Antoine Labelle : Curé et roi du Nord
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Antoine Labelle : Curé et roi du Nord , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Antoine Labelle naît au Québec en 1833. Contemporain de la rébellion des Patriotes en 1837-1838 et de l’union du Bas-Canada au Haut-Canada, il vit son adolescence au sein de conflits incessants. Ordonné prêtre en 1856, il devient curé de la paroisse de Saint-
Jérôme une dizaine d’années plus tard. Il travaille avec acharnement à la construction d’un chemin de fer dans la région des Laurentides. Il encourage le développement
économique et rêve de voir monter son train jusqu’après Mont-Laurier pour rejoindre celui du Canadien Pacifique. En 1888, le curé Labelle est nommé sous-ministre de l’Agriculture et participe à la rédaction de nombreux
projets de loi. Personnage historique du Québec, Antoine Labelle a fondé 20 paroisses où 5 000 colons ont défriché la terre pour s’y installer et fonder famille.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 novembre 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782924309858
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0350€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

A NTOINE LABELLE
Curé et roi du Nord
A NTOINE LABELLE
C uré et roi du Nord
Direction éditoriale : Angèle Delaunois
Édition électronique : Hélène Meunier
Révision : Aline Noguès
Éditrice adjointe : Lucile de Peslouan

Photographie de la couverture : I-11098.1 | Photographie | Révérend A. Labelle, Montréal, QC, 1864 © Musée McCord
Illustrations intérieures : Adeline Lamarre

Adaptation numérique : Studio C1C4

© 2016 : Roxane Turcotte et les Éditions de l’Isatis

Collection Bonjour l’histoire n o 21 Dépôt légal : 3 e trimestre 2016 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada

C atalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

Turcotte, Roxane, 1952-
Antoine Labelle, curé et roi du Nord
(Bonjour l’histoire ; 21) Comprend des références bibliographiques et un index. Pour les jeunes de 10 à 12 ans.
ISBN 978-2-924309-84-1 (imprimé) ISBN 978-2-924309-85-8 (ePub)
1. Labelle, Antoine, 1833-1891 - Ouvrages pour la jeunesse. 2. Colonisation intérieure - Québec (Province) - Histoire - 19 e siècle - Ouvrages pour la jeunesse. 3. Église catholique - Québec (Province) - Clergé - Biographies - Ouvrages pour la jeunesse. I. Titre. II. Collection : Bonjour l’histoire ; 21.
FC2922.1.L32T87 2016 j971.4’03092 C2016-941536-8
Aucune édition, impression, adaptation ou reproduction de ce livre par quelque procédé que ce soit, ne peut être faite sans l’autorisation écrite des Éditions de l’Isatis inc.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication et la SODEC pour son appui financier en vertu du Programme d’aide aux entreprises du livre et de l’édition spécialisée et du programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres.
Roxane Turcotte

A NTOINE LABELLE
C uré et roi du Nord
4829, avenue Victoria Montréal (Québec) H3W 2M9 www.editionsdelisatis.com
*
L es mots d’époque suivis d’un astérisque sont expliqués dans le glossaire du dossier Antoine Labelle.

F iche d’activités pédagogiques téléchargeable gratuitement depuis le site www.editionsdelisatis.com
À ceux et celles que l’histoire identitaire de leur pays intéresse
Chapitre 1
UNE ENFANCE DANS LA TOURMENTE


A ntoine Labelle, le roi du Nord, est né en 1833 à Sainte-Rose sur l’île Jésus, aujourd’hui Laval, dans une humble maison de bois. Son père est cordonnier à son compte. Sa mère, Angélique Maher, n’aura qu’un autre enfant, une petite fille qui mourra à l’âge de quatre ans. Analphabètes, ses parents n’ont pu signer le registre de baptême*.
Son ancêtre français, Guillaume Label, serait parti seul de Saint-Éloi-de-Fourques en Normandie en 1669 pour la Nouvelle-France. Ses descendants furent paysans, soldats et artisans.
En 1837, Antoine a quatre ans lorsque éclate la rébellion* des Patriotes* dans le canton* où vivent ses parents. Les tensions entre la population canadienne-française et les militaires britanniques ont atteint un point culminant. Les soldats du Haut-Canada* et du Bas-Canada* se réunissent pour mettre fin à la révolte. Le mouvement nationaliste essuie un échec cuisant. Louis-Joseph Papineau, député du Bas-Canada pendant 28 ans et chef du Parti patriote doit fuir aux États-Unis. Les patriotes sont arrêtés, déportés ou pendus.
Antoine a sept ans quand l’Angleterre décide d’unir le Haut-Canada et le Bas-Canada. L’injustice envers le Bas-Canada est criante : celui-ci hérite d’une dette de six millions de piastres* contractée par le Haut-Canada. De plus, même si la population du Bas-Canada compte 245 000 âmes contre 45 000 au Haut-Canada, un nombre égal d’élus des deux provinces représente les citoyens au Parlement.
Pour contrer toute nouvelle révolte des Canadiens français envers les militaires britanniques, tout rassemblement politique est interdit.
Un large mouvement se répand alors au sein du clergé* catholique romain : inciter les Canadiens français à s’établir dans des régions encore vierges afin de peupler le territoire. S’emparer du sol en s’y établissant est une façon de reprendre le pays perdu aux mains des conquérants.

Il est permis de croire qu’Antoine Labelle, enfant unique, devait passer beaucoup de temps entouré d’adultes et sa jeune conscience a dû être influencée par le climat social imprégné du nationalisme canadien-français.
À l’école, Antoine est très bon élève. Le curé* Pascal Brunet le remarque et voit en lui un futur homme d’Église. Après le primaire, les études classiques dispensées par les communautés religieuses ne sont pas gratuites et les parents d’Antoine n’ont pas les moyens d’y envoyer leur fils.
Pour un enfant issu d’un humble milieu, devenir prêtre* est une solution qui permet de poursuivre des études supérieures. À l’automne 1844, Antoine a onze ans. Il quitte la maison. Le curé Brunet lui ouvre la porte du collège-séminaire* de Sainte-Thérèse pour qu’il entreprenne des études classiques. Il les termine en 1852, à l’âge de dix-neuf ans, année où il prend la soutane*. Pendant toutes ses études, Antoine excellera en histoire et en philosophie.
Sa formation en théologie* au Grand Séminaire de Montréal dure trois ans. Il y assume diverses fonctions : maître de salle d’études, enseignant en français et en latin*. Il est ordonné prêtre en 1856, dans son village natal. Il a vingt-trois ans.
Sans doute influencé par le contexte sociopolitique agité qu’il a connu pendant son enfance et son adolescence, Antoine Labelle deviendra un curé missionnaire de tout premier plan. Sa mission de prêtre colonisateur de terres vierges par les Canadiens français, il la prendra très au sérieux, dès son arrivée à Saint-Jérôme.
Chapitre 2
PREMIÈRES CURES ET CONFLITS INCESSANTS

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents