Noémie et Maxime en Irlande, Le Connemara
99 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Noémie et Maxime en Irlande, Le Connemara , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
99 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les jumeaux Noémie et Maxime poursuivent leur voyage d'une année avec leurs parents. Dès son arrivée à Galway, Maxime fait des rêves étranges mettant en vedette Grace O'Malley, une rebelle du XVIe siècle surnommée la reine des pirates. L'entend-il vraiment chuchoter à ses oreilles ou est-ce le vent qui lui joue des tours ?
La situation se complique quand, voulant photographier un lever de soleil, Maxime tombe sur une scène qui l'étonne. Il décide de l'enregistrer sur son cellulaire. Capturé par des pirates modernes, il n'aura malheureusement pas le temps de montrer le cliché à des adultes. Un bâillon sur la bouche et une cagoule sur la tête, les pieds et les poings liés, il es cavalièrement jeté dans le coffre d'une voiture.
Maxime s'en sortira-t-il ? Noémie et le petit Dermot réussiront-ils à lui venir en aide ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 avril 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782924785188
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

De la même auteure
Aux Éditions Véritas Québe c :
Le Réveil ( Le Pays de la Terre perdue – tome I), 2013
L’Hiver ( Le Pays de la Terre perdue – tome II), 2013
La Mer ( Le Pays de la Terre perdue – tome III), 2014
Les Visiteurs ( Le Pays de la Terre perdue – tome IV), 2014
Le Retour ( Le Pays de la Terre perdue – tome V), 2015
Emmanuel ( Le Pays de la Terre perdue – tome VI), 2015
Des nouvelles du Pays de la Terre perdue, 2017
Aux Éditions Messagers des Étoile s :
Deux petites roses au ballet (texte du collectif Un bouquet de roses ), 2013
Le passeur – Fédération québécoise du loisir littérair e :
Le bouton à quatre trous, 2013
Aux Éditions du Déf i :
La vengeance d’Amélie (intrigue – novella ) , 2017
La fuite d’Emma (intrigue – novella ) , 2017
Le destin de Nancy (intrigue – novella ) , 2017
Pot-pourri de voyages, 2018
Noémie et Maxime en Irlande, 1 – L’île d’Achill, 2018
Aux Éditions Bôchagr i :
Je suis gai e ! (texte du collectif La fierté a une vill e ! ), 2017
Suzie Pelletier écrit également sur le We b :
www.lavieestbelle54.blogspot.ca
www.wattpad.com/suziepelletier


Éditeu r : Les Éditions du Défi 96, rue Daudelin Kirkland (Québec) H9J 2J6 http://www.editionsdudefi.com/ www.eddboutique.ca
Service de publication accompagnée BouquinBec
Illustration de la couvertur e : Maxime Bigras ( www.maximebigras.com )
Grille graphique et mise en page s : Marie Blanchard ( marieBdesign.com )
Révision linguistique et correction d’épreuve s : Magali Laurent
Conversion numériqu e : Maryse Bédard
© Suzie Pelletier, 2019
ISBN version imprimé e : 978-2-924785-17-1 ISBN version numérique (ePub ) : 978-2-924785-18-8
Dépôt légal – 1 er trimestre 2019 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada
Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est interdite. Une copie ou reproduction par quelque procédé que ce soit, photographie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur.
Tous droits réservés
À Loïk Pelletier, pour son esprit vif et sa curiosité.
Donnez généreusement à la Société canadienne de la sclérose en plaques.
www.editionsdudefi-sp.ca


Chapitre 1
Route N-17, Sligo, 28 juillet
Isabelle tourne la tête vers la gauche pour regarder par la vitre de la Ford Focus. Elle admire un moment la forêt verte qui défile à quelques mètres d’elle seulement. Encore une fois, l’effet la surprend. Visiter l’Irlande apporte son lot d’apprentissage s ! Par exemple, les voitures circulent à gauche et la place du chauffeur se situe à la droite du véhicule. Elle jette un coup d’œil à son conjoint qui manœuvre l’automobile et elle sourit. Isabelle s’est habituée à cette différence avec l’Amérique en quelques minutes, mais Simon se bat encore avec le concept, même après un mois à parcourir les routes d’Irlande. Tout de même, elle est reconnaissante qu’il ait accepté de conduire aujourd’hui. Elle a vraiment besoin de se reposer.
L’architecte ferme les yeux et inspire profondément. Les derniers jours l’ont épuisée. Les heures à visiter des usines de fabrication et des sites de construction écologique se sont rapidement accumulées. En plus, elle a participé à trois rencontres avec des professionnels spécialisés dans l’utilisation des énergies vertes. Les débats l’ont enthousiasmée, mais le temps passé ensuite à discuter l’a éreintée. Il lui reste encore à évaluer la valeur de ces informations en fonction de ses objectifs de recherche et à concilier le tout sous forme de rapport. Jusqu’à présent, elle est satisfaite. C’est ce qui compte. Ça confirme la validité de ce projet d’un an qui l’amène à travailler avec des spécialistes partout en Europe. Elle reviendra au Québec avec de nouvelles idées, des connaissances particulières et des liens précieux avec le monde universitaire européen et les industries innovatrices.
Un coup de pied à l’arrière de son siège la sort de sa bulle. Elle ouvre les yeux et fronce les sourcils. Elle devrait pouvoir profiter de quelques jours de vacances avec sa famille pour relaxer. Pourtant…
D’où vient ce vent de chicane qui a envahi l’habitacle depuis leur départ ce mati n ? Isabelle tente de rester calme, d’oublier les claquements de langue de Maxime et les gigotements de Noémie. Elle se concentre sur les habitations qu’elle aperçoit le long de la route, entre deux bouts de campagne. Finalement, elle revoit dans sa tête l’horaire des jours précédents.
À son arrivée à Galway le 15 juillet dernier, la famille avait besoin de quelques jours de répit afin de se libérer du stress accumulé lors de son passage à l’île d’Achill. Quelle aventure incroyabl e ! La peur a été au rendez-vou s ! 1 Dès que les Fournier-Turcotte se sont installés sur l’île pour leur semaine de résidence, Noémie a affirmé qu’un petit bonhomme vert l’épiait constamment. Personne ne l’a crue, bien sûr. Puis la Garda, la police irlandaise, a enquêté sur des vols survenus au village. Cette fois, la population de Keel a accusé les adolescent s ! Malgré sa peur, la rebelle a tenté de trouver le leprechaun qui l’embêtait. C’est ainsi que Noémie et son frère, qui l’avait suivie, ont été emprisonnés dans une grotte par la marée montante. Enfin libérés des flots, les jumeaux ont retrouvé leur père fou d’inquiétude, pour finalement se faire arrêter par la Garda. « Heureusement que ça s’est bien termin é », songe Isabelle. L’aide de Patricia, sa collègue, et de son conjoint David a contribué à résoudre l’intrigue.
Ainsi, deux jours dans un hôtel de Galway, à profiter de la piscine et de quelques escapades dans la capitale du comté, les ont remis d’aplomb. Puis ils ont pris la route pour explorer quelques sites touristiques situés un peu plus au sud.
Isabelle a particulièrement aimé la visite de deux jours sur Inis Mór, la plus grande île de l’archipel d’Aran posté à l’entrée de la baie de Galway. La balade en bateau entre Rossaveal, dans la région du Connemara, et l’archipel, l’a revigorée. L’air frais du large lui a fait un bien immense. La charmante maison d’hôte construite au XVII e siècle l’a tout simplement captivée. Isabelle prend plaisir à l’atmo­sphère de ces gîtes du passant, quand l’odeur du café, des œufs et du bacon la réveille le matin. Elle a aussi adoré les longues marches en compagnie de Simon, son mari, et de leurs enfants, Noémie et Maxime, pour visiter les différents sites historiques à proximité. Son endroit préféré fut l’immense Dún Aonghasa, un fort qui trône au sommet d’une paroi à pic, à cent mètres de hauteur.
De retour sur la terre principale d’Irlande, la famille s’est rendue aux falaises de Moher, au sud-ouest de Galway. Bien que le vertige l’ait dérangée lors de la randonnée sur le sentier juché à 200 mètres au-dessus des flots, Isabelle a su profiter de la promenade. D’ailleurs, le ciel complètement dégagé, d’un bleu radieux, permettait d’admirer les îles d’Aran, visitées les jours précédents.
Par la suite, les Fournier-Turcotte ont vadrouillé dans le secteur des Burrens, dans le Munster. Ils se sont amusés à imaginer la vie des Irlandais à l’époque médiévale quand les chefs de clan contrôlaient encore ce secteur. Elle sourit au souvenir de la belle conversation qui a suivi entre les jumeaux et Simon, le professeur d’histoire, alors que les Fournier-Turcotte examinaient les environs du dolmen de Poulnabrone.
— Papa, d’où viennent toutes ces crevasses sur le so l ? a demandé Maxime.
— A h ! s’est exclamé son père en se frottant les mains, heureux de connaître la réponse. Nous nous trouvons sur un plateau calcaire qui a travaillé sous l’effet du gel et du dégel ainsi que de l’érosion. Il s’effrite comme ça depuis 350 millions d’années. À certains endroits, la couche de calcite fait 780 mètres de profondeur.
— C’est aride, a ajouté Noémie. Les arbres sont peu nombreux, et ils sont plutôt rabougris là où la nature leur permet de pousser. Les plantes se cachent dans les crevasses, sans doute à l’abri des tempêtes.
— Tu as raison, ma chouette. Si tu regardes vers l’horizon, tu remarqueras que rien n’empêche le vent de circuler sur ce plateau. D’ailleurs, nous portons tous un manteau léger pour nous protéger des bourrasques qui font voler la poussière. On peut facilement imaginer l’effet dévastateur des rafales lors des jours de gros grains. Elles arrachent tout sur leur passage.
— Est-ce pour ça que les Irlandais ont choisi cet endroit d

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents