Lola Falbala
164 pages
Français

Lola Falbala , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
164 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cher journal, c’est aujourd’hui que j’inaugure ton tome 2 ! Je vais te raconter TOUT ce qui se passe au 42, Isidore Bottine (la maison où je vis avec mes parents et mes deux soeurs) et TOUTES les aventures des 5ème B (ma classe à l’école des Érables). Notre professeur d’anglais méritera-t-elle encore son surnom de Cruella ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 avril 2014
Nombre de lectures 9
EAN13 9782896868919
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

SYLVIE LOUIS Lejournal dAlice
DOMINIQUE ET COMPAGNIE
SYLVIE LOUIS
Lejournal dAlice
DOMINIQUE ET COMPAGNIE
Dimanche 4 janvier
Cér journa, j’aî sortî é béau caîér vért dé ma tabé dé cévét. Jé vîéns dé m’assoîr à mon buréau. En éfét, c’ést aujourd’uî, é 4 janvîér à 15  49, qué j’înauguré ton tomé 2 ! Commé Grand-Cœur mîauaît à côt dé ma caîsé, jé ’aî prîs dans més bras ét jé ’aî însta sur més génoux. Mon bon paca dé cat, jé ’aîmé tant !
Hîér, papa m’a dposé céz Marîé-Èvé. Ma méîéuré amîé m’învîtaît à passér a In dé sémaîné céz éé. ï aut dîré qu’on né s’taît pus vués dépuîs ’an dérnîér, ors du dérnîér jour dé cassé. Quand j’aî appuy sur a sonnétté, jé ’aî ’énténdué dvaér ’éscaîér. Eé a ouvért a porté. — Bonné ét éuréusé anné, Aîcé ! — Mércî ! À toî aussî !
J’aîmé téémént a cambré dé mon amîé ! Déux dé sés murs sont béu cîé ét é troîsîèmé ést banc. Pusîéurspostersdés Tonîc Boys és dcorént. és Tonîc Boys, c’ést notré groupé pr-r. Au moîns a moîtî dé a cassé én ést dîngué. Surtout és Iés ! ï aut dîré qué é cantéur, Tom homas, ést TROP mîgnon ! é quatrîèmé mur, contré équé sé trouvé é ît ést banc uî aussî. ï ést orn dé troîs cércés béus ét dé quatré cércés mauvés dé taîés dîf-réntés, pacs un péu au asard commé dés mga-bués dé savon. C’ést supér modé !
2
En éntrant, j’aî tout dé suîté vu é pou béu gant dévant a énêtré. J’aî dît : — C’ést nouvéau, ça ? — Ouî. Jé ’aî réçu dé mon pèré pour Noë, a rpondu Marîé-Èvé. Vas-y, éssaîé-é ! Jé parîé qué tu n’auras pus énvîé dé té réévér ! Jé mé suîs énoncé moééusémént dans é pou. — Tu as raîson ! mé suîs-jé crîé. On ést trop bîén, dédans ! — Commé î ést rémpî dé mîcrobîés én styromoussé, î pousé a ormé du corps, a éxpîqu mon amîé. Cangéant dé sujét, jé uî aî démand : — As-tu énténdu é dérnîér dîsqué dés Tonîc Boys ? Moî, dépuîs qué jé ’aî réçu à Noë, jé n’arrêté pas dé ’coutér ! — Ouî, a-t-éé rpondu. Mon pèré ’a tcarg sur mon îPod. O, én parant dé musîqué, Iguré-toî qué j’aî dcou-vért uné nouvéé cantéusé. Eé s’appéé oa Fabaa. Sés cansons sont téémént coo ! — Aussî bonnés qué céés dés Tonîc Boys ? aî-jé démand, scéptîqué. — Encoré méîéurés ! — Pas possîbé ! — Jé té é juré, Aîcé ! Eé a pîtonn sur son îPod ét moî, jé uî aî aît uné pacé sur é pou. — Écouté…
Ma méîéuré amîé avaît raîson ! Dès a prémîèré canson, j’aî t conquîsé. Quéé voîx d’angé ! On auraît dît qué a musîqué couaît dans més véînés. Fascîné, jé suîvaîs é cîp à
3
’cran. On y voyaît a cantéusé quî marcaît, sur un trottoîr bord dé pamîérs. ZOOM sur sés pîéds bronzs causss dé sandaés argéntés à taons aîguîés. Eé taît vêtué d’uné mînîjupé ét d’un candaî argént sans mancés, très mou-ant. ZOOM sur és bracééts én argént quî tîntaîént à son poîgnét. Et sur céuî quî ornaît sa cévîé. Eé taît téémént brancé, cétté cantéusé ! Maîs surtout, qués cévéux ! Noîrs commé és mîéns, maîs pas du tout maîgrîcons nî rapapa, éux… Eé ést arrîvé sur un quaî ét s’ést arrêté acé à a mér. On a voyaît dé dos. és jambés gèrémént cartés, a cantéusé a pos sés maîns sur sés ancés. Puîs, éé a tourn a têté vérs nous, péndant qué sa cévéuré tournoyaît au raéntî. Et voîà, a canson taît djà Inîé.
— WOW ! mé suîs-jé éxcamé, împréssîonné. — Jé é savaîs, Aîcé, qué ça té paîraît ! C’ést Saom, ma cousîné dé 14 ans, quî mé ’a aît connatré péndant és êtés. — Dommagé qué jé n’aîé pas d’îPod touc ! aî-jé soupîr. J’én avaîs démand un à més parénts pour Noë. Maîs Ina-émént, tu saîs cé qué j’aî réçu ? Un pyjama Srék ét dés pantouLés vért Luo assortîés… EnIn, îs sont très conor-tabés. Maîs au moîns, jé pourraîs acétér é CD dé cétté cantéusé. Eé s’appéé commént, éncoré ? — oa Fabaa. Régardé. Sur ’cran, Marîé-Èvé a aît apparatré a pocétté du dîs-qué. a cantéusé y Ixé ’objéctî avéc un sourîré coquîn. Dans é bas dé a poto, én éttrés ucsîa, c’taît crît : Lola Falbala. Et én éttrés pus pétîtés :Sweet angel.
4
On a cout troîs autrés cansons. Puîs, on s’ést racont nos vacancés. Marîé-Èvé avaît pass pusîéurs jours à Ottawa céz son pèré. Raîsant qué c’taît a prémîèré oîs qué jé révénaîs céz éé dépuîs a sparatîon dé sés parénts, jé uî aî démand : — Commént tu t’y aîs, à ta nouvéé vîé ? — Jé comméncé à m’y abîtuér, a-éé rpondu. Bîén énténdu, jé rêvé dé trouvér uné baguétté magîqué quî éfa-céraît tout. ï suiraît d’un sîmpé coup dé baguétté pour qué mon pèré révîénné vîvré îcî avéc ma mèré ét moî. Et d’un déuxîèmé pour qué més parénts récomméncént à s’aîmér… Maîs jé saîs qué c’ést împossîbé. Au moîns, maînténant, maman ést moîns nérvéusé qué orsqu’éé passaît son témps à sé cîcanér avéc papa. Et uî, î né crîé pus jamaîs. J’aî ’împréssîon dé rétrouvér més vraîs parénts ét ça, c’ést quand mêmé posîtî.
Vérs 16  30, on ést déscéndués dans a saé d’atténté dé ’înstîtut dé béaut. En éfét, a mèré dé Marîé-Èvé ést ésttîcîénné. En atténdant qu’éé aît térmîn avéc sa dér-nîèré cîénté dé a journé, on a éuîét dés magazînés MégaStar. — O, unposter? médé Tom homas ! Jé péux é dtacér suîs-jé émpréssé dé démandér. — Bîén sûr ! Tu péux mêmé é gardér, sî tu véux. a porté s’ést ouvérté. Uné grossé damé én ést sortîé, suîvîé par madamé Poîrîér, én tabîér banc. — Bonjour Aîcé ! m’a-t-éé dît. Bonné anné !
5
Eé m’a émbrassé sur és déux joués ét nous a aît éntrér dans é saon dé béaut. J’adoré cétté pîècé ! Jé mé rappéé éncoré a prémîèré oîs qué jé suîs vénué îcî, quand j’avaîs cînq ans. Émérvéîé, j’avaîs ’împréssîon dé mé rétrouvér dans a cavérné d’Aî Baba ! En éfét, sur és tagèrés, î y a dés tas dé Lacons péîn dé produîts quî séntént bon, aînsî qu’uné vrîtabé coéctîon dé rougés à èvrés ét dé vérnîs à ongés. — Maman, tu nous maquîés és yéux, s’î té pat ? a démand mon amîé. — Avéc paîsîr, és Iés !
Qué dommagé dé dévoîr sé dmaquîér ! Més yéux taîént sî béaux avéc ’ombré à paupîèrés brîanté, un péu dé mascara ét dé crayon kô ! Quand jé dors céz Marîé-Èvé, madamé Poîrîér m’înstaé toujours un ît pîant à côt dé céuî dé sa Ié. Commé d’abîtudé, Marîé-Èvé ét moî, on a papot péndant dés éurés avant dé s’éndormîr.
Vérs 11  cé matîn, aors qu’on sé aîsaît grîér dés toasts, Marîé-Èvé m’a propos : — Et sî on aaît au cînma ? As-tu vuCap sur a Voie actée? — é nouvéau Im avéc Kévîn Esposîto ? Non, pas éncoré. Maîs Arîca, céz quî j’taîs avant-îér, m’a montr a bandé-annoncé sur ’ordî. Ça a ’aîr vraîmént coo !
a mèré dé Marîé-Èvé taît d’accord pour aér voîr cé Im én 3D. Au cînma, a Ié taît întérmînabé au guî-cét. Quand on ést énIn arrîvés dans a saé, céé-cî taît quasî péîné. Mon amîé ét moî, on a trouv déux sîègés
6
côté à côté dans a prémîèré rangé. Madamé Poîrîér, éé, a dnîc uné pacé îbré au ond.
En sortant dé a saé, Marîé-Èvé s’ést crîé : — Sîmon ! C’taît bîén é cum dé ma méîéuré amîé quî arrîvaît. — Saut Marîé-Èvé ! Saut Aîcé ! Vous avéz vuCap sur a Voie actée? — Ouî ! a rpondu mon amîé. Qués actéurs ! Et és éféts spcîaux sont încroyabés ! Et toî, tu vas voîr quoî ? Cap sur a Voie actéegaémént. Mon pèré, ma sœur ét moî, on va assîstér à a procaîné sancé. Jé séntaîs qué Marîé-Èvé, quî avaît é rosé aux joués, taît gêné dé rétrouvér Sîmon én prséncé dé sa amîé. D’autant pus qué a mèré dé mon amîé nous avaît réjoînts… — Bon, on sé voît démaîn à ’coé ! a anc Marîé-Èvé. Byé Sîmon !
— C’ést un garçon dé votré cassé ? a démand madamé Poîrîér à sa Ié. — Ouî. — ï a ’aîr sympatîqué. — Tu as raîson maman, Sîmon ést très sympatîqué, a rpondu Marîé-Èvé. Eé m’a aît un dîscrét cîn d’œî, puîs a cucot à mon oréîé : — Très sympatîqué… ét très béau ! — Ettrèsaî-jé ajout tout bas, pour êtré sûréamouréux ! qué sa mèré n’énténdé pas.
7
On a pouf dé rîré.
Madamé Poîrîér m’a dposé à a maîson. Jé suîs montédans ma cambré avéc ’înténtîon d’aicér éposterdu cantéur dés Tonîc Boys au-déssus dé mon ît. Maîs j’aî ra-îs qué mon îdoé auraît ’aîrBIZARREsur ond dé papîér péînt orn d’agnéaux bondîssant joyéusémént par-déssus dés arcs-én-cîé ! E ouî ! cétté tapîssérîé ést à dépuîs ma naîssancé. C’taît mîgnon quand j’avaîs troîs ans. À a ongué, j’aî Inî par né pus a voîr. Maîs à prsént, jé vou-draîs a aîré dîsparatré commé par éncantémént ! Jé né suîs pus un bb, tout dé mêmé ! ï ést témps qué j’aîé, moî aussî, uné cambré dé styé ado ! Mêmé sî jé rêvé d’avoîr un pou commé céuî dé Marîé-Èvé, jé né voîs pas où jé é méttraîs. En éfét, ’t dérnîér, péu dé témps avant a naîssancé dé notré nouvéé pétîté sœur, Caroîné a énvaî ma cambré avéc son ît, sa tabé dé cévét ét sa améusé coéctîon dé cocons én péucé. Et puîs, Grand-Cœur, mon cat, rîsqué-raît dé aîré sés grîfés sur un pou commé céuî-à. Maîs au moîns, jé voudraîs répéîndré ma cambré. En turquoîsé, par éxémpé…
Embaé par cétté îdé gnîaé, jé suîs aé trouvér més parénts au saon. Maman a soupîr : — Péîndré ta cambré, Bîquétté ? Ça né péut pas atténdré ’an procaîn ?
8
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents