Le Prénçot
108 pages
Français

Le Prénçot

-
traduit par

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
108 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Prénçot ét yin daus livres lés mae tranlatais (le mae tranlatai apràe la biblle) : ol ét poussiblle de le lire den 270 parlanjhes. Ol étét dun grand tenp de prpousàe ine versiun poetevine-séntunjhaese de l’ouvrajhe majhour de Saint-Exupéry.


Ol at poet étai aesi tots lés jhors : grafegnàe den in parlanjhe de reférence, qui séjhe tot a la fés ancién, noveatour é poet trot locàu. Falét pere choesi daus mouts, a daus fés en déchetant çhés qui m’aviant sarvi dépèus trjhou, pr avér çhi in parlanjhe prou « standard ».


Trmétre l’émouciun de l’ouvrajhe de Saint-Exupéry den in parlanjhe cllér, vrae é nétiai daus enpréntes de defore : vela çheù qu’i ae sénpllement assayai de faere çhi.


Boune lirie !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 10
EAN13 9782824051819
Langue Français
Poids de l'ouvrage 19 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY
978-2-8240-0029-9 9HSMIME*aaacjj+
rénçot
PELG 017
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY LePrénçot
TRADUCTIONENP O I T E V I N - S A I N T O N G E A I S
Le Prénçot
Existe également la traduction du « Petit Prince » enlangue gasconne, même édi-teur.
Existe également la traduction du « Petit Prince » enlangue provençale (dialecte nissard), même éditeur.
2
Tous droits de traduction de reproduction et d’adaptation réservés pour tous les pays. Titre original de l’œuvre en français : « Le Petit Prince » ©Editions Gallimard, 1946 (texte et illustration). Pour la présente édition©EDITIONSDES REGIONALISMES — 2013 Editions des Régionalismes : 48B, rue de Gâte–Grenier — 17160CRESSÉ ISBN 978.2.8240.0029.9 Malgré le soin apporté à la correction de nos ouvrages, il peut arriver que nous laissions passer coquilles ou fautes — l’informatique, outil merveilleux, a parfois des ruses diaboliques... N’hésitez pas à nous en faire part : cela nous permettra d’améliorer les textes publiés lors de prochaines rééditions.
3
Antoine de Saint-Exupéry
ENFERÀIE (I) ela dun — Le petit Prince » —Le prénçot— d’Antoine V de Saint-Exupéry tranlatai en poetevin-séntunjhaes. A vére le nunbre de tranlaciuns qu’ol avét déjha de çhaul écrit, daus ins ariant peghu sunjhai qu’o n’avét prou… Mé nun, o n’avét pa core en noutre parlanjhe (enIn, pa de paréghues, pasqu’ol en at que lours tranlatours avant pa core trouvai moeyén de faere émolàe). Avoure ol ét fét, é ol ét a Nicolas Martin-Minaret qu’i z-ou devun. La prmére fés que i entendi causàe de li o It en 2006-2007, annàies de triste souvenence, voure que soun encouviciun de faere in livre d‘aprentissajhe Assimil de poetevin-séntunjhaes achayit. Si l’anghit pa jhusqu’a rive o It pelamor qu’ine cote-rie pa ghére fréquentablle se démenit dessu Énternet (ac daus grouàies d’iméls) pr faere acrére a soun éditour que noutre parlanjhe existét poént ! Ine chétiverie que çhéle coterie métit en lan ac l’encouviciun de faere visibllàe tot de ce que se fét dau dépeùs daus annàies raport au parlanjhe poetevin-sé-ntunjhaes. Ine chétiverie, prsentàie coume — ine prmére victoere », é prtant dégne daus autodafés dau Moeyén-ajhe… Mé Nicolas Martin-Minaret si le It dobllijhai d’araetàe sun livre d‘aprentissajhe Assimil, se çhitit pa dételàe de sun uvra-jhe et siéguit sa vàie pr que vive le poetevin-séntunjhàes. A crére que sés ennoyes passàis l’halbretiyant, que la chétiverie de çhés que fasiyant nibllàe sun rolea d‘avant li sarvit de soutre : ol ét dessu le Ian que venant lés melloures lours ! É peù au jhour d’aneùt, pr çhéle tranlaciun, le peghit cuntàe su moun acot pr que soun encouviciun amene… é vela dun le frojhe en voutrés méns ! En z-ou lisant vou vérez que l’at poént souceyai sa siour. Ol ét pa trjhou aesi de tranlatàe en poetevin-séntunjhaes in mot d’écrit qu’ét en françaes. Raport au poes dau parlanjhe ouIciàu en noutre péyis. Raport au poetevin-séntunjhaes, parlanjhe en fruche dau dépeùs daus siéclles é peù daus siéclles. Maugrai sa litérature de la Renaessance (que naes-sit ac le partement de l’émolerie), maugrai son revilement
Le Prénçot
4
e e e daus XIX é XX siéclles (é ménme XXI ), noutre parlanjhe poetevin-séntunjhaes at pa étai aIai autant coume ol arét faughu pr que le doune lés métives que i atenderiun avoure… O nous manque a daus fés lés mots, lés façuns de dire qu’i vederiun, pr peyér dire tut de ce que i avun a dire. Sultout a prpous daus réaletais dau munde d’aneùt que chanjhant avoure d’in randun. A prpous étou d’afaeres qu’avant raport ac l’éntelectuàu. É prtant, o faut pa nous plléndre, pasque noutre parlanjhe n’at prtant grous de ressources, qu’o trouve en le dicciounaere de Vianney Pivetea (que cunte 22800 mots !), ou que dodallant en lés roleas de la Renaessance ou a daus fés en lés parchats daus davants. É peù bén sur, unbllun z-ou pa !, o y at lés mots qu’o trouve trjhou vivants en la goule daus disaenes de milàes de mundes que causantpoetevin-séntunjhàesau jhour d’aneùt. Daus marvaléres que demandant qu’a sourdre en lés mots d’écrits d’aneùt… é peù que vous peréz travére tut dau lun lés pajhes de çhéle tranlaciun. Ol ét çhi grous dau travall de Nicolas Martin-Minaret qu’i pevun marciàe d’ayér fasu. É quant qu’i sunjhun que noutre tranlatour at naeçhu en 1980 (é que l’at dun pa mae de 33 ans) o nous doune ine idàie de ce que noutre parlanjhe poetevin-séntunjhaes pet core sarvir a dire… Si i ajhoutun que le se métit a çhau tall, ét peù l’achebit, tut en réstant en Moscou voure que le travalle, o doune ine idàie étou de la tenence de noutre parlanjhe. I nun, le poetevin-séntunjhaes at pa core dit sun deràe mot ! É o serat dit que Nicolas ét yin de sés sérvitours. Éric Nowak.
5
Antoine de Saint-Exupéry
Enferàie (II)
Le Prénçot ét yin daus livres lés mae tranlatais (le mae tranlatai apràe la biblle) : ol ét poussiblle de le lire den 270 parlanjhes. Ol étét dun grand tenp de prpousàe ine versiun poetevine-séntunjhaese de l’ouvrajhe majhour de Saint-Exu-péry. Ol at poet étai aesi tots lés jhors : grafegnàe den in parlanjhe de reférence, qui séjhe tot a la fés ancién, noveatour é poet trot locàu. Falét pere choesi daus mouts, a daus fés en dé-chetant çhés qui m’aviant sarvi dépèus trjhou, pr avér çhi in parlanjhe prou « standard ». Trmétre l’émouciun de l’ouvrajhe de Saint-Exupéry den in parlanjhe cllér, vrae é nétiai daus enpréntes de defore : vela çheù qu’i ae sénpllement assayai de faere çhi. Boune lirie !
Le Prénçot
6
I cré que l’atenit, pr soun échape, ine migraciun d’oseas sauvajhes.
7
Antoine de Saint-Exupéry
ANTOINE DE SAINT-EXUPÉRY
LePrénçot Avec les dessins de l’auteur
Tranlaciun en poetevin-séntunjhaes pr NicolasMartiN-MiNaret
Le Prénçot
8
9
Antoine de Saint-Exupéry
A LÉON WERTH
I demande pardun aus draules d’avér ofri quou livre a ine grande prsoune. I ae ine boune esçhuse : quéle grande prsoune ét le mellour amic qu’i ae au munde. I ae ine àutre esçhuse : quéle grande prsoune pet tot cunprendre, ménme lés livres pr lés draules. I ae ine traesiaeme esçhuse : quéle grande prsoune rechte en France voure qu’al at fém é fréd. Pi al at bén de besén d’étre recunsolàie. Si totes qués esçhuses bastant poet, i vau bén ofri quou livre au draule qu’étét, d’àutrefés, quéle grande prsoune. Totes lés grandes prsounes avant d’abord étai daus draules. (Mé pa ghére entrmi zéles s’en remenbrant). I chanjhe dun moun ofrentàu : A LÉON WERTH Quoure que l’étét in petit ga.
Le Prénçot
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents