Fédor Dostoïevski - Oeuvres
3604 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Fédor Dostoïevski - Oeuvres , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3604 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce volume 19 contient 31 oeuvres de Fédor (Fiodor) Dostoïevski


Fiodor Mikhaïlovitch Dostoïevski (en russe : Фёдор Михайлович Достоевский) est un écrivain russe, né à Moscou le et mort à Saint-Pétersbourg le . Considéré comme l'un des plus grands romanciers russes, il a influencé de nombreux écrivains et philosophes. (Wikip.)


Mise à jour version 3 : Insertion de "Un adolescent"
On consultera les instructions pour mettre à jour ce volume sur le site lci-eBooks, rubrique "Mettre à jour les livres"


CONTENU DU VOLUME :
ROMANS : 1846 : LES PAUVRES GENS • 1849 : NIÉTOTCHKA NEZVANOVA • 1859 : CARNET D’UN INCONNU • 1861 : HUMILIÉS ET OFFENSÉS • 1862 : SOUVENIRS DE LA MAISON DES MORTS • 1866 : CRIME ET CHÂTIMENT • 1868 : L’IDIOT • 1870 : L’ÉTERNEL MARI • 1871 : LES POSSÉDÉS • 1876 : UN ADOLESCENT • 1880 : LES FRÈRES KARAMAZOV
NOUVELLES : 1846 : Roman en neuf lettres • 1846 : Prokhartchine • 1847 : La logeuse • 1847 : Un printemps à Pétersbourg • 1848 : Polzounkov • 1848 : La Femme d’un autre • 1848 : Un voleur honnête • 1848 : L’Arbre de Noël et le Mariage • 1848 : Les Nuits blanches • 1849 : Le Petit Héros • 1862 : Une fâcheuse histoire • 1864 : L’Esprit souterrain • 1865 : Le crocodile • 1866 : LE JOUEUR • 1873-1877 : Journal d’un écrivain : • 1873 : Bobok • 1873 : Petits tableaux • 1756 : Le petit pauvre chez le Christ • 1876 : Le moujik Marei. • 1876 : La timide • 1876 : La centenaire • 1877 : Le Rêve d’un drôle d’homme
AUTRES : 1876-1881 : JOURNAL D’UN ÉCRIVAIN
CORRESPONDANCE : Lettre de Dostoïevski à son frère Mikhaïl 22 février (1854)
VOIR AUSSI : Souvenirs de Madame A. G. Dostoïevski • 1886 : Le Roman russe/Chapitre 5 • 1922 : La Vie d’un grand Pécheur • 1922 : De Dostoïevsky et de l’insondable


Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 novembre 2016
Nombre de lectures 81
EAN13 9782918042945
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0019€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

FÉDOR DOSTOÏEVSKI ŒUVRES N° 1 9
Les Classcompilés sont des compilations d’auteurs classiques : les ouvrages d’un même auteur sont regroupés dans un livre numérique à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.
MENTIONS
(1) © 2013-2022 Les eBooks Classiques Illustrés (www.lci-ebooks.e-monsite.com), à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toutes autres marques ou entités mentionnées par l’éditeur dans cet ouvrage ne le sont qu’à des fins de citation des sources ; il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre l’éditeur et ces marques ou entités. (3) L’orthographe originelle a été généralement respectée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-918 042-94-5
pour la version 4.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 4.1 (05/09/2022), 4.0 (15/05/2022), 3.4 (09/02/2020), 3.3 (03/07/2019), 3.2 (12/12/2017), 3.1 (15/03/2017), 3.0 (15/11/2016), 2.2 (12/03/2015)
AVERTISSEMENT
Le contenu de cet ouvrage appartient au patrimoine littéraire des siècles révolus. Par conséquent, toutes les informations pratiques mentionnées comme étant d’actualité (adresses, évènements, etc...) sont aujourd’hui tout à fait obsolètes ; de même, les éléments à caractère scientifique qui s’y trouvent peuvent être très largement dépassés.
En outre, cet ouvrage peut renfermer des points de vue qui ne s’accordent pas avec l’éthique du présent siècle ; certaines des opinions qui y sont professées peuvent s’avérer datées ou désuètes : en particulier les prises de position ayant trait à la condition humaine (en matière de mœurs, politique, religions, ethnies…) ou même à la condition animale. Il est donc nécessaire à la lecture de faire preuve de discernement, de détachement, de sens critique, et de restituer les œuvres dans leurs contextes : cet ouvrage ne doit pas être jugé d’après le monde d’aujourd’hui et le monde d’aujourd’hui ne doit pas être jugé d’après cet ouvrage.
Enfin, et plus largement, les auteurs et artistes ayant contribué à cet ouvrage sont seuls responsables de leurs œuvres. Toutes opinions, jugements, critiques, voire injures, caricatures ou stéréotypes qu’elles renferment, n’appartiennent qu’à eux et ne représentent aucunement le point de vue de l’éditeur, qui transmet l’héritage culturel mais n’en cautionne pas le fond.
SOURCES
Cet eBook a été confectionné à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à l’aide d’hyperliens à chacune d’entre elles, on consultera la page générale des ressources sur le site internet. Toutes les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
— La source des textes figurant dans ce volume se trouve sur le site Wikisource, excepté :
— Les pauvres gens, La confession de Stavroguine, Une fâcheuse histoire, Monsieur Polzounkov  : La Bibliothèque Russe et Slave.
— Les Frères Karamazov, Souvenirs de madame A G. Dostoïevski  : Bibliothèque électronique du québec.
— Un adolescent  : Ebooks libres et gratuits

— Image de couverture  : St. Petersbourg, 1879. Letters of F. M. Dostœvsky to his family and friends , Chatto & Windus, 1917. (Internet Archive/MSN/UC Libraries.)
— Image de Titre  : 1880. Letters to Family and Friends , Chatto and Windus 1914 (Archive/MSN/Robarts-uToronto.)
— Image pré-sommaire  : Dostœvsky à Moscou, 1862. Letters to Family and Friends , Chatto and Windus 1914. (Archive/MSN/Robarts-uToronto.)
— Image Post-sommaire 1  : Dostœvsky à Semipalatinsk (1858), en uniforme d’enseigne.. [Sur la photo intégrale figure également Chokan Valikhanov] Même source. (Archive/MSN/Robarts-uToronto.)
— Image Post-sommaire2 : 1876. Même source. (Archive/MSN/Robarts-uToronto.)
— Image Post-sommaire 3  : Pétersbourg, 1879. Même source. (Archive/MSN/Robarts-uToronto.)
Si vous estimez qu’un contenu quelconque (texte ou image) de ce livre numérique n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler à travers le formulaire de contact du site internet .

LISTE DES ŒUVRES
F ÉDOR M IKHAÏLOVITCH D OSTOÏEVSKI (1821 – 1881)
ROMANS
               
LES PAUVRES GENS
1846
NIÉTOTCHKA NEZVANOVA
1849
LE RÊVE DE L’ONCLE
1858
CARNET D’UN INCONNU
1859
HUMILIÉS ET OFFENSÉS
1861
SOUVENIRS DE LA MAISON DES MORTS
1862
LE SOUS SOL
1864
CRIME ET CHÂTIMENT
1866
L’IDIOT
1868
L’ÉTERNEL MARI
1870
LES POSSÉDÉS
1871
UN ADOLESCENT
1875-76
LES FRÈRES KARAMAZOV
1880
CONTES ET NOUVELLES

ROMAN EN NEUF LETTRES
1846
PROKHARTCHINE
1846
LA LOGEUSE
1847
LA VIE À PÉTERSBOURG
1847
POLZOUNKOV
1848
UN VOLEUR HONNÊTE
1848
L’ARBRE DE NOËL ET LE MARIAGE
1848
LA FEMME D’UN AUTRE
1848
LES NUITS BLANCHES
1848
LE PETIT HÉROS
1849
UNE FÂCHEUSE HISTOIRE
1862
LE CROCODILE
1865
LE JOUEUR
1866
JOURNAL D’UN ÉCRIVAIN
1873-77
BOBOK
1873
PETITS TABLEAUX
1876
LE PETIT PAUVRE CHEZ LE CHRIST
1876
LE MOUJIK MAREI .
1876
LA TIMIDE
1876
LA CENTENAIRE
1876
LE RÊVE D’UN DRÔLE D’HOMME
1877
AUTRES

JOURNAL D’UN ÉCRIVAIN
1876-81
CORRESPONDANCE

LETTRE DE DOSTOÏEVSKI À SON FRÈRE MIKHAÏL 22 FÉVRIER
1854
SOUVENIRS DE MADAME A. G. DOSTOÏEVSKI

LE ROMAN RUSSE/CHAPITRE 5
1886
LA VIE D’UN GRAND PÉCHEUR
1922
DE DOSTOÏEVSKY ET DE L’INSONDABLE
1922
PAGINATION
Ce volume contient 2 139 686 mots et 5 674 pages.
01. Roman en neuf lettres
17 pages
02. Prokhartchine
28 pages
03. Les Pauvres Gens
161 pages
04. La logeuse
71 pages
05. La vie à Pétersbourg
26 pages
06. Polzounkov
16 pages
07. La Femme d’un autre
76 pages
08. Un voleur honnête
18 pages
09. L’Arbre de Noël et le Mariage
11 pages
10. Les Nuits blanches
44 pages
11. NIÉTOTCHKA NEZVANOVA
151 pages
12. Le Petit Héros
35 pages
13. LE RÊVE DE L’ONCLE
115 pages
14. CARNET D’UN INCONNU
194 pages
15. HUMILIÉS ET OFFENSÉS
315 pages
16. SOUVENIRS DE LA MAISON DES MORTS
279 pages
17. Une fâcheuse histoire
59 pages
18. LE SOUS-SOL
104 pages
19. Le crocodile
39 pages
20. CRIME ET CHÂTIMENT
486 pages
21. LE JOUEUR
110 pages
22. L’IDIOT
644 pages
23. L’ÉTERNEL MARI
135 pages
24. LES POSSÉDÉS
674 pages
25. UN ADOLESCENT
409 pages
26. Journal d’un écrivain
538 pages
27. LES FRÈRES KARAMAZOV
777 pages
28. Lettre de Dostoïevski à son frère Mikhaïl 22 février
13 pages
29. Souvenirs de Madame A. G. Dostoïevski
29 pages
30. Roman russe/Chapitre 5
47 pages
31. La Vie d’un grand Pécheur
26 pages
32. De Dostoïevsky et de l’insondable
5 pages

LES PAUVRES GENS
(Бедные люди)

Publié en janv. 1846

Traduction de Victor Derély.
Éléments bibliographiques :
Source de la présente édition  : (Éditeur et date) Plon-Nourrit et C ie , 1888.
161 pages
TABLE
PRÉFACE DU TRADUCTEUR
LES PAUVRES GENS
8 avril.
8 avril.
8 avril.
9 avril.
12 avril.
25 avril.
20 mai.
1 er  juin.
I
II
11 juin.
12 juin.
20 juin.
21 juin.
22 juin.
25 juin.
26 juin.
27 juin.
28 juin.
1 er  juillet.
7 juillet.
8 juillet.
27 juillet.
28 juillet.
23 juillet.
29 juillet.
1er août.
2 août.
3 août.
4 août.
4 août.
5 août.
5 août.
11 août.
13 août.
14 août.
19 août.
21 août.
3 septembre.
5 septembre.
9 septembre.
10 septembre.
11 septembre.
15 septembre.
18 septembre.
19 septembre.
23 septembre.
23 septembre.
27 septembre.
27 septembre.
28 septembre.
28 septembre.
29 septembre.
30 septembre.
Titre suivant : LA LOGEUSE
PRÉFACE DU TRADUCTEUR
« Honneur et gloire au jeune poëte dont la muse aime les locataires des mansardes et des caves, et dit d’eux aux habitants des palais dorés : Ce sont aussi des hommes, ce sont vos frères ! » C’est en ces termes que Biélinsky saluait en 1846 l’apparition des Pauvres Gens, et certes l’enthousiasme du grand critique russe n’avait rien que de légitime : pour son début, Dostoïevsky venait de s’affirmer comme un maître ; à vingt-cinq ans, à l’âge où tant d’écrivains, même heureusement doués, se cherchent encore, il s’était soudain révélé, sinon dans toute la plénitude de sa puissante personnalité, du moins avec ce qui devait on rester toujours le trait le plus significatif : son ardente et contagieuse sympathie pour les obscurs vaincus de la vie, ceux que lui-même a appelés plus tard les « humiliés » et les « offensés ».
N’exagérons rien toutefois, et que notre admiration pour Dostoïevsky ne nous rende pas injustes à l’égard de son précurseur ! car il en eut un. Quelque originalité qui éclate dans les Pauvres Gens, on ne peut dire de ce livre : proles sine matre creata ! C’est Gogol, il ne faut pas l’oublier, qui, par son immortelle création d’Akakii Akakiévitch, a le premier appelé l’intérêt sur le petit tchinovnik, et montré un être humain dans ce grotesque voué exclusivement jusqu’alors aux sarcasmes des écrivains humouristiques. Œuvre éminemment suggestive, le Manteau a exercé une influence considérable sur le mouvement de la littérature russe ; nombre de romanciers y ont puisé des inspirations, et il est visible que le souvenir de cette nouvelle a hanté avec persistance l’imagination de Dostoïevsky pendant qu’il écrivait ses Pauvres Gens.
Mais combien notre auteur a élargi, amplifié, idéalisé, la vision de son devancier ! Commencée dans Gogol par la souffrance, la réhabilitation de l’employé s’achève dans Dostoïevsky par le dévouement. Akakii Akakiévitch est une figure assez insignifiante en somme ; il n’a d’intéressant que son infortune et serait profondément ridicule s’il n’était profondément malheureux. Sans doute Makar Diévouchkine, le héros des Pauvres Gens, est à plaindre aussi ; mais en même temps qu’on le plaint, on l’admire, car cet être si chétif, si dénué, offre dans son humble personne comme un résumé de toute la bonté humaine. Charitable jusqu’à l’abnégation, on le voit en toute occasion se priver du nécessaire pour venir en aide à de plus besoigneux que lui. La misère, trop sou

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents