La Vie d un homme
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Vie d'un homme , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Enfant caché et fils de survivants de la déportation, Samuel Levi réunit ici ses souvenirs et les traces retrouvées de l'histoire des siens. Samuel Levi est né en 1937 à Paris dans une famille sépharade. Son père, Elia, vient de Turquie et Sol, sa mère, est originaire de Grèce. Pendant la guerre, Samuel vit séparé de son père. Engagé volontaire démobilisé, celui-ci sera emprisonné et interné à plusieurs reprises au camp du Vernet avant d'être déporté de Drancy vers Auschwitz-Birkenau par le convoi no 75 en mai 1944. A Paris, Samuel et sa mère échappent grâce à une voisine à la grande rafle des Juifs apatrides de février 1943. Avec l'aide du Comité Amelot, Samuel est caché dans le Morvan puis protégé jusqu'à la fin de la guerre dans des fermes de la région parisienne. Recherchée par la police, Sol est arrêtée en juin 1944 puis déportée à Auschwitz par le convoi no 76. A leur retour de déportation, Elia et Sol ne vivront plus ensemble. De retour sur les bancs de l'école, Samuel obtiendra son certificat d'études puis commencera à travailler à 14 ans. Pratiquant divers métiers, il vivra entre la France et Israël avant de revenir s'installer à Paris avec son épouse en 1980. Avec elle, il a pu offrir à leurs enfants la stabilité et l'amour familial dont il fut privé.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 juin 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782304047677
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Samuel Levi
La Vie d’un homme
Collection T Émoignages de la Shoah Le Manuscrit




ISBN: 9782304047677
©2019
Samuel Levi


Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de laFondation pour la Mémoire de la Shoah (FMS)
En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les É ditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technologies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victimes et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945.
Aux nombreux ouvrages déjà parus la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques.
Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multiplicité des récits peut s’en approcher.
En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collection à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lecture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique.
Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres, complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques.
Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, ainsi que l’esprit de fraternité.
Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org


Comité de lecture de la collection
Serge Klarsfeld, président
Henri Borlant, survivant de la déportation
Isabelle Choko, survivante de la déportation
Katy Hazan (OSE), historienne
Michel Laffitte, historien
Dominique Missika, historienne
Denis Peschanski, historien
Paul Schaffer, survivant de la déportation
Annette Zaidman, enfant cachée
Philippe Weyl, responsable de la collection
Correction : Laurence Beilvert
Stagiaire : Axelle Houbani
Voir les autres titres de la collection en fin de volume.


Biographie de Samuel Levi
1937 28 mars : naissance de Samuel Levi à Paris.
Son père, Elia/Elie/Maurice, est né en 1915 à Constantinople (de nos jours, Istanbul, Turquie).
Ses grands-parents paternels ont quitté Constantinople pour la France à une date inconnue avec leurs trois enfants.
Sa mère, Solange, appelée Sol, est née en 1913 à Salonique/Thessalonique (Macédoine, Grèce).
Ses grands-parents maternels vivaient à Salonique, puis à Cavalla (également un port méditerranéen, à ١٥٣ km à l’est de Salonique). La grand-mère et la mère de Samuel quittèrent Cavalla pour Paris vers ١٩٣٥. Sol y rencontra Elia qu’elle épousa le ١٦ mai ١٩٣٦.
La famille habite ٥٢ rue de Flandre, dans le XIX e arrondissement. Le père de Samuel travaille comme comptable et sa mère comme couturière à domicile.
1939 23 août : signature du pacte de non-agression germano-soviétique assorti d’un accord secret de partage des territoires nord-est-européens entre les signataires.
3 septembre : la France et le Royaume-Uni, ainsi que d’autres pays à travers le monde, déclarent la guerre à l’Allemagne nazie qui a envahi la Pologne par surprise deux jours plus tôt. Début de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
La mobilisation générale est déclarée, 650 000 hommes doivent rejoindre leurs unités. Début de la « Drôle de guerre ».
Elia, le père de Samuel, s’engage dans l’armée française et intègre un régiment de marche de volontaires étrangers (RMVE).
1940 10 mai : début de la phase armée du conflit qui met fin à la Drôle de guerre. Les armées allemandes attaquent par surprise la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg afin de contourner la ligne de défense française Maginot et d’envahir la France. Début de la Bataille de France. Les populations vont fuir les combats (Exode).
Avril : Elia est envoyé avec son régiment en Syrie alors sous mandat français.
22 juin : armistice entre la France et l’Allemagne à Rethondes. Trois cinquièmes de la France sont occupés par les armées nazies.
10 juillet : à Vichy, l’Assemblée nationale (députés et sénateurs réunis) vote les pleins pouvoirs au maréchal Pétain. L’État français remplace la III e République. Pétain met en œuvre la « Révolution nationale » (réactionnaire, xénophobe, antisémite et anticommuniste).
27 septembre : en zone occupée, la première Ordonnance [allemande] relative aux mesures contre les Juifs définit les personnes regardées comme juives, interdi t aux Juifs partis en zone « libre » de revenir en zone occupée, prévoit le recensement des Juifs avant le 20 octobre (fichiers des Juifs) et impose l’affichage d’« Entreprise juive » sur les commerces.
27 septembre : à Vichy, est promulguée la « loi sur la situation des étrangers en surnombre dans l’économie nationale » qui crée les Groupements de travailleurs étrangers (GTE).
3 octobre : le gouvernement de Vichy promulgue la loi « portant statut des Juifs » leur interdisant la fonction publique et diverses professions.
4 octobre : loi de l’État français sur « les ressortissants étrangers de race juive » et leur possible internement dans des camps spéciaux par décision du préfet du département.
11 octobre : Sol, la mère de Samuel, se fait enregistrer au commissariat de police comme Juive, mère d’un enfant de moins de 15 ans.
24 octobre : entrevue de Montoire (Loir-et-Cher), Pétain engage la France dans la voie de la collaboration avec l’Allemagne nazie.
1941 29 mars : création du Commissariat général aux questions juives (CGQJ) par l’État français à l’instigation des Allemands. Il est dirigé par Xavier Vallat qui revendique « un antisémitisme d’État ».
2 juin : le second statut des Juifs élargit le groupe des personnes considérées comme juives et les écarte de la plupart des activités économiques. Circulaire préfectorale étendant le recensement des Juifs à la zone non occupée.
22 juin : rupture du pacte germano-soviétique et invasion surprise de l’URSS par les armées nazies.
Elia est rapatrié en France après juillet, et démobilisé en zone « libre ». Il y retourne après un séjour à Paris.
20-25 août : rafle dite « du XI e arrondissement », deuxième opér ation d’arrestations massives d’hommes juifs à Paris. Les 4 235 personnes arrêtées – dont environ 1 500 sont françaises – inaugurent le camp juif de Drancy (de nos jours, Seine-Saint-Denis), où rien n’a été organisé.
29 novembre : création par l’État français à l’instigation des Allemands de l’Union générale des israélites de France (UGIF).
1942 20 janvier : conférence de Wannsee (banlieue de Berlin), qui organise économiquement, administrativement et techniquement la « solution finale de la question juive en Europe », dont la décision remonte à quelques semaines. Onze millions de personnes sont visées.
Elia se réfugie en Avignon, puis à Nice au printemps.
7 juin : entrée en vigueur de l’obligation du port de l’étoile jaune pour les Juifs de plus de six ans en zone occupée.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents