Dernières nouvelles avant la fin du monde
35 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Dernières nouvelles avant la fin du monde , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
35 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Quelles surprises nous réserve l’Au-delà ? Et comment imaginer la Vie après la vie ?

Au fil de courts récits vivants et pleins d’humour, où vous retrouverez des visages familiers, la journaliste et auteur Natalia Trouiller vous invite aux premières loges du banquet céleste.

Venez partager le festin avec les boiteux, les paralysés, les riches, les savants, votre curé et (même !) vos collègues de bureau.

Un livre unique qui nous aide à comprendre les fins dernières, à ne plus avoir peur de la mort et à désirer vivre la joie du Ciel !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 octobre 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782728930333
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0020€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

NATALIA TROUILLER
Dernières nouvelles avant la fin du monde
MAME
À mon époux Benoît, compagnon de cordée vers les cimes célestes.
Prologue
J’avais à peine mis un point final à l’ouvrage sur la miséricorde écrit avec le frère Olivier de Saint Martin 1 que l’idée de ces nouvelles s’est imposée à moi. Alors que j’évoquais avec une amie les très belles paroles du frère Olivier à propos du Purgatoire, elle me confia : « Pour moi, le Purgatoire est incompatible avec la miséricorde divine. Comment imaginer qu’un Dieu d’amour nous mette encore une fois à l’épreuve ? »
C’est ainsi qu’est née la nouvelle VII, telle une parabole qui illustrerait à Emmanuelle le mystère du Purgatoire. Les autres nouvelles sont nées dans la foulée, hormis la VI qui m’avait été commandée par le magazine Panorama . Elles s’inscrivent toutes dans une volonté de dépeindre avec le plus de pédagogie possible – et d’humour quand il le faut – l’accomplissement de la vocation humaine : ce que la Bible appelle les Noces de l’Agneau, c’est-à-dire l’union au Ciel de Dieu avec son peuple.
Je vous invite donc à un voyage dans les coulisses de ce mariage mystique, depuis la mort de Jésus et sa descente aux Enfers jusqu’à l’arrivée d’une première âme au Paradis. Bien sûr, ces nouvelles appartiennent au genre de la fiction ; mais j’ai voulu rester fidèle à l’enseignement de la Bible et à l’esprit – parfois à la lettre – des textes bibliques.
Bon voyage et belles noces !
1 . Olivier de Saint Martin, Natalia Trouiller, Libérés, relevés , éd. Mame, 2020.
Nouvelle I
À Jérusalem, la deuxième nuit sans Jésus tirait à sa fin. Une nuit d’insomnie et de larmes. Certains s’accrochaient aux rites de deuil pour ne pas sombrer, d’autres noyaient regrets et remords dans le vin. D’autres encore, mains propres et pourpre éclatante, envoyaient des courriers à César pour l’assurer du retour de la paix en Judée.
Pendant ce temps-là, le Royaume des Cieux était semblable à une fourmilière en pleine effervescence. Séraphins, Trônes, Puissances, Dominations... toutes sortes d’anges s’affairaient partout. Un parfum de fébrilité et d’ultimes préparatifs flottait dans l’air. L’excitation des angelots était à son comble : on les entendait rire aux éclats comme des enfants que l’on chatouille, et plus d’un faillit même faire trébucher les impressionnants Chérubins aux trois paires d’ailes et aux yeux couvrant leurs corps de bêtes 1 .
L’Horloge du Salut, au-dessus des nuées, imperturbable, continuait son décompte. Il fallait se hâter : dans un peu plus de quatre heures, le Fils victorieux jaillirait des Enfers, emmenant avec lui l’Humanité libérée de la mort. L’heure était venue du Festin des Noces de l’Agneau.
L’archange Michel avait troqué temporairement son armure pour une toque de chef et les milices célestes, devenues brigades de cuisine, s’affairaient sous ses ordres. Ici, on pliait avec soin des linges immaculés en piles innombrables, afin que le Seigneur lui-même puisse essuyer toute larme des yeux des hommes 2 . Là, on s’assurait de la parfaite cuisson des viandes grasses, tandis que les anges sommeliers vérifiaient la qualité des vins.
Michel, tout esprit qu’il fût, commençait à ployer sous le poids des mille détails à régler. Les vierges sages, prudentes mais légèrement obsessionnelles, ne cessaient de demander de l’huile pour leurs lampes aux moments les plus tendus. Il faut dire que les vierges folles vidaient à chaque instant leurs réserves en s’esclaffant, uniquement pour voir enrager leurs consœurs raisonnables 3

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents