La Louve de Rouen
231 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La Louve de Rouen

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
231 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description


Normandie, juin 2018.


Le SRPJ réclame le commandant Gerfaut, car des meurtres barbares terrorisent Rouen. Aurélie, nièce du divisionnaire Marcelli, a failli en être victime. Sa sœur jumelle, Céline, est responsable de Monet 2018, une exposition composée de vingt tableaux qui seront présentés dans la cathédrale. Enzo Battista, l’as de l’OCBC, est chargé de leur protection.


Tout va de travers... Les cadavres pleuvent, les journalistes parlent trop et les témoins se font tuer. Alors, quand une menace semble planer sur Céline et qu’elle disparaît brutalement, Gerfaut voit rouge. Si les indices ne donnent rien, c’est qu’il faut explorer le passé en déterrant d’anciens secrets, mais à force de remuer les vieilles légendes, on finit parfois par ouvrir la mauvaise porte et celle qui donne sur l’enfer se trouve souvent là où on ne l’attendait pas...


Entre le château de Robert-le-Diable et Notre-Dame de Rouen, Gerfaut ne sait plus à quel saint se vouer !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 29
EAN13 9782374536125
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Présentation
Normandie, juin 2018. Le SRPJ réclame le commandant Gerfaut, car des meur tres barbares terrorisent Rouen. Aurélie, nièce du divisionnaire Marcelli, a failli en être victime. Sa sœur jumelle, Céline, est responsable de Monet 2018, une exposition composée de vingt tableaux qui seront présentés dans la cathédrale. E nzo Battista, l’as de l’OCBC, est chargé de leur protection. Tout va de travers… Les cadavres pleuvent, les jour nalistes parlent trop et les témoins se font tuer. Alors, quand une menace sembl e planer sur Céline et qu’elle disparaît brutalement, Gerfaut voit rouge. Si les i ndices ne donnent rien, c’est qu’il faut explorer le passé en déterrant d’anciens secre ts, mais à force de remuer les vieilles légendes, on finit parfois par ouvrir la m auvaise porte et celle qui donne sur l’enfer se trouve souvent là où on ne l’attendait p as… Entre le château de Robert-le-Diable et Notre-Dame de Rouen, Gerfaut ne sait plus à quel saint se vouer ! La Louve de Rouenest la sixième enquête du commandant Gabriel Gerfa ut.
Gilles Milo-Vacéri a une vie bien remplie. Après des études de droit, il vit pendant quelques années de multiples aventures au s ein de l’armée puis entame une série de voyages sur plusieurs continents afin de découvrir d’autres cultures. C’est un auteur protéiforme, explorant sans cesse d e nouveaux territoires. Le polar ou le thriller, le roman d’aventures inscrit dans l ’Histoire ancienne ou plus contemporaine, les récits teintés de fantastique, s e sont imposés à lui en libérant complètement sa plume de toutes contraintes et révé lant un imaginaire sans limites. Au-delà d’une trame souvent véridique, le suspense et les intrigues s’imposent dans ses romans, apportant une griffe particulière à ses publications. Un pied dans la réalité, l’autre dans un univers étrange où tout pe ut devenir possible, Gilles Milo-Vacéri surprend ses lecteurs avec des textes au réa lisme angoissant. Il aime conserver un lien étroit et permanent avec son lect orat, lors de rencontres dédicaces ou grâce à sa présence sur les réseaux so ciaux et son blog officiel qu’il anime très activement. Blog officiel-Facebook-Twitter
LA LOUVE DE ROUEN
Les enquêtes du commandant Gabriel Gerfaut Tome 6
Gilles Milo-Vacéri
38 RUE DU POLAR
À celle qui m’a appris à danser sous la pluie, en devenant ma fontaine de Jouvence. À la femme de ma vie,
À Caroline.
Avertissement de l’auteur
Sur la page suivante, vous trouverez un plan succin ct de Notre-Dame de Rouen, car la cathédrale remplit un véritable rôle dans ce roman. Ce schéma n’a rien à voir avec un plan d’architecte. Mon seul but est de donn er quelques indications à mes lecteurs qui ne sont pas nécessairement familiarisé s avec le vocabulaire, l’architecture et l’orientation d’une cathédrale. I l se peut que des erreurs subsistent et je tiens à m’en excuser auprès des historiens, d es architectes ou des passionnés qui ne manqueront pas de les relever. Je remercie e ncore une fois Guillaume Gohon pour son aide précieuse et sans qui ce plan a pproximatif n’aurait jamais vu le jour. De même, concernant les souterrains du château de R obert-le-Diable, j’ai pris beaucoup de libertés par rapport à l’existant, car je n’ai pas pu les visiter et j’avais besoin d’aménager le plan actuel pour les besoins d e mon intrigue. Enfin, je rappelle que ce livre est une fiction, mê me si elle repose sur des monuments et des légendes normandes. Ceux qui me li sent depuis longtemps savent que j’appuie toujours mes récits sur des fai ts avérés ou historiques et que je tiens à conserver une certaine crédibilité à mes te xtes. J’ai mené un long travail de recherches, de repérag e et d’enquête pour écrire ce thriller, cela dit, il est inutile de vous rendre à Rouen pour vérifier certains passages, même si souvent la réalité dépasse de très loin la fiction. Je vous souhaite une excellente lecture, Gilles Milo-Vacéri
Plan de Notre-Dame de Rouen
1- Portail Saint-Jean. 2Tour Saint-Romain. - 3 - Baptistère.4 - Chapelle Saint-Melon.5 - Chapelle Sainte-Agathe.6Chapelle Saint-Jean de la Nef. - 7 - Chapelle Saint-Sever.8 - Chapelle Saint-Julien.9 - Chapelle Saint-Éloi.10Chapelle Saint- - Nicolas.11 - Chapelle Sainte-Anne.12Portail des Liqraires. - 13Transept Nord. - 14- Chapelle du Saint-Sacrement.15Gisant Guillaume Longue-Épée. - 16- Gisant Henri Le Jeune.17- Chapelle Saint-Pierre et Saint-Paul.18- Chapelle de la Sainte Vierge.19 - Chapelle Saint-Barthélemy.20Gisant Richard Cœur de Lion. - 21 -Gisant Rollon.22- Chapelle Sainte Jeanne d’Arc.23- Transept Sud.24- Portail de la Calende.25 - Chapelle Saint-Romain.26Chapelle Sainte-Marguerite. - 27 -Portail des Maçons. 28 - Chapelle Sainte-Catherine.29 - Chapelle du qlé eucharistiQue.30Chapelle du Bâtiment. - 31Chapelle Saint-Léonard. - 32 -Chapelle Saint-Eustache. 33 - Chapelle Saint-Christophe.34 - Chapelle Saint-
JacQues. 35 - Chapelle Saint-Étienne La-Grande-Église. 36Tour de Beurre. -  37 -Portail Saint-Étienne.38 - Bas-côté Nord.39 - Nef.40 - Bas-côté Sud.41Croisée - du transept.42- Chœur.
Plan de lacrypte de Notre-Dame de Rouen
Avertissement! J’ai el dessiné parréalisé ce schéma en reprenant le plan offici les Monuments Historiques de manière très approxima tive afin d’illustrer ce roman et pour que vous puissiez vous repérer. Dans la lég ende, vous trouverez de nombreuses explications qui éclairciront l’intrigue , en vous donnant des informations réelles sur certains détails. Je vous rappelle que la crypte comme tout l’édifice est un monument historique appartenant à l’État et que les accès en sont strictement réglementés. À ce jour, il est impossib le de visiter la crypte et le site est protégé. Bien entendu, les informations que je livr e dans le récit concernant les moyens de protection du bâtiment ont été volontaire ment déformées ou omis afin de ne pas les révéler.
1- Accès à la crypte par l’escalier provenant de la Chapelle Sainte Jeanne d’Arc.2-Grille protégée et verrouillée interdisant l’entrée de la crypte.3- Couloir menant à la plus grande salle.4Stèle où repose le reliquaire contenant le cœur de Charles V - le Sage (1338-1380). Son corps est à Saint-Denis et ses entrailles à l’Abbaye de Maubuisson. 5- Puits d’œuvre, d’une profondeur de 8 mètres envi ron jusqu’à la surface de l’eau pour environ 1,50 m immergé. Il servait à apporter l’eau directement sur le chantier. La margelle est scellée par une grille. En aucun ca s, ce puits ne communique avec Le Robec ou avec le lac évoqué par la légende.6 - Chapelle de la crypte, équipée de bancs en bois et pratiquement plus utilisée.7Autel de la chapelle. - 8Couloir - de communication.9 - Salle hémisphérique où sont entreposés des chapi teaux de colonne.10 - Salle des colonnes (représentées par de petits c arrés). Elles sont toutes tronquées à hauteur du plafond.11- Couloir d’accès à la dernière pièce.12-La plus petite salle de la crypte, très exiguë et n e permettant pas à un homme de se tenir droit.13 - Les deux trappes existent bien, mais elles sont scellées et on ne peut pas les ouvrir, contrairement à ce qui est écr it dans le roman. Elles débouchaient dans le transept Sud.
Prologue
Mars 2018 - Quelque part dans Rouen… Elle accepta le verre et, sans y faire vraiment att ention, le vida d’un trait. L’alcool fort brûla sa gorge et elle le sentit descendre len tement dans l’estomac. Ce n’était pas le premier et certainement pas le dernier. Sa vue déjà légèrement brouillée observait la scène autour d’elle. Leur petit groupe s’était réuni dans le lieu habituel et l’atm osphère pesante et étouffante favorisait l’excitation de chacun en augmentant peu à peu les afflux d’adrénaline dus à l’alcool et aux joints qui circulaient. Les v ieilles pierres, le plafond bas, le silence presque sépulcral apportaient la touche fin ale et agrémentaient ce ressenti de commettre un sacrilège. Elle ne se souvenait plus exactement du jour où ell e avait intégré ce groupe qui pouvait passer pour une secte, mais elle ne l’avait jamais regretté. Autrefois adepte de l’épicurisme sous toutes ses formes, elle avait très vite réalisé qu’elle ne pouvait guère se contenter d’une vie banale, sans relief, q ui épouserait la bonne morale des bien-pensants. Elle avait besoin de sensations fortes et sa libido avait suivi le même chemin pour mieux le dépasser et l’entraîner dans d es débordements qu’elle acceptait et les découvertes de plaisirs inconnus d ont elle se serait pensée incapable. Ils n’étaient que huit dans ce souterrain obscur, é clairé par des torches et de nombreuses bougies judicieusement placées. Quatre h ommes et quatre femmes, en plus de leur mentor, celui qui avait créé cette communauté secrète et mis en place les rituels d’entrée pour les nouveaux arriva nts qui devaient toujours se présenter à deux, peu importe les genres. C’était d ifficile de recruter d’ailleurs, car les vrais épicuriens aimant tous les plaisirs et ad mettant leur bisexualité se faisaient rares. Leur responsable avait inventé des jeux, des punitions, des récompenses et avait fait preuve de créativité en rédigeant les rè gles régissant toutes les séances, qu’elles soient normales ou extraordinaires. Le plaisir était la clé de voûte de toutes les réun ions. Elle contempla longuement ses acolytes faisant demi -cercle devant l’autel de pierre sur lequel deux grands cierges se consumaien t lentement. Malgré la température fraîche du sous-sol, tous étaient revêt us de leur toge blanche, un vêtement qui ressemblait à celui porté jadis par le s Romains qui avaient inventé les plus grandes fêtes s’achevant souvent en orgies ind escriptibles. Les femmes avaient le sein gauche découvert et l’étoffe s’arrê tait à la naissance des fesses. Pour les hommes, c’était encore plus court et le ti ssu révélait leurs attributs virils. Elle eut un petit rire qui s’acheva en hoquet. Gêné e, elle fut rassurée en comprenant que personne ne l’avait entendue. Son vo isin de droite lui passa un joint sur lequel elle tira plusieurs bouffées. Si l eur chef avait accepté le cannabis et tous les alcools, il avait posé son veto sur tout l e reste. Tout, hormis le sexe sous toutes ses formes. Ici, elle avait connu les plaisirs qui l’avaient fa it fantasmer lorsqu’elle était plus jeune. Avec une femme, à deux, trois ou quatre, tou s ensemble… peu importait, tant
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents