Entrer en liturgie. T1 - Découvrir la messe
85 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Entrer en liturgie. T1 - Découvrir la messe

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
85 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'intelligence de la liturgie est un itinéraire spirituel. Une présentation simple et accessible de la liturgie en acte, placée dans une perspective historique pour mieux dégager le sens de nos célébrations, interroger nos pratiques et reconduire au Mystère célébré.

Un ouvrage très fécond pour tous les chrétiens, et indispensable pour tous ceux, prêtres et laïcs, responsables de la mise en œuvre de la liturgie.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2015
Nombre de lectures 51
EAN13 9782728921324
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Michel Steinmetz
E NTRER EN LITURGIE
1. Découvrir la messe
P réface de M gr B ernard- N icolas A ubertin
M AM E-D ESCLÉE
T ABLE DES MATIÈRES
Préface par Mgr Aubertin
Liminaire
Entrer en liturgie, un chemin de foi
Introduction
Les rites d’entrée
Introduction
Le chant d’entrée
Le rite pénitentiel
Le Gloire à Dieu
La liturgie de la Parole
Introduction
Le psaume responsorial
L’acclamation de l’Évangile
La Profession de foi
La Prière universelle
La liturgie eucharistique
Introduction
Le processionnal des offrandes
Les dialogues de la messe
L’acclamation d’anamnèse
Le Notre Père
Le geste de paix
La fraction du pain
Les rites d’envoi
Introduction
Les rites de conclusion de la messe
Conclusion
Le monde à venir
Le temps de la liturgie : un temps dilaté
Dire et célébrer la vie du monde à venir
Le baptisé pour la vie éternelle
Notes
P RÉFACE
Lorsque nous cherchons la définition d’un mot, un de nos premiers réflexes est de consulter un dictionnaire. Dans le Petit Robert, par exemple, voici ce que nous pouvons lire à propos de la liturgie : « nom féminin du grec leitourgia : service public, service du culte » et « relig. chrét. : culte public et officiel institué par une Église ». Il est clair qu’une telle compréhension de la liturgie ne saurait nous suffire.
Le pape Jean Paul II a parlé de la liturgie comme d’une « épiphanie de l’Église en prière 1 ». Pour sa part, le concile Vatican II au n° 10 de la constitution Sacrosanctum Concilium nous livre une belle formule : « La liturgie est le sommet auquel tend l’action de l’Église, et en même temps la source d’où découle toute sa vertu. » Source et sommet , oui, l’essentiel nous est dit dans cette brève formule car la liturgie est comme un canal qui irrigue, nourrit toute notre vie. C’est bien à cheminer que nous invite le Père Michel Steinmetz. Il ne se contente pas de nous décrire les rites constitutifs qui rythment notre vie de baptisés, il nous fait entrer dans une compréhension à la fois simple et juste de ce qui ne saurait se résumer à un cérémonial figé mais qui est un lieu fort où l’action de Dieu rejoint celle de l’homme afin qu’en tout Dieu soit glorifié et l’homme vivifié.
Mgr Bernard-Nicolas Aubertin Président de la Commission épiscopale pour la liturgie et la pastorale sacramentelle
L IMINAIRE
Entrer en liturgie, un chemin de foi
Habituellement, on pense que la foi s’approfondit par la connaissance des vérités révélées formulées dans des contenus dogmatiques, qu’elle s’enracine par une vie de charité. Souvent, on oublie que la célébration de la foi et des mystères du Salut est un chemin sûr – le plus sûr ? – pour entrer dans l’intimité de Dieu. Le concile Vatican II rappelait que si les missions de l’Église sont variées et que si « la liturgie n’épuise pas toute l’activité de l’Église 1 », « la liturgie est [toutefois] le sommet vers lequel tend [son] action, et en même temps la source d’où découle toute sa vertu 2 ».

Selon l’adage du V e siècle attribué à Prosper d’Aquitaine, lex orandi, lex credendi , la juste manière de prier enseigne la juste manière de croire. L’orthodoxie (au sens de « croire suivant la foi ») en liturgie définit l’orthodoxie dogmatique. En faisant de l’expression de Prosper d’Aquitaine une méthode de travail, il devient évident que la liturgie est à elle seule une solide porte d’entrée dans la connaissance de la foi. Il faut souligner que cette entrée sera d’autant plus solide que la liturgie ne donne pas seulement au croyant, au chercheur de Dieu, un discours et un contenu intellectuels. Ce qui est de l’ordre de la foi et des vérités du Salut est célébré : la connaissance de celles-ci rejoint à la fois la raison et le cœur, l’intelligence et le corps.
Le présent ouvrage n’a pas de prétention scientifique au sens strict du terme. Il n’apporte aucune découverte sur l’histoire de la liturgie et ne révolutionne pas plus la théologie liturgique et sacramentaire. Il a pour ambition de mettre en résonance ce qui, trop souvent, demeure séparé. L’ ars celebrandi 3 , l’art de célébrer, ne peut se ­perfectionner que s’il peut faire preuve d’une bonne connaissance, et de l’histoire, et des rites eux-mêmes. La liturgie appelle l’intelligence pour que se déploie l’intelligence de la liturgie. L’observance servile à des manières de faire codifiées en des rubriques ne fait pas grandir dans la connaissance du mystère de Dieu. Certes, elle respecte ce mystère, et dans de nombreux cas, c’est déjà beaucoup. Mais parce que la liturgie est un chemin de la foi et un chemin dans la foi, elle exige la quête passionnée de Celui qui s’y donne : Dieu lui-même. Le plus grand bienfait du Mouvement liturgique qui a préparé la réforme liturgique du concile Vatican II, « passage du Saint-Esprit dans son Église 4 », a sans doute été de rappeler comme jamais la dimension spirituelle du culte public rendu à Dieu. Des générations de prêtres et de fidèles laïcs se seront nourries et auront été fortifiées dans la foi par la redécouverte des sources liturgiques. Pour eux, la liturgie était devenue le poumon de leur vie spirituelle ; ils rejoignaient ainsi « la source et le sommet » de l’activité de l’Église ; ils prenaient leur place au cœur de la Tradition vivante. La liturgie n’était plus, pour eux, un service dont il fallait s’acquitter par seule obligation, un pieux exercice, mais le lieu même de la foi. En étant célébrée avec plus de conscience, la foi devenait pour eux plus évidente.
L’élément essentiel du culte doit être l’intérieur, car il est nécessaire de vivre toujours dans le Christ, de lui être tout entier dévoué, pour rendre en lui, avec lui et par lui, gloire au Père des cieux. La sainte liturgie requiert que ces deux éléments [aspect extérieur du culte et aspect intérieur] soient intimement unis, et elle ne se lasse jamais de le répéter chaque fois qu’elle prescrit un acte extérieur de culte. Ainsi, par exemple, elle veut « que ce que nous professons dans nos observances extérieures, s’accomplisse réellement dans notre intérieur » ( Missale Rom ., Secreta feriae V post Dom. II Quadrag.). Sans quoi, la religion devient assurément un formalisme inconsistant et vide. Vous savez, Vénérables Frères, que le divin Maître juge indignes du temple sacré et n’hésite pas à les en chasser, ceux qui croient honorer Dieu par le seul son de phrases bien construites et par des poses théâtrales, et se persuadent de pouvoir assurer parfaitement leur Salut éternel sans déraciner de leur âme leurs vices invétérés (cf. Mc 7, 6 et Is 29, 13 5 ).
La liturgie se découvre donc comme une manière d’entrer dans la foi. Passant ce seuil, on s’aperçoit qu’un univers s’ouvre, celui d’une contrée qui s’enracine dans le présent de l’humanité, ne cesse de se souvenir des merveilles de Dieu dans les temps anciens et vit déjà dans l’espérance et la contemplation de ce que Dieu ne cesse de faire. Un chemin se dessine, celui d’un compagnonnage avec le Christ pour aller au Père dans l’Esprit. Cet ouvrage se propose de présenter un aperçu et d’introduire à cet itinéraire, inséparable d’une vie communautaire – car liturgique – et d’une vie spirituelle. Successivement et en abordant les rites de l’eucharistie, les sacrements, la place de la parole de Dieu, le rapport entre liturgie et vie, des chemins se profileront, au cœur des deux volumes d’ Entrer en liturgie , initiant le lecteur à une connaissance vivante de la liturgie, lieu du grand mystère de la foi chrétienne.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents