De la mort à la résurrection
151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

De la mort à la résurrection , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
151 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Si tout un chacun doit mourir un jour et, comme le mentionne plusieurs fois le Texte coranique, ' goûter la mort ' à chaque instant de son existence terrestre, comment peut-on envisager une autre vie après cette mort ? Ibn "Arabî donne des réponses à cette question ainsi qu'à bien d'autres aussi fondamentales, dans son oeuvre immense intitulée Les Conquêtes Mecquoises dont Maurice Gloton présente ici la traduction des chapitres 61 à 65 qui traitent directement de ce sujet : la réalité de l'Enfer et du Paradis, et leurs habitants ; l'Intermonde ; les différentes étapes vers le Jour de la Résurrection. Dans son introduction,Maurice Gloton expose les différentes phases posthumes que le Texte révélé présente dans de nombreuses sourates. Cet ouvrage original et captivant nous introduit dans un univers nouveau trop méconnu et souvent caricaturé par manque d'informations fiables et d'exégèses approfondies.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juin 2015
Nombre de lectures 81
EAN13 9791022500814
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0840€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les Éditions Albouraq – Héritage Spirituel –
Dar Albouraq ©
– Face à l’Université d’al-Azhar-Beyrouth –
B.P. : 13/5384
Beyrouth-Liban
Tél / fax : 00 96 11 788 059
Site Web : www.albouraq.com
E-mail : albouraq@albouraq.com
Distribué par :
Comptoir de vente :
Librairie de l’Orient
18, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 85 33
Fax : 01 40 46 06 46
– Face à l’Institut du Monde Arabe –
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com
Albouraq Diffusion Distribution
Zone Industrielle
25, rue François de Tessan
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 60 34 37 50
Fax : 01 60 34 35 63
E-mail : distribution@albouraq.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1428-2008
ISBN 978-2-84161-361-8– EAN 9782841613618
Ibn ‘Arabî
De la Mort à la Résurrection
Chapitres 61 à 65
des Ouvertures Spirituelles Mekkoises
Introduction, annotation et traduction
Par Maurice Gloton
Albouraq
Je tiens à exprimer ma reconnaissance à tous ceux et celles qui m'ont accompagné dans l'élaboration de cet ouvrage.
Je les remercie des suggestions et conseils qu'ils ont pu me donner au cours d'échanges de points de vue tant en ce qui concerne la traduction des textes que les aspects doctrinaux développés à ce sujet et qui ont inspiré l'annotation.
Ce livre leur est particulièrement dédié.
M.G.
SYSTÈME DE TRANSCRIPTION DES LETTRES ARABES ﺀ ’ (hamza) ﺍ a, â ﺏ b ﺕ t ﺙ th ﺝ j ﺡ h ﺥ kh ﺩ d ﺫ dh ﺭ r ﺯ z ﺱ s ﺵ sh ﺹ s ﺽ d ط t ظ zh ع ` غ gh ف f ق q ك k ل l م m ن n ه h و w, û ي y, î ´ a ( fatha ) u ( damma ) ˎ i ( kasra )
INTRODUCTION
I - Quelques considérations sur la vie et l’œuvre d’Ibn `Arabî
Ibn `Arabî rapporte : « En l’année 597 H., pendant le mois de Ramadân, j’entrai à Bougie. En cette ville, je rencontrai Abû `AbdAllâh al-`Arabî et des personnes éminentes. Une nuit, je vis que je m’unissais intimement ( nakahtu ) à toutes les étoiles ( nujûm ) du ciel. Chacune me procura une délectation spirituelle extrême. Cette conjonction achevée avec les étoiles, il me fut donné de m’unir intimement avec les lettres [célestes]. Je rapportai alors cette vision à quelqu’un pour qu’il en fasse part à un homme versé dans la connaissance de tels dévoilements. Je lui demandai qu’il ne lui mentionne pas mon nom. Quand il lui eut rapporté cette vision, il la prit en grande considération et dit : « Il s’agit de l’océan dont on ne peut atteindre le fond. Les connaissances sublimes aussi bien que celles des secrets et des caractéristiques des astres ( kawâkib ) que personne de cette époque ne réalisera s’ouvriront à celui qui a eu cette vision. » Il demeura silencieux un certain temps et ajouta : « Si celui qui a eu cette vision est dans cette ville, ce ne peut être que ce jeune andalou qui vient d’arriver » 1 .
Ce jeune andalou n’est autre qu’Ibn `Arabî, âgé alors de 37 ans et presque au milieu de sa vie. En effet, il naquit à Murcie, en al-Andalous , en l’an 560/1165 et mourut à Damas en 638/1240 à l’âge de 78 années lunaires.
Si nous venons de relater cet épisode important du parcours spirituel de la vie d’Ibn `Arabî, appelé aussi le plus grand Maître ( a sh - sh aykh al-akbar ), c’est que, dans le courant des cinq chapitres de son œuvre majeure, « Al-Futûhât al-Makkiyya », ou « Les Ouvertures ou Conquêtes Spirituelles Mekkoises », concernant l’eschatologie, que nous présentons en traduction, il mentionne certains signes du Zodiaque ( falak al-burûj ) en rapport avec les sept planètes, les vingt-huit constellations qui sont situées autour de l’Ecliptique, les phases lunaires, ainsi que les lettres cosmiques et sublimes et leurs correspondances avec les vingt-huit lettres de l’alphabet arabe. Ses connaissances liées à l’astrologie traditionnelle et à la science des lettres qu’il obtint pendant cette conjonction intime et spirituelle avec les étoiles dans leurs constitutions subtiles et avec les lettres sublimes, se reflètent dans les textes dont nous donnons la traduction. En l’absence de commentaires explicites de l’auteur sur ces données précises, nous exposerons, dans le cours de notre introduction, quelques réflexions en rapport avec ces thèmes, à l’aide de tableaux schématiques qui permettront de « situer », d’une certaine façon, les indications qu’il donne à ce sujet tout au long de ces cinq chapitres ainsi qu’aux chapitres 198 et 371 de son ouvrage majeur.
D’après la citation que nous venons de présenter, nous pouvons déjà entrevoir la typologie unique et la réalisation spirituelle exceptionnelle de Muhammad b. `Alî b. Muhammad Ibn al-`Arabî at-Tâ’î al-Hâtimî, de son nom complet. Dans toute son œuvre considérable - des centaines d’ouvrages tous importants par les thèmes traités, ne serait-ce que par la quantité de pages - il relate certains charismes dont il bénéficiait, les degrés les plus élevés qu’il avait atteints et les inspirations divines qui présidaient à la composition de ses nombreux écrits, la plume toujours guidée par l’Esprit.
On peut remarquer deux grandes périodes dans la vie d’Ibn `Arabî. La première va de sa naissance en 560/1165 en Andalousie musulmane jusqu’à son départ pour l’Orient en 598/1201. La seconde se situe à partir de cette date, à travers différentes régions du moyen orient islamique, plus particulièrement, en Syrie et à Damas où il résida et se fixa jusqu’à sa mort survenue en 638/1240.
L’ouvrage le plus complet que nous possédions actuellement sur la biographie et la bibliographie du Maître est celui de Claude Addas, intitulé Ibn `Arabî ou la Quête du Soufre Rouge , publié en 1989 aux Editions Gallimard.
Né à Murcie le 17 ramadân 560/1165, Ibn `Arabî part à Séville avec sa famille qui s’y établit en 568/1172.
C’est à Cordoue, en 575/1180, alors âgé de 15 ans, qu’il a un entretien avec le célèbre Averroès (Ibn Rushd), au seuil de sa vieillesse. Ce dernier, mort en 595/1198, était polygraphe et conjoignait les disciplines philosophiques, théologiques, juridiques et médicales.
En 580/1184, Ibn `Arabî entreprend son parcours spirituel et, un peu plus tard, au cimetière de Séville, il sera gratifié de l’illumination suprême. En 589/1193, à Algesiras, il a la vision de son destin.
En 590, à Tunis, il sait qu’il est l’Héritier de la Science muhammadienne.
En 593/1196, à Fès, il a aussi une vision de toutes les « phases » du Jugement dernier.
Pendant toute cette période, il rédige plusieurs traités dont le Kitâb al-Isrâ’ , le Livre du voyage nocturne , dans lequel il relate son ascension spirituelle jusqu’à Dieu.
En 595/1198, il fait ses adieux à ses maîtres sévillans. La même année, il rédige son ouvrage intitulé « Mawâqi` al-Nujûm », Les Couchants des Etoiles .
En 597/1200, il accède à la « Demeure de la Proximité », le plus haut degré que puisse atteindre un saint rapproché.
En 598/1202, à La Mekke, il se voit consacré Sceau de la sainteté muhammadienne. Cette même année, il rencontre Ni zh âm, fille de Abû Sh ujâ’ b. Rostem, qui sera l’inspiratrice de son recueil de poésies commentées intitulé : « Tarjumân al-A sh wâq », L’Interprète des Désirs 2 .
Toutes ces périodes seront fécondes en ouvrages divers dont la rédaction progressive de son œuvre maîtresse « Al-Futûhât al-Makkiyya », composée de 560 chapitres et dont il achève la première rédaction à Damas, en 629/1231 et la seconde, également à Damas en 636/1238 3 .
Dans cette même ville, inspiré par une vision directe du Prophète, il rédigea son célèbre traité intitulé « Fusûs al-Hikam », Les Chatons des Sagesses , en 627/1229, qui traite de la sagesse propre à certains prophètes et sages.
Il meurt à Damas et est enterré dans cette cité en 638/1240.
II – Présentation du thème principal
Pour bien ou mieux comprendre la position d'Ibn `Arabî sur la thématique de la mort et de la résurrection, il nous faut chercher dans le Qur'ân les fondements mêmes sur lesquels il ne cesse de s'appuyer dans tous ses ouvrages et en particulier dans son immense somme métaphysique qu'il a intitulée : Al-Futûhât al-Makkiyya , Les Ouvertures ou Conquêtes Spirituelles Mekkoises . Dans cette œuvre qui comporte habituellement quatre volumes grand format représentant plus de trois mille pages, cinq chapitres sont réservés au thème qui nous i

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents