De l éternité à ici
174 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

De l'éternité à ici , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
174 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Découvrez l'histoire merveilleuse du plan éternel de Dieu. Au fond de la parole de Dieu se trouve une histoire merveilleuse comme aucune autre. Un drame qui s’est déroulé avant le début du temps. Une saga épique qui résonne avec le battement de coeur de Dieu. Une histoire qui révèle rien de moins que le sens de la vie et la grande mission de Dieu dans la terre. ‘De l’éternité à ici’ présente trois histoires remarquables allant de la Genèse à l’Apocalypse. Chaque histoire trace un thème divin qui est tissé à travers les Écritures. Vues ensemble, elles offrent un aperçu extraordinaire de la passion et de la grande mission de Dieu. Ce que vous découvrez changera pour toujours votre vision de la vie, de l’Église et de notre Dieu magnifique. Frank Viola est un conférencier et un auteur de renommée internationale. Il est une voix de premier plan du mouvement de l’église de maison, un groupe de croyants qui cherche à se reconnecter au modèle original de l’Église chrétienne. Frank vit avec sa famille à Gainesville, en Floride.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782369571643
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0998€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Ce que les gens disent au sujet de...
 
DE L'ÉTERNITÉ À ICI
 
" De l'éternité à ici est un chef-d'oeuvre. Une lecture essentielle pour les croyants et pour les aspirants croyants. Se lit comme un film sur papier."
Dr. Myles Munroe , pasteur et auteur de Rediscovering the Kingdom et God’s Big Idea [ Redécouvrir le Royaume et La Grande idée de Dieu ]
 
Trop souvent, nous voyons les gens réagir à ce qu'ils n'aiment pas dans l'église. Dans De l'éternité à ici , Frank Viola propose une doctrine qui le qui le pousse à agir au nom de l'église. Qu'aucun doute ne subsiste à ce sujet: Frank est un provocateur et un artiste -et ces deux traits se révèlent dans ce livre. Frank continue à provoquer l'église dans son ensemble avec un esprit puissant, une voix passionnée, et un amour pour l'épouse de Christ. Vous devez vous procurer ce livre et ferrailler avec Frank à travers les passages bibliques au sujet de notre identité en Christ en tant que Son corps et de la mission que notre Dieu nous a confiée.
Ed Stetzer , auteur de Breaking the Missional code [Décoder la Mission], www.edstetzer.com
 
"Dans De l'éternité à ici , Viola nous montre que nous nous sommes résignés à des doctrines desséchantes et des comportements religieux rituels quand ce que Dieu veut, et ce que Dieu a toujours voulu, doit nous engager dans une idylle passionnée qui ne finira jamais. Pendant que Viola révèle l'histoire glorieuse de la quête de Dieu pour une épouse, les lecteurs verront leur imagination stimulée et leur vie transformée. La beauté absolue du plan magnifique de Dieu nous oblige à l'adhésion et révolutionne nos vies. Ce récit de la "vieille histoire" est un don bien nécessaire à l'église d'aujourd'hui."
Greg Boyd , pasteur, théologien et auteur de Letters from a Skeptic , Myth of a Christian Nation , et God at War [Lettres d'un Sceptique, Le mythe d'une nation chrétienne, et Dieu en guerre]
"De tous les bâtons de dynamite que Frank Viola a lancés sur une église somnolente, percluse, cette grenade a le potentiel explosif qu'il faut pour empêcher l'église d'avoir honte de l'Évangile et pour libérer la puissance dynamique de Dieu pour le salut."
Leonard Sweet , Drew University, George Fox University, www.sermons.com
 
"Viola tisse habilement sa propre histoire dans le drame de l'étreinte de la rédemption, faisant de l'amour de Dieu à la fois une affaire très personnelle autant que quelque chose d'une quête existentielle dans laquelle nous avons tous un rôle à jouer. De la sorte, c'est "la vieille histoire" racontée pour un public nouveau et contemporain. C'est un grand travail de théologie narrative rendu accessible à n'importe quel lecteur. "
Alan Hirsch , stratégiste missionnaire et auteur de The Forgotten Ways [ Les anciens sentiers ]
 
"Certains livres sont destinés à être lus et mis de côté, mais ce n'est pas vrai des classiques. Les livres deviennent des classiques quand ils parlent aux nouvelles générations qui n'étaient même pas nées quand ils ont été écrits. De l'éternité à ici est un livre actuel, sans aucun doute. Mais ce sera un classique pour les générations à venir. Ce livre a saisi la vérité dans un langage simple qui parle au coeur, et pas seulement à la tête."
Dr Ralph W. Neighbour , auteur de Where Do We Go From Here?
 
"Cet exposé poétique de Frank Viola est en effet une œuvre d'art magistrale -un classique mystique des temps modernes à coup sûr. C'est avec un cœur ardent que je vous recommande De l'éternité à ici ."
Dr James W. Goll , auteur de The Lost Art of Practicing His Presence [L'Art disparu de Pratiquer Sa Présence]
 
"Frank Viola est l'héritier apparent des enseignants classiques de la vie chrétienne profonde, apportant fidèlement leurs idées fondamentales dans le XXI e siècle avec sa propre perspicacité. Visio Dei (la face de Dieu) rencontre Missio Dei (la mission de Dieu) dans cet examen passionné de ce qui motive le cœur même de Dieu!"
Mike Morrell , Diplômé en études émergentes, MA en prospective stratégique de Regent University
 
"J'ai lu à peu près tout ce que Frank Viola a écrit, et sa passion de voir les gens expérimenter le christianisme des sources est contagieuse. Ce livre vous transporte de manière ingénieuse dans l'histoire biblique en vous immergeant, cœur et esprit, dans la grande aventure de ce que Dieu a prévu pour notre vie."
Dan Kimball , pasteur et auteur de The Emerging Church [L'église émergente] et They Like Jesus but Not the Church [Ils aiment Jésus mais pas l'église]
 
"Je n'ai pas pu m'interrompre dans la lecture de ce livre. Viola fait un travail remarquable en explicitant les métaphores et en reliant les filins bibliques qui traitent de Christ et de l'église. De la Genèse à l'Apocalypse, Viola rassemble les plans consacrés que Dieu dévoile pour l'épouse de Christ. Poussant énergiquement les éléments concrets et les connexions littéraires de Christ et de l'église, la pièce cardinale du récit biblique, Viola fait un plaidoyer important pour que l'église vive dans sa véritable identité."
Brian Orme , pasteur, rédacteur et journaliste indépendant
 
" De l'éternité à ici vous emmène dans une visite guidée de la Bible, via trois récits entrelacés de la Genèse à l'Apocalypse. Il aidera les nouveaux lecteurs de la Bible à avoir une vue d'ensemble, et il aidera les chrétiens chevronnés à se souvenir de l'essentiel."
Brian McLaren , auteur et activiste
 
"Frank contourne le dédale des étiquettes ecclésiastiques pour se rendre au cœur de ce qu'est vraiment l'église et comment Dieu la voit. En utilisant les métaphores bibliques de l'église et en les étoffant avec toute la trajectoire de l'Écriture, Frank nous donne une vision fraîche de l'église comme épouse de Christ, maison de Dieu, corps de Christ, et famille de Dieu. Je sens que la contribution unique de Frank ressort de la passion et de l'idylle, éléments de base de l'intention de Dieu pour son peuple. Ceci manque souvent dans les livres "missionnaires" écrits par des hommes motivés par des objectifs volontaristes malsains. Frank nous rappelle que l'église est un univers fascinant, et Dieu se préoccupe davantage qu’il se préoccupe d’effectuer simplement le travail (NDT sauver les perdus)."
Andrew Jones , développeur de cellule missionnaire pour la Société de Mission pour l'église, tallskinnykiwi.com
 
" De l'éternité à ici révèle le fait surprenant mais élémentaire que Dieu a déjà accompli Son but suprême dans le Christ ressuscité. Nous sommes l'objet de Son amour passionné, et nous avons reçu la capacité de L'aimer en retour pour toujours, gratuitement, un cadeau qui ne sera jamais repris."
Don Francisco , chanteur et compositeur
 
"Voici un livre qui vous permet d'entendre l’antique murmure de ce Dieu qui "a tant aimé le monde", un murmure qu'il a souvent été difficile d'entendre au milieu de tout le bruit, l'encombrement, et la méchanceté de la chrétienté. Écoutez et entendez parler d'un Dieu qui aime tellement l'humanité qu'Il ne peut s'empêcher d'entrer dans le foutoir que nous avons fait du monde et de nous aider à le réimaginer."
Shane Claiborne , auteur, activiste, et pécheur repentant, www.thesimpleway.org
 
"J'apprécie beaucoup ce message. Il s'agit d'une formulation claire du sujet et qui poussera les gens à cette seule chose que je tiens comme indispensable: la communion quotidienne."
Devern Fromke , enseignant et auteur de The Ultimate Intention [ La suprême intention] et Unto Full Stature [ Jusqu'à la pleine maturité]
 
"Frank a touché la cible en nous dévoilant les véritables fondements d'une vie débordant de foi. Dieu nous a définitivement conçus pour un pèlerinage relationnel de l'être plutôt que du faire. Il n'a pas créé la religion, mais un peuple qui marcherait dans Sa présence surnaturelle plutôt que dans des divisions doctrinales sans vie. Je recommande ce livre à tous ceux qui veulent échapper à la matrice des systèmes d'aujourd'hui, et vivre dans la réalité du royaume glorieux de Christ."
Robert Ricciardelli , fondateur de Visionary Advancement Strategies
 
 
 
 
 
 
 
 
DE L'ÉTERNITÉ À ICI
 
REDÉCOUVRIR LE DESSEIN DE DIEU
 
 
 
 
 
 
 
 
FRANK VIOLA
 
Originally published in English under the title ‘From Eternity to Here’.
© 2009 Frank Viola
Published by David C Cook
4050 Lee Vance View
Colorado Springs, CO 80918 U.S.A.
All rights reserved.
 
Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ni transmis sous une forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou mécaniques, y compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de données sans la permission écrite de l'éditeur.
Traduction faite avec permission par Edmond R. MFABOUM MBIAFU et révisée par Pierre DEWARD.
Les citations bibliques de la présente traduction sont tirées de La Sainte Bible  :
CLB : Bible à la Colombe, © 1978 - Alliance Biblique Universelle
SGD 21 : Bible Segond 21, © 2007 - Société Biblique de Genève
NBS ; Nouvelle Bible Segond,        © 2002 - Société Biblique Française
CQI : Bible Chouraqui,        © 1977 - Editions Desclée de Brouwer
PDV : Bible Parole de Vie, © 2000 - Société Biblique Française
TAR : Traduction Albert Rilliet du Nouveau Testament,        1858
LSG : Bible Louis Segond, 1910 - Libre de droit
DBY : Bible Darby en français, 1885 - Libre de droit
OST : Bible Ostervald, 1881- Libre de droit
BDM : Bible David Martin, 1744 - Libre de droit
 
Publié par Editions l'Oasis, année 2017. Dépôt légal: 3e trimestre 2017.
Couverture réalisée par Damien Baslé, www.damienbasle.com
Imprimé en France

9, Rte d'Oupia, 34210 Olonzac, France
Tel (33) (0) 468 32 93 55 * fax (33) (0) 468 91 38 63
Email: contac@editionsoasis. com * www.editionsoasis.com
 
Boutique en ligne sécurisée sur www.editionsoasis.com.
 
 
 
 
 
 
 
 
À chaque disciple de Jésus qui sait dans son for intérieur qu'il doit y avoir plus à la foi chrétienne…
 
 
Sommaire
La suprême Passion de Dieu
Le drame éternel
CHAPITRE 2 : UNE FEMME À L'INTÉRIEUR D'UN HOMME
La solitude de l'homme
Vie nouvelle au Huitième Jour
Le Cercle de la Passion
CHAPITRE 4 : LE MYSTÈRE DES ÂGES
La Passion de la Divinité
Le Seigneur Jésus, un célibataire seul
D'un grain plusieurs
CHAPITRE 5 :.UN GROS PLAN DE LA SECONDE ÈVE
Qui est cette femme?
N'est elle pas belle?
CHAPITRE 6 : 6. LA FRUSTRATION DIVINE
La frustration de l'amour de Dieu
Croire le mensonge
Enfin libre
La femme la plus favorisée de l'Univers
CHAPITRE 7 : DÉCHUE, QUOIQUE CHÉRIE
L'Épouse et l'ancien Israël
Implacablement poursuivis de Ses assiduités
Son amour indéfectible
CHAPITRE 8 : D'UN AMOUR FOU
Le désespoir de l'homme rencontre la plénitude divine
Le scandale de l'amour éhonté
Le plus grand de tous les péchés
L'indéfectible dévotion
CHAPITRE 9 : LA PRÉPARATION DE L'ÉPOUSE
Présentation de la distribution
Obtenir une femme digne de Dieu
Une rencontre tant attendue
CHAPITRE 10 : LE MARIAGE SUPRÊME
Un aperçu du mariage divin
CHAPITRE 11 : LA FEMME DE DIEU
Le Roi Riche et son Humble Vierge
Genèse et l'Évangile de Jean
Apocalypse et l'évangile de Jean
Un Agneau blessé et Sa femme sans défaut
L'avenir suprême de Dieu
L'idylle comme il n'y en a jamais eu
CHAPITRE 12 : L'HISTOIRE D'UN DIEU SANS-ABRI
CHAPITRE 13 : LA QUÊTE DE DIEU, D'ADAM À JACOB
Un regard nouveau sur le Jardin
Abraham recherche une ville
Jacob oint une pierre
CHAPITRE 14 : LA QUÊTE DE DIEU DE MOÏSE À SALOMON
Moïse et la vision céleste
Le récit des deux Tabernacles
Venir à la Montagne de Sion
La flamme passe à Salomon
CHAPITRE 15 : LA QUÊTE DE DIEU DE JÉSUS À JEAN
La Maison de Dieu dans l'Évangile de Jean
La réalité de la Maison de Dieu
La Maison de Dieu dans les épîtres et l'Apocalypse
Visitation vs habitation
CHAPITRE 16 : FUIR LA CITÉ DE LA SERVITUDE
L'habitat du chrétien
La signification de l'Égypte
La signification de Babylone
Le récit des deux cités
La captivité babylonienne
Un reste très spécial
L'appel à quitter Babylone
La signification du désert
Les leçons du désert
Trouver un domicile
Le contenu de Canaan
Prendre possession du pays
Le coût de l'édifice de Dieu
L'image et le pouvoir
Nourriture, boisson, et repos
Le récit des deux Arbres
Le pays suffisant en tout
L'or de Dieu
La Perle de Christ
La pierre de l'Esprit
L'Argent de la Rédemption
De la glaise aux pierres précieuses
TROISIÈME PARTIE
Une nouvelle ESPÈCE: le Corps de Christ et la Famille de Dieu
Créature d'un autre monde
Je ne suis pas de ce monde
Une autre vie
Qu'est-ce donc que l'église?
Un regard plus profond sur le corps de Christ
Un aperçu neuf de la famille de Dieu
Le corps de Christ est là pour exprimer Dieu sur la terre.
La naissance de la nouvelle espèce
Un instinct communautaire
Le salut et l'église
Les leçons de Saul de Tarse
De persécuteur à frère
Le miracle de la filiation
Dire la vérité dans l'amour
En direction du centre
Son expérience, Notre voie
La postérité Abraham
La méthode de correction de Paul: Christ
Inséparablement liés à Christ
Connaître Christ d'une manière nouvelle
La Troisième Race
Le pouvoir de la parole
L'incarnation de Jésus ressuscité
La plénitude de Christ
La centralité de Christ
L'autorité primordiale de Christ
Prêcher le Royaume
Un seul homme nouveau
Deux Grands Mystères
Communion
Manifestation collective
La Vie communautaire
La commission
Résumé
Théologie du réveil
La puissance de Dieu
Eschatologie et doctrine
L'incarnation de toutes les choses spirituelles
Vers la réalité de l'église
REMERCIEMENTS
BIBLIOGRAPHIE

 
PRÉFACE
 

N
ous étions en 1992. Ma vie en tant que chrétien changea pour toujours. Tous les sermons que j'entendais depuis que je suis enfant s'évanouirent. Ils furent profondément éclipsés par une vision plus haute.Par la grâce de Dieu, j'eus un aperçu merveilleux de ce que Paul appelle "le dessein éternel" (Éph. 3:11).
Pour la première fois de ma vie chrétienne, je découvris que j'étais impliqué dans quelque chose de beaucoup plus grand et plus glorieux que je n'aurais jamais rêvé. La vie chrétienne ne consistait plus seulement à gagner des âmes, aider les pauvres, étudier la théologie, apprendre la doctrine, maîtriser la Bible, décrypter l'eschatologie, prier davantage, assister aux services religieux, louer et adorer, participer à la guerre spirituelle, exercer les dons spirituels, entendre la voix de Dieu, imiter Jésus, et s'engager dans les œuvres bonnes. Pas plus qu'elle ne consistait en d'autres activités sans fin qui m'avaient été enseignées comme étant le centre de la volonté de Dieu.
Je découvris que tout ce qui précède avait une fin dans une perspective qui va bien au-delà d'offrir aux gens une police d'assurance incendie céleste, apporter la dernière grande récolte, ou changer le monde pour Christ.
Être chrétien avait pris un sens tout à fait nouveau. Ce sens touchait à une chose intimement liée au cœur battant de Dieu. La vie chrétienne ne reposait plus sur moi et ce que je pourrais ou devrais faire. Pas plus qu'elle ne reposait principalement sur les autres. Les besoins des êtres humains devinrent secondaires. Une page était tournée. Soudain, tout reposait sur Lui et Son but suprême. Tout portait dorénavant sur le désir sans âge de Dieu, un désir qui est "de lui, par lui et pour lui" (Rom. 11:36).
Je pénétrai un monde nouveau où je commençai à regarder à travers les yeux de Dieu et voir les choses de Son point de vue plutôt que du mien. Je découvris en quelque sorte ce que cela signifie de voir l'invisible. Ce point de vue à haute altitude me heurta si fort qu'il fit table rase de tout. Je commençai à voir avec des yeux non physiques, et je découvris que les biens immatériels sont là où se trouve la réalité.
Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles. (2Cor. 4:18 OST)
Avais-je tout compris? Certainement pas. Ai-je maintenant toutes les réponses? Loin de là. Mais une porte s'était ouverte et m'avait installé dans un nouveau voyage que je continue de vivre en ce moment.
Avant cette "épiphanie" j'avais lu la Bible des dizaines de fois. J'avais entendu d'innombrables sermons et lu des dizaines de livres et de commentaires. Pourtant, malgré tout cela, je me rendais compte que j'étais vraiment passé à côté de l'essentiel. J'étais joyeusement ignorant du rêve nodal et dévorant de Dieu qui faisait tenir ensemble toutes choses. Résultat de cette prise de conscience, je pressai sur le bouton de réinitialisation de ma vie chrétienne. J'appuyai sur la touche SUPPR et regardai toutes mes activités religieuses disparaître dans le néant électrique. Je fis CTRL-ALT-SUPPR et redémarrai mon ordinateur spirituel.
Qu'est-ce qui était si révolutionnaire? Qu'avais-je donc pu voir?
J'avais découvert la passion féconde de Dieu . Et cette passion avait donné naissance à un dessein divinement conçu, un dessein intemporel qui avait peu de liens avec mes efforts personnels à être un bon chrétien ou à "aller au ciel. "
Je découvris peu à peu que le dessein sans âge de Dieu s'étend de l'éternité à ici, puis d'ici à l'éternité. Il s'agit d'un dessein si brillant que le simple aperçu de celui-ci peut provoquer un éblouissement dans l'esprit humain par la gloire incomparable. Une vision de ce dessein a le pouvoir de nous délivrer de toutes les choses qui n'ont pas d'importance; des choses qui ne donnent pas la vie; des choses qui divisent et fracturent le corps de Christ en morceaux.
La vision de ce dessein de Dieu qui gouverne tout possède le pouvoir de nous libérer de l'évangile égocentré du "moi-je" qui est si souvent dispensé aujourd'hui. En outre, je découvris que ce dessein court à travers toute la Bible comme un fil ininterrompu, tissant tous ses enseignements en un seul récit haletant.
Ce premier aperçu du dessein intemporel de l'Éternel est devenu une révélation grandissante en moi. Il a donné à mon existence sur cette terre une nouvelle signification et une direction. Autrement dit, en contemplant le dessein central de Dieu, j'ai trouvé mon propre but. En touchant Sa passion suprême, j'ai trouvé ma propre passion. Ce dessein éternel brûle en moi jusqu’à ce jour.
Mais voici ce qui est regrettable. Peu de chrétiens parlent du dessein éternel de Dieu aujourd'hui. Au milieu du chorus d’innombrables livres chrétiens qui gonflent les étagères des librairies chaque année, relativement peu cherchent à dévoiler le dessein intemporel de notre Dieu. Et les quelques uns qui le font sont rarement passionnants. Cela inclut les dizaines de livres relatifs à la mission qui ont été écrits ces dernières années.
Parmi tous les livres que j'ai écrits, ce volume incarne le fardeau majeur de ma vie et de mon ministère. Mes autres publications sur la restauration de l’église radicale : The Untold Story of the New Testament Church [L'histoire inédite de l'église du Nouveau Testament], Le Christianisme paganisé  ? et Réimaginer l'église , sont dédiés à la manifestation pratique des idées intemporelles contenues dans ces pages. Par conséquent, ce volume peut être considéré à juste titre comme mon livre phare et une amorce pour l'ensemble de mes travaux antérieurs.
Au moment où j'écris ces mots, une vague de fond secoue la famille chrétienne. Le terrain spirituel évolue rapidement. Une révolution est en travail dans la pratique de l'église. Le peuple de Dieu repense la forme et la mission de l'ekklesia . Je suis d'avis que cette révolution est de Dieu. Cependant, je crains que cela manque de profondeur et de portée, et, finalement, de longévité, si une vision du dessein intemporel de Dieu ne l'alimente pas.
Pour être plus précis, ce livre jette un regard neuf sur la mission de Dieu de quatre manières uniques:
1. Il définit la mission divine en termes de dessein éternel de Dieu. Ce dessein n'est pas centré sur la satisfaction des besoins humains, mais sur la passion de Dieu. La mission de Dieu, par conséquent, n'est pas centrée sur l'homme, mais sur Dieu.
2. Il ne met pas l’accent sur le devoir du disciple individuel. Il souligne plutôt que la mission de Dieu est liée à l'église, la communauté des croyants. Par conséquent, la mission divine est collective plutôt que personnelle.
3. Le moteur de l’esprit missionnaire n'est pas le devoir religieux, la culpabilité, la condamnation ou l'ambition. Il n'est pas enraciné dans la volonté humaine et la volonté de faire le bien et plaire à Dieu. Trop souvent, le message que nous entendons dans les livres et des chaires est: "Vous n’en faites pas assez pour Dieu. Dieu n'est pas content de vous ou de votre service. Il y a beaucoup de travail à faire. Donc, il faut faire plus d'efforts et se surpasser." Je crois que de tels sentiments sont grossièrement erronés, et qu'ils reflètent plus la pensée de l'homme que celle de Dieu. Ce livre présente un tout nouveau regard à la fois au motif et la source de notre service chrétien.
4. Une grande partie de la pensée missionnaire aujourd'hui voit l'église à travers les lunettes de D.L. Moody : elle serait une association volontaire pour les sauvés. Comme nous le verrons dans les pages qui suivent, l'église est quelque chose de bien au-delà de ce que la plupart d'entre nous ont jamais imaginé.
Ce livre est conçu en trois parties. Chaque partie est vraiment un volume en lui-même. Pourtant, elles s'emboîtent toutes comme les différentes pièces d'un puzzle. L’une n'est pas complète sans les autres.
Par conséquent, bon nombre des questions que j’introduis dans la partie 1 sont expliquées plus en détail et même modérées dans les parties 2 et 3. En outre, certaines des questions que je soulève au début du livre sont traitées à la fin. Pour cette raison, il faut lire le livre en entier afin de bien saisir le message en totalité.
De plus, chaque partie est écrite dans un style différent et tend à s’adresser à un public différent. Par exemple, ceux qui font plus usage de leur cerveau droit auront tendance à aimer les parties 1 et 2. Ceux qui font plus usage de leur cerveau gauche apprécieront plus la partie 3.
Également dans les deux premières parties, j'utilise ce que j'appelle l'"interprétation christocentrique" de l'Écriture. Telle est l'interprétation même que les auteurs du Nouveau Testament ont utilisée pour expliquer l'Ancien Testament. Les chercheurs dans le domaine de la critique canonique s'en servent aujourd'hui également. Si vous n'y êtes pas familier, je vous recommande de lire mon article "Beyond Bible Study: Finding Jesus Christ in Scripture." "Au-delà de l'Étude de la Bible: Trouver Jésus-Christ dans l'Écriture" 1
Que l'Éternel donne à tous ceux qui entreprennent d'explorer ces pages un esprit de sagesse et de révélation dans le dessein suprême qui anime notre Dieu. Et qu'Il les éblouisse de sa gloire.
Frank Viola
Gainesville, Floride
Avril 2008
 
 
 
INTRODUCTION
RÉVÉLER L'HISTOIRE DIVINE
Par où vous pouvez comprendre en lisant, quelle est l'intelligence que j'ai du mystère de Christ, mystère qui n'a pas été manifesté aux enfants des hommes dans les générations passées, comme il a été révélé maintenant, par l'Esprit, à ses saints apôtres et aux prophètes. --Éphésiens 3:4-5
 

D
ans les pages qui suivent, je vais partager trois récits qui, tissés ensemble, racontent l'histoire épique du dessein intemporel de Dieu. Tous les trois récits sont solidement fondés sur l'Écriture. En fait, ils incarnent toute l'histoire de l'Écriture, ruisselant à travers elle comme un flux constant.
Le premier est l'histoire d'un Dieu qui est un romantique sans âge, motivé par une quête dévorante. Le second parle d'un Dieu qui a cherché depuis l'éternité à avoir un lieu de repos, un domicile, une maison. Et le troisième révèle un Dieu d'un autre royaume qui visite la planète terre pour établir une colonie céleste qui Lui donnera une expression visible.
Dans l'économie de l'Écriture, 1 + 1 + 1 ne font pas 3, mais 1. L'histoire du dessein intemporel de Dieu est un grand drame.
Tissés ensemble, ces trois récits incarnent "l'histoire de Dieu," l'élan dramatique du plan éternel de Dieu sur la terre, le grand récit d'interprétation par lequel nous pouvons mieux comprendre la Bible, la vie chrétienne, et notre monde.
Pour la plupart d'entre nous, la vie s'écoule avec quelques pauses ou transitions. Ce livre est conçu pour aider à faire une pause et vous introduire à une question extrêmement importante: Quel est mon but et quelle est ma passion? Et comment cela cadre avec le but et la passion de Dieu?
À partir du livre des Éphésiens, nous savons que le Dieu trini est principalement occupé par ce qui suit:
• une maison et une famille pour Dieu le Père (Éph. 2:19-22).
• une épouse et un corps pour Dieu le Fils (Éph. 5:25-32; 1:22-23; 2:15-16; 3:6).
 
Le Saint-Esprit procède du Père (Jean 15:26). En tant que tel, Il est la vie de Dieu Lui-même (Romains 8:2, 9). Plus précisément, l'Esprit est le lien d'amour qui coule comme une passion fluide dans la communion du Dieu trini (Rom. 5:5; 15:30; 2Cor. 13:14). Par conséquent, l'Esprit partage la maison, la famille, l'épouse, et le corps avec le Père et le Fils.
La Première Partie de ce livre est consacrée à la présentation de l'épouse. La Deuxième partie est consacrée à la présentation de la maison. La Troisième partie est dédiée à la présentation du corps et de la famille. Chose intéressante, toutes ces images sont des aspects différents d'une même réalité. Prises ensemble, elles incarnent la grande mission de Dieu sur la terre.
Cette progression est aussi enracinée dans l'Écriture. Et c'est le cœur de l'histoire biblique, le métarécit (histoire principale) de l'Écriture sainte. Le Père obtient une épouse pour Son Fils par l'Esprit. Puis Il construit une maison dans laquelle Lui, le Fils, et l'épouse demeurent ensemble dans l'Esprit. Le Père, le Fils, et l'épouse vivent dans cette maison comme une famille élargie et ils ont une progéniture par l'Esprit. La progéniture constitue une famille, une nouvelle humanité appelée "le corps de Christ".
Si tu es chrétien, peu importe depuis quand, des termes comme "épouse de Christ", "corps de Christ", "maison de Dieu" et "famille de Dieu" ne te seront que trop familiers. Ils peuvent même être usés et lassants. Il n'est pas exagéré de dire que notre familiarité lassée avec ces mots a émoussé leur tranchant et dilué leur impact.
Les chrétiens ont reçu un régime strict de terminologie biblique. Nous parlons couramment le patois de Canaan, car c'est la langue de la tribu. Mais la réalité et la puissance derrière notre terminologie ont été largement perdues.
Mon espoir est donc qu'à la lecture de ce livre, une vie nouvelle soit insufflée dans ces termes familiers. Je prie pour que le Saint-Esprit les remplisse de leur beauté et de leur considération originelles dans ce but-ci : qu'il te soit donné un regard singulièrement nouveau, si ce n'est stupéfiant, du dessein intemporel qui motive ton Dieu. Car ce dessein est la raison pour laquelle tu existes.
 
 
 
 
 
 
 
PREMIÈRE PARTIE
 
UNE FEMME OUBLIÉE: L'ÉPOUSE DE CHRIST
 
 
 
Selon le dessein éternel qu'il [le Père] a réalisé par le Christ Jésus notre Seigneur.
-Paul de Tarse dans Éphésiens 3:11 (CLB)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ni la révolution, ni la réforme ne peuvent finalement changer une société, vous devez raconter une histoire nouvelle et puissante, une si persuasive qu’elle balaie les mythes anciens et devient l’histoire préférée, une si inclusive qu'elle rassemble tous les morceaux de notre passé et notre présent dans un ensemble cohérent, une qui irrigue même le futur de sa lumière afin que nous puissions passer à l'étape suivant .... Si vous voulez changer une société, alors vous devez raconter une histoire alternative.
-Ivan Illich, philosophe autrichien
 
 
CHAPITRE 1 : L'IDYLLE CACHÉE DE LA BIBLE
 
Je prie qu'il illumine les yeux de votre cœur pour que vous sachiez.
-Éphésiens 1:18 SGD 21
 

A
vant le début, elle était là. C'est la femme la plus gracieuse de l'univers. Elle est aussi ancienne que Dieu.Elle existait avant les anges. Ses origines vont plus loin que l'Antiquité elle-même. Pourtant, elle est à jamais jeune.Le terme magnifique ne saurait correctement la décrire. Elle est aussi belle que la face de Dieu. Elle est plus que captivante. Elle est hypnotique et magnétique. La plupart d'entre nous n'avons jamais imaginé la gloire qu'elle porte. Ne serait-ce qu'un aperçu de sa beauté incomparable pourrait conquérir votre cœur et posséder votre être. Elle est fabuleusement attirante.
Cette femme est la circonférence de la liberté et elle l'incarne. Et elle a été faite pour l'amour.
Elle se tient à la pulsation même du dessein éternel de Dieu. Elle est Sa plus haute passion. Voire, Sa sainte obsession. Elle est le but de la création même dans laquelle toi et moi nous tenons. Et ton Seigneur est fol amoureux d'elle.
Pourtant, malgré sa beauté, elle a été complètement négligée. Elle a été oubliée. Et à de rares exceptions, elle a été voilée à la plupart d'entre nous. C'est là que réside ma motivation pour écrire la première partie de ce livre : lui donner une place centrale .
La suprême Passion de Dieu
Dès le début, Dieu a eu un secret. Avant la fondation du monde, le Tout-Puissant enveloppa Son dessein élevé et saint dans un mystère. Et Il le cacha dans Son Fils. Pendant des siècles, personne ne savait ce qu'était ce dessein. Il était profondément caché en Dieu. C'était un secret, le secret des âges (Rom. 16:25; Col 1:26; Éph. 3:4-5, 9).
Adam marcha avec Dieu, mais il ne connaissait pas le mystère. Abraham était l'ami de Dieu, mais il ne connaissait pas le mystère. Moïse était le prophète de Dieu, mais il ne connaissait pas le mystère. Pas plus que David, Isaïe, ni Jérémie.
Le mystère a été non seulement voilé pour les mortels, il a été également caché aux anges. Gabriel et Michel ne le savaient pas. Pas plus que Lucifer, ni ses hordes démoniaques (1Cor. 2:7-8; Éph. 3:9-10).
Pourquoi Dieu a-t-il gardé Son dessein secret pendant si longtemps? Vraisemblablement parce qu'Il ne voulait pas que Son dessein soit contrarié prématurément. Le dessein de Dieu incarne Son rêve, Sa passion, Ses pulsations-même. Donc Il l'a gardé voilé jusqu'à ce que le temps soit accompli.
Les auteurs de l'Ancien Testament ont d'abord proclamé le mystère sacré dans les histoires, les types, les images et les ombres. Mais bien que les rois, les prophètes, et des sages l'aient proclamé, ils ne le comprenaient pas.
Et puis un jour, cela arriva. Dieu tira le rideau et révéla le secret. Il choisit un homme du nom de Paul de Tarse pour le dévoiler au monde (Col. 1:25-29; Éph. 3:1-11). Dans les lettres de Paul, en particulier Éphésiens et Colossiens, l'apôtre parle de ce mystère avec une grande ferveur. Il en arrive pratiquement aux limites du langage humain pour exprimer ses profondeurs incomparables et ses hauteurs insondables. Paul, avec les autres apôtres et prophètes du premier siècle, étaient "les intendants des mystères de Dieu" (1Cor. 4:1; Col. 1:25-26; Éph. 3:2-9).
Le jour où Dieu leva le rideau et révéla le secret, Son ennemi se glaça d'effroi. Satan jamais ne perçut, n'imagina, ni ne pensa qu'une telle chose pourrait être possible. Bien que Dieu révélât Son mystère au premier siècle, il demeure un secret pour beaucoup de chrétiens aujourd'hui. Le Saint-Esprit doit ouvrir les yeux de Son peuple, à chaque génération pour qu'il le comprenne. De cette façon, la grande prière de Paul dans Éphésiens 1:17-23 est toujours en exaucement.
Le mystère divin concerne entièrement la femme dont j'ai parlé précédemment. Cette dame étonnante remplit les pages de l'Écriture Sainte. Elle se présente au début de la Bible; elle apparaît tout au long du mitan; et elle est là à la toute fin. Les Écritures nous donnent une vue sublime de cette femme avec son Époux immaculé. Chaque livre de la Bible diffuse son parfum.
Le drame éternel
Dans Genèse 1 et 2, la Bible s'ouvre avec une femme et un homme. Dans Apocalypse 21 et 22, la Bible se termine par une femme et un homme. La Bible s'ouvre avec des noces, et elle se termine par des noces. Elle s'ouvre par
un mariage, et elle se termine par un mariage. Elle s'ouvre avec un garçon et une fille, et elle se termine avec un garçon et une fille.
Ta Bible est essentiellement une histoire d'amour.
En fait, c'est la plus grande idylle de tous les temps. C'est le conte romantique classique. Ceux qui me connaissent bien peuvent te dire que je suis un grand fan d'histoires d'amour. Mes films préférés sont les films romantiques. Ces films ont le pouvoir d'évoquer une émotion forte, même en tirant des larmes des yeux de leurs spectateurs. Pourtant, la passion amoureuse la plus forte qu'un humain ait jamais conçue n'est rien en comparaison à l'histoire d'amour épique qui parcourt toute la Bible.
S'il te plaît prête attention à cette phrase-ci: chaque histoire d'amour que l'esprit des hommes et des femmes mortels construit, chaque idylle qui a fait son apparition dans les pages de l'histoire humaine, qu'elle soit fictionnelle ou non fictionnelle, n'est qu'un reflet, une pâle image, un portrait vague, une version brouillée de l'idylle sacrée des âges.
Dieu est l'auteur de l'idylle la plus incroyable jamais écrite. C'est une histoire qui a fixé la norme pour toute la littérature romantique à suivre. Chaque grande saga suit le scénario de l'idylle cachée contenue dans l'Écriture. Mais nul ne peut l'emporter sur elle.
Toi et moi sommes nés dans une telle idylle, l'idylle des siècles.
L'idylle céleste dont j'ai parlé commence dans Genèse 2. Revenons maintenant sur le septième jour de la création divine et regardons le drame se dérouler.
 
 
CHAPITRE 2 : UNE FEMME À L'INTÉRIEUR D'UN HOMME
 
Et Dieu eut achevé au septième jour son œuvre qu'il fit; et il se reposa au septième jour de toute son œuvre.... Et l'Éternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide qui lui corresponde. Et l'Éternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux des cieux, et les fit venir vers l'homme pour voir comment il les nommerait; et tout nom que l'homme donnait à un être vivant fut son nom. Et l'homme donna des noms à tout le bétail, et aux oiseaux des cieux, et à toutes les bêtes des champs. Mais pour Adam, il ne trouva pas d'aide qui lui correspondît. Et l'Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, et il dormit; et il prit une de ses côtes, et il en ferma la place avec de la chair. Et l'Éternel Dieu forma une femme de la côte qu'il avait prise de l'homme, et l'amena vers l'homme. Et l'homme dit: Cette fois, celle-ci est os de mes os et chair de ma chair; celle-ci sera appelée femme (Isha), parce qu'elle a été prise de l'homme (Ish). C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils seront une seule chair. -Genèse 2:2, 18-24 DBY
 

L
a création est terminée, mais Dieu n'en a pas fini. Pas encore en tout cas.
La terre est remplie de vie. La vie végétale. La vie animale, celle des oiseaux, celle des poissons. Mais Adam, premier humain de Dieu, est seul. Absolument seul.
Le sabbat se termine et on est dimanche, le premier jour de la semaine. Huitième jour de la création. Dieu donne maintenant à Adam une tâche ardue: nommer tous les oiseaux et les créatures terrestres. Ainsi, Adam commence à nommer les animaux. Au passage de chaque créature, il ne peut s'empêcher de remarquer que chaque forme de vie a un compagnon. Chaque animal a une créature comme lui, quoique différente. Chaque forme de vie a un homologue.
Le cerf a sa biche, le lion sa lionne. Adam voit le tigre et la tigresse au pas, ainsi que le léopard et sa femelle. Chaque animal et son homologue défilent devant un homme solitaire qui n'a pas un tel vis-à-vis.
Résultat? Une angoisse douloureuse remplit l'âme d'Adam. Il se rend compte plus que jamais qu'il est seul, très seul. Nul n'est comme lui.
De toutes les créatures qui ont défilé devant Adam ce jour, aucune n'était semblable à Adam pour lui donner une main à tenir. Comme chaque animal passait près de lui, Adam espérait, voire attendait, un qui soit comme lui. Mais aucun jamais ne se présenta. La fin du huitième jour approchait.
Toutes les créatures que Dieu avait formées marchaient près d'Adam. Et sa solitude ne fit que s'accroître. Il devint douloureusement conscient qu'il était la seule créature de Dieu sous le ciel, qui n'avait pas encore d'homologue. Il était le seul de son espèce dans l'univers entier. Et rappelle-toi, la création est terminée.
La solitude de l'homme
As-tu déjà été solitaire ? As-tu déjà souffert l'angoisse d'être seul? Pense à cela pendant un moment, et pense à la solitude incomparable qu'Adam a dû ressentir sur la planète terre après qu'il a été créé. Il n'y avait pas un autre être humain sur la planète entière.
Non seulement Adam était la seule créature sur terre qui ne possédait aucun homologue, il avait une autre caractéristique que ne partageait aucun autre être. Quelque chose au fond de lui désespérément réclamait affranchissement et libération. Quelque chose battant dans sa poitrine aspirait à être libéré. Sais-tu ce qu'est cette chose?
C'était la passion.
Dieu avait mis dans la poitrine palpitante d'Adam une intense et dévorante passion. Un amour immense, si tu veux. Mais Adam était seul. Il n'avait donc pas de débouché pour cette passion. Adam ne pouvait pas déverser sa passion sur une forme de vie différente de la sienne. Il voulait une compagne humaine, un complément, une créature comme lui, qui serait le destinataire de sa passion. Voici la tragédie: de par l'univers tout entier, un tel être n'existait pas, et ainsi la passion contenue dans les profondeurs de la poitrine d'Adam ne trouva aucun exutoire. Elle ne se libéra pas.
Adam, par conséquent, était profondément frustré. C'était un homme possédé par la passion. Mais il n'existait personne à qui il pouvait la vouer. Dieu vit le profond dilemme d'Adam. Il le ressentit également. Car d'une manière insondable, le Tout-Puissant pouvait s'identifier avec l'embarras d'Adam. Comment le savons-nous? Parce qu'Adam a été fait dans le moule de la divinité. Ainsi, ce n'était pas un accident de la part de Dieu qu'Adam fût seul. Il portait de partout les empreintes digitales de la divinité.
En présence de la solitude et de la frustration d'Adam, l'Éternel Dieu fit retentir ce mot: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul".
Dieu dit en substance: "Adam, il n'est pas bon pour toi d'être seul. Je vais te donner une compagne sur qui tu peux déverser la passion que j'ai mise dans ton cœur. Je vais te donner une homologue. Je vais te donner celle qui te correspond. Tu auras une Mme Adam, une qui sera comme toi, mais pas toi."
Vie nouvelle au Huitième Jour
Rappelons que la création est terminée. Le septième jour s'est écoulé. Nous approchons la fin du huitième jour, le premier jour de la semaine.
C'est le soir. Et Dieu fait quelque chose d'extraordinaire: Il plonge Son homme dans un profond sommeil, semblable à la mort. C'est peut-être la première fois que l'homme non-déchu avait jamais dormi. Si c'est le cas, un profond sommeil n'était pas peu de chose à vivre pour Adam.
Voici, je te dis un mystère: Il y avait une femme cachée à l'intérieur d'Adam .
Je veux que tu imagines Adam gisant sur le sol dans un sommeil hypnotique, semblable à la mort. Regarde son corps figé quand le Tout-Puissant s'incline sur lui et lui ouvre son côté. Les anges du ciel détournent les yeux de ce qui est sur le point d'avoir lieu. De l'être d'Adam même, l'Éternel Dieu extrait un autre être. Le Tout-Puissant sort d'Adam une partie d'Adam, et c'est par elle qu'Il façonne un autre Adam. Dieu extirpe un humain du premier humain et construit un deuxième humain. Et ce deuxième humain a dans son cœur battant tout ce qui fait partie du premier homme, y compris sa passion.
Dieu fit Son œuvre la plus magnifique tandis qu'Adam dormait. Cet épisode contient une information importante: Quand l'homme se repose, Dieu travaille .
Ainsi, de la côte d'Adam, Dieu "façonna" une femme (Gen. 2:22, texte hébreu). Cette femme ne fait pas partie de la première création. Elle apparaît après la création, le huitième jour. Par conséquent, cette femme est une nouvelle création . 2
La chirurgie radicale d'Adam est terminée, et il se réveille de l'anesthésie de Dieu. Comme Adam se frotte les paupières de sommeil, il se retourne et regarde. Ce qu'il voit est au-delà de toute expression. Il a devant ses yeux une vie, qui respire, qui vibre. Un autre humain. Mais ce n'est pas juste un autre humain, elle est Adam sous une autre forme.
Immédiatement, il remarque qu'elle a une main comme la sienne, une main à tenir. Elle a des lèvres, tout comme les siennes, mais plus amples et plus attrayantes. A ce moment, Adam se rend compte qu'il n'est plus seul. Il a une homologue qui lui correspond. Il a une compagne. Aussitôt, les deux sont attirés l'un vers l'autre de manière hypnotique. Adam tombe éperdument amoureux d'elle et elle de lui.
Selon le texte hébreu, quand Adam vit cette nouvelle création, il prononça ces mots: "Enfin ... celle-ci est os de mes os et chair de ma chair" (Genèse 2:23). "Enfin ... je ne suis plus seul!" "Enfin ... la passion de mon cœur a un exutoire!" "Enfin ... l'amour qui pulsait dans ma poitrine a une demeure!"
" Enfin ..."
Adam était resté seul sur cette terre. Il avait été la créature la plus solitaire de la planète. Célibataire et solitaire. Mais maintenant, le premier jour après la création, il se tenait en présence de celle qui était comme lui. Elle était Adam sous une forme différente. Et dans un éclair aveuglant de perspicacité, Adam se rendit compte que sa solitude avait disparu. Sa passion avait un lieu pour se produire. Elle pourrait maintenant sortir.
Adam aimait sa nouvelle épouse. Et comme il l'aimait avec passion, une passion pour lui s'éveilla du tréfonds d'elle. Donc, avec une passion intacte, pure, palpitante dans sa poitrine, la première femme prodigua son amour au premier homme.
Le Cercle de la Passion
Maintenant, je voudrais avancer une question: D'où vient à la femme la capacité d'aimer passionnément? Réponse: d'Adam, car elle est sortie de lui. La femme s'est-elle forcée à aimer Adam? Pas du tout. Sa passion était tout simplement la réponse naturelle à la passion d'Adam pour elle. En fait, c'était sa propre passion qui lui était retournée. La première femme avait la passion de son mari battant dans sa poitrine et se répandant dans ses veines. Car elle avait été faite à partir d'Adam lui-même.
Donc, pour finir , le premier homme de Dieu avait obtenu une compagne. Bien entendu, ce fut le véritable amour au premier abord. Instantanément, elle devint son épouse. Mais il vint un moment culminant où elle allait devenir plus qu'une épouse. Elle allait devenir sa femme , car les deux ne feraient qu'un. Et la passion bridée qui inondait le sein d'Adam serait pleinement satisfaite.
 
 
CHAPITRE 3 : UN GROS PLAN DE LA PREMIÈRE ÈVE
 
Homme et femme il les créa, il les bénit et les appela du nom d'" humains" – Adam – le jour où ils furent créés. -Genèse 5:2 NBS
 

C
onsidérez la première femme, l'épouse d'Adam. Elle est indescriptiblement magnifique. Elle est plus époustouflante que la plupart d'entre nous ne pourraient jamais imaginer. Il y a en elle des caractéristiques que nous manquons par routine quand nous lisons les premiers chapitres de la Genèse. Examinons quelques-unes d'entre elles maintenant:
• Elle était Adam sous une autre forme, car elle fut prise de lui (Genèse 2:23).
• Elle prit le nom d'Adam. Selon Genèse 5:2, Dieu appela l'homme et la femme "Adam". Après la chute, Adam donnerait à son épouse le nom d'"Ève". Mais avant la chute, elle avait pris le nom de son mari.
• Elle était le chef-d'œuvre de Dieu. L'homologue d'Adam était plus belle qu'Adam. Fait intéressant: un artiste fait toujours son chef-d'œuvre en dernier. Cette femme était le chef-d'œuvre de Dieu, Son magnum opus, si tu veux. Elle fut l'apogée de Sa création tout entière.
• Elle fut entièrement consacrée à Adam, et Adam lui fut entièrement consacré. Pensez-y. Il n'y avait pas une autre femme disponible qu'Adam pouvait choisir. Il n'avait pas d'autres options. Elle était tout ce qu'il avait. Par conséquent, Adam n'avait d'yeux pour aucune autre femme. Ses yeux ne la quittaient pas, car il n'y avait pas d'autre femme pour le distraire. De même, Ève n'avait d'yeux que pour Adam. Il n'y avait pas un autre homme dans l'existence qu'elle pouvait aimer. La dévotion absolue que chacun avait pour l'autre était inébranlable.
• Elle fut incréée. Ève ne fut pas créée de toutes pièces. Elle fut façonnée et moulée à partir du propre corps d'Adam. Elle était chair de sa chair, os de ses os. Son ADN était identique à celui d'Adam. Elle était par lui, à lui, et pour lui. Elle possédait les gènes de son mari.
• Elle fut sans défaut. Adam fut créé avant la chute. Il vint à l'existence avant que le péché eût jamais fait son apparition. Ainsi, il était parfait. Il était innocent et sans péché. Il n'avait ni culpabilité ni honte pour rien. Il n'était pas contaminé par un complexe d'infériorité. Qu'en est-il de sa chère épouse? Quand Dieu prit Ève du côté d'Adam, n'était-elle pas parfaite? N'était-elle pas irréprochable? Ou a-t-elle fait son apparition sur la terre avec un souci de culpabilité et une âme palpitante de condamnation? Absolument pas. Elle était aussi parfaite que son mari. Elle n'avait aucun défaut. Les mots ne sauraient dire combien Ève a pu être belle. Elle était époustouflante, pure au-delà de la pureté, plus belle que la beauté elle-même. Comme Adam, elle était revêtue de lumière et couronnée de gloire (Ps. 8:5). Elle était la femme parfaite.
• Elle était le corps d'Adam. Elle sortit de sa côte. Elle fut tirée de sa propre anatomie. Par conséquent, elle possédait la même vie qu'Adam. Elle était inséparable de lui, quoique différente.
• Adam était la source de la vie d'Ève. Adam était le fondement de son existence. Ève ne pouvait exister que parce qu'une partie d'Adam était en elle. Sans Adam, elle n'avait pas d'existence.
• Elle fut faite entièrement pour Adam. Dieu créa Adam avec un désir de déchaîner sa passion. Il voulait aimer et être aimé. Ève était la réponse à ce désir.
• Elle était toujours en lui. Elle préexista en Adam bien avant qu'elle fit son apparition sur terre. Adam parcourait la terre avec une fille cachée à l'intérieur de lui. Son corps constituait la matrice d'où elle sortirait un jour.
• Elle était l'accroissement d'Adam. Quand elle sortit de son côté, Adam augmenta. Quand elle fut formée, Adam s'amplifia. Quand elle fut construite, Adam multiplia. En fin de compte, elle porterait les enfants d'Adam et remplirait la terre avec son image.
• Elle était interdépendante d'Adam. Dieu l'extirpa de la plèvre d'Adam, de sa côte. Dieu "scinda l'Adam", et sortit de lui la partie la plus douce, la plus gentille, faisant ainsi de la femme sa "meilleure moitié". Ensemble, ils portaient l'image complète de Dieu.
• Elle était la gloire d'Adam. Dans 1 Corinthiens 11:7, Paul dit: "La femme est la gloire de l'homme." Cela signifie qu'Ève reflète Adam. La femme était l'expression glorieuse de l'homme. Quand tu la voyais, tu l'avais vu.
 
• Ève signifie la mère de tous les vivants (Genèse 3:20). Elle était la mère de toute vie humaine.
Alors la voilà, l'histoire romantique des âges. Le premier homme et sa magnifique épouse. Et la passion irrésistible qui faisait battre leurs cœurs l'un pour l'autre.
Mais il y a dans cette histoire un pivot dramatique que je n'ai pas encore évoqué. Je ne t'ai pas encore raconté l'histoire d'Adam et Ève. Je t'ai raconté une histoire beaucoup plus grande....
 
 
CHAPITRE 4 : LE MYSTÈRE DES ÂGES
 
"C’est pour cela que l’homme laissera son père et sa mère et sera joint à sa femme ; et les deux seront une seule chair". Ce mystère est grand; mais moi je parle relativement à Christ et à l’assemblée.--Éphésiens 5:31-32 DBY-
 

A
côté des films romantiques, j'aime la bonne toile à mystère. Mes préférées sont celles dont les histoires se tissent jusqu'à ce que je sois étourdi lorsqu'enfin le secret est dévoilé à la fin. Tout devient clair à ce point. J'aime le sentiment d'être surpris par l'habileté d'un réalisateur qui dissimule les pivots dramatiques jusqu'à la scène finale où le mystère est résolu.
Au milieu de la pléthore de mystères classiques créés par l'imagination des gens ingénieux, le plus grand mystère de tous est celui que Dieu Lui-même a scénarisé. Le Tout-Puissant n'est pas seulement l'auteur d'une idylle. Il est également l'auteur du plus grand mystère de l'histoire universelle. C'est le mystère de Son dessein sans âge.
Pour emprunter les mots de Winston Churchill, ton Dieu cacha son dessein éternel dans "un rébus enveloppé de mystère au sein d'une énigme." Dans le passé, sans date, avant la fondation du monde et la création, Dieu était. Dieu et Dieu seul. Personne d'autre n'existait. Rien d'autre n'existait. Dans le sein de Dieu le Père était Dieu le Fils. Et ils étaient unifiés. L'Esprit était également présent, partageant l'unité du Père et du Fils.
Palpitant au cœur de la Divinité était l'essence même de la déité: un amour passionné (Jean 17:24; 1 Jean 4:16).
Toutes choses émanent de Dieu le Père. Il est la source de toute chose. Cela comprend la passion de l'amour divin. Augustin a dit: "Si Dieu est amour, il doit y avoir en Lui un Amoureux, un Aimé, et un Esprit d'amour, car aucun amour n'est concevable sans un amoureux et un aimé".
La Passion de la Divinité
Dans l'intemporalité de l'éternité passée, le Père avait quelqu'un sur qui déverser la passion de Son être. C'était Son Fils. Le Père était l'Amoureux, le Fils était l'Aimé. Le Père était la source, et le Fils le destinataire et le répondeur. En conséquence, le Père aimait le Fils, et le Fils retournait cet amour au Père (Jean 17:24; 14:31).
Le Fils, cependant, n'avait pas de créature sur laquelle répandre la passion de Son être. Autrement dit, il n'y avait personne pour qui Il pourrait être la source de la passion torrentielle qui inondait son cœur. Alors que le Fils certainement répandait Sa passion sur le Père, le Fils n'était pas la source de cette passion. Pour le dire autrement, le Fils lui-même n'avait pas d'homologue. Pour emprunter les mots d'Augustin, Il n'avait pas de "bien-aimé".
En ce sens très spécifique, Dieu le Fils était seul, tout comme Adam était seul.

Adam représentait celui qui allait venir. (Romains 5:14 b PDV)
Le dernier Adam, c'est-à-dire, Christ ... (1Cor. 15:45 b)
Il va sans dire, le Fils eut Son Père. Et l'Esprit était également présent. Mais il y a un aspect de la passion du Fils qui cherchait à se déchaîner au-delà de la Divinité.
Au plus profond du cœur palpitant du Fils de Dieu était une passion intense et dévorante. Comme Dieu le Père, Dieu le Fils voulait être à l'origine de cette passion pour un autre. Il voulait être l'Amoureux , et pas seulement l'Aimé. Pourtant, cet autre n'existait pas. Parce qu'Adam fut créé à l'image de Dieu, qui est Christ, Adam sentit l'intensité de son Créateur dans sa solitude. Adam avait vécu le même drame que Dieu le Fils avait vécu avant la fondation du monde. À vrai dire, le premier homme avait touché quelque chose de l'amour inassouvi de Dieu.
Alors, quand Dieu fit l'homme, il y avait deux êtres dans l'univers qui vibraient d'une passion insatiable: le Fils de Dieu dans les cieux et Adam sur la terre. La passion frustrée d'un Dieu rempli d'amour et la passion frustrée d'un homme fait à Son image. Puis, un jour sans date dans le passé, Dieu le Père conçut un plan. C'était un plan stupéfiant. Il s'agissait de donner à son Fils une compagne, celle qui allait lui correspondre parfaitement. Celle qui serait tout comme Lui, mais pas Lui. Cet être serait le Fils de Dieu sous une forme différente. Cet être deviendrait également l'objet de la passion du Fils, une femme digne de la déité.
Je veux que tu contemples ton Dieu débordant de passion. À vrai dire, Dieu est parfaitement suffisant en lui-même. Mais parce que Dieu est amour, il ne se contente pas d'être suffisant en Lui-même. Pour cette raison, Dieu le Fils voulait quelqu'un sur qui déverser l'amour qui parcourait Son être, qui est le même amour que le Père répand sur Lui. Ainsi, la surabondance de l'amour de Dieu exigeait un réceptacle qui n'était pas dans la Trinité.
Encore une fois, le désir du Fils pour une homologue ne s'expliquait pas par une quelconque déficience en lui-même. Ce désir s'expliquait plutôt par l'excès débordant de l'amour divin.
C'est ce désir réprimé qui a donc provoqué l'envie du Fils pour une homologue et qui a conduit le Père à agir au nom du Fils.
C'était comme si Dieu le Père disait:
Il n'est pas bon pour Toi d'être seul, Mon Fils. Je ferai pour Toi une compagne qui Te correspond. Une qui est comme Toi, mais pas Toi. Je Te donnerai celle sur qui Tu peux déverser la passion de Ton être. Mais je ne peux accomplir cette tâche que d'une manière. Je dois enlever de Toi une partie de Toi-même et construire un autre Toi. Et Tu ne seras plus un. Il y aura quelqu'un d'autre, une fille. Elle sera toi sous une autre forme. Elle sera l'objet de Ta passion effrénée. Tu seras son Amoureux, et elle sera Ta bien-aimée. En effet, elle répondra à Ta propre passion, tout comme Tu réponds à Ma passion. (Gen. 2:18 avec Rom. 5:14; Éph. 5:31-32)
C'est à partir de cette motivation que Dieu a créé les cieux et la terre et toutes les formes de vie qu'elle renferme. Nous pouvons à juste titre dire que Dieu a tout créé pour que Son Fils ait une homologue, une aide, une épouse. L'amour de Dieu pour son Fils L'a poussé à créer. Selon Paul Billheimer, "Une idylle divine est au cœur de l'univers et est la clé de toute existence. De toute éternité, Dieu a formé le projet qu'à un certain moment dans l'avenir son Fils devrait avoir une compagne éternelle, décrite par Jean le Révélateur comme "l'épouse, la femme de l'Agneau."
Cette idée était tellement incroyable que Dieu la cacha pendant des siècles et des siècles. Cela nous met sur une ligne de collision avec le mystère de tous les mystères: Il y avait une femme à l'intérieur de Dieu avant la fondation du monde .
Le Seigneur Jésus, un célibataire seul
Allons maintenant dans le temps et regardons comment Dieu accomplit son dessein sans âge. Le Seigneur Jésus-Christ, le Fils éternel, fit son entrée sur cette planète. Le plus grand Amoureux de l'univers franchit la barrière immobile qui sépare l'éternité d'ici, et il entra dans le temps.
Le Fils de Dieu s'incarna et devint un homme. Du point de vue du ciel, Il était le Nouvel Adam, le Deuxième Homme (Rom. 5:14; 1Cor. 15:45-47.).
Tu as entendu dire que Jésus-Christ est venu pour sauver les pécheurs. C'est vrai. Mais le Nouveau Testament enseigne qu'il est venu pour quelque chose de beaucoup plus profond. Il est venu chercher Son homologue. Il est venu chercher Son épouse. Il est venu obtenir une femme pour lui-même. Le Fils éternel s'est fait homme afin qu'Il puisse obtenir la passion qui brûlait en Son sein bien avant la fondation du monde.
Regarde bien ton Seigneur, Jésus de Nazareth. Parfaitement homme et parfaitement Dieu. Pour emprunter les mots d'Arthur Custance, Jésus-Christ était une nouvelle espèce sur la planète, un nouveau type d'homme. Il était pleinement Dieu et pleinement homme. Pour citer l'ancien credo, il était "vrai Dieu de vrai Dieu, engendré mais pas créé.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents