Termites au parquet , livre ebook

icon

105

pages

icon

Français

icon

Ebooks

2023

Écrit par

Publié par

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
icon

105

pages

icon

Français

icon

Ebook

2023

icon jeton

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Lire un extrait
Lire un extrait

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne En savoir plus

Cela aurait pu être la prolongation d’une vie heureuse, dans un pays magnifique, le destin en a voulu autrement. Juste des regrets 8 ans plus tard, d’avoir été obligé de quitter le paradis, pas facile pour un noir de vivre en dehors de l’Afrique, pas facile non plus pour un blanc de vivre en Afrique. La politique et le pouvoir, « Gaspille » le monde et rend les humains cupides. Ils détruisent la nature et ne se rendent pas compte qu’ils respirent le même oxygène que les pauvres et la nature.


Voir Alternate Text

Publié par

Date de parution

08 juin 2023

Nombre de lectures

0

EAN13

9782383519232

Langue

Français

Couverture
La SAS 2C4L — NOMBRE7, ainsi que tous les prestataires de production participant à la réalisation de cet ouvrage ne sauraient être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit, du contenu en général, de la portée du contenu du texte, ni de la teneur de certains propos en particulier, contenus dans cet ouvrage ni dans quelque ouvrage qu’ils produisent à la demande et pour le compte d’un auteur ou d’un éditeur tiers, qui en endosse la pleine et entière responsabilité.
Préface
Il y a déjà 8 ans, le temps passe, j’ai encore l’impression que c’était hier.
L’histoire est à 100 % vrai, mais Lav’, n’a toujours pas l’impression de l’avoir vécue. Les noms sont réels, légèrement améliorés, déformation de Normandie.
Les blancs d’une certaine catégorie vont se sentir visés, surtout les blancs comme on dit là-bas « Gaspillés » !! Bien sûr, cela n’est pas la majorité. Nous dirons que la face cache des blancs qui vivent dans des pays comme la France, se révèle vraiment, quand ils pénètrent dans un pays, où ils considèrent que les gens sont sous-développés. Cela devait s’appeler Blanc Dehors Noir Dedans, mais on aurait pu penser que je conseillais de virer les blancs d’Afrique. Je ne voulais que parler de la face cachée des gens.
Après avoir vécu plusieurs années sur ce continent magique, j’en ai gardé quelques séquelles positives qui ont su faire germer, naître puis entretenir mon envie de partager l’ambiance de là-bas, l’atmosphère locale.
Après avoir quitté le pays depuis plusieurs années, j’en ai toujours la nostalgie.
C’est au travers de mon personnage clé L’aventurier, dit « Lav’ », que les lecteurs pourront mesurer les paradoxes martelés et stigmatisés de cette terre ocre orange par ceux qui l’aiment, l’habitent, la gèrent, la font vibrer, la respectent, mais également par le biais de ceux qui l’exploitent, la volent, la pillent, la détruisent.
Entre mélange de cultures, croyances, sorcellerie, rites, etc., j’emmène mon personnage sillonner tous les coins et recoins de ce qui ressemble à un paradis – dans tous les sens et contre sens du terme. Son héros comprend, mais pas suffisamment vite, que les plus à craindre ne sont pas les bêtes sauvages des forêts et savanes alentours !
À défaut de droit et de légitimité, les « chasseurs-fauves » usent du mensonge, du vol, des détournements d’argent, des faux et usages de faux, de la délation, des abus de pouvoir, etc. pour arriver à leur fin, et surtout faire en sorte que L’aventurier arrive à la sienne !
Quant à la justice locale, enfin l’injustice, elle est et reste le filet dans lequel il faut éviter de se faire prendre. Ce n’est pas trop que ses mailles soient solides et en bon état, non ! Cependant elles sont fixées, cousues, scellées entre elles par un matériau difficile à rompre : la corruption ! On a la même chez nous, mais moins voyante.
Je suis un personnage assez spécial, très sentimental, pour moi tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil, mais je distribue des gifles quand il le faut. Comme disait mon père, on ne discute pas avec une brouette ! On la pousse . Je suis d’un caractère jovial, j’aime le travail, la fête, les femmes et la nature, un peu comme ceux que je décris, mais à la différence, que pour faire ce que je veux, je m’en donne les moyens, je ne convoite pas ce que les autres possèdent.
Depuis tout jeune, mon cerveau est rempli en priorité d’inventions en tout genre, que je réalise toujours.
Je m’intéresse à tout, que ce soit dans le domaine de la mécanique, l’électrique, la construction, l’élevage, la culture, etc…
Donc pour moi l’Afrique était une opportunité extraordinaire, car pas de barrières, vous pouvez construire tout ce que vous voulez, faire des camps, des routes des ponts, sans permis de construire préalable, juste un apéro avec le préfet.
Le côté difficile de mon caractère, c’est que je vais jusqu’au bout des choses et que je fais souvent des jaloux et j’attire la convoitise. J’ai toujours voulu passer inaperçu, mais je fais toujours des inventions qui ne passent pas inaperçues. J’ai la faculté de gagner de l’argent et de le perdre aussi vite.
De plus je suis perfectionniste dans tout ce que j’entreprends, je suis à fond dans mes idées et n’analyse pas le comportement des gens qui m’entourent, je pense qu’ils ne sont pas jaloux.
Mes amis d’aujourd’hui en général, deviennent mes ennemis de demain, car ils voudraient bien profiter de mes réalisations gratuitement, ma gentillesse fait que beaucoup pense gentil=con.
De la gentillesse je passe rapidement à la tête de con, de plus ma taille et mes actions en cas de trahison, font fuir les prédateurs qui ne m’approchent plus directement et essaient de me nuire en utilisant des moyens déloyaux.
Tout le monde dira ensuite, Savreux c’est un super technicien, mais quelle tête de con.
Je fais 1,78 m pour 96 kg, je suis costaud et n’ai pas peur de grand-chose.
J’ai les yeux bleus, des yeux qui attirent les emmerdes (surtout avec les femmes), je ne suis pas spécialement beau, mais avec du charme et je suis toujours d’humeur égale.
J’ai donc souvent changé de femme, avec à chaque fois des séparations difficiles, une fois se terminant par un coup de feu, que je reçus, provenant de mon propre revolver.
L’aventure se situe dans un petit pays que nous appellerons le Yabon, situé entre la Guinée, le Cameroun, le Congo et bordé par la mer.
Un petit passage, pour vous parler de nos représentants français en Afrique, un peu de politique cela ne fait pas de mal, surtout que cela fait partie de l’aventure.
Dans ce pays, si vous êtes français, en cas de problèmes, adressez-vous à l’ambassade des États-Unis. Non seulement la vôtre, vous fermera sa porte, mais si vous faites trop de bruit pour défendre vos droits et nuisez à la politique France-Afrique, qui pourrait déranger les gros business, vous serez informé que des gens comme vous n’ont rien à faire dans ce pays, et de retour en France, les représentants de la France feront de beaux rapports vous concernant, et vous serez fiché comme individu dangereux par le SARKGB et sous surveillance.
Pendant les événements vécus, 4L (mon ex-femme) avait envoyé différents courriers à Rama, Kouchto, et Sark. La réponse fut la même : « vous n’êtes pas dans un Etat de droit, nous ne pouvons rien pour vous ! » . C’est vrai qu’ils ne sont pas en Afrique pour les ressortissants, juste pour le business, les Ambassades et Consulats, ne sont là que pour les réceptions, champagne et petits fours, villa somptueuse, gros salaires.
L’administration en France n’est pas très accueillante, mais là-bas, ils ont regroupé l’élite des mal-baisés de l’administration. Si vous avez besoin d’un document administratif, vous réfléchissez à deux fois avant d’aller le demander.
L’armée française est regroupée autour du palais du roi et des zones pétrolières, pour protéger les intérêts des gros groupes financiers, et c’est vous qui payez. On se rend mieux compte sur place, d’où passe le pognon des contribuables. Nous les manants, ne sommes là que pour la déco.
La malchance d’un beau pays comme celui-ci, c’est d’avoir beaucoup de richesses naturelles.
D’ailleurs le jour du crash d’un avion de ligne intérieure, pendant la phase d’atterrissage, juste en face de la présidence, à peine à 400 m de la plage. L’armée Française est intervenue en quelques minutes pour sauver les passagers. Mais le roi a interdit toute intervention et ils n’ont pu que regarder les occupants à travers les hublots se noyer. Il y avait beaucoup d’argent liquide dans l’avion appartenant au roi.
L’Ambassade de France possède de superbes villas de 300 m 2 , dans un parc magnifique, avec voitures de luxe et chauffeurs, jardiniers et ménagères, pour accueillir les visiteurs français, politiciens, conseillers et différentes administrations, mais cela reste vide, car quand ils viennent en mission il préfère aller à l’hôtel et au resto, où ils peuvent en toute discrétion, recevoir des visites féminines.
Bien entendu, c’est encore vous qui payez.
Quand Sarko et d’autres avant lui, viennent dans le pays, c’est pour féliciter les patrons des grosses entreprises françaises en vantant leurs investissements et participations sociales dans les villages, le respect de la nature dans les exploitations forestières.
La réalité est tout autre. Déforestation, abandon de matériel dans la nature, entassement des populations dans des baraquements, salaire minimum, pas d’implication dans la construction d’hôpitaux ou d’écoles, destruction des routes par les grumiers, etc…
Par contre les cases des blancs ne manquent de rien.
Mais un type comme moi, indépendant qui emploie directement 110 personnes, qui fait des maisons individuelles avec l’eau et l’électricité, la télévision, des boutiques, hôpital, école et des coopératives agricoles, qui paie ses employés le double de la moyenne, je suis un indésirable, au vu des autorités françaises, trop populaires.
D’ailleurs, un journaliste originaire de la région avait trouvé mon camp super, il avait fait de super reportages avec mes employés. Cela passait régulièrement à la télévision, j’étais cité comme un blanc exemplaire qui respectait les gens des villages et les employés.
Cela n’a pas plu au régime, l’émission fut interdite. Cela aurait pu donner de mauvaises idées aux autres employés de camps forestiers, de demander à avoir les mêmes avantages.
De plus je me suis mis à dos les autorités locales, car mes employés avaient plus d’avantages et de salaire, qu’un député ou sénateur, ou gendarme. En vivant sur place, nous voyons bien tous ces politiciens français connus, dont certains très racistes, comme Lepen, venir voir le grand patron du pays, régulièrement, avant et après les élections en France, visite de courtoisie !!
Certainement !! On m’a raconté qu’un journaliste français avait demandé au roi « Langouste » si cela ne le dérangeait pas de donner de l’argent à un type raciste ! Il a répondu : « c’est bon, il reçoit l’argent d’un Noir ! »

Voir Alternate Text
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text