Varsovie, Treblinka,Majdanek, Skaryzko, Czestochowa
247 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Varsovie, Treblinka,Majdanek, Skaryzko, Czestochowa , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
247 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le témoignage de Michel (Mietek) Pachter est exceptionnel à plus d'un titre. Écrit juste après la guerre, il restitue avec précision son expérience de trois univers de la Shoah en Pologne : le ghetto, le camp d'extermination et le camp de travail forcé. Le récit de Mietek - qui n'avait que 16 ans au début de la guerre - est né de la nécessité de coucher sur le papier les terribles événements qu'il venait de traverser : la mort des siens et de son peuple, les souffrances physiques et morales, la lutte quotidienne pour sa survie et celle de son frère aîné, Vilek, avec qui il a enduré ces épreuves. Dans ce texte dense, Michel Pachter détaille, avec discernement et probité, la réalité, l'évolution et la diversité des persécutions et des moyens d'extermination des Juifs employés par les nazis. Il expose également les formes de résistances et de solidarités que ses camarades et lui ont pu déployer pour survivre au sadisme de leurs tortionnaires et à la déshumanisation à l'oeuvre au sein du système concentrationnaire. En consignant cette chronique de l'horreur, Michel Pachter a tenu la promesse faite à ceux qui n'ont pas survécu : celle de témoigner devant le monde pour que nul n'ignore le sort des millions d'hommes, de femmes et d'enfants assassinés par les nazis parce qu'ils étaient nés Juifs.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 6
EAN13 9782304042092
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Michel Pachter
Varsovie, Treblinka Majdanek,Skarzysko Czestochowa
Collection T É moignages de la Shoah

Le Manuscrit


ISBN: 9782304042092
© 2019 Le Manuscrit
Michel Pachter




Présentation de la collection « Témoignages de la Shoah » de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
En lançant sa collection « Témoignages de la Shoah » avec les éditions Le Manuscrit, et grâce aux nouvelles technologies de communication, la Fondation souhaite conserver et transmettre vers un large public la mémoire des victimes et des témoins des années noires des persécutions antisémites, de 1933 à 1945.
Aux nombreux ouvrages déjà parus, la Fondation espère ainsi ajouter les récits de celles et ceux dont les voix sont restées jusqu’ici sans écho : souvenirs souvent enfouis au plus profond des mémoires individuelles ou familiales, récits parfois écrits mais jamais diffusés, témoignages publiés au sortir de l’enfer des camps, mais disparus depuis trop longtemps des rayons des bibliothèques.
Si quelqu’un seul ne peut décrire l’indicible, la multiplicité des récits peut s’en approcher.
En tout cas, c’est l’objectif que s’assigne cette collection à laquelle la Fondation, grâce à son Comité de lecture composé d’historiens et de témoins, apporte sa caution morale et historique.
Face à une actualité où l’instrumentalisation des conflits divers tend à obscurcir, confondre et banaliser ce que fut la Shoah, cette collection permettra aux lecteurs, chercheurs et étudiants de mesurer la spécificité d’une persécution extrême dont les uns furent acteurs, les autres complices, et face à laquelle certains restèrent indifférents et les autres héroïques.
Puissent ces ouvrages inspirer à leurs lecteurs le rejet de l’antisémitisme et de toute autre forme d’exclusion, et l’esprit de fraternité.
Consultez le site Internet de la FMS : www.fondationshoah.org


Comité de lecture de la collection (2013)
Serge Klarsfeld, président
Henri Borlant, survivant de la déportation
Isabelle Choko, survivante de la déportation
Olivier Coquard, historien
Katy Hazan (OSE), historienne
Dominique Missika, historienne
Denis Peschanski, historien
Paul Schaffer, survivant de la déportation
Annette Zaidman, enfant cachée
Philippe Weyl, responsable de la collection
Voir les autres titres de la collection en fin de volume.


Biographie de Mietek/Michel Pachter
1923 15 décembre : naissance de Mietek à Varsovie, capitale de la Pologne. Ses parents sont grossistes en fruits, œufs, miel, etc., suivant les saisons. Il a un grand frère, Vilek, de deux ans son aîné.
1926 Naissance de son petit frère, Sevek/Ischaia.
1939 23 août : signature du pacte de non-agression germano-soviétique, assorti d’un accord secret de partage territorial.
1 er septembre : invasion surprise de la Pologne par les armées nazies.
Aux premiers bombardements allemands, la famille quitte la maison de la rue Kopinska pour s’installer près de la rue Zamenhof, au cœur du futur ghetto. De retour chez eux, ils survivront grâce à des stocks de cigarettes, de tabac et d’œufs qu’ils écouleront.
3 septembre : la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne nazie. Début de la Seconde Guerre mondiale en Europe.
17 septembre : l’armée soviétique envahit la partie orientale de la Pologne.
27 septembre : capitulation de Varsovie.
28 septembre : partage de la Pologne en application du traité germano-soviétique. Les Allemands créent dans l’ouest de la Pologne le Reichsgau Wartheland , territoire incorporé au III e Reich, par opposition aux régions polonaises administrées par le Gouvernement général ( Generalna Gubernia en polonais), mis en place le 12 octobre suivant.
Encouragés et aidés par les Polonais, soldats allemands et SS se livrent chaque jour à des arrestations punitives et des exécutions sommaires.
5 octobre : création d’un Conseil juif ( Judenrat ).
26 octobre : travail obligatoire pour tous les hommes juifs de 16 à 60 ans.
Vilek et Mietek effectuent à la place de leur père et de leurs oncles, Benjamin et Jérémie Zimmerman, les deux jours de travaux forcés hebdomadaires (en fait, ils s’enfuient à peine arrivés sur leur lieu de travail).
Novembre : près de 360 000 Juifs sont recensés à Varsovie.
1 er décembre : premier jour de l’obligation du port d’un brassard blanc avec une étoile de David bleue pour les Juifs de plus de 10 ans du Gouvernement général dirigé depuis Cracovie par le nazi Hans Frank (dépend directement de Hitler).
Les mesures contre les Juifs se multiplient.
Premières utilisations de camions de gazage en Pologne.
1940 1 er janvier : les Juifs du Gouvernement général doivent obtenir une autorisation spéciale pour changer de domicile.
Dans le Gouvernement général, recensement des propriétés juives et fermeture des synagogues et lieux de prières juifs.
22-29 mars : à Varsovie, violences et pillages envers les Juifs par des Polonais.
1 er avril : le quartier du futur ghetto est mis en quarantaine sous prétexte de risque épidémique.
Juin : le Judenrat réorganisé ne peut plus qu’exécuter les ordres allemands.
18 juillet : interdiction pour les Juifs du Gouvernement général de fréquenter les lieux publics.
12 octobre : décret de constitution du ghetto de Varsovie : l’obligation pour les Juifs d’habiter uniquement dans le quartier en quarantaine et aux chrétiens (environ 80 000) d’en partir. Près de 340 000 Juifs y sont enfermés.
La famille de Mietek doit déménager plusieurs fois et finit par s’installer rue Chlodna, tout près du mur qui matérialise la limite du ghetto. Elle possède dans les premiers temps suffisamment de charbon et de ravitaillement dans la cave.
15 novembre : le ghetto est fermé.
1941 Février-avril : les communautés juives des villages ( Shtetl ) et petites villes alentour sont réunies dans le ghetto, soit plus de 70 000 personnes.
Celles-ci peinent à se loger dans le ghetto, ne trouvent pas de travail, n’ont droit à aucun ravitaille ment et sont victimes de maladies comme le typhus.
Avril : création d’ateliers de travail dans le ghetto.
Mietek et Vilek, eux, trouvent différents emplois consistant à charger et décharger des marchandises sous les ordres des Allemands. Ils ont ainsi des permis de travail officiels et sont non déportables. Ensuite, Mietek est employé sur des chantiers de démolition.
Pour améliorer la subsistance de la famille, Mietek et Vilek se lancent dans le commerce : la nuit, ils vont récupérer des marchandises commandées et entreposées chez le concierge de leurs anciens clients. Leurs parents vendent leurs derniers bijoux et biens de valeur. Leur mère leur achète une carte de travail.
22 juin : rupture du pacte germano-soviétique et invasion surprise de l’URSS par les armées nazies (plan Barbarossa).
Juillet : environ 5 000 Juifs du ghetto meurent du typhus.
Mietek et Vilek décident de se battre en se joignant à des résistants. Ils font passer des marchandises par-dessus le mur, parfois des personnes. De plus, Mietek se charge à présent d’assurer le ravitaillement, malgré les risques que comportent toutes ses allées et venues dans le ghetto et du côté aryen.
31 juillet : Göring charge Reinhard Heydrich de la mise en œuvre de la « solution finale de la question juive dans la zone d’influence de l’Allemagne » : l’ Aktion Reinhardt est lancée. Il s’agit de l’anéantissement des Juifs du Gouvernement général de Pologne.
22 septembre : début de la construction du camp de Majdanek.
Mietek et son frère continuent de travailler sur des chantiers. Pour rester sur la liste des travailleurs, il faut payer.
Le tracé du ghetto ayant été modifié, la famille doit déménager et s’installe près du 50, rue Nowolipie.
15 octobre : le gouverneur Hans Frank décrète la peine de mort pour tout Juif sortant du ghetto sans laissez-passer et pour toutes personnes leur portant assistance.
Entre la fin octobre et le 15 décembre : Hitler décide la destruction des Juifs d’Europe. Plus de onze millions de personnes sont visées.
Novembre : début de la construction du premier camp d’extermination à Belzec.
24 décembre : réquisition des fourrures appartenant aux Juifs du Gouvernement général.
1942 20 janvier : conférence de Wannsee (banlieue de Berlin), qui organise économiquement, administrativement et technique - ment la « solution finale de la question juive en Europe ».
17 avril : Himmler en visite à Varsovie lance l’organisation de l’anéantissement des Juifs de la ville.
4 juin : Reinhard Heydrich meurt des suites de l’attentat de la ré

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents