Cantine des saisons , livre ebook

icon

183

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

183

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Dans ce recueil poétique, l'auteur nous invite à nous immerger dans les tour- nants de son âme et de ses émotions les plus profondes. À travers ses poèmes, il exprime avec une grande sensibilité les joies, les peines, les espoirs et les désillu- sions qui jalonnent notre existence.Inspiré dès son plus jeune âge par la poésie et les grandes œuvres littéraires, Jimmy comme affectueusement Duravien Song est surnommé a su développer un style personnel. Ses poèmes, d'une grande finesse et d'une rare intensité, nous transportent dans un monde de sensations et de sentiments où le langage se fait symphonique et les mots deviennent des notes de poésie.
Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

01 janvier 2023

Nombre de lectures

57

EAN13

9799956336077

Langue

Français

Poids de l'ouvrage

1 Mo

ϭ
Daniel Duravien Song
Cantine des saisons
Poésie
Ϯ
Cantine des saisons
Tous droits dereproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays. No part of this book may be reproduced in any form by print, photo-print, microfilm or any other means without written permission from the publisher.apeledition@gmail.com/693779364Copyright © APELEditions, Yaoundé 2023
ϯ
Remerciements
ϰ
ϱ
fgfhvfhjbbhfg
Le procès du maître et de l’esclaveDans le tribunal du maître et de l’esclave,Les lois sont dictées par un seul et même glaive, La justice est biaisée, la balance est rompue, Et la liberté de l’esclave est une chimère perdue.Le maître juge en son propre nom, Sans égard pour la vie de son pion, L’esclave n’est qu’un objet que l’on expose, Sans âme ni cœur, sans humanité, c’est unechose. Le tribunal que voici est un théâtre de cruauté, Où la souffrance de l’esclave n’est qu’une trivialité,Le maître décide de son sort, de ses droits, de sa vie, Et l’esclave n’ade choix que de se soumettre au déni. Il se tait mais il parle dans son cœur,L’esclave rêve de liberté, de bonheur,Il veut croire en un monde meilleur, plus juste, Où la voix du silence résonnera sur un écho robuste. Le tribunal du maître et de l’esclave,Est un procès de biaisé, de déraison et d’enclaveL’esclaveest marqué par un fer rouge flamme, Il sait qu’un jour lui aussi tiendra les rames. ϲ
L’amour impossible de Soleil et LuneSoleil, astre fier et flamboyant, roi du ciel éclatant, Illumine les jours de sa vive lumière éblouissante, Mais la Lune froide, plus discrète, brille de son argent, Dans l’espacenocturne, elle est belle et envoûtante. Le Soleil dans son enveloppe de chaleur ardente, Ne peut s'approcher de la Lune au risque de la brûler, Et la Lune, gracieuse et mystérieuse amante, Ne peut qu'admirer son Soleil sans jamais l'approcher. Pourtant, chaque jour, ils se croisent dans le ciel, Se frôlant du regard, sans même pouvoir s’enlacer, Et dans leur amour impossible, c'est le ciel tout entier Qui s'embrase sous leur amour parallèle. Le Soleil et la Lune, deux amants séparés, Cherchant à se rejoindre sans y parvenir, Ils sont condamnés à s'aimer dans l'éternité, Leur rêve commun va-t-il un jours’accomplir? Mais leur amour brille dans le ciel infini, Comme une flamme éternelle, un rêve inaccessible, Et leur étreinte, même si elle n'est que fantaisie, Restera à jamais gravée dans le ciel insondable. ϳ
La faucheuse Elle s’avance petit à petitJe la sens au pas de ma porte, Elle est coiffée d’un vieux képiC’est le passeur d’une place forteEllem’ordonne de la suivrePar-delà les frontières de ce monde Où s’écoulent des lacs de cuivreOù les erreurs rallent et les péchés grondent Je vous prie très cher bourreau De ne point m’ôter la vieJe suis un veau, pas un taureau Je suis fragile et indécis ϴ
L’esclave vendu par son frèreUn esclave vendu par un esclave, Tout son destin en un instant bascule. Ses chaînes encore sur ses mains pâles, Il regarde le ciel, espérant un miracle. Il se demande comment il en est arrivé là, Comment sa vie a pu sombrer si bas. Il se souvient de sa terre natale, De sa famille, de ses amis, de ses rires et de ses pas. Mais aujourd'hui, il est seul dans la foule, Un objet de commerce, une marchandise. Il est vendu et acheté sans aucune honte, Comme si sa vie n'avait aucune valeur. Il se résigne à son sort, Mais en lui, il garde une étincelle d'espoir. Il sait qu'un jour, il sera libre, Et que son âme retrouvera son éclat de diamant. ϵ
Et si l’amour m’ahaï Comme un enfant qui fait son numéro Dans les rues de mexico Au rythme d’unvieux piano Comme une femme enchaînée dans le ghetto Sur un mur peint de mille maux À la posture imposante d’un cachalotComme un vieillard affamé, la peau sur les os Mais bien décidé de poursuivre ce numéro En quête de gains pours’acheter unbout de gâteau Comme un nourrisson dont la mère est partie tôt Etqui n’ignorepas le visage du soldat héro, Que fut ce père terré au loin dans un tombeau. Comme un vieillard enroulé dans un rideau Posé sur de vieux cartons servant de radeau Entre la nuit et le matin, aucun repos ! ϭϬ
Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text