Mémoires de l Amérique septentrionale
329 pages
Français

Mémoires de l'Amérique septentrionale , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
329 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Publiés en 1703, les Mémoires de l’Amérique septentrionale de Lahontan s’inscrivent dans la tradition de l’histoire morale et naturelle, genre qui veut représenter la géographie, l’histoire, la flore et la faune en même temps que les mœurs et coutumes d’une large région. Ils constituent aussi une critique très vive des orthodoxies européennes de l’époque dans les domaines religieux, philosophique, ethnographique, politique et social. Lahontan redonne vie non pas au Bon Sauvage, mais au Sauvage « éclairé », au Sauvage philosophe dont la connaissance du monde amérindien lui permet de mieux critiquer la civilisation occidentale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 juillet 2013
Nombre de lectures 2
EAN13 9782895968580
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Lahontan Mémoires de l’Amérique septentrionale Édition préparée par Réal Ouellet
mémoires de l’amérique septentrionale
lahontan
mémoires de l’amérique septentrionale
Édition préparée par Réal Ouellet
La collection « Mémoire des Amériques » est dirigée par David Ledoyen
Dans la même collection : – Serge Bouchard et MarieChristine Lévesque,De remarquables oubliés, t. 1,Elles ont fait l’Amérique – Jacques Cartier,Voyages au Canada – AugusteHenri de Trémaudan,Histoire de la nation métisse dans l’Ouest canadien – Gabriel Franchère,Voyage à la côte du NordOuest de l’Amérique – Lahontan,Dialogues avec un Sauvage – Nicolas Perrot,Mémoire sur les mœurs, coustumes et relligion des sauvages de l’Amérique septentrionale – Victor W. von Hagen,À la recherche des Mayas
Photo de couverture : Tomahawkcalumet de paix, M980X.73 © Musée McCord, Montréal
© Lux Éditeur, 2013 www.luxediteur.com
er Dépôt légal : 1 trimestre 2013 Bibliothèque et Archives Canada Bibliothèque et Archives nationales du Québec ISBN : 9782895961567
Ouvrage publié avec le concours du Conseil des arts du Canada, du Programme de crédit d’impôt du gouvernement du Québec et de lasodec. Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (flc) pour nos activités d’édition.
note sur l’établissement du texte
e texte desMémoires de l’Amérique septentrionaleL  a été établi sur les exemplaires de l’édition origi nale conservés à la Bibliothèque nationale du Québec à Montréal et à la Bibliothèque de l’Université de Montréal. Je reproduis intégralement la graphie et la ponctua tion du texte original, sauf sur les points suivants : – correction de coquilles commed’écouvertau lieu dedécouvert,ouj’amaisau lieu dejamais; – ajout ou suppression de l’accent grave, de l’ac cent circonflexe et des trémas pour distingueraetà,desetdès,duetdû,euteteût,laetlà,notreetnôtre,ouetoù,ouietouï,et de l’accent aigu pour marquer leétonique final ; – suppression des accents insolites commeèurent,mârcher,lû,; – ajout de l’apostrophe dans les élisions pour dis tinguerlaetl’a,nyetn’y,etc. ; – élimination des trémas sur d’autres lettres quea,e,i,o,u; – dissimilation deietj,deuetv; – utilisation de la majuscule après un point, en début de phrase et pour les noms propres, mais élimination de la majuscule aux verbes et adver bes et après un autre signe que le point ;
8
lahontan
– ajout du point à la fin des phrases et de la virgule entre les termes d’une énumération ; – élimination de la virgule après le sujet immé diatement suivi du verbe, le substantif suivi du complément de nom, du point virgule entre la principale et sa subordonnée ; – résolution des abréviations. Pour alléger l’appareil critique, les références biblio graphiques mentionnées plus d’une fois sont abrégées. Quelques titres, souvent cités, sont aussi signalés par des abréviations : lesŒuvres complètesLahontan, de publiées aux Presses de l’Université de Montréal, sont signalées parOC,et la réédition bilingue, par Reuben G. Thwaites, desRelations des Jésuites le sera parJR. Les citations des grands textes de la NouvelleFrance renvoient aux éditions critiques publiées, ou si ce n’est pas le cas à l’édition originale. Celles desDialoguesreprennent l’édition parue chez Lux Éditeur en 2010. Les mots répertoriés dans le glossaire sont suivis d’un astérisque à leur première occurrence dans chaque partie du livre ou chaque fois qu’il faut en distinguer un usage particulier.
introduction
uand paraissentles œuvres de Lahontan, en 1702 Q 1703, Louis XIV règne depuis 1661 et la France est le pays d’Europe le plus riche et le plus peuplé : elle compte 19 millions d’habitants, contre 6 à 8 en Espagne, 5 ou 6 en Angleterre et 8 pour « l’ensemble des posses 1 sions des Habsbourg de Vienne ». Mais elle traverse une période difficile, avec la guerre de la Succession d’Espagne où presque toute l’Europe se coalise contre elle. La révo cation de l’édit de Nantes, en 1685, a provoqué des sou lèvements violents, comme celui des camisards cévenols, et une émigration massive d’hommes et de capitaux qui ont appauvri considérablement le pays déjà épuisé par les guerres qui dévastent aussi son territoire. Sur le plan intellectuel, la libre pensée a fait des progrès notables, influencée par deux facteurs conco mitants : la vulgarisation scientifique et la connaissance de l’étranger acquise par les voyages et la littérature viatique. D’habiles vulgarisateurs ou praticiens scien tifiques comme Fontenelle en France, Spinoza en Hollande, ou Newton en Angleterre, n’ont pas seule ment fait progresser les connaissances ; ils ont aussi contribué à créer cette « révolution intellectuelle » 2 qu’ont étudiée Roland Mousnier et Ernest Labrousse . En mettant l’accent sur la raison et l’expérimentation,
10
lahontan
ils ont forgé des armes contre la philosophie et la théo logie traditionnelles. Tout comme la vulgarisation scientifique sert à com battre l’orthodoxie religieuse, philosophique et politique, la littérature viatique nourrit l’écrivain et l’intellectuel e de l’époque. À partir duxviisiècle surtout, le dévelop pement des échanges commerciaux et l’établissement de colonies européennes en Amérique et en Orient provo quent la publication d’une grande quantité de relations de voyage et de divers traités touchant l’étranger. Non seulement ces relations apportentelles de vastes con naissances encyclopédiques sur la géographie, l’ethno graphie, la faune et la flore, la médecine et les langues ; elles permettent aussi de relativiser des connaissances désuètes et de susciter des réflexions et des questions nouvelles sur le monde. À une Europe fermée sur ellemême et confor tablement assise sur la possession tranquille de ses vérités, les textes d’explorateurs, de missionnaires et d’aventuriers relatent des façons de vivre ou de penser différentes. Ainsi, les Siamois, par respect pour les femmes, leur tournent le dos au lieu de les saluer ou de leur parler. Ainsi, les Sauvages d’Amérique, qui n’ont ni mien ni tienet qui ne connaissent pas le luxe euro péen, vivent heureux. Même les missionnaires, pour tant venus les convertir, en arrivent, dans leur zèle, à affirmer que le mal vient davantage de la France que des indigènes, comme le jésuite Paul Lejeune l’affirme, quatre ans après son arrivée à Québec : « Le bruit des Palais, ce grand tintamarre de Sergens, de Plaideurs & de Solliciteurs, ne s’entend icy que de mille lieuës loing. Les exactions, les tromperies, les vols, les rapts, les assassins, les perfidies, les inimitiez, les malices noi res ne se voyent icy qu’une fois l’an sur les papiers &
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents