loyalistes, Les
55 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

loyalistes, Les , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
55 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La révolution américaine de 1775 à 1783, va donner naissance à un nouveau pays, les États-Unis. Première guerre civile américaine, cette révolution est surtout une guerre de clans où voisins et familles s’affrontent entre eux. À la fin du conflit visant la rupture avec la Grande-Bretagne, plus de 70 000 anciens habitants des 13 colonies ont quitté ou perdu leur foyer en s’enfuyant vers le nord, au Canada. Ce sont les loyalistes. Eux aussi réclament la démocratie et l’indépendance, mais par une évolution pacifique et tout en restant fidèles à la Grande-Bretagne. Les loyalistes transformeront la nature sauvage du Canada et façonneront la future personnalité du peuple canadien, mettant toute leur confiance dans la loi, l’ordre et la loyauté.
EXEMPLES D’ACTIVITÉS :
• Fabrication d’un canon
• Fabrication d’un hausse-col
• Jeu du drapeau
Les Loyalistes est le 7e titre de la collection « À la découverte du Canada » publié par les Éditions des Plaines. Entièrement illustré, il est accompagné d’activités et comprend un index.
La structure de ce livre d’histoire facilite la compréhension et l’apprentissage et en fait un excellent outil d’appui. Elle relance l’intérêt du jeune lecteur grà cce au mélange de grands faits historiques qui ont contribué à façonner le Canada et d’anecdotes comme le sauvetage de la famille Schurman… par une araignée, ou l’origine du mot lynchage.
Autres titres de la collection « À la découverte du Canada » :
Les défenseurs
Les Premières nations
Les Vikings
La Nouvelle-France
La traite des fourrures
Les rebelles
La Grande Guerre
Le chemin de fer
L’héritage noir
La Gendarmerie royale du Canada

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 novembre 2010
Nombre de lectures 2
EAN13 9782896117147
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0017€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Tous droits r serv s.
Texte 1999 Robert Livesey Illustrations 1999 A.G. Smith
Version anglaise Fitzhenry Whiteside
Version fran aise ditions des Plaines 2010 ISBN 978-2-89611-071-1
Aucune partie de ce livre ne peut tre reproduite ou transmise sous aucune forme ou par quelque moyen lectronique ou m canique que ce soit, par photocopie, par enregistrement ou par quelque forme d entreposage d information ou syst me de recouvrement, sans la permission crite de l diteur.
Les ditions des Plaines remercient le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des Arts du Manitoba du soutien accord dans le cadre des subventions globales aux diteurs et reconnaissent l aide financi re du minist re du Patrimoine canadien (PADI ) et du minist re de la Culture, Patrimoine et Tourisme du Manitoba, pour leurs activit s d dition.
Nous remercions le gouvernement du Canada de son soutien financier pour nos activit s de traduction dans le cadre du Programme national de traduction pour l dition du livre.

Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives Canada
Livesey, Robert, 1940-
Les loyalistes / Robert Livesey ; illustrateur, A.G. Smith.
( la d couverte du Canada)
Comprend un index.
Traduction de: The loyal refugees. Jeunes.
ISBN 978-2-89611-071-1
1. United Empire Loyalists--Ouvrages pour la jeunesse.
2. Loyalistes am ricains--Canada--Ouvrages pour la jeunesse.
3. tats-Unis--Histoire--1775-1783 (R volution)--Ouvrages pour
la jeunesse. I. Smith, A. G. (Albert Gray), 1945- II. Titre. III. Collection.
FC426.L5814 2010 j971.02 4 C2010-905245-5
D p t l gal 2010 :
Biblioth que nationale du Canada
Biblioth que provinciale du Manitoba et Biblioth que nationale du Qu bec.
ditions des Plaines
C.P. 123 Saint-Boniface (Manitoba) Canada R2H 3B4
T l. : 204 235 0078 admin@plaines.mb.ca www.plaines.ca
Mise en page : Relish Design Studio Traduction : Marie-H l ne Duval
dition : Huguette Le Gall Publication : Joanne Therrien. R vision : Jean-Marie Taillefer, Pierrette Blais, Brigitte Girardin
Imprim au Canada par Friesens Corporation sur du papier 100 % recycl et certifi FSC pour les pages int rieures.
mes cousins Luke et Christine, avec toute mon affection
Je veux remercier tout particuli rement M. David Moore, U.E.; M. Fred Hayward, U.E.; Mme Josie Hazen; les biblioth caires de la biblioth que municipale d Oakville, la biblioth que du coll ge Sheridan, la biblioth que de l universit de Windsor : M. Horst Dresler, Mme Sheila Dalton et Mme Kelly Jones.
D ANS LA M ME COLLECTION:
Les Vikings
La traite des fourrures
La Nouvelle-France
Les Premi res nations
Les d fenseurs
Le chemin de fer
Les loyalistes
Les rebelles
L h ritage noir
Table des mati res
Introduction
CHAPITRES
1. Attaque du Canada :
Guy Carleton, John Burgoyne et les autres
2. Rebelles et loyalistes :
William Howe, Henry Clinton et les autres
3. Autochtones et Rangers :
Joseph Brant, John Johnson, John Butler et les autres
4. R fugi s en exil :
Frederick Haldimand, John Parr et les autres
5. Loyalistes noirs :
Thomas Peters, Henry Washington et les autres
Index

Introduction
La r volution am ricaine de 1775 1783 cr era un nouveau pays partir des 13 colonies britanniques d origine, les tats- Unis d Am rique, et cr era aussi un deuxi me pays, le Canada.
l poque de la r volution, les colons am ricains se r partissent peu pr s galement en trois cat gories : ceux qui sont loyaux au roi britannique, ceux qui appuient la r volution arm e et ceux qui choisissent de rester neutres.
La r volution am ricaine est en fait la Premi re guerre civile am ricaine. C est surtout une guerre de clans o s affrontent voisins contre voisins et fr res contre fr res, et m me des p res contre leurs fils. la fin du conflit, plus de 70 000 anciens habitants des 13 colonies ont quitt ou perdu leur foyer. La plupart sont remont s au nord, vers le Canada, cr ant de nouvelles villes et agglom rations dans ce qui deviendra les colonies du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle- cosse, de l le-du-Prince- douard, de Terre-Neuve, du Bas-Canada (Qu bec) et du Haut- Canada (Ontario).
Pour les r fugi s en fuite, le nouveau Congr s continental rebelle, non lu, repr sente une menace leur libert . La rupture des rebelles avec la Grande-Bretagne passe par une r volution violente et un bain de sang. Le conflit ouvert, les meutes et les ill galit s d go tent les loyalistes. Eux aussi r clament la d mocratie et l ind pendance, mais par une volution pacifique et tout en restant fid les la Grande-Bretagne. Les loyalistes transformeront la nature sauvage du Canada et fa onneront la future personnalit du peuple canadien, mettant toute leur confiance dans la loi, l ordre et la loyaut .
v nements qui m neront la r volution am ricaine
Ironiquement, lorsque les habitants des 13 colonies se r voltent et d clarent leur ind pendance en 1776, ils jouissent d j de plus de droits, et de plus de libert et de d mocratie que les autres peuples du monde, y compris les citoyens de la Grande-Bretagne.
On s tait mis d accord pour que la Grande-Bretagne mette sa grande arm e et sa marine au service des colonies pour les prot ger des pirates et de leurs ennemis hostiles, et qu en retour, les colonies lui fournissent les mati res brutes pour ses usines de fabrication.
La Grande-Bretagne laisse les colonies se d velopper sans trop exercer son autorit . Elle nomme des gouverneurs, souvent d minents colonialistes qui travaillent en collaboration avec des assembl es locales form es de repr sentants lus par le peuple. Mais un oc an s pare les deux groupes de m me qu un esprit d ind pendance cr par la vie frontali re sur un nouveau continent. Une certaine hostilit s installe entre la m re patrie et ses colonies.
Comme cela se passe souvent entre adolescents et leurs parents, les colonies s objectent toute tentative britannique de les dominer. Le gouvernement britannique, de son c t , se dit qu il doit mettre un frein au manque de respect croissant envers ses r gles et r glements. C est une s rie d v nements qui m nera au conflit ouvert.
La guerre de Sept Ans (1756 1763)
Durant la guerre de Sept Ans entre la Grande-Bretagne et la France, les colonies am ricaines combattent bravement et avec loyaut aux c t s des Britanniques contre les Fran ais. Toutes les colonies sont loyales au roi. la bataille des Plaines d Abraham * en 1759, lorsque le g n ral anglais Wolfe r ussit s emparer de la ville de Qu bec d fendue par le g n ral Montcalm, apr s avoir escalad la falaise, les Britanniques se rendent ma tres de toute l Am rique du Nord. En plus de gouverner les 13 colonies " am ricaines et les colonies britanniques au nord comme Terre-Neuve, la Nouvelle- cosse et l le Saint-Jean (aujourd hui l le-du-Prince- douard), la Grande-Bretagne gouverne le Canada o , cette poque, on parle fran ais et on pratique surtout la religion catholique romaine.

La Proclamation royale (1763)
Lorsque le roi George III garantit les droits territoriaux des Autochtones en 1763, de nombreux colonialistes sont furieux. Ils se voient ainsi interdire l expansion du continent vers l ouest. En vertu de la Proclamation, la cha ne des Appalaches constitue la fronti re entre les colons am ricains et les tribus autochtones, qui on r serve le territoire se trouvant l ouest de cette cha ne de montagnes.
La Stamp Act (1765)
La Stamp Act (loi sur le droit de timbre) figure parmi les nombreuses taxes commerciales impopulaires impos es par le gouvernement britannique aux citoyens de ses colonies.
En vertu de la Stamp Act , tous les contrats doivent tre sign s sur du papier timbr vendu par les fonctionnaires du gouvernement britannique. Les Britanniques pr tendent qu ils ont besoin de cet argent pour maintenir une arm e permanente, n cessaire la d fense des colonies, et pour payer les dettes accumul es durant la guerre contre la France.
La plupart des colons reconnaissent la n cessit d une arm e, mais ils consid rent qu ils devraient voter au sujet des taxes et non laisser la Grande-Bretagne leur imposer des taxes. Au cri de " Pas de taxation sans repr sentation! , les meutiers forcent les portes des fonctionnaires o l on vend les timbres fiscaux, d truisant leur propri t et les molestant. Des organisations ill gales et radicales voient le jour, comme celle dont les membres se qualifient de " Fils de la libert . La loi est abrog e en raison des protestations. Certains colons demeur s loyaux d sapprouvent cette taxe, mais craignent la violence.
Le massacre de Boston (1770)
D autres taxes sur le th , le verre et d autres marchandises provoquent encore plus de ressentiments et d meutes. Lorsqu une foule hostile de Bostonnais lance des pierres un d tachement britannique, les soldats tirent sur la foule et tuent quelques meutiers. La propagande rebelle en parle comme du " massacre de Boston .
Le navire britannique Gaspee (1772)
Quelques contrebandiers du Rhode Island d rang s dans leur commerce ill gal par la go lette britannique Gaspee capturent et incendient le vaisseau. On fait fi de la loi et de l ordre.
Le Boston Tea party (1773)
En d cembre 1773, des protestataires mis en furie par la taxe sur le th s organisent et, se d guisant en Mohawks, attaquent les navires britanniques amarr s au port de Boston. Ils jettent 40 000 kg de th la mer.

La marche sur Boston (1774)
Il n existe pas de force polici re en 1774. Dans un effort de restaurer la loi et l ordre, la Grande-Bretagne nomme le gouverneur du Massachusetts, le g n ral Thomas Gage, commandant des forces militaires en Am rique.

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents