Cordon Bleu - Ma Cuisine Ivoirienne
134 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Cordon Bleu - Ma Cuisine Ivoirienne , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
134 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un recueil de 55 recettes de cuisine ivoirienne des différentes régions de la côte d’ivoire repartie​s en 3 catégories : les sauces, les goûters et les boissons…. Ce livre est dédié à tous les passionnés de cuisine, ceux qui aiment la bonne cuisine, mais encore et surtout ceux qui aiment faire plaisir en cuisinant pour leurs proches : famille, amis. Avec « Ma Cuisine Ivoirienne », vous découvrirez l’une des raisons pour lesquelles Abidjan est le plus doux au monde...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 août 2022
Nombre de lectures 326
Langue Français
Poids de l'ouvrage 219 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0229€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

FLORENCE KONÉ
Ma CUISINE IVOIRIENNE
55 recettes Ivoiriennes
Ce îvre est dédîé à tous es passîonnés de cuîsîne, ceux quî aîment a bonne cuîsîne, maîs encore et surtout ceux quî aîment aîre paîsîr en cuîsînant pour eurs proches : amîe, amîs; donnant aînsî ’opportunîté à toutes ces personnes de passer de bons moments et de proiter tout sîmpement de a vîe en a croquant…
5
Remerciements
Je veux dîre mercî à Dîeu Tout Puîssant quî m’a guîdée. Sans Luî rîen de tout cea n’auraît été possîbe. Ma reconnaîssance à ma amîe quî saît m’accompagner dans mes rêves et projets es pus ous : mon époux Lamîne et mes 2 enants, Azîz et Mohamed pour eurs encouragements, mon père, eu Emmanue ATTA (Manu) et ma mère, Afoué, quî m’ont accompagnée dans a vîe de a meîeure des manîères, mes 9 rères et sœurs pour eur soutîen îndéectîbe, et Pau mon înographe partîcuîer, amî de mes enants, pour e peps apporté à cet ouvrage. Un grand mercî à mon équîpe : Amy, Oîvîer, Arîstîde, Jeannette… et à tous ces contrîbuteurs quî ont rendu possîbe ’aboutîssement de ce projet. Grâce à vous, a cuture cuînaîre Ivoîrîenne pourra se perpétuer de génératîon en génératîon.
La tradîtîon orae a permîs de préserver notre hîstoîre, maîs Ô combîen sera pus utîe et pus sîmpe de ’accompagner par des écrîts ain qu’ee soît pus idèement transmîse. Aînsî nous espérons que notre « Kédjénou » d’aujourd’huî pourra aînsî être répîqué, améîoré à souhaît par nos enants, petîts-enants et es génératîons utures.
7
8
Préface
Le bonheur, dît ’adage, est dans ’assîette. Ou, autrement dît, sous nos tropîques, et partîcuîèrement, en Côte d’Ivoîre, « C’est ce quî est dans ton ventre quî est pour toî… ». Une manîère ô combîen expressîve d’évoquer avec emphase ’împortance capîtae de a nourrîture, de ’art cuînaîre et de a gastronomîe dans a vîe d’un être et d’une communauté. Faîre donc acte d’écrîture pour ofrîr un subîme îvre, « Ma CUISINE IVOIRIENNE », n’est qu’ofrîr une vaeur ajoutée à notre destînatîon : « Subîme Côte d’Ivoîre » !
Bîen pus, cette înîtîatîve de notre sœur, amîe et partenaîre événementîe, Forence A. Koné, promotrîce de ’un des rendez-vous cutures, de oîsîrs et tourîstîques des pus attractîs, ces dîx dernîères années, « Le Festîva des grîades d’Abîdjan », prend es atours d’une cerîse sur e gâteau d’un projet trîogîque : estîva, magazîne et îvre. En cea, cea rejoînt, encore une oîs, ’un des objectîs assîgnés au tourîsme quî n’est autre que voyager. Maîs à, c’est à une (re) découverte des trésors cuînaîres, connus comme însoupçonnés, de notre pays quî sont à se déecter à travers ce beau îvre. Des recettes acîes, mîses au goût du jour, pour aîre partager notre pays dans es assîettes d’îcî et d’aîeurs.
I est bon, très souvent, de sacrîier à un recours au îvre, ce passeur de savoîrs, pour quêter ’înspîratîon quî stîmue 'énergîe créatrîce aux ins gourmets et pus d’appétît aux tendres gourmands. Et cea, Forence A. Koné ’a réussî avec subtîîté à travers es îgnes et îustratîons de « Ma cuîsîne îvoîrîenne ».
Le Mînîstère du Tourîsme et des Loîsîrs, en tout cas, dans e cadre de a promotîon de notre « Subîme Côte d'Ivoîre », întra et extra muros, conseîera vîvement cette pubîcatîon. D’autant pus que dans ’un de ses objectîs à réaîser, à très court terme, notre stratégîe de déveoppement tourîstîque, à a umîère de a rîchesse, de a dîversîté et de a varîété de 'art cuînaîre îvoîrîen, travaîe à e abeîser. Aux ins d’en édîcter es standards aux normes înternatîonaes et ’érîger au rang de gastronomîe peîne et entîère « Ma CUISINE IVOIRIENNE » devraît y contrîbuer, à bon escîent, aux côtés et avec cette nouvee génératîon de ches étoîés, de cuîsînîers et pâtîssîers bîen ormés et împrégnés des saveurs de nos terroîrs, dans nos hôtes et restaurants. Et quî ont tous à cœur, dans e moue de a stratégîe « Subîme
Côte d'Ivoîre », de proposer une codîicatîon de a gastronomîe îvoîrîenne. Car, par-dessus tout, î aut qu’on retîenne avec « Ma CUISINE IVOIRIENNE » que a gastronomîe est 'art d'utîîser a nourrîture pour créer e bonheur.
Bîen que ’édîtîon îvresque împrîmée évoue dans un contexte où Internet et e Dîgîta où bîen des coachs et înluenceurs (euses) de ’art de a tabe se ont jour, e îvre de cuîsîne apparaït comme un brévîaîre à dîsposer dans sa bîbîothèque. Te un objet d’art.
Et î revîent, en guîse de préconîsatîon pour pérennîser cette œuvre nobe, d’învîter ’auteur et es édîteurs de « Ma CUISINE IVOIRIENNE » à réléchîr à une optîon dîgîtae, d’une part. D’autre part, à adapter toutes es recettes du marketîng à sa promotîon : travaî permanent sur e produît pour ’adapter aux tendances, réédîtîon annuee, recherche de nouveaux ches,exporatîon de nouvees saveurs et cocktaîs, segmentatîon du ectorat, dîversîicatîon des modes de dîstrîbutîon et coaboratîon étroîte avec es autres médîas : presse, téévîsîon, cînéma et web. Etant entendu que, pus qu’un outî de transmîssîon d’un savoîr-aîre cuînaîre et à une supposée éducatîon ménagère, cet ouvrage séduît autant par son esthétîque que par a quaîté de son contenu. Le tout pour a goîre de a « Subîme Côte d’Ivoîre », à travers es paaîs des amateurs de bonne chère.
« MA CUISINE IVOIRIENNE » arrîve au moment où e monde de a restauratîon de notre pays entame une nouvee dynamîque pour înstaurer une démarche quaîté avec un cassement des étabîssements de restauratîon y comprîs es maquîs, une premîère depuîs 1985. Ce merveîeux îvre servîra d’aîguîon pour tous ; car enin, seon Chares MONSELET : « La gastronomîe est a joîe de toutes es sîtuatîons et de tous es âges. Ee donne a beauté de ’esprît ».
Bonne dégustatîon de « Ma CUISINE IVOIRIENNE ».
SIandou Fofana Mînîstre du Tourîsme et des Loîsîrsde a Répubîque de Côte d’Ivoîre
9
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents