La Mémoire dans la chair
203 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Mémoire dans la chair , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
203 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre retrace le parcours tragique d'une jeune juive polonaise de la région de Lodz durant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir perdu la majorité des membres de sa famille, elle se retrouve seule à Auschwitz, à Birkenau puis au Stutthof. Laissée pour morte lors de l'évacuation, on lui amputera ses deux jambes, gelées pendant la « marche de la mort ». Malgré toutes ses souffrances physiques, malgré l'indicible douleur d'avoir perdu ses proches, elle gardera en elle la force de continuer à vivre, de fonder une famille et de mettre au monde deux enfants. Adèle Grossman est l'héroïne de cette odyssée funeste au coeur des ténèbres de la Shoah. Son histoire, où se croisent les destins de nombreux autres personnages.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 4
EAN13 9782304006575
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Adèle Grossman
La Mém oire dans la chair
Écrit avec le concours de Henri Grossman
Collection
T É moignages de la Shoah

Éditions Le Manuscrit
Paris


ISBN: 9782304006575
© 2019 Le Manuscrit
Adèle Grossman




Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technologies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victimes et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945.
Aux nombreux ouvrages déjà parus, la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques.
Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multiplicité des récits peut s’en approcher.
En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collection à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lecture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique.
Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques.
Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, et l’esprit de fraternité.
Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org


Comité de lecture de la collection (2011)
Serge Klarsfeld, président
Henri Borlant, survivant de la déportation
Isabelle Choko, survivante de la déportation
Olivier Coquard, historien
Katy Hazan(OSE), historienne
Dominique Missika, historienne
Denis Peschanski, historien
Paul Schaffer, survivant de la déportation
Annette Zaidman, enfant cachée
Philippe Weyl, responsable de la collection
Correction : Laurence Beilvert


Dans la même collection
Murmures d’enfants dans la nuit , de Rachel Chetrit-Benaudis.
Auschwitz, le 16 mars 1945 , d’Alex Mayer.
Dernière Porte suivi de 50 ans après, une journée à Auschwitz ,
de Claude Zlotzisty.
À la vie ! Les enfants de Buchenwald, du shtetl à l’OSE ,
de Katy Hazan et Éric Ghozlan.
J’ai eu douze ans à Bergen-Belsen , d’Albert Bigielman.
Matricule A-16689. Souvenirs de déportation d’un enfant de treize ans
(mai 1944 - mai 1945) , de Claude Hirsch.
Jamais je n’aurai quatorze ans , de François Lecomte.
Sali , de Salomon Malmed.
Journal d’un interné. Compiègne, Drancy, Pithiviers.12 décembre 1941-
23 septembre 1942 , de Benjamin Schatzman.
Volume I : Journal ; volume II : Souvenirs et lettres .
Trois mois dura notre bonheur. Mémoires 1943-1944 , de Jacques Salon.
Vies interdites , de Mireille Boccara.
Retour d’Auschwitz. Souvenirs du déporté 174949 , de Guy Kohen.
Le Camp de la mort lente, Compiègne 1941-1942 , de Jean-Jacques Bernard.
Mille jours de la vie d’un déporté qui a eu de la chance , de Théodore Woda.
Évadée du Vél’ d’Hiv’ , d’Anna Traube.
Journal de route, 14 mars-9 mai 1945 , de Jean Oppenheimer.
Mes vingt ans à l’OSE, 1941-1961 , de Jenny Masour-Ratner.
J’avais promis à ma mère de revenir , de Moniek Baumzecer.
Aux frontières de l’espoir , de Georges Loinger,
avec le concours de Katy Hazan.
De Drancy à Bergen-Belsen 1944-1945. Souvenirs rassemblés d’un enfant déporté ,
de Jacques Saurel.
Entre les mots , de Thérèse Malachy-Krol.
Le Sang et l’Or. Souvenirs de camps allemands , de Julien Unger.
C’est leur histoire, 1939-1943 , d’André-Lilian Mossé et Réjane Mossé.
Discours 2002-2007 , de Simone Veil.
Sans droit à la vie , de Simon Grunwald.
Combats de vies , d’Éliezer Lewinsohn.
Étoile jaune et croix gammée. Les Juifs de Tunisie face aux nazis , de Robert Borgel
Le Camp juif de Royallieu-Compiègne 1941-1943 , collectif.


Biographie d’Adèle Grossman née Siwek
1920 2 mars : naissance d’Adèle Siwek à Zelow (42 km au sud-ouest de Lodz, chef-lieu de la Voïévodie actuelle, Pologne). Son père, Jacob est né à Lask en 1885. Il est associé d’une entreprise de transport collectif. Sa mère, Rachel née Birnbaum en 1898 à Zelow, est mère au foyer. Ils se sont mariés lors d’une permission de Jacob en octobre 1914. De leur union naissent l’année suivante des jumelles, Rivka et Ita. Adèle aura sept autres frères et sœurs dont Avigdor en 1922, un autre garçon en novembre 1918 qui ne vivra que seize mois, et Israël en 1927. La famille, juive pratiquante, parle le yiddish.
1926 Adèle va à l’école communale où elle apprend le polonais.
1927 Jacob Siwek s’associe à Erik Dalke pour créer une ligne d’autobus allant de Zelow à Lodz (à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Varsovie), via Lask (au nord de Zelow).
1930 Adèle va au sefer torah .
1933 30 janvier : à Berlin, Hitler est élu chancelier.
1934 Adèle s’inscrit à la Croix-Rouge polonaise.
1937 Elle plaide devant le tribunal civil pour régler un différend entre son père et Erik Dalke.
1938 15 mars : Hitler proclame l’Anschluss, l’annexion de l’Autriche à l’Allemagne.
10 avril : les Autrichiens plébiscitent l’Anschluss à 99,73 %.
Automne : Hitler proclame le rattachement des Allemands des Sudètes, en Tchécoslovaquie.
29-30 septembre : accords de Munich. Les puissances occidentales reconnaissent l’annexion des Sudètes par l’Allemagne.
1939 1 er septembre : Hitler envahit la Pologne sans déclaration de guerre. Début de la Seconde Guerre mondiale.
17 septembre : l’Armée rouge envahit l’est de la Pologne.
23 septembre : capitulation de Varsovie. L’Allemagne et l’URSS se partagent la Polo gne.
Mesures anti-juives en Pologne.
Octobre : la sœur d’Adèle, Ita Siwek se marie.
Le grand-père d’Adèle, Moshé Birnbaum, vient vivre chez sa fille Rachel.
1940 Février : mort de Moshé Birnbaum.
Printemps : mort de Berl Siwek, grand-père paternel d’Adèle.
Arrestation par les Allemands d’Avigdor, le frère cadet d’Adèle. Celle-ci parvient à le faire libérer.
Septembre : Avigdor, victime d’une rafle de la milice, est envoyé dans une usine de Poznan.
Octobre : les Juifs de plus de douze ans doivent porter un brassard blanc avec une étoile de David bleue au centre, sur le bras droit.
Novembre : Adèle rend visite à sa cousine Anna Birnbaum au ghetto de Pabianice.
1941 Mars : Adèle travaille dans l’atelier de confection de M. Grynspan.
22 juin : les armées allemandes se lancent à l’attaque de l’URSS.
Novembre : Ita met au monde une petite fille, qui sera défenestrée au cours d’une rafle onze mois plus tard.
À Zelow, déportation de deux cent soixante Juifs au ghetto de Lodz.
Décembre : nouvelles lois anti-juives en Pologne. À Zelow, Adèle assiste à l’exécution de dix Juifs qui n’ont commis que des délits mineurs.
1942 20 janvier : conférence de Wannsee (banlieue de Berlin) : les hauts dignitaires nazis organisent la « solution finale de la question juive en Europe » décidée quelques mois plus tôt.
Mars : Adèle échappe de peu à une séance d’humiliation collective organisée par des SS au cinéma de Zelow. Nouvelles rafles.
Avril : fermeture de l’atelier de M. Grynspan.
Octobre : les Juifs de Zelow sont déportés ou envoyés au ghetto de Lodz. Adèle et son père figurent parmi ces derniers.
Dans le ghetto, Adèle travaille dans la nouvelle usine de M. Grynspan et Jacob dans un garage.
Avril : Adèle subit un interrogatoire.
1943 Été : elle retrouve son frère Israël, mourant.
Octobre : après avoir t

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents