailleurs, c’est peut-être pour ça qu’ils n’ont que deux de tension. Remarquez , les limaces c’est encore pire que ça car en plus, elles sont « SDF » Eh oui, elles n’ont même pas de maison sur le dos. Et le chameau ? Vous croyez que c’est marrant d’être un chameau ? Le pauvre, c’est le seul animal à avoir des nichons sur le dos. Non mais franchement, il doit être terriblement complexé. Remarquez , l’éléphant a bien une queue entre ses deux yeux. Non sérieusement, je crois que le seul avantage pour un chameau, c’est de pouvoir punir son petit. En effet, quand le petit du chameau fait des bêtises, son père lui dit : « Arrête , sinon tu seras privé de désert ! » Finalement , peut-être qu’un chameau n’est ni plus ni moins qu’un dromadaire qui s’est cogné. Vous imaginez, si un dromadaire monte une chamelle ? À votre avis, combien de bosses aura le petit ? Peut -être trois ! Et si, plus tard, le petit à son tour monte une chamelle. Non , là ça ne ressemblerait à rien du tout. En tout cas, dans le désert, c’est le dromadaire qui commande car c’est lui le boss. Tenez , la poule, par exemple. Encore un animal qui n’a pas beaucoup de cerveau, quoique… Il n’y a pas plus tard qu’hier, un ami m’a demandé si j’étais capable de faire un huit avec ma bouche. Alors , comme je ne savais pas, c’est là qu’il m’a dit : « Eh bien mon ami, tu es plus con qu’une poule qui elle, sait faire un neuf avec son cul ! » Non mais sans rire, à part les œufs, la pauvre poule, on ne peut pas dire qu’elle soit intelligente. Lorsque vous voyez une poule dans la basse-cour en plein hiver alors que la température avoisine les moins quinze degrés, vous vous demandez ce qu’elle peut bien faire la. Eh bien, c’est juste que le fermier veut des œufs en gelée. Remarquez , ils font la paire avec le canard parce que, lorsqu’ils se rencontrent dans la basse-cour et que la poule dit : « Quel froid de canard aujourd’hui ! », le canard, tout aussi bête, lui répond : « Ne m’en parlez pas, j’en ai la chair de poule ! » Parfois , je me demande si la poule ne fait pas de publicité pour les appareils photo à l’entendre dire « Kot kot kot kodack ! »
(Pause-Devinette)
T ROIS FEMMES EN VACANCES
Trois femmes sont en vacances
au bord de la mer et elles mangent
une glace sur la plage. Mais chacune
d’entre elles à une manière différente
de la manger.
La première la suce.
La deuxième l’avale.
La troisième la mord.
Laquelle de ces trois femmes est
mariée ?
(Réponse au dos)
Réponse
Parmi les trois femmes, la mariée est celle qui a une alliance.
Les policiers
C’est vrai je n’y comprends rien, dans la vie on dit souvent que les policiers sont bêtes. Là, je ne suis pas d’accord ! C’est simplement qu’on ne les comprend pas toujours. Tenez, l’autre jour dans le métro, il y avait un homme qui jouait de la guitare sans autorisation. Alors le policier lui a demandé de l’accompagner au poste et le guitariste lui a répondu : « D’accord et sur quel morceau de musique ? » Parfois, il y a des concours de circonstances, comme cet article écrit dans le journal sur une affaire de vol dans un entrepôt de perruques. Alors la police a dû passer tout le secteur au peigne fin. Bon, je vous l’accorde, il y en a certains qui n’ont pas fait « Police-technique » comme ce policier qui a retrouvé un cadavre avec trente coups de couteau dans le dos. Quand les journalistes l’ont interviewé, il a répondu : « C’est le suicide le plus horrible que j’ai vu de toute ma carrière ! » Pire encore, un jour, un agent m’arrête parce que j’avais grillé un feu rouge. Alors, quand je lui ai dit que j’étais daltonien, il m’a répondu : « Et alors, il n’y a pas de feu rouge en Daltonie ? » Non, là franchement, bonjour la culture générale ! Tenez, la semaine dernière, je me suis fait arrêter par une patrouille de police et un agent m’a demandé à combien je roulais. Alors je lui ai répondu : « Eh bien, je roulais tout seul. » Ensuite, il m’a contrôlé et demandé d’épeler mon nom. Alors je lui ai répondu : « M-O-N, plus loin, N-O-M ! » Puis il a insisté en disant : « Votre nom de famille ! Comment écrivez-vous cela ? » Alors je lui ai répondu : « C-E-L-A ! » Après, il m’a donné une amende et quand je lui ai dit que je préférais les noisettes, il s’est énervé. Par contre, une fois il y en a un qui a été vraiment sympathique car j’étais au parc avec mon animal de compagnie lorsqu’un un agent de police m’a arrêté et m’a montré un panneau « Interdit aux chiens » Alors je lui ai dit : « Mais monsieur l’agent, ce n’est pas un chien, c’est une chienne ! » Et il s’est excusé. Là, je dois avouer qu’il a vraiment été professionnel. Moi aussi, lorsque j’étais adolescent, je voulais être policier. Ma mère me disait souvent : « Fais comme tu le souhaites mon garçon, de toute manière, il n’y a pas de sot métier. » Alors pour m’exercer, je jouais avec la voisine. Elle, c’était la voleuse et moi, le policier. Un beau jour, ma mère a fait irruption dans ma chambre et m’a surpris en flagrant délit, les deux mains posées sur les jolies fesses de la voisine. Choquée, elle a hu

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text