En tout la paix du cœur
82 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

En tout la paix du cœur , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
82 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Des méditations et des prières pour chaque jour de l’année.


« Ce livre a été écrit pour qui aspire à vivre en tout la paix du cœur, la joie, la simplicité, la miséricorde.



Avec très peu, parfois avec quelques paroles ramenant à l’essentiel, il est possible, dans la continuité des jours, d’aller de l’avant.



Quand l’emporte le désenchantement et que nos pas deviennent lourds et pesants, quand le bel espoir humain s’efface, la paix du cœur est plus indispensable que jamais.


Les pages de ce livre, je les ai écrites autant pour moi-même que pour ceux qui les liront. »


– frère Roger, de Taizé

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 26
EAN13 9782850403644
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0056€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

fr. Roger, de Taizé
En tout
la paix du cœur
Les Presses de Taizé
© Ateliers et Presses de Taizé, 2002
ISBN 978 285040 364 4
Communauté, 71250 Taizé, tél. : 03 85 50 30 30
community@taize.fr – www.taize.fr

 
Les livres de frère Roger
Introduction à la vie communautaire, 1944
La règle de Taizé, 1954
Vivre l’aujourd’hui de Dieu, 1959
L’unité, espérance de vie, 1962
Dynamique du provisoire, 1965
Unanimité dans le pluralisme, 1966
Violence des pacifiques, 1968
Le Journal :
Ta fête soit sans fin, 1971
Lutte et contemplation, 1973
Vivre l’inespéré, 1976
Étonnement d’un amour, 1979
Fleurissent tes déserts, 1982
Passion d’une attente, 1985
Son amour est un feu, 1988
Ce feu ne s’éteint jamais, des prières, 1990
En tout la paix du cœur, 1995, 2002
Les sources de Taizé, 2001
Dieu ne peut qu’aimer, 2001
Pressens-tu un bonheur ? 2005
Prier dans le silence du cœur – cent prières, 2005
Avec Mère Teresa, de Calcutta :
Le chemin de croix, 1986
Marie, mère de réconciliations, 1987
La prière, fraîcheur d’une source, 1992, 1998
Textes choisis :
Choisir d’aimer, 2006
Vivre pour aimer, 2010
Le fondateur de Taizé propose dans ce livre un texte de méditation pour chaque jour de l’année. Ces textes courts souhaitent exprimer des réalités auxquelles revenir jour après jour, tout au long de la vie.
Ce livre contient une centaine de prières, en caractères italiques.
Les textes pour Pâques et Pentecôte, dont les dates varient chaque année, sont placés entre les mois de mars et d’avril.
À la fin du livre sont réunies quelques citations de la Bible à propos de la confiance, de la paix du cœur et de la joie.
Ce livre a été écrit pour qui aspire à vivre en tout la paix du cœur, la joie, la simplicité, la miséricorde.
Avec très peu, parfois avec quelques paroles ramenant à l’essentiel, il est possible, dans la continuité des jours, d’aller de l’avant.
Quand l’emporte le désenchantement et que nos pas deviennent lourds et pesants, quand le bel espoir humain s’efface, la paix du cœur est plus indispensable que jamais.
Les pages de ce livre, je les ai écrites autant pour moi-même que pour ceux qui les liront.
Dieu de miséricorde, nous avons si grande soif de la paix du cœur. Et l’Évangile nous donne de percevoir que, même aux heures d’obscurité, tu nous aimes et tu nous veux heureux.
Janvier
1 er janvier
Qui avance vers Dieu va d’un commencement à un autre commencement. Seras-tu de ceux qui osent se dire : « Recommence ! Quitte le découragement ! Que ton âme vive ! »
2 janvier
Jamais le Christ ne nous érige en juges les uns des autres. L’Évangile nous rend attentifs à aimer et à le dire par notre vie.
3 janvier
Jésus, lumière de nos cœurs, depuis ta résurrection, par l’Esprit Saint, toujours tu viens à nous. Où que nous en soyons, toujours tu nous attends. Et tu nous dis : « Venez à moi vous qui peinez sous le fardeau et vous trouverez l’apaisement. » 1
4 janvier
Pour qui découvre saint Jean, le plus captivant est d’y pressentir cette splendeur : « Dieu est amour… » 2 Et le Christ n’est pas venu sur la terre pour juger le monde, mais pour que, par lui, le Ressuscité, tout être humain soit sauvé, réconcilié. 3
5 janvier
Alléger les souffrances humaines est au cœur de l’Évangile. Quand nous apaisons les épreuves des autres, c’est au Christ lui-même que nous le faisons, c’est lui que nous rencontrons. « Ce que vous faites aux plus petits de mes frères, dit-il, c’est à moi que vous le faites. » 4
6 janvier
Même avec une foi toute petite, te disposeras-tu à accueillir une lumière d’Évangile ? « Elle luit dans les ténèbres et les ténèbres n’ont pu l’éteindre. » 5
7 janvier
Dieu de tous les humains, tu ne t’imposes pas, tu ne forces jamais notre cœur, mais tu places en chacun ta paisible lumière.
8 janvier
Il est des pays où se trouvent des mouroirs visibles. Dans la civilisation occidentale, il y a des mouroirs invisibles. Des enfants, des jeunes, y sont marqués par des abandons humains, atteints jusqu’en leurs profondeurs par des cassures, des ruptures d’affection. Leur cœur parfois se meurt de solitude. Ils se sentent comme devant un océan sans phare. Certains vont jusqu’à perdre le goût de la vie. Les abandons humains seraient-ils un des plus forts traumatismes de notre temps ?
9 janvier
En tout la paix du cœur, la joie sereine. Bien avant le Christ, un croyant déjà priait : « En Dieu seul mon âme est paisible, de lui vient mon espoir, en lui seul un appui inébranlable. » 6 Et dans l’Évangile, le Christ nous en assure : « Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix, que votre cœur cesse de se troubler et de craindre. » 7
10 janvier
Six siècles après le Christ, un penseur chrétien, Isaac de Ninive, écrivait ces paroles de feu : « Dieu ne peut que donner son amour. » Qui comprend cette lumineuse réalité se met à s’interroger : comment communiquer une si solide espérance ?
11 janvier
Souffle de l’amour de Dieu, Esprit Saint, au fond de notre âme tu déposes la foi. Elle est comme un élan de confiance mille fois repris au cours de notre vie. Elle ne peut être qu’une confiance toute simple, si simple qu’elle est accessible à tous.
12 janvier
Pour laisser jaillir en nous la fraîcheur d’une eau vive, il est bon de se retirer quelques jours dans le silence et la paix.
Dans les temps anciens, Élie, le croyant, se mit en marche à la recherche d’un lieu où écouter Dieu. Il monta sur une montagne désertique. Un ouragan se leva, la terre subit des secousses, un feu violent se déclara. Élie savait que Dieu n’était pas dans ces déchaînements de la nature. Dieu n’est jamais l’auteur des séismes ou des malheurs terrestres. Puis tout se calma et il y eut le murmure d’une brise légère. Élie couvrit son visage. Il venait de saisir que la voix de Dieu se communiquait aussi à travers un souffle de silence. 8
13 janvier
Quelques frères de notre communauté vivent au Bangladesh depuis de longues années, partageant l’existence des plus pauvres. L’un d’eux écrivait : « Après un cyclone, des voisins nous disent : Pourquoi tous ces malheurs ? Avons-nous tellement péché contre Dieu ? » Leur souffrance s’amplifiait par la crainte secrète d’une punition de Dieu.
Dieu ne suscite jamais la peur, ni l’angoisse, ni la détresse. Il partage la peine de qui traverse l’incompréhensible épreuve. Et il nous donne à notre tour d’alléger la peine des autres. Dieu ne veut ni les guerres, ni les désordres de la nature, ni la violence des accidents. Dieu en est innocent, Dieu est l’innocence.
14 janvier
Une clarté d’Évangile longtemps demeurée sous la poussière des ans a été dégagée : « Le Christ est uni à chaque être humain sans exception, même si celui-ci n’en est pas conscient. » 9
15 janvier
Dieu de tout amour, tu nous emplis d’une fraîcheur d’Évangile quand la confiance du cœur est au commencement de tout.
16 janvier
Heureux qui peut exprimer cette prière : « Toi le Christ, tu vois qui je suis. J’ai besoin de ne rien te cacher de mon cœur. Tu as toi-même été homme. Et quand intérieurement mon être se disperse, le cœur assoiffé va jusqu’à te dire : donne-moi de vivre de toi, Jésus le Christ, rassemble mon désir et ma soif. »
17 janvier
Aujourd’hui, où en serions-nous si des femmes, des hommes, des jeunes et aussi des enfants, ne s’étaient pas levés, quand la famille humaine était vouée au plus grave ? Ils ne se sont pas dit : « Laissons les choses aller ! » Ils ont préparé un chemin de confiance au-delà des affrontements entre personnes, peuples, familles spirituelles. Leur vie en témoigne : l’être humain n’a pas été créé pour la désespérance.
18 janvier
Aimer est un mot souvent malmené. Aimer, c’est vite dit. Vivre l’amour qui pardonne, c’est tout autre chose.
19 j

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents